Biographie de Marie Antoinette

Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

300px-Vig_C3_A9e-Lebrun_Marie_Antoinette_1783.jpg

Née à Vienne (Autriche) le 2 novembre 1755, morte à Paris le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette est la quatrième fille de l'empereur François Ier de Lorraine et de Marie-Thérèse d'Autriche.

Afin de réconcilier la monarchie française avec celle des Habsbourg, le ministre Choiseul mène des négociations qui conduiront au mariage de Marie-Antoinette avec Louis le Dauphin futur Louis XVI.

Au printemps 1770, elle épouse le dauphin Louis, petit-fils de Louis XV. Les fêtes données à cette occasion sont magnifiques, à Paris, le feu d'artifice est l'occasion d'une bousculade monstre qui fait cent trente-deux morts.

La petite archiduchesse fait vite la conquête de toute la cour ; elle est « délicieuse » selon ses contemporains, toute menue, blonde, blanche et rose avec déjà cette grâce et ce port de tête qui faisait dire à son page que, comme on offrait une chaise aux autres femmes, on avait envie de lui avancer un trône.

Mais elle se laisse vite entraîner dans les coteries et les intrigues et d'autant plus facilement que son nouvel époux ne semble guère s'intéresser à elle. Elle doit attendre huit ans, dans l'inquiétude d'être reconnue stérile, la naissance de sa fille, la petite « Madame Royale ».

Pour tromper son ennui ce sont des fêtes et bals, des tables de jeu où elle perd des sommes astronomiques, des escapades avec ses compagnons favoris qui font d'autant plus jaser que l'on connaît ses problèmes conjugaux. Sa mère Marie-Thérèse lui conseille de moins dépenser, d'avoir plus de considération pour le roi et pour l'étiquette. En 1775 Marie-Thérèse écrira à l'ambassadeur de France à Vienne : « Ma fille court à grands pas vers sa ruine ».

Devenue reine en 1774, face à la faiblesse de Louis XVI, elle place tous les siens et fait chasser tous ceux qui lui ont déplu. Marie-Thérèse sa mère meurt en 1780 et les conseils judicieux que cette dernière lui dispensait s'en vont avec elle. A partir de ce moment, Marie-Antoinette va cumuler les erreurs.

En 1784, elle soutient les intérêts de son frère Joseph II dans sa querelle avec les Pays-Bas, Louis XVI, refuse de prendre le parti de l'Autriche ; les man¿uvres de la reine ayant abouti à un accord désavantageux pour la France, le peuple lui donne son surnom : « l'Autrichienne ».

1785, c'est l'affaire du « collier » qui éclate. Marie-Antoinette est victime d'une escroquerie montée par une aventurière qui se fait appeler La Motte-Valois. Elle est aussi victime de la bêtise du cardinal de Rohan et des rancunes de tous ceux qu'elle a malmenés. Sure de son innocence, elle exige l'arrestation de Rohan et un procès public. La fausse comtesse est condamnée, Rohan innocenté et le scandale éclabousse la couronne française.

Marie-Antoinette est désormais détestée par tout le monde et plus particulièrement par le peuple. La misère engendrée par les mauvaises récoltes successives, c'est elle ; la faillite du Trésor, révélée en 1787, c'est elle. Sa seule consolation est son amant Axel de Fersen, l'officier suédois qui lui a été présenté en 1774. Leur amour durera jusqu'à la mort de la reine.

Dès le début de la Révolution, elle refuse tout compromis avec les députés de l'Assemblée, elle reste murée dans son orgueil et ne peut admettre cette idée nouvelle de Nation. Elle va encore plus loin dans cette démarche en refusant l'aide de La Fayette, de Mirabeau et de Barnave. Elle accepte toutefois une entrevue avec Mirabeau, le 3 juillet 1790, mais ne peut admettre l'idée d'une monarchie constitutionnelle. Pour elle la seule solution serait l'aide de son frère ou d'armées étrangères. En 1792 encore, elle refuse le secours de Dumouriez. Elle pousse à la guerre, pensant que c'est de là que viendra le salut, la délivrance.

Depuis octobre 1789, elle est quasi-captive de la nation avec sa famille ; les épreuves ont fait d'elle une mère admirable, une épouse exemplaire qui a de l'estime et de l'affection pour l'homme maladroit mais bon que le sort lui a donné. Elle fait face avec courage et dignité aux grandes journées révolutionnaires, c'est sur elle que se cristallisent les haines populaires. Elle n'est plus que l'infâme, la bête féroce dont il faut arracher le c¿ur.

Elle amène Louis XVI à l'idée de fuite : ils seront arrêtés à Varennes, le 20 juin 1791. Le 13 août 1792, elle est enfermée avec les siens dans le vieux donjon du Temple. Tous ses amis lui sont arrachés, emprisonnés, exécutés, massacrés. Après l'exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, on la sépare de son fils âgé de huit ans qu'elle entend bientôt jurer avec ses geôliers dans la cour de la prison.

En octobre c'est le procès. Mêlant dans son réquisitoire les arguments les plus fondés sur les dépenses de la reine et son action politique avec des récits fantaisistes sur les « orgies » de la cour, Fouquier-Tinville y joint, à l'instigation d'Hébert, d'infâmes accusations sur des pratiques sexuelles auxquelles elle aurait initié son fils. Elle répond à tout avec une grande dignité.

Marie-Antoinette ne sait pas que sa mort est déjà décidée et garde jusqu'au bout l'espoir, un espoir entretenu par les nombreux dévouements qu'elle inspire jusqu'à la fin. Ses deux avocats Chauveau-Lagarde et Tronson du Coudray épuisent en vain leur éloquence et sont arrêtés en pleine audience.

Il est à noter que Marie Antoinette avait été accusé d'intelligence avec l'ennemi ce qui est vrai puisque malgré la surveillance que subissait la famille royale, elle faisait parvenir à l'Autriche des informations telles que les plans de guerre de l'armée Française. En vérité, elle ne le fit pas par haine de la France mais car elle pensait qu'une défaite de l'armée Française sauverait sa famille et la mettrait en sécurité.

En ce jour du 16 octobre 1793, elle est condamnée à quatre heures du matin et conduite à l'échafaud quelques heures plus tard. égée de trente-huit ans, elle en paraissait alors beaucoup plus : depuis le retour de Varennes, ses cheveux étaient devenus blancs.

Ses restes ont été transportés à la cathédrale de Saint-Denis en 1815 sur demande de Louis XVIII.

Modifié par Olivier1985

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

une super biographie comme d'habitude!

l'image que l'on a de Marie-Antoinette est en train de changer, on la voit de moins en moins comme l'"Autrichienne" ou "autruchienne" de la celebre caricature.

merki! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 902 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:smile2: mouais , mais pour moi ça reste une Paris Hilton du XVIIIe , et son raccourcissement , ben elle l'avait bien cherchée violent3gt5.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tabouet Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)

Je confirme une fois de plus, une superbe bio.

C'est a en perdre la tête :smile2:

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 30ans
Posté(e)

Re re re re re re re merci :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dianevitalic VIP 162 messages
Forumeur inspiré‚ 27ans
Posté(e)
:smile2: mouais , mais pour moi ça reste une Paris Hilton du XVIIIe , et son raccourcissement , ben elle l'avait bien cherchée violent3gt5.gif
...Parfaitement honteux de tenir un discours pareil..

Bon article, en revanche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

ce qui m'énerve un peu, c'est l'effet de mode "Marie-Antoinette" Quand je vais dans une librairie, j'ai l'habitude de regarder un peu ce que propose le rayon "histoire" et surtout la section XVIIIe qui est normalement divisé en "Ancien Régime" et "Révolution" Or sur environ 10 titres proposés dans la catégorie "ancien régime", 8 avait trait à Marie-Antoinette(dernière visite samedi dernier). Je n'ai rien contre elle et ne la connait pas personnellement :smile2: mais bon je n'aime pas les phénomènes de mode

Par contre, très bonne bio Olivier :mur:

Me permets tu quelques reflexions :mur: ?

- il n'a jamais été prouvé que Fersen ait été sont amant. Forte amitié voire plus de sentiments mais de là à aller jusqu'à l'adultère, rien n'est moins sur.

- Si Louis XVI ne "s'intéresse" pas à son épouse, c'est à cause d'un petit problème "technique" disons. Après une légère opération, tout rentra (sans jeux de mots ;) ) dans l'ordre

- Après sa mère, c'est son frère qui lui conseille la mesure, qu'elle n'écoute pas.

- En effet, elle est très digne lors de son procès, d'autant qu'elle en connait déjà l'issue. Je pense qu'elle se sait condamnée dès le 21 janvier, date de l'exécution de Louis XVI. Si le roi est guillotiné alors qu'il est roi de France et pas si détesté que ça, que peut elle attendre, elle, l'étrangère haïe ?

Une dernière chose : je ne pense pas que Louis XVI fut un mauvais roi. Il était plus "éclairé" qu'on ne le croit généralement mais de là à faire face à une Révolution....

Pour revenir à mon début de post, au lieu de sortir mille et un livres sur Marie Antoinette, il serait intéressant de revoir la biographie de Louis XVI

Mais moi qui adore l'historiographie, je suis intéressée par cette lecture de l'histoire du XVIIIe par les Hommes du XXIe :mur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

merci kaerlyon, tes precisions sont tres interessantes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Belle biographie! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Personne, à ce jour, n'est capable d'affirmer si la reine et Fersen ont eu une liaison.

Selon monsieur Audiat, on a plutôt affaire à des "amants restreints" : en effet, il y a amant et amant.

N'oublions pas que le comte est un ardent royaliste pour qui un crime de lèse-majesté serait impensable et suffira à le contenir dans son rôle d"amant restreint".

Fersen était prudent, Marie-Antoinette inexpérimentée et fort "imprégnée" des principes moraux et religieux inculqués par sa mère.

Marie-Antoinette et ses soeurs ont foi dans le principe dynastique et il aurait été impensable pour la reine de donner naissance à un bâtard.

De plus, pourquoi irait-elle fournir des armes à ses détracteurs qui la salissent à la moindre occasion ?

En fait, il est impensable d'accuser la reine d'une relation adultérine tant qu'elle était contrainte d'assurer son devoir conjugal.

Maintenant, nous pouvons émettre un doute à partir du moment où elle décida ne plus vouloir d'enfants et que son royal époux lui permit d'échapper à ses devoirs dynastiques.

Malheureusement, nombre de documents ayant pu nous éclairer sur la nature des relations entre la reine et le comte ont été détruits.

Cela dit, notre reine s'était mal remise de sa dernière maternité et craignait plus que tout une grossesse indésirable. Aurait-elle, malgré tout, franchi le pas ?

Une chose est à retenir, néemmoins :

Selon nos ancêtres, il n'y avait pas infidélité dès l'instant où la procréation n'était pas mise en cause.

Modifié par Valtesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anna23 Membre 1 267 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

cmarie antoinette est qqn que je trouve tres innocent et tres naif;sa personalité m interesse et je me souviens encore quand le prof de francais nous a raconté ce qu elle a dit lorsque les francais se revoltaient car il n y avait pas de pain; si je me souvient bien la phrase etait :donnez leur des biscuits alors

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)
cmarie antoinette est qqn que je trouve tres innocent et tres naif;sa personalité m interesse et je me souviens encore quand le prof de francais nous a raconté ce qu elle a dit lorsque les francais se revoltaient car il n y avait pas de pain; si je me souvient bien la phrase etait :donnez leur des biscuits alors

"s'ils n'ont pas de pain, ils n'ont qu'à manger des brioches"

Phrase qu'elle n'a jamais prononcé :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anna23 Membre 1 267 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)
Personne, à ce jour, n'est capable d'affirmer si la reine et Fersen ont eu une liaison.

Selon monsieur Audiat, on a plutôt affaire à des "amants restreints" : en effet, il y a amant et amant.

N'oublions pas que le comte est un ardent royaliste pour qui un crime de lèse-majesté serait impensable et suffira à le contenir dans son rôle d"amant restreint".

Fersen était prudent, Marie-Antoinette inexpérimentée et fort "imprégnée" des principes moraux et religieux inculqués par sa mère.

Marie-Antoinette et ses soeurs ont foi dans le principe dynastique et il aurait été impensable pour la reine de donner naissance à un bâtard.

De plus, pourquoi irait-elle fournir des armes à ses détracteurs qui la salissent à la moindre occasion ?

En fait, il est impensable d'accuser la reine d'une relation adultérine tant qu'elle était contrainte d'assurer son devoir conjugal.

Maintenant, nous pouvons émettre un doute à partir du moment où elle décida ne plus vouloir d'enfants et que son royal époux lui permit d'échapper à ses devoirs dynastiques.

Malheureusement, nombre de documents ayant pu nous éclairer sur la nature des relations entre la reine et le comte ont été détruits.

Cela dit, notre reine s'était mal remise de sa dernière maternité et craignait plus que tout une grossesse indésirable. Aurait-elle, malgré tout, franchi le pas ?

Une chose est à retenir, néemmoins :

Selon nos ancêtres, il n'y avait pas infidélité dès l'instant où la procréation n'était pas mise en cause.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Désolée erreur de manip. Je repondrai a Valtesse ultérieurement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Quand vous voulez. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)
:smile2: mouais , mais pour moi ça reste une Paris Hilton du XVIIIe , et son raccourcissement , ben elle l'avait bien cherchée violent3gt5.gif

comme on disait dans l'argot parisien de l'époque de la Terreur(1792-1794),elle a joué à la main chaude(guillotiner).On disait aussi "souhaiter le bonjour aux aristocrocs" pour désigner le "Rasoir national".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackcat Membre 1 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
une super biographie comme d'habitude!

l'image que l'on a de Marie-Antoinette est en train de changer, on la voit de moins en moins comme l'"Autrichienne" ou "autruchienne" de la celebre caricature.

merki! :smile2:

C est en tout cas la seule dont on se rappelle le nom.

C est à dire, on connait le nom des rois mais rarement celle des épouses officielles

mais on se souvient plus des maitresses royales

Elle a fait des erreurs certes, mais tout n était pas de sa faute non plus.

Il fallait faire des réformes que le roi n a pas voulu faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MOULAGESDART Invité 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Edition du Moulage d'Art "MARIE ANTOINETTE" 40cms de hauteur.couleur blanc satiné.fabrication artisanale Française.

post-97095-1239520063_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 802 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Absolument, dans la remarquable histoire de la révolution de Manceron (2000 pages), Mr de Fersen n'est pas l'amant de la reine.

Par contre, la biographie de Joseph II doit être très intéressante.

Il est venu à Versailles pour analyser le couple sans enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant