Aller au contenu

Charles Baudelaire

Noter ce sujet


_Dolph

Messages recommandés

Modérateur, Nikita, 150ans Posté(e)
_Dolph Modérateur 59 861 messages
150ans‚ Nikita,
Posté(e)

250px-Baudelaire1.jpg

Charles Baudelaire

Charles Pierre Baudelaire, né à Paris le 9 avril 1821 et mort le 31 août 1867 dans la même ville, est un poète français.

Charles Baudelaire n'a jamais accepté le remariage de sa mère avec Aupick alors qu'il n'avait que sept ans. Est-ce là la cause de son esprit rebelle ? Toujours est-il qu'il se fait exclure du lycée Louis-le-Grand, fermement décidé à mener une vie de dandy. Décision contrariée par son beau-père, qui le fait embarquer de force sur un paquebot en direction des Indes, puis qui place sous tutelle judiciaire la fortune héritée de son père et menacée d'être rapidement dilapidée. Contraint de travailler, Baudelaire se consacre à la critique d'art et à la traduction des oeuvres d'Edgar Poe. En 1857 paraissent 'Les fleurs du mal', recueil de vers exaltant la beauté en germe dans toute perversité, dans toute souffrance. L'ouvrage est condamné pour 'outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs'. Il faut dire que le poète fait fi des valeurs bourgeoises triomphantes en ce siècle. Il s'éteint prématurément, le corps rongé par la syphilis, l'alcool et autres substances hallucinogènes.

*************

A une mendiante rousse

Blanche fille aux cheveux roux,

Dont la robe par ses trous

Laisse voir la pauvreté

Et la beauté,

Pour moi, poète chétif,

Ton jeune corps maladif,

Plein de taches de rousseur,

A sa douceur.

Tu portes plus galamment

Qu'une reine de roman

Ses cothurnes de velours

Tes sabots lourds.

Au lieu d'un haillon trop court,

Qu'un superbe habit de cour

Traîne à plis bruyants et longs

Sur tes talons ;

En place de bas troués,

Que pour les yeux des roués

Sur ta jambe un poignard d'or

Reluise encor ;

Que des noeuds mal attachés

Dévoilent pour nos péchés

Tes deux beaux seins, radieux

Comme des yeux ;

Que pour te déshabiller

Tes bras se fassent prier

Et chassent à coups mutins

Les doigts lutins,

Perles de la plus belle eau,

Sonnets de maître Belleau

Par tes galants mis aux fers

Sans cesse offerts,

Valetaille de rimeurs

Te dédiant leurs primeurs

Et contemplant ton soulier

Sous l'escalier,

Maint page épris du hasard,

Maint seigneur et maint Ronsard

épieraient pour le déduit

Ton frais réduit !

Tu compterais dans tes lits

Plus de baisers que de lis

Et rangerais sous tes lois

Plus d'un Valois !

- Cependant tu vas gueusant

Quelque vieux débris gisant

Au seuil de quelque Véfour

De carrefour ;

Tu vas lorgnant en dessous

Des bijoux de vingt-neuf sous

Dont je ne puis, oh ! pardon !

Te faire don.

Va donc ! sans autre ornement,

Parfum, perles, diamant,

Que ta maigre nudité,

é ma beauté !

.....................................

L'âme du vin

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles :

" Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,

Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,

Un chant plein de lumière et de fraternité !

Je sais combien il faut, sur la colline en flamme,

De peine, de sueur et de soleil cuisant

Pour engendrer ma vie et pour me donner l'âme ;

Mais je ne serai point ingrat ni malfaisant,

Car j'éprouve une joie immense quand je tombe

Dans le gosier d'un homme usé par ses travaux,

Et sa chaude poitrine est une douce tombe

Où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux.

Entends-tu retentir les refrains des dimanches

Et l'espoir qui gazouille en mon sein palpitant ?

Les coudes sur la table et retroussant tes manches,

Tu me glorifieras et tu seras content ;

J'allumerai les yeux de ta femme ravie ;

A ton fils je rendrai sa force et ses couleurs

Et serai pour ce frêle athlète de la vie

L'huile qui raffermit les muscles des lutteurs.

En toi je tomberai, végétale ambroisie,

Grain précieux jeté par l'éternel Semeur,

Pour que de notre amour naisse la poésie

Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur ! "

.....................................

Tout entière

Le Démon, dans ma chambre haute,

Ce matin est venu me voir,

Et, tâchant à me prendre en faute,

Me dit : " Je voudrais bien savoir,

Parmi toutes les belles choses

Dont est fait son enchantement,

Parmi les objets noirs ou roses

Qui composent son corps charmant,

Quel est le plus doux. " - é mon âme !

Tu répondis à l'Abhorré :

" Puisqu'en Elle tout est dictame,

Rien ne peut être préféré.

Lorsque tout me ravit, j'ignore

Si quelque chose me séduit.

Elle éblouit comme l'Aurore

Et console comme la Nuit ;

Et l'harmonie est trop exquise,

Qui gouverne tout son beau corps,

Pour que l'impuissante analyse

En note les nombreux accords.

é métamorphose mystique

De tous mes sens fondus en un !

Son haleine fait la musique,

Comme sa voix fait le parfum ! "

.....................................

A celle qui est trop gaie

Ta tête, ton geste, ton air

Sont beaux comme un beau paysage ;

Le rire joue en ton visage

Comme un vent frais dans un ciel clair.

Le passant chagrin que tu frôles

Est ébloui par la santé

Qui jaillit comme une clarté

De tes bras et de tes épaules.

Les retentissantes couleurs

Dont tu parsèmes tes toilettes

Jettent dans l'esprit des poètes

L'image d'un ballet de fleurs.

Ces robes folles sont l'emblème

De ton esprit bariolé ;

Folle dont je suis affolé,

Je te hais autant que je t'aime !

Quelquefois dans un beau jardin

Où je traînais mon atonie,

J'ai senti, comme une ironie,

Le soleil déchirer mon sein ;

Et le printemps et la verdure

Ont tant humilié mon coeur,

Que j'ai puni sur une fleur

L'insolence de la Nature.

Ainsi je voudrais, une nuit,

Quand l'heure des voluptés sonne,

Vers les trésors de ta personne,

Comme un lâche, ramper sans bruit,

Pour châtier ta chair joyeuse,

Pour meurtrir ton sein pardonné,

Et faire à ton flanc étonné

Une blessure large et creuse,

Et, vertigineuse douceur !

A travers ces lèvres nouvelles,

Plus éclatantes et plus belles,

T'infuser mon venin, ma soeur !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 33ans Posté(e)
Découvreur Membre 1 050 messages
Baby Forumeur‚ 33ans‚
Posté(e)

J'aime beaucoup ce poète, je trouve que tu as fait un bon choix :snif:

Je vais peut-être relire les Fleurs du Mal pendant les vacances tiens!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Patate fossilisée, 34ans Posté(e)
Kinwena Membre+ 4 724 messages
34ans‚ Patate fossilisée,
Posté(e)

Owi Dolph, excellente sélection je trouve :snif:

Merci beaucoup :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 48ans Posté(e)
chirona Membre+ 3 432 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)

Merci beaucoup Dolph :snif: : entre Baudelaire, Rimbaud et Verlaine tu as donné les trois personnes qui représentent pour moi le panthéon des poètes.

Je voulais, pour commencer -car je ne manquerai pas d'abreuver ce topic des poèmes que j'affectionne car ils sont nombreux - vous donner à lire la dédicace faite au lecteur en introduction des Fleurs du mal. J'aime tout particulièrement les trois dernières strophes.

olecteur.gif

La sottise, l'erreur, le péché, la

lésine,

Occupent nos esprits et travaillent nos corps,

Et nous alimentons nos aimables remords,

Comme les mendiants nourrissent leur vermine.

Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches ;

Nous nous faisons payer grassement nos aveux,

Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux,

Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches.

Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste

Qui berce longuement notre esprit enchanté,

Et le riche métal de notre volonté

Est tout vaporisé par ce savant chimiste.

C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent !

Aux objets répugnants nous trouvons des appas ;

Chaque jour vers l'Enfer nous descendons d'un pas,

Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Ainsi qu'un débauché pauvre qui baise et mange

Le sein martyrisé d'une antique catin,

Nous volons au passage un plaisir clandestin

Que nous pressons bien fort comme une vieille orange.

Serré, fourmillant, comme un million d'helminthes,

Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons,

Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons

Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes.

Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,

N'ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins

Le canevas banal de nos piteux destins,

C'est que notre âme, hélas ! n'est pas assez hardie.

Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,

Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,

Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,

Dans la ménagerie infâme de nos vices,

II en est un plus laid, plus méchant, plus immonde !

Quoiqu'il ne pousse ni grands gestes ni grands cris,

Il ferait volontiers de la terre un débris

Et dans un bâillement avalerait le monde ;

C'est l'Ennui ! L'¿il chargé d'un pleur involontaire,

II rêve d'échafauds en fumant son houka.

Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,

- Hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère !

Modifié par chirona
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le spleen...

J'aime les nuages.. les nuages qui passent... là bas...

les merveilleux nuages!

Charles Baudelaire

Modifié par mistral gagnant
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

ah bon ! et que t' inspire "les nuages" ! ? est ce tes nuages ? ou bien ceux de Baudelaire ? !....

pfff !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

:snif:

Les nuages m'inspirer avant que je connaisses Baudelaire, le ciel

et leurs éléments mon toujours interrogé par leurs beauté.

Avoir une fenêtre sur "les ciels" au dessus de son lit

comme un tableau changeant au fil de sa vie... ;):snif:

mistral gagnant.

Modifié par mistral gagnant
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

Bien ...et donc quel ciel ? quels éléments ? et puis ton pseudo " Mistral Gagnant" a du être inspiré d'un certain Renaud Sechan !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

Ah bon aurais tu donc besoin d'un horizon pour exprimer ton inspiration ? aurais tu donc besoin de mes mots pour jeter à terre ton fardeaux !? Libre à toi à présent de nous livrer ici ton sentiment ... ton histoire , tes rêves , ce dont tout ton bonheur relève !!! :snif:

Et bien mon ami tu mets bien du temps à faire parler tes sentiments (ou ressentiments !) ! aurais tu encore besoin d'une quelconque corde pour que tes pensées au mieux concordent ! aurais tu envie de nouveaux vers pour qu'ainsi tes idées versent leur chariot d' avis pour que propos prennent ainsi vie ! est ce assez ou me dois je d' encore de renverser l' alphabet poour te voir ne serait ce qu' un instant ta pensée une idée enfantée ! :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Ah bon aurais tu donc besoin d'un horizon pour exprimer ton inspiration ? aurais tu donc besoin de mes mots pour jeter à terre ton fardeaux !? Libre à toi à présent de nous livrer ici ton sentiment ... ton histoire , tes rêves , ce dont tout ton bonheur relève !!! :snif:

Très jolie, bien posé ...des mots jetés a terre dans un fardeau remplies!

d'accord , pour ce décorum , est-ce bien la place sur un forum,

d'y raconter sa vie?

surtout avec moi l'apprenti.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, Nikita, 150ans Posté(e)
_Dolph Modérateur 59 861 messages
150ans‚ Nikita,
Posté(e)

bah j'vois que Baudelaire ne fait pas taire

j'voudrais bien vous aider mais la j'suis crevée

alors amis de la poèsie bonne nuit...

En même temps j'aime les lire j'ai jamais dit que j'étais douée pour en faire hein :snif:

je sais =======> []

Modifié par _Dolph
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
En même temps j'aime les lire j'ai jamais dit que j'étais douée pour en faire hein :snif:

je sais =======> []

Moi pareil, quand tu écoutes les maîtres , ta pas envies ,

de te compromettre a des écrits rabougris...tout est dit.

Juste parfois en t'amusant en imitant lamartine ...le grand!

Modifié par mistral gagnant
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

Y a t il vraiment un ou des maîtres ? ! Je ne pense pas ...chacun est maitre de soi et moi je le suis du moins de mes doigts ... passe une agréable nuit et sache qu' il n' y a pas " d'écrits rabougris" ! ...au plaisir :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

:snif: Exact sur la couleur donc comme sur les écrits ...il n'y a point de maître défini ! A chacun de se livrer , exposer son esprit sans penser aux pensées "prédéfinies ")

Au plaisir ....... :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

AU plaisir...aussi!

et pour ta question mistral gagnant , c'est pour le coloris

et le vent souffant qui font que les nuages sont tournoyants est donnent ainsi

la vie.

Modifié par mistral gagnant
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
respublikae Membre 50 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)

"Mistral Gagnant" n'était point une question ... une évidence ...commme dansent les nuages sur chacun de nos propres horizons ! :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×