Marseille sera capitale européenne de la culture en 2013


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
LOGO%20Ville%20de%20Marseille.jpg

Marseille, cité des migrations, sera capitale européenne de la culture


Jeudi 18 septembre - 22:14

Après Paris, Avignon et Lille, Marseille sera donc la capitale européenne de la culture en 2013, aux côtés de la ville slovaque de Kosice. En dévoilant le nom de Marseille, mardi 16 septembre, la ministre de la culture, Christine Albanel, a précisé que la décision avait été prise "à l'unanimité" par le "jury indépendant" de treize membres ¿ six personnalités françaises et sept européennes. Ce choix doit être validé par le conseil des ministres de la culture de l'Union européenne, mais, comme le souligne Bernard Latarjet, directeur de Marseille-Provence 2013, "jusqu'à présent, les jurys n'ont jamais été démentis".




Pourquoi Marseille plutôt que Lyon, Bordeaux ou Toulouse, les trois autres villes candidates ? Le projet présente "un équilibre particulièrement réussi entre la qualité culturelle, l'engagement politique et le soutien économique", a répondu le président du jury, Sir Robert Scott. Outre les acteurs culturels, des élus de tous bords, d'Arles à Toulon, se sont investis dans l'association Marseille-Provence 2013 ¿ que le président de la chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence, Jacques Pfister, a accepté de présider. "C'est la compétence, le dévouement, la constance de Latarjet qui nous a permis de rassembler", a salué le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (UMP), lors de la conférence de presse, rue de Valois.

Pour bâtir son projet, l'équipe de Marseille 2013 est partie d'une "idée très simple", explique au "Monde" Bernard Latarjet : "Les vraies questions culturelles qui se posent à l'Europe, ce sont les migrations, le racisme, les rapports hommes-femmes, les religions, l'écologie. Marseille est sur la ligne de front des fractures de la planète. Il n'y a pas une ville plus cosmopolite. Des quatre villes candidates, c'est elle qui a le plus besoin du label capitale européenne de la culture, et elle peut servir l'Europe mieux que d'autres."


Suite de l'article...
Source: LEMONDE.FR | 17.09.08

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Loargan Membre+ 9 027 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Marseille capitale de la culture en 2013 ? Mais c'est une plaisanterie ! Vous voulez dire "capitale de l'inculture", non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

De ma vie, jamais je n'ai vu une municipalité avec autant de barres d'immeubles en béton austères ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

De ma vie, jamais je n'ai vu une municipalité avec autant de barres d'immeubles en béton austères ....

Marseille est la plus vieille ville de France et l'une des plus ancienne d'Europe. Elle accumule plus de 2600 ans d'histoire, et représente par sa construction même un brassage unique de population. Un brassage qui a généré de tout temps une originalité dans sa culture et sa manière d'être.

Son ancienneté et sa géographie en font une ville particulière à la fois dans son architecture et son organisation.

Marseille ne se résumera jamais ni à ses barres, ni à ses perles.

Elle répond d'un patrimoine que peu de villes dans le monde peuvent égaler ou dépasser. Marseille est tout à fait légitime dans le rôle d'une capitale de la culture, tout autant que les autres qui, j'en suis sûr, verrons leur tour venir aussi.

Il n'y a qu'une seule manière de connaître Marseille : y avoir vécu.

Modifié par Mad_World
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mathieu34fr Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

bn moi j'ai vecu a mars pendant 10 ans et franchement Marseille c'est sale, trop de travaux beaucoup d'agression et pr sortir le week les boite sont pas top!!!mtn j'habite montpellier c'est de la bombe, ville d'etudiant c'est propre plein de jolie filles :) il y a les meilleur boites de france (Obar, villa rouge)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ed-Lamalle
Invité Ed-Lamalle Invités 0 message
Posté(e)

L'argumentation qui fracasse quant on parle de culture :D

Que vous le vouliez ou non, ce sera le cas.

Maintenant c'est à la communauté de communes de faire ce qu'il faut.

L'avenir nous dira si c'était un choix judicieux ou non.

Latin Boy ... Quand on a rien à dire, on se tait :p

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

bn moi j'ai vecu a mars pendant 10 ans et franchement Marseille c'est sale, trop de travaux beaucoup d'agression et pr sortir le week les boite sont pas top!!!mtn j'habite montpellier c'est de la bombe, ville d'etudiant c'est propre plein de jolie filles :) il y a les meilleur boites de france (Obar, villa rouge)

Montpellier est l'une des plus belle ville les plus sympas que je connaisse, c'est vrai. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'y vivre vraiment (c'est une longuuuuuue histoire ^^) mais j'aurais aimé. Toutefois, je n'ai pas ressenti le petit truc de marseille...

En fait, il y a une chose que j'aime beaucoup à marseille, c'est culture populaire très originale, les arts de rue et les beaux arts qui se croisent, c'est voyager de Dakar à Kiev, mais vraiment Dakar, et vraiment Kiev... Disons que Marseille au final, on se l'approprie, et pas l'inverse. C'est spécial comme truc... Je sais pas... Faut aimer quoi... Mais malgré tout ces défauts, que tu cites et qui sont vrais, il y a un truc à Marseille, que les autres n'ont pas, un truc qui fait que tu t'y attache si tu prends la peine de la connaître ;)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 027 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Comme il fallait s'y attendre, fric et copinage annonce une année de la culture désastreuse à Marseille, capitale de la culture 2013 :

Marseille 2013, la colère des artistes refusés :

L'acteur Philippe Caubère, ou le photographe Antoine Agoudjian, n'ont pas reçu le label «Marseille 2013». Mais sur quels critères certains artistes ont-ils été refusés ? L'argent, peuchère ! coeur-.gif «Marseille, tais-toi Marseille, tu cries trop fort!» Vous souvenez-vous de la chanson de Colette Renard composée par le duo Vidalin-Datin? Marseille ne crie pas toujours trop fort. C'est même plutôt en catimini que la nouvelle capitale européenne de la culture a écarté un certain nombre d'artistes qui semblaient pourtant porter des projets intéressants et légitimes.

Rappelons à ce propos qu'Edmonde Charles-Roux, résistante, journaliste, écrivain, issue d'une très grande famille d'armateurs et d'industriels marseillais, épouse du regretté Gaston Defferre, maire «historique» de la ville, s'est étonnée que nul hommage ne soit rendu à la mémoire de l'une des grandes figures de la cité phocéenne, Roland Petit. Le danseur et chorégraphe n'aurait pas eu la «carte»! Pourtant, il lui avait fallu une belle énergie pour créer, en 1972, le Ballet National de Marseille, et pour le diriger vingt-six ans durant…

Caubère, un projet ensablé

Ce «recalé» n'est plus là pour prendre la parole. Philippe Caubère, si. Et il ne s'en prive pas. «Mais attention, je n'attendais rien d'une telle organisation, prévient-il. Ce ne sont pas des manifestations artistiques… Il y a un an et demi cependant, un jeune homme qui organise des promenades-découvertes dans la région, un beau projet inscrit dans le cadre de Marseille 2013, m'a convaincu que mes spectacles consacrés à André Suarès avaient leur place dans la programmation.»

Depuis plusieurs années, Philippe Caubère, natif, faut-il le rappeler, de Marseille, a contribué à faire connaître cet autre Phocéen qu'est l'écrivain André Suarès. De Bussang à Avignon et jusqu'à Paris (dernière le 13 janvier à la Maison de la Poésie-Théâtre Molière), il a chanté Marsiho, c'est-à-dire Marseille, mais aussi Vue sur l'Europe, des textes de résistance et de lucidité de cet auteur d'ampleur universelle. Ainsi, l'acteur et metteur en scène a-t-il envoyé son projet. Bernard Latarjet, qui était encore directeur général de l'association chargée de préparer la capitale européenne 2013 (avant de n'en devenir que simple conseiller), le reçoit. «J'ai évoqué ces textes mais aussi tout mon projet sur le Sud, avec les Îles du Frioul, la Joliette, confie-t-il. Un projet très réflechi et bouclé avec mon administratrice. Nous avions d'ailleurs contacté Dominique Bluzet, qui dirige le Gymnase. Les équipes de Marseille 2013 ont dit qu'elles étaient intéressées…. et puis plus rien!»

Tout s'est ensablé. Les mois passent jusqu'à ce que Latarjet daigne le rappeler. «Il m'a simplement dit qu'il n'avait plus d'argent et qu'il allait d'ailleurs au Quatar pour essayer d'en trouver…», se souvient celui qui fut un des piliers du théâtre du Soleil et qui, avec ou sans Marseille 2013, continuera à porter la parole de Suarès.

Les mésaventures d'Agoudjian

Mais l'un des cas les plus ambigus de refus reste celui qui a été opposé au grand photographe Antoine Agoudjian. La Bonne Mère, il la connaît bien. Sa famille, contrainte de fuir l'Arménie, a débarqué sur le port marseillais dans les années 20. Ses reportages, la manière dont il a travaillé, depuis 1989 sur l'Empire Ottoman, les photographies extraordinaires qu'il a rapportées d'Arménie ou de l'Irak en guerre et que l'on a pu admirer dans une très belle exposition Galerie Matignon en septembre et octobre 2011, ont fait de lui un des artistes et reporters les plus admirés des connaisseurs.

Il y a trois ou quatre ans, Antoine Agoudjian a élaboré un projet qu'il a soumis à Bernard Latarjet. Son ambition? Travailler au plus près des événements de Marseille 2013 et, pour cela, disposer d'une résidence préparatoire. La réponse se fait attendre. Jusqu'en avril 2011. «Nous réactivons le dossier. On me propose alors la Chambre de commerce, explique le photographe. Sauf que j'apprends, au même moment, qu'une jeune photographe a obtenu la résidence que je sollicitais, qu'elle a reçu 30.000 euros et qu'elle travaille exactement dans mes pas, reprenant ce que j'ai proposé. Et que, de surcroît, son exposition serait accueillie au MuCEM, le musée des civilisations qui va ouvrir.»

Antoine Agoudjian est un calme. «J'ai alors écrit une lettre très ferme et très courtoise, explique-t-il. Comme il y avait deux recherches parallèles, j'ai demandé que nous soyons tous les deux exposés au MuCEM.» Le grand éditeur Robert Delpire écrit lui aussi à Bernard Latarjet. Il n'aura jamais de réponse.

Ce même Latarjet qui, décidément, a de drôles de relations avec l'argent de Marseille 2013, signifie au photographe: «Moi, je suis prêt à vous soutenir, si vous trouvez un financement.» Curieuse manière d'établir une programmation. Antoine Agoudjian, près de 30 ans de photographie, un parcours exceptionnel, serait moins représentatif que Kathryn Cook, la jeune artiste qui lui a été préférée. Fataliste, Agoudjian hésite aujourd'hui à faire profiter la nouvelle capitale européenne de la culture de son travail. «Des amis m'ont proposé de participer à une manifestation au Pavillon M, l'ancien espace Bergeron, près de la Mairie, conclut-il. Mais, évidemment, il faut voir…»

Mon lien : (le Figaro culture)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pasdepseudo Membre 711 messages
Forumeur forcené‚ 28ans
Posté(e)

Petit documentaire de 17 minutes : "Marseille Capitale de la Rupture"

Modifié par Pasdepseudo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant