France-Tunisie: dernière formalité avant la reconduction de Dom'


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1223923467841-1-0_article.jpg

France-Tunisie: dernière formalité avant la reconduction de Domenech


Mardi 14 octobre - 11:18

L'amical France-Tunisie, mardi au Stade de France, se présente comme une dernière formalité avant la reconduction du sélectionneur Raymond Domenech devant le conseil fédéral mercredi, conforté par un bon nul ramené de Roumanie (2-2) et le soutien de ses joueurs majeurs.



Anecdotique

Cet amical est sans enjeu. Seul Hatem Ben Arfa, s'il joue, aura un petit pincement au coeur puisqu'il est d'origine tunisienne. Pour le reste, tout le monde le répète, l'important reste les qualifications au Mondial-2010 (Gr7). Une défaite ne serait pas préjudiciable à Raymond Domenech étant donné le manque d'enjeu et l'équipe de France qui va être alignée, sans doute une équipe B entre les forfaits et les joueurs ménagés après le combat en Roumanie.

. Domenech va faire tourner

L'infirmerie des Bleus n'en finit plus de se remplir. Gallas (lésion cuisse droite), Sagna (tendon rotulien droit) et Vieira (souffrance musculaire au mollet droit) sont forfaits. La semaine dernière, Anelka (problème musculaire) avait été ménagé et a été laissé en tribunes samedi en Roumanie. Le sélectionneur devrait donc faire tourner. Certains joueurs peu utilisés ou laissés sur le banc ces derniers temps en Bleu devraient donc avoir leur chance, comme Mexès, Fanni, Squillaci ou Briand, qui était entré en fin de match samedi à Constanta. Ribéry, de retour de blessure et qui sort d'un match plein contre les Roumains, sera-t-il laissé sur le banc?

. Sifflets sans conséquences

Lors du dernier match des Bleus au Stade de France le 10 septembre contre la Serbie, en qualification au Mondial-2010 (victoire française 2-1), Domenech avait été conspué et des "Domenech démission!" étaient même descendus des tribunes après un but marqué par Henry.

Cette fracture avec le public avait été portée dans la colonne débit du technicien national. Mardi, si Domenech se fait siffler, c'est parce que le public devrait être majoritairement composé de supporteurs tunisiens. L'impact sera donc moindre pour le technicien français. Le même cas de figure s'était présenté lors du France-Maroc (2-2) amical du 16 novembre 2007, avec un public essentiellement marocain ayant sifflé Domenech et ses joueurs.




PARIS (AFP)
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

<H2 class=articleblanc>EdF : c'est reparti pour un tour pour Raymond Domenech</H2>15/10/2008 - 12 h 09 - Matthieu Margueritte

arton26317-fd118.jpg

©Teamshoot

La décision est tombée et sans surprise, Raymond Domenech a été maintenu à la tête de l'équipe de France. Mis sur la sellette après la débâcle en Autriche (1-3), le sélectionneur national avait vu sa tête réclamée par l'opinion publique et la presse nationale. Les vingt premières minutes du match contre la Roumanie, durant lesquelles la France était menée 2-0, semblaient d'ailleurs avoir scellé le sort de l'ancien entraîneur des Espoirs.

Mais la réaction d'orgueil des Bleus à Constanta et face à la Tunisie hier a changé la donne. Ayant retrouvé des couleurs grâce au trio Henry-Gourcuff-Ribéry, les tricolores ont enlevé une sacrée épine du pied de Domenech. C'est donc fort logiquement que le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, a annoncé lors d'une conférence de presse qui s'est tenue au siège de la fédération qu'il accordait à nouveau sa confiance au patron des Bleus.

« Il serait criminel de tout gâcher alors que tout prend forme. Nous avons fait un pas important dans la reconstruction de cette équipe de France. » Après avoir mis fin au suspense, Escalettes est également revenu sur les critiques dont lui et le sélectionneur ont été victimes ainsi que sur les rumeurs sur l'arrivée de Laurent Blanc à la place de Domenech. « On s'est trompé de combat. On a voulu attaquer le sélectionneur, le Conseil fédéral et le président. Concernant Laurent Blanc, il est un dirigeant du futur. Quand il a dit qu'il voulait se concentrer sur Bordeaux, pourquoi ne le croirait-on pas ? Vous m'imaginez aller débaucher un successeur dans le dos de Raymond ? C'est mal me connaître. »

Source Footmercato.net

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant