Tanka ob waci

Membre
  • Compteur de contenus

    474
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Tanka ob waci

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 01/01/1910

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    à l'Est
  1. fibromyalgie

    Il existe un forum dédié à ce type de pathologies : http://fibromyalgie.xooit.com Effectivement, la fibromyalgie est un fourre-tout ; ce peut être une borréliose (bactérie maladie de Lyme), une intoxication aux métaux lourds (mercure, aluminium), une acidose de l'organisme... Toutes ces cochonneries empoisonnent le corps avec des conséquences terribles sur la personne qui en souffre. Des régimes spécifiques peuvent réduire les symptômes (sans gluten, sans produits laitiers) ; éviter tout additif, produits chimiques qui ne feraient qu'empoisonner encore davantage les cellules. Une hygiène de vie impeccable est nécessaire également. Voici quelques conseils que propose un médecin spécialisé sur Lyon : et vous trouverez le dossier plutôt complet et gratuit d'un autre toubib à l'adresse suivante : http://www.stagesluc...odin/index.html Si ça peut servir...
  2. remède naturel pour mal de dent

    Truc de mon médecin : Mélange eau oxygénée 2/3 et bicarbonate de soude 1/3, en bain de bouche. Ne pas avaler.
  3. La nature se fiche du bien ou du mal.

    Tout à fait d'accord avec ta vision des choses. Le bien et le mal n'existent pas... Ces notions ont été construites par l'homme. Dès que l'on commence à juger les autres, soi-même ou une situation, on s'éloigne de notre nature profonde. Bien par rapport à quoi ? à qui ? Mal par rapport à quoi ? à qui ? Qui sommes nous pour en juger ? La nature obéit à ses lois propres, chaque être vivant, chaque végétal ou minéral est ce qu'il est, vit en harmonie avec ce qu'il est. Pour nous les hommes, il en va autrement, malheureusement...
  4. Envie de mourir

    Oui je comprends, l'intimité c'est plus agréable et tranquille. La solution OVS ça peut être du provisoire si vraiment ça va mal. Pour le reste, seul le temps répare les blessures... mais ça, on ne s'en rend compte qu'après, quand le travail de deuil de la relation est passé. Restent donc la patience et la confiance en la vie. J'ignore si tu connais les différentes phases du deuil, ça peut aider à traverser tout ça de les reconnaître Ces 7 étapes sont linéaires, bien qu’il soit possible de faire des retours en arrière, afin de « tourner la page ». J’espère que ce petit aperçu vous permettra à progresser, dans votre épreuve sentimentale, professionnelle, ou autre. Etape 1 – Le Choc : C’est une phase courte. L’annonce d’une rupture, conduisant à un constat, une annonce laisse la personne sans émotion apparente. Le terme de sidération peut tout à fait convenir pour qualifier la réaction de la personne face à l'information transmise. Exemple : « Je te quitte, c’est fini, vous êtes viré ». Etape 2 – Le Déni : C’est le refus de croire l'information. Sont utilisés des arguments et la contestation. Le rejet de l'information fait place à une discussion intérieure ou/et extérieure. Il ne faut cependant pas croire que la brièveté de cette phase signifie qu’elle n’est pas importante. Certaines personnes s’enferment dans cet état de déni, de refuge (préserver la chambre du disparu intacte, continuer à mettre son assiette à table (etc). Exemple : « Ce n'est pas vrai, pas possible.... ». Etape 3 – La colère et le marchandage : C’est la confrontation avec les faits qui va engendrer une attitude de révolte, tournée vers soi et vers les autres. c'est aussi une phase de marchandage qui peut prendre une tournure "magico-religieuse". On promet à une "entitée invisible" de ne plus faire telle ou telle chose si la situation originelle pouvait revenir. Les intensités peuvent être variables, selon la maturité affective de la personne. La pensée de la personne s’alimente de fortes contradictions. Elle peut s’emporter par ou s’enfermer dans le plus grand mutisme. Des pulsions de vengeance peuvent ainsi la pousser à avoir des comportements qu'elle ne comprend pas elle-même. En fait, la personne est confrontée à l'impossibilité d'un retour à la situation première. Elle doit faire le deuil, et passe par de nombreuses émotions : reproches, remords, ressentiments, dégoûts, de la répulsion, séduction ou agression. Exemple : « C’est de leurs fautes, ils n’ont jamais rien fait pour moi ». Etape 4 – La tristesse : C’est un état de désespérance. « Ce n’est pas juste, pourquoi elle m’a fait ça à moi, qu’est ce que je vais devenir » ? Etape 5 – La résignation : C’est l'abandon de cette lutte au cours de laquelle la personne peut avoir le sentiment d'avoir tout essayé pour revenir à la situation perdue. Elle n'a aucune visibilité de ce qu'elle peut faire. Elle agit au gré des circonstances. Cette résignation peut aussi se composer de rejet. Exemple : « C'est la vie, Dieu est en contrôle ». Etape 6 – L'acceptation : Dans cette étape, la personne accepte la perte (de l'être cher, de la petite amie, ou du travail). En l'acceptant, elle est capable de garder les beaux moments mais aussi les moins bons. Elle commence à avoir plus confiance en elle, se sent mieux et l'avenir ne semble pas aussi noir qu'avant. Exemple : « J'y pense encore parfois, mais je m'en sors ». Etape 7 – La reconstruction : l’acceptation seule ne suffit pas. Il faut reconstruire progressivement. La personne en deuil prend conscience qu'elle est en train de se réorganiser pour répondre aux obligations liées à toute vie en société. Se reconstruire amène à mieux se connaître, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre conscience de son existence. Cette démarche développe la confiance en soi-même. Le sentiment de vulnérabilité fait place à une nouvelle énergie et, pour le croyant, une plus grande confiance en Dieu. La Descente Le deuil commence par le choc de la perte.-> La Perte : Si le moment de la perte n’est pas perçu le travail de deuil ne peut pas s’engager Le Déni : Cette étape est d’autant plus fortement ressentie que l’attachement est rompu de façon soudaine, inattendue (« c’est n’est pas possible, pas moi, pas maintenant ») La Colère : Va du ronchonnement accusateur à la fureur (« ce n’est pas juste », « ils n’avaient pas le droit ») La Peur : Peur pour soi ou peur pour les autres, peur ponctuelle ou angoisse globale. Le monde apparaît comme une source de dangers insurmontables.(« qu’est-ce que je vais devenir, comment vais-je faire face » Ici apparaît le problème de mobilité La Tristesse : Etape décisive et difficile pour affronter la réalité car on prend conscience que ce qui a été fait a été fait et qu’il n’y a plus rien à faire Courbe des étapes du deuil (inspirée des travaux d'Elisabeth Kübler-Ross) Graphique amélioré par Evelyne Bissone Jeufroy La Remontée : On sort de l’impasse, l’espoir renaît L’Acceptation : « C’est dur mais c’est ainsi et je vais continuer à vivre le mieux possible. » Dans cette démarche d’acceptation, c’est la personne qui vit le deuil qui passe au premier plan et non plus l’objet du deuil Le Pardon : Pardon à soi-même, renoncer à l’illusion de la toute puissance, ne plus se laisser envahir par la culpabilité. Ensuite vient le pardon aux auteurs de la perte Quête du sens : ou le cadeau caché : « grâce au deuil j’ai pu... » Il s’agit de reconnaître et d’accepter que le deuil a permis de faire des choses non envisageables dans l’ancienne situation. La Sérénité : (accès au nouvel attachement) : La personne a fait la paix avec ce moment de vie sans excès d’émotion. Elle vit dans l’ici et maintenant et ce qui lui arrive aujourd’hui a plus de retentissement que le passé. Si un nouveau projet se dessine, la personne est capable d’y adhérer. source : http://www.psychogenealogie.name/fr/etapesdeuil.htm Une bonne façon de traverser un deuil est de comprendre ce que l'on vit et de partager ses sentiments et émotions avec des proches ou des gens qui vivent également un deuil. Ces étapes ne se succèdent pas forcément. Il ne s'agit pas d'un mécanisme inévitable. C'est une traversée, douloureuse certes, mais qui est nécessaire à la reconstruction. Prendre sur soi oui mais si c'est trop dur, sens-toi libre de demander de l'aide par le forum ou les numéros d'écoute. J'espère que cela te procurera des outils et de l'espoir.
  5. Envie de mourir

    Oui, c'est difficile. As-tu des animaux familiers ? Ils peuvent apporter beaucoup, comprennent tout et ne jugent pas. Certains sites proposent des sorties pour retrouver des personnes dans la même situation que toi et faire des activités : " OVS - On va sortir ! OnVaSortir.com (OVS) est un site gratuit qui propose aux membres de trouver des personnes pour les accompagner à diverses sorties dans leur ville et aux environs : cinéma, exposition, restaurant, etc. Les sorties sont classées par date (calendrier) et popularité. OVS est disponible pour les grandes villes : OVS Paris, OVS Nice, OVS Strasbourg, OVS Montpellier, OVS Rennes, OVS Bordeaux, OVS Nantes, etc., mais OnVaSortir ! est aussi disponible pour toutes les autres villes de France : Valence, Montbéliard, etc. " Ce serait l'occasion de voir autre chose, de ne pas rester seul avec les mêmes idées qui tournent en boucle dans la tête. Passer à l'action permet de désactiver le mental.
  6. Envie de mourir

    De l'extérieur, c'est facile de dire tu dois l'oublier, y'a plein d'autres femmes, tu pourras avoir des enfants... Mais quand on est concerné, c'est comme la fin du monde, un désastre. Le suicide ne sert à rien, car rien n'est résolu alors qu'en restant en vie tout est possible. Des conseils de pleurer, laisser sortir la tristesse, la déception, la peur et de se chouchouter, prendre soin de soi. S'aimer soi-même est parfois déjà tellement difficile mais c'est une étape pour rencontrer une personne plus respectueuse et qui correspond peut être mieux à soi. Je te conseille certains livres qui font du bien dans ces moments de désespoir : - L'ombre du vent de Carlos Ruiz - Noces à Tipasa d'Albert Camus C'est peut être aussi le moment de savoir ce qui est bon pour toi, de quoi tu as besoin dans une relation, quels sont tes manques et comment les combler pour être moins vulnérable ; de la confiance en soi, de l'estime, de l'amour propre. Je te souhaite du courage
  7. Thérapie sous hypnose pour évacuer le passé

    Tout dépend de la personne, de la relation de confiance essentielle établie avec le thérapeute (alliance thérapeutique) et de l'évolution de la thérapie en elle-même ; personne ne peut indiquer une durée minimum, c'est aussi variable qu'il existe de personnes. C'est comme pour un enfant, certains marchent à 9 mois d'autres à 2 ans. Chacun son rythme et son temps d'assimilation. En ce qui concerne le coût des thérapies et les éventuelles prises en charge, il est possible d'être pris en charge en ambulatoire dans certains hôpitaux avec des médecins formés à des techniques telles que l'EMDR (les résultats peuvent être très rapides). En effet, il s'agit, non pas d'oublier ou d'effacer des souvenirs traumatiques, mais de les "retraiter" et de pouvoir vivre avec sereinement et se reconstruire. En ce qui concerne l'hypnose, un institut de formation réputé propose un site de téléchargement gratuit d'autohypnose. Voici le lien : http://www.mp3-hypnose.com/ Ce peut être l'occasion de se familiariser et de voir si ça correspond à ce que l'on recherche.
  8. .

    .

    .

    Salut Tanka

    et bonne journee

  9. l 'absence (un rayon de soleil)

    Hello Lari, Je venais prendre de tes nouvelles et je suis profondément ravie de lire ce nouveau bonheur qui se profile. C'est lorsqu'on est prêt que se manifestent les changements dans une vie, quand le mouvement est en route, tout s'enchaîne avec légèreté. Il s'agit juste d'y être attentif. Alors, à présent laisse-toi porter. Avec toute mon affection :smile2:
  10. l 'absence {fatigué]

    J'espère que le bout de chou est retapé ; ils en voient de toutes les couleurs les gosses, mais s'en remettent ;-) Si tu ressens l'envie de hurler, hurle ! Crie ta rage et ta révolte, c'est ton droit, laisse sortir toutes ces émotions pour qu'elles cessent de te ronger. Oui le bonheur refera surface... à l'improviste, il s'agit d'être attentif... Attentif comme tu l'es déjà aux petits bonheurs de la vie en étant pleinement conscient de sa valeur, à notre vulnérabilité qui peut se révéler notre force. Il faut apprendre à lâcher l'ancien, cultiver ses pensées positives, ses pensées créatrices... C'est peut être facile à dire, mais il faut faire confiance à la vie. Pour qu'elle puisse apporter du bon, il faut qu'il y ait la place, la place dans sa tête et dans son coeur. Tout en gardant la mémoire de ceux que l'on a profondément aimés. Mes pensées affectueuses t'accompagnent souvent...
  11. Coucou ! J'espère que le printemps est parvenu jusqu'à toi ;-) Que de parfums à humer lors des derniers footings et la vie qui s'éveille.

    Bises

  12. Votons pour ForumFr !

    44 :smile2:
  13. seul à la st Valentin

    Moi, j'envisage un p'tit tour au temple des délices :smile2:
  14. Votons pour ForumFr !

    65