Vendée globe 2008 - Le marathon des océans


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
bateau_cote

Vendée globe 2008 - Le marathon des océans


Samedi 08 novembre - 11:10

Gotha de la voile mondiale, le Vendée Globe fête ses 20 ans. Le 9 novembre, ils seront 30 skippers (10 de plus qu'en 2004) à s'élancer, soutenus par des entreprises de plus en plus attirées par les valeurs écolos de la discipline.



Ils seront 30 au départ (ils étaient 13 en 1989), 28 hommes et 2 femmes, et parmi eux 13 étrangers. Pour cette sixième édition d'une course en solitaire autour du monde qui est probablement la plus éprouvante de toutes les régates de haute mer proposées aux marins, 18 bateaux ont été conçus par 11 cabinets d'architecture. Après quatre années de préparation, les meilleurs skippers solitaires vont confronter leur métier aux rudesses du Grand Sud sur 24 000 milles. Compte tenu des latitudes, proches des quarantièmes rugissants, où évolueront les bateaux pendant une bonne partie de leur navigation, les conditions seront probablement très rudes.

Pourtant, c'est une cadence de régate que les skippers vont adopter dans cet Everest de la voile. Un exemple : l'intérieur des bateaux n'est plus seulement conçu pour le repos et la navigation, il l'est pour ce que les gens de mer appellent le « matossage ». Cette opération consiste à placer au vent les voiles de rechange, donc à les changer de côté à chaque virement de bord. Les coureurs assurent leur tour du monde avec un nombre de voiles d'avant proche de dix (aucune limite dans le règlement) afin d'ajuster le plus possible la voilure au vent. Les mâts approchent les 30 mètres de hauteur, les voiles d'avant, entre 40 et 400 mètres carrés pour des poids variant de 30 à 60 kilos. Aussi, la corvée de « matossage » impose de transférer et placer du côté au vent des centaines de kilos à la force des bras. Elle fait partie des manoeuvres courantes de ces coursiers des mers, qui disposent de ballasts (jusqu'à 5 000 litres d'eau de mer) pour compenser la gîte et assurer l'équilibre.

En perpétuelle gestation, cette classe de monocoque (Imoca) est parvenue à un niveau de perfection technique jamais atteint. Et nombre de protagonistes des multicoques ont rejoint le camp de ces merveilleux instruments à vent, qui présentent l'avantage sur les trimarans et autres catamarans d'être plus sûrs dans la tempête. Conséquence des conditions extrêmes dans lesquelles il se déroule, ce Vendée Globe a bien failli faire naufrage depuis sa création en 1989. Le manque de sécurité de plusieurs machines, chavirées dans des mers gigantesques, a fait réfléchir. La faillite financière de Philippe Jeantot, créateur de l'épreuve, a perturbé l'essor de cette épreuve unique au monde. Mais, par la beauté symbolique de son parcours et l'intrépidité de ses coureurs supportés par une foule immense, cette épreuve ne pouvait disparaître.




Daniel Gilles
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

FéeErie Membre 746 messages
Forumeur forcené‚ 37ans
Posté(e)

En effet, c'est LA manifestation chez moi en Vendée pour cette fin d'année !!! (bon ok, avec l'élection de Miss France en décembre au Puy du Fou ;))

Départ dimanche, ce week-end, Zinédine Zidane sera d'ailleurs présents aux Sables d'Olonne pour fêter ça !

Je pense y aller pour le grand départ, étant donné que j'habite à 80 km de là :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant