Société

scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Finalement tu vois que j'ai raison.

oui mais tu serais pour la monarchie?

la démocratie est le seul régime qui tient en place sur le long terme par rapport aux autres,et où une opposition au pouvoir en place est obligatoire ce qui évite toutes dérives possibles,différence notable avec les "vrais" régimes totalitaires...

C'est faux : la démocrate telle que tu la connais n'existe que depuis 63 ans en France, tandis que certaines monarchies existent depuis plus de mille cinq cent ans.

:snif: tu mfais déliré,j'avoue quand même que tu es calé sur pas mal de choses,tu as quasiment toujours un avis sur tout et tu le défends plutot bien à chaque fois...respect mec :snif: (il en va de même pour yop...)

Modifié par scanda

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Merci :snif:

Haha je l'attendais la question ! Non, je ne suis pas monarchiste. J'aime beaucoup le XVIIIe siècle d'avant la Révolution, et je préfère la monarchie à la raie publique, mais je ne suis pas pour autant un partisan de la première.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Mais la monarchie ce n'est pas que le Roi, il y a les ministres, les intendants, les parlements de justice, etc... C'est un mythe ça le Roi qui décide de tout tout seul.

c'est moi qui suis derrière toutes ces personnes et cela de génération en génération :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Merci :snif:

Haha je l'attendais la question ! Non, je ne suis pas monarchiste. J'aime beaucoup le XVIIIe siècle d'avant la Révolution, et je préfère la monarchie à la raie publique, mais je ne suis pas pour autant un partisan de la première.

moué moi non plus le principe même de la monarchie où le pouvoir est détenu par un seul "chef",la plupart du temps un "roi",me laisse perplexe et ne m'enchante guère...bon elle peut prendre des formes républicaines,cas de la monarchie parlementaire mais je sais pas je préfère encore une république...(remarque quand je vois sarkosy des fois j'ai l'impression d'avoir a faire à un monarque :snif:;) mais bon...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Techniquement c'est quoi la différence entre un Roi et un président, à part que le Roi c'est la continuité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Techniquement c'est quoi la différence entre un Roi et un président, à part que le Roi c'est la continuité ?

oui continuité,principe d'hérédité encore que je viens de regarder sur le net,il a existé des monarchies électives(chez les gaulois par ex) donc une monarchie n'est pas necessairement royale,la caractéristique qui la définit en priorité c'est "unité du pouvoir symbolisé par une simple personne"voila

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Or c'est faux, un roi ne gouverne jamais seul, en tout cas pas en France sous l'âge d'or de la monarchie, donc à partir de François 1er, et c'était le cas également avant d'ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Or c'est faux, un roi ne gouverne jamais seul, en tout cas pas en France sous l'âge d'or de la monarchie, donc à partir de François 1er, et c'était le cas également avant d'ailleurs.

oui et on t'a pas dis "unité du pouvoir détenu par une seule personne" mais symbolisé.dans le cas des monarchies constitutionnelles ou parlementaire tu as bien une séparation des pouvoirs.au contraire c'est faux dans le cas d'une monarchie absolue, le roi ne gouverne pas seul mais n'a de compte à rendre a personne,il détient bien tous les pouvoirs il décharge juste une partie de ses responsabilités sur ses ministres ou autres mais il aura toujours le dernier mot et personne pour contre balancer...

Modifié par scanda

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ok, symbolisé ça me va. Par contre faut savoir que si en théorie le roi a tout pouvoir en réalité les représentants locaux ont souvent un bon pouvoir aussi. Voire donc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Ok, symbolisé ça me va. Par contre faut savoir que si en théorie le roi a tout pouvoir en réalité les représentants locaux ont souvent un bon pouvoir aussi. Voire donc.

c'est juste qu'en "vraie "monarchie absolue le roi a tous les pouvoirs,executif,législatif,judiciaire à mon sens toi qui disait que le roi ne décidait pas tout tout seul,en monarchie absolue si.

Modifié par scanda

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ok, symbolisé ça me va. Par contre faut savoir que si en théorie le roi a tout pouvoir en réalité les représentants locaux ont souvent un bon pouvoir aussi. Voire donc.

c'est juste qu'en "vraie "monarchie absolue le roi a tous les pouvoirs,executif,législatif,judiciaire à mon sens toi qui disait que le roi ne décidait pas tout tout seul,en monarchie absolue si.

il décide ce que l'on lui insuffle :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
Ok, symbolisé ça me va. Par contre faut savoir que si en théorie le roi a tout pouvoir en réalité les représentants locaux ont souvent un bon pouvoir aussi. Voire donc.

c'est juste qu'en "vraie "monarchie absolue le roi a tous les pouvoirs,executif,législatif,judiciaire à mon sens toi qui disait que le roi ne décidait pas tout tout seul,en monarchie absolue si.

il décide ce que l'on lui insuffle :snif:

certes mais c'est lui qui a le dernier mot sur tout sans rendre de comptes a personne c'est là le sens des "pleins pouvoirs"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Maintenant, je pense que la révolution n'est pas non plus LA meilleure solution car sa menerait bien vite à une guerre mondiale.

?

Je connais deux guerres mondiales qui ont accouché de plusieurs révolutions : russe, hongroise, allemande, chinoise etc.

Par contre, je ne connais pas une seule révolution qui ait mené à une guerre mondiale. D'ailleurs, ce n'est peut-être pas un hasard vu qu'une révolution, c'est plutôt généreux et internationaliste.

La seule révolution qui soit viable est celle qui se fait individuellement dans la tête, pas celle qui se fait collectivement dans le monde matériel.

L'un ne va pas sans l'autre. Changer le monde matériel suppose la conception préalable d'un monde différent.

Celle ci ne conduit qu'à une autre modalité du pouvoir où les bourgeois remplacent les nobles ou les soviets remplacent le Tsar.

Substituer des milliers de conseils ouvriers à un monarque héréditaire n'est pas sans conséquence profonde dans la société dans divers domaines, dont entre autres détails, la justice sociale.

Je pense que les gens ont un besoin viscéral d'être commandés

Pas moi.

Ah oui, autant pour moi j'avais mal lu, pardon.

Ceci dit, je ne crois pas que le monde changera. Je pense que les gens ont un besoin viscéral d'être commandés, et que c'est pas demain la veille qu'on en finira. Une fois encore je souscris totalement à la fin de 1984... Toute lutte contre un pouvoir millénaire enraciné comme le plus vieux des arbres d'une forêt dans l'esprit humain est vouée à l'échec.

Mais si c'était le cas, nous viverions encore sous des régimes qui ne prennent même pas le soin de se nommer démocratie, les femmes ne voterais pas, la justice serait toujours bien moins partiale, on ne pourrait pas dire ce que l'on pense tout haut .... bref, n'y a t'il aucun progrès, à tes yeux, dans les sociétés humaines ? (même s'il existe des régressions, et même si l'avancée ne représente pas non plus un fossé).

Bref, des choses ont avancés, et grâce à qui ? A des gens qui ont lutté. Il n'y a bien sur rien d'automatique à la lutte, souvent peu de résultats ... mais petit à petit nos sociétés, selon moi, semblent évoluer ... donc, je ne sais pas si l'on parler d'échec, mais plutôt d'une partie de longue haleine, et quasi-interminable.

+1

J'estime également, au vu des progrès sociaux actuels dans les monarchies encore en activité, constitutionnelles certes mais monarchies quand même, que ces progrès se seraient fait de toute façon

Le régime politique actuel du Royaume-Uni a tout à voir avec le régime politique actuel de la République Française et bien peu à voir avec le régime politique de la Grande-Bretagne de 1707. J'ajouterai que la Ve république de Sarkozy est sans doute plus monarchique que le Royaume-Uni. La dénomination officielle de notre voisin d'outre Manche ne recouvre aucune réalité politique. Induire de l'existence de cette dénomination qu'il n'y a pas de progrès politique et que les progrès sociaux "seraient fait de toute façon" est donc erroné.

Voltaire et Rousseau n'ont pas écrit sous la République que je sache.

Rousseau était citoyen de la République de Genève et tirait quelque fierté de sa condition de citoyen. Un hasard ?

celle de 1789 n'a rien changé du tout

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abolition_des...8me_f%C3%A9odal

D'abord le couplet passé obscurantiste/modernité libératrice est historiquement faux et absurde.

Ce n'est pas du tout ce que dit Pheldwyn.

J'ajoute que les révolutions n'ont jamais été populaires

Ben voyons.

Comme dit Seth Rotten, c'est une sorte de totalitarisme insidieux, qui nous fait croire que nous décidons... qui nous condamne à ne pas réfléchir -et encore moins appliquer- d'autres façon de se gouverner.

Ceci définit assez bien notre régime politique actuel.

Le hic, c'est que c'est l'exact contraire de la démocratie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

quand tu cites Simplicius, merci d'en citer un peu plus, histoire que son argumentaire reste avec ce que tu sors de son contexte :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 149 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Merci Carnifex de rétablir un peu mes propos ...

... car , Simplicius, Valtesse, vous noterez avec attention que :

- je n'ai employé ni le terme "révolution", ni le terme "violence" dans mes messages

- j'ai répondu au messsage de seth rotten qui ne contenait pas non plus ces termes

Car tel n'était pas mon propos, de défendre l'idée d'une révolution du "grand soir". Tout simplement parceque je n'y crois déjà pas personnellement. :snif:

Non, j'ai juste évoqué des luttes et "une partie de longue haleine, et quasi-interminable."

De plus, mes exemples concernaient par exemple le droit de vote des femmes, l'amélioration de la justice, la liberté d'expression, ... combats qui ne se sont ni gagné lors d'une bataille, ou d'une révolution quelle qu'elle soit ...

Bref, au risque de me répéter :

- Soit vous pensez que ces valeurs (liberté d'expression, vote des femmes, respect, justice ...) ne sont pas importants, ou sont quasiment au même niveau dans toute l'histoire, qu'il n'y a jamais eu d'évolution ...

- Soit vous pensez que ces valeurs se sont fait naturellement, de manière totalement inné car inévitables, et qu'aucun combat ou prise de positions d'acteurs historiques n'ont rien à faire dans l'affaire.

Ainsi, n'allez pas interpréter par avance mon propos (je n'ai évoqué aucune tête à couper, ni même de sillons à abreuver, ou de pavés à lancer), je dit simplement que, selon moi, nos sociétés, malgré des reculs incessants, suivent tout de même une progression sur le plan humain (en terme de justice, ...) - et même si la situation actuelle semble montrer l'inverse ...

Et de plus, que cela n'est pas le fruit du hasard mais de la volonté et les actions, violentes ou non, d'individus poussés par certains idéaux, qui ont su mobiliser et rendre leurs idées suffisament concrètes et acceptées pour qu'elles intègrent nos sociétés.

Point de démagogie, et de la démagogie dans quel but, d'ailleurs ?

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
quand tu cites Simplicius, merci d'en citer un peu plus, histoire que son argumentaire reste avec ce que tu sors de son contexte :snif:

Bien vu, ma belle! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 149 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
quand tu cites Simplicius, merci d'en citer un peu plus, histoire que son argumentaire reste avec ce que tu sors de son contexte :snif:

Même quand son argumentaire ne répond pas à mon message :snif:;) ? (ou pas vraiment ?)

D'abord le couplet passé obscurantiste/modernité libératrice est historiquement faux et absurde.

J'aurais aimé un peu plus de développement, j'avoue.

Nous avons moins de libertés aujourd'hui que sous la monarchie ?

Mais d'ailleurs, je ne pense pas que la "modernité" soit libératrice, ni que notre société actuelle soit relativement beaucoup moins obscurantiste que nos sociétés passées : je pense juste que nos sociétés évoluent (au risque de me re-répéter)

C'est quoi "les sociétés où on ne peut pas dire ce qu'on pense tout haut" ? C'est toutes celles qui ont précédé 1848 ?

Les sociétés qui ne reconnaissent pas la liberté d'expression, où l'on n'a pas le droit à la parole, où l'on ne peut pas porter la contradiction,etc ...

Ces droits existent depuis 2000 ans en France ?

Tu penses réellement que le passé est monolithique et n'a jamais été agité de soubresauts ? La dispute idéologique monarchomaques/monarchiens à la fin du XVIe n'est pas spécialement caractéristique d'une Société totalitaire et figée.

Bien au contraire, c'est ce va et vient "avancées/régressions" que j'ai évoqué.

Enfin, si l'on parle bien de la même chose.

La seule différence, c'est que je pense pour ma part qu'au fur et à mesure de ces pas en avant, en arrière, des acquis ont vu le jour, des améliorations à notre société, et que c'est le chemin que nous suivons en filigrane. Même lorsque nous oublions que c'est le but même de notre société.

Bien plus que linéaire, l'Histoire est cyclique. Il n' y a guère d'évolution continue vers un supposé mieux être mais des périodes et conceptions allant et venant.

Voilà donc LE point où nous ne sommes pas d'accord, évoqué ci dessus ...

Quand au reste du message, je n'ai jamais affirmé l'inverse, et je suis même complètement d'accord, car, encore une fois, je n'ai jamais voulu défendre LA révolution - celle de 1789 ou une autre en particulier (j'aurais employé le terme pour le faire, déjà :o ).

Encore une fois, je me demande ce qui dans mon message a suscité les réponses de Valtesse et Simplicius ....

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Encore une fois, je me demande ce qui dans mon message a suscité les réponses de Valtesse et Simplicius ....
"- Soit vous pensez que ces valeurs (liberté d'expression, vote des femmes, respect, justice ...) ne sont pas importants, ou sont quasiment au même niveau dans toute l'histoire, qu'il n'y a jamais eu d'évolution ...

- Soit vous pensez que ces valeurs se sont fait naturellement, de manière totalement inné car inévitables, et qu'aucun combat ou prise de positions d'acteurs historiques n'ont rien à faire dans l'affaire."

L'évolution (ce mot me fait doucement sourire lorsqu'il évoque notre société ) est inévitable, à tous niveaux. Elle n'est pas dûe à un régime politique.

Les valeurs que tu cites ne doivent rien à la république. Un régime monarchique aurait apporté autant, sinon plus.

Notre société est malade, gangrénée par un mal pestilentiel : la "ripoublique" (pour faire plaisir à Seth :snif: ).

Modifié par Valtesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
@ valtesse:"la violence ne résout rien" bon tu as pris le cas de l'afrique,est-ce que, quand bien même ils ne seraient pas violents,cela améliorerait leur situation?perso je ne le crois pas.c'est quand même un cas extrème que tas pris,avec des guerres civiles plus ou moins complexes qui durent depuis plus ou moins longtemps donc difficile de donner un avis objectif.

Quelques livres sur l'histoire de l'Afrique Noire, l'actualité sur la radio Africa n°1, et le tour est joué! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Les valeurs que tu cites ne doivent rien à la république. Un régime monarchique aurait apporté autant, sinon plus.

Notre société est malade, gangrénée par un mal pestilentiel : la "ripoublique" (pour faire plaisir à Seth :snif: ).

Héhé :snif:

C'est une évidence et ceux qu la nient sont bien les victimes de la propagande totalitaire que je dénonce ! Qu'on m'explique sinon pourquoi les régimes monarchiques européens actuels, dotés d'une constitution et hélas ;)) d'un parlement, mais monarchiques quand même, sont plus en avance que nous sur le plan social ? Surtout les scandinaves.

Le seul contre-exemple que je connaisse est celui de la Suisse mais eux n'ont pas de pouvoir personnel, ils n'ont jamais fonctionné avec un système de chef, et leur République est totalement décentralisée, ce qui fait qu'on se retrouve dans un système différent, très autonome, qui n'a rien de jacobin. Mais c'est différent, une fois encore, ils n'ont jamais été une monarchie telle que la France l'a été.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant