intégration scolaire des enfants williams


dirlo26 Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

En attendant l'application de la loi du 11 février 2005 (qui devrait être en vigueur depuis le 1er janvier 2006), je voudrais savoir si pour vous il est indispensable d'intégrer les enfants porteurs d'un handicap dans un milieu ordinaire.

Je suis le papa d'une petite fille de 4 ans qui a le syndrome de williams et je suis aussi directeur d'école. Ma fille est actuellement en en moyenne section et ça se passe extrèmement bien. L'école lui a permis de progresser énormément, même si elle n'avance pas aussi vite que ses camarades. Je crois que pour qu'une intégration soit réussie, il faut avoir en tête 3 conditions importantes :

1.L'intégration d'un enfant handicapé ne doit pas empêcher les autres enfants de travailler.

2. L'enfant intégré progresse.

3.L'enfant handicapé est heureux d'aller à l'école.

Le jour où l'une de ces conditions n'est pas respectée, là seulement on peut se demander si l'intégration dans un milieu ordinaire est nécessaire. Cela demande aussi à l'enseignant d'adapter les programmes de l'EN pour cet enfant. N'est-ce pas cela que l'on appelle la pédagogie différenciée?

Pour en savoir plus sur le syndrome de Williams et sur l'intégration scolaire de ces enfants :

http://perso.wanadoo.fr/aswbrhonealpes/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Pour mois, oui, meme si je ne connais pas tres bien ce symptome.

Enfin tout depend de l'enfant, il y a certains handicap, qui ne permettent pas d'integrer l'enfant dans un milieu ordinaire, mais pour moi pour qu'un enfant puisse s'epanouir et apprendre un maximum, il a besoin d'etre en relation avec des personnes ordinaires.

C'est ce qui les fait le plus progressé.

Apres ma mere est éducatrice, donc j'ai vu plusieurs type d'handycap moteur, pas mentaux, mais pour certains enfants, il n'est pas concevable qu'ils aillent a l'école pour d'autres c'est possible, meme s'ils ont plus de difficultés qu'un enfant ordinaire.

Je ne sais pas si j'ai été clair mais bon ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marilon Membre 42 messages
Forumeur balbutiant‚ 54ans
Posté(e)

L'intégration scolaire n'est à mon sens que le début de l'intégration sociale.

Oui, tous les enfants devraient pouvoir quelque soit leur "normalité" ou "handicap" se cotoyer dans notre société ... dans les creches, sur les aires de jeux, à l'école ... etc

Et ceci tout au long de leur/ de notre vie

J'admets qu'à un moment donné de niveau d'apprentissage, l'enfant ayant des difficultés ne pourra pas rester , sur ces temps avec les autres enfants, car l'enfant en difficulté d'apprentissage "décroche" si c'est trop difficile, mais il devrait être possible d'imaginer un maintien de l'enfant en difficulté , au sein de l'école, avec un regroupement pour les moments de récréation, d'art plastique, de gymnastique ...

Il devrait y avoir davantage d'AVS (Aide à la Vie scolaire), une personne dans chaque classe, permettant la meilleure participation de chacun en fonction de ses possibilités

Mais c'est un large débat ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mescaline Membre 7 155 messages
Ensuite, il ne s'est plus rien passé.‚ 30ans
Posté(e)

tous les enfants handicapés ne peuvent pretendre a une education en milieu ordinaire. les etablissements scolaires n'ont pas les moyens humains, materiels pour les accueillir. de plus, les handicaps sont variés et demandent donc une prise en charge differente : polyhandicap, deficience sensorielle, deficience intelectuelle, etc... tous les enfants ne peuvent pas suivre des cours en milieu ordinaire, certains ont besoin de classes adaptees.

la proximité, le milieu ordinaire, c'est bien.. mais faut pouvoir le faire, et il faut que l'enfant puisse y etre bien.

la loi ne donne pas les moyens necessaires pour mettre tout ca en oeuvre.

beaucoup de postes d'AVS ne seront pas reconduits, beaucoup d'etablissements scolaires ne beneficient pas d'un ascenceur...

les profs ne sont pas preparés non plus pour enseigner aux eleves handicapés.

exemple : les deficients auditifs integres en milieu ordinaire, malgre la presence d'interprete ou de professeurs d'accompagnement, ont enormement de mal a suivre un cursus normal. les profs ne sont pas formés au niveau de ce type de handicap et ne savent pas adapter leurs cours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant