Prologue > La jeune fille de l'Auberge


Arthansia Membre 91 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Je vous poste ici le Prologue de mon histoire qui est en cours de réalisation. J'espère qu'il vous plaira.

Je posterai le chapitre 1 lorsque il y aura assez de critiques et de bons commentaires qui pourrait m'aider à continuer et à ne pas refaire les mêmes erreurs.

Bonne lecture pour ceux qui aiment la "Fantasy".

Si vous avez des questions où des suggestions à me faire n'hesitez pas, toute aide sera la bienvenue :snif: .

REEDITION DU PROLOGUE !!! (incomplet)

Tout le monde était là, assis sur les chaises qui traînaient dans l'auberge. Elle était tenue par une jeune fille qui était derrière son comptoir nettoyant des verres pourtant elle méritait mieux que ça ; elle avait soif d'apprentissage du monde et de tout ce qu'il l'entourait, elle voulait savoir lire et écrire, pouvoir aider les gens, communiquer, partir à la découverte du monde, se faire beaucoup d'amis car elle était seule. Elle n'avait pas de frère ni de s¿ur et sa mère était morte pendant sa naissance. C'est pour cette raison que son père lui interdisait toutes activités autres que celle d'être servante pour la punir d'être née¿

Elle s'ennuyait fermement, dans son coin, regardant les autres s'amuser et se taper dessus comme des idiots bourrés en regardant bien les visages de ces gens qui eux ne la regardait pas même lorsqu'elle leur servait quelque chose à boire ou à manger. Un brouhaha impossible régnait dans l'auberge il n'y avait aucun moment où elle pouvait se reposer et être seule. La jeune fille en soupira de frustration et de mécontentement mais s'arrêtait là et changea ses pensées reprenant ses activités de servante.

La journée ne passait guère vite. En regardant par la fenêtre, elle aperçut un énorme rayon de soleil la réchauffant, elle dû mettre sa main au-dessus de ses yeux pour se protéger de cette lumière éblouissante pour pouvoir regarder ce qui se trouvait à l'extérieur. C'était le jour du marché, elle aurait aimée s'acheter de la pâte d'amande qu'elle trouvait délicieuse chez le marchand d'en face mais il y avait trop de client à satisfaire¿ Toujours des clients !

Lorsqu'elle avait deux minutes à elle, elle s'assied sur une chaise en face d'un miroir et se regarda. Elle prit une brosse qu'elle trouva à côté d'elle dans un petit tiroir et se mit à se brosser les cheveux tout en chantonnant une petite mélodie qu'elle aimait depuis toute petite.

Modifié par Arthansia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Delphine d'Or Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

J'ai bien aimé. mais tu devrais mettre un peu plus de ponctuation, ça accentuerait la monotonie, l'ennui de la jeune fille. Il faudrait aussi changer "week end " par "fin de semaine", ou autre.

Je vais le relire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Désolée, je ne vais pas faire plaisir, mais je n'aime pas trop. Ce n'est pas assez accrocheur et il y a des lourdeurs de style. Mais que ça ne t'arrête pas pour autant. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calisthée
Invité Calisthée Invités 0 message
Posté(e)

Comme le dit lili, ya beaucoup de lourdeurs. tu accentu des détails qui n'ont pas besoins de l'être, et ne met pas l'accent sur d'autres qui deveaient être étoffés. Du coup, ce que tu nous raconte ici n'a pas beaucoup de substance et ne parait pas trop réaliste.

Dans un récit, on ne doit pas "sentir" que l'histoire est racontée

Après ça n'est que mon avis.

PROLOGUE

Tout le monde était là, assis sur les chaises qui traînaient dans l'auberge. Cette auberge(pas besoin de répéter "cette auberge", tu remplace par "elle" et tout le monde comprendra très bien) était tenue par une jeune fille qui, pourtant, méritait mieux que cela. Elle ne savait ni lire, ni écrire quoi que ce soit. Personne ne la regardait nettoyer ses verres dans le fond du comptoir. Son père lui interdisait de sortir pour s'amuser et elle n'avais jamais connu le grand amour. là tu pourrais éttoffé un peut. pourquoi elle mériterait mieux? pourquoi elle sait pas lire? pourquoi elle n'a pas le doit de s'amuser? c'est trop léger, tu n'en dis pas assez.

Elle s'ennuyait fermement dans son coin regardant les autres s'amuser et se taper dessus tout en buvant une chope de bière bien forte et moussante. Un brouhaha impossible y régnait (là par contre, il faudrait préciser que le "y" c'est l'auberge parce que c'est pas tout de suite évident) , la jeune fille en soupira de frustration et de mécontentement mais s'arrêtait là et changea ses pensées.

Un peu plus tard dans la journée, les clients changeaient de comportement : tantôt calmes tantôt énervés. Personne ne pouvait prédire quel sera le caractère du prochain client car ce n'est jamais le même. ya beaucoups de choses mal dites dans ces deux paragraphes, on comprend pas trop où tu veux en venir, faudrait tourner tes phrases autrement, et encore une fois étoffé le tout, c'est vide.

L'auberge avait été bâtie, à l'origine, pour les voyageurs qui voulait s'arrêter en cours de route entre le Port d'Alankah et le village Choir. C'est pour cette raison qu'elle fut nommée lors de son ouverture « l'Entre-Deux » 'pas obligé de spécifié "lors de son ouverture" ça allourdi et n'apporte rien de plus). Une trentaine de clients par jour sans compter le week-end là où le nombre était triplé voir même quadruplé de plus l'auberge fermait tard la nuit pour héberger ceux et celles qui n'aiment pas dormir sous les étoiles.

La jeune fille était toujours occupée, pas le temps de se reposer. Elle avait toujours affaire quelque part. Quand elle inspira, une odeur de tabac¿ qu'elle n'aimait pas du tout. on comprend pas trop ce que vient faire la dernière phrase ici. tu balance ça sans prévenir

Ses longs et magnifiques cheveux d'un blond de paille coulait le long de son dos droit. Elle aimait brosser ses cheveux pour se relaxer lorsqu'elle se retrouvait seule et pouvoir les regarder avec un énorme sourire. Elle « connaissait » beaucoup de monde certes, mais elle était seule, solitaire. Au fond c'est ce qu'elle aimait vraiment : la solitude, le calme. Bientôt, elle ne le sait pas encore, sa vie changera au point où elle devra fuir sa famille¿

ya beaucoup de phrase mal construites, il faut impérativement se relire quand on écrit, surtout sur le début d'une histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arthansia Membre 91 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Ok d'ac. Je vais modifier sa tout de suite alors :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant