La crise des subprime n'est pas finie


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
stiglitz_j.jpg

La crise des subprime n'est pas finie, selon le Prix Nobel d'Economie Stiglitz


Dimanche 08 Juin - 16:30

Le prix Nobel d'Economie Joseph Stiglitz juge que "la crise des subprime n'est pas terminée" aux Etats-Unis et en Europe, et que cette crise est liée à la flambée des prix pétroliers et alimentaires, dans un entretien au journal français Libération samedi.





Le prix Nobel d'Economie Joseph Stiglitz juge que "la crise des subprime n'est pas terminée" aux Etats-Unis et en Europe, et que cette crise est liée à la flambée des prix pétroliers et alimentaires, dans un entretien au journal français Libération samedi.

"La crise des subprime", les prêts hypothécaires à risque américains, "n'est pas terminée", affirme M. Stiglitz, expliquant qu'avec la chute du marché immobilier aux Etats-Unis, de plus en plus d'Américains se retrouvent incapables de rembourser leurs prêts hypothécaires, liés à la valeur de leur logement.

L'ex-économiste en chef de la Banque mondiale, qui fut également conseiller économique de l'ex-président américain Bill Clinton, ajoute que du côté de l'emploi "il y a moins d'heures de travail sur le marché", un "signe clair que l'économie est malade".

Il prévoit aussi qu'en "2008, le déficit américain atteindra "500 milliards de dollars", et que les Etats-Unis n'ont donc "plus les moyens de stimuler l'économie".




AFP
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Les spéculateurs , rafraichis par la chute de l'immobilier, se sont mis à spéculer sur les denrées alimentaires...voilà le problème!

Des crises internationales qui arrangent bien les distributeurs et les gouvernements qui engrangent des bénéfices records avec leurs marges ou par le biais des taxes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
siegfried Membre 1 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 40ans
Posté(e)

ca va bientot faire 20 ans que les economistes les plus liberaux disent qu il faut laisser le marché se reguler de lui meme sans entraves.

resultats les speculateurs ,fonds souverains,banques, vous et moi speculent sur les matieres 1er pour recuperer les 1000 milliards de dollars de perdu depuis juillet 2007.

Ce qui me fait sourire dans cette histoire c est que les economistes les plus liberaux veulent maintenant qu on encadre les speculations sur les matieres 1er, :snif: par des organisme style G8 ou onu , et pourtant ils sont loin d etre des communistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bakou Membre 67 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Le probleme aujourd'hui, c'est qu'il ne s'agit plus de speculation sur tel ou tel titre, nous pointons du doigt comme toujours les plus deviants des deviants mais c'est l'arbre qui cache la foret.

La speculation est intrinseque à notre systeme financier; qu'est ce que speculer si ce n'est acheter et vendre des titres sans considérer leur valeur absolue mais en prenant en compte leur valeur relative à plus ou moins long terme ? Combien d'actionnaires plus ou moins important connaissent ou s'interessent à la valeur concrete de leur titre ? Est ce que lorsque vous investissez dans un titre avec votre banque, votre conseiller vous parle de telle ou telle entreprise qui est performante, qui a des comptes sains, qui a investi dans la recherche ... ?

NON, il vous propose des probabilites d'évolution, des taux speculés ...

Le probleme est bien plus profond que "les mechants speculateurs qui affament le tiers monde". Même si on doit prendre en compte cette dimension du probleme ce que nous n'arrivons pas à admettre c'est que les speculateurs c'est nous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant