l'Antisémitisme

Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Pensez-vous que les ténors de l'Apartheid et du Ku-Klux Klan reprochaient aux noirs de vouloir contrôler l'humanité, d'être trop intelligents, manipulateurs et dominateurs? :snif:

Non c'était le contraire! Et justement ça ne réponds pas à ma question. ;)

Si vous dites que c'était justement le contraire, cela prouve que vous avez très bien compris le sens de ma réponse, même si vous n'avez peut-être pas tout à fait saisi toutes les conséquences de mon ironie.

Moi je me ferais bien traiter de trop intelligent, manipulateur et dominateur. Il paraît que sont des qualités :snif:

C'est ce que les nazis pensaient pourtant des Juifs. :o

---

Racisme ordinaire et racisme génocidaire ne sont pas les mêmes parce que les sentiments de rejet qui les fondent, leurs bases ne sont pas identiques, et les conséquences non plus.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
Pensez-vous que les ténors de l'Apartheid et du Ku-Klux Klan reprochaient aux noirs de vouloir contrôler l'humanité, d'être trop intelligents, manipulateurs et dominateurs? :snif:

Non c'était le contraire! Et justement ça ne réponds pas à ma question. ;)

Si vous dites que c'était justement le contraire, cela prouve que vous avez très bien compris le sens de ma réponse, même si vous n'avez peut-être pas tout à fait saisi toutes les conséquences de mon ironie.

Moi je me ferais bien traiter de trop intelligent, manipulateur et dominateur. Il paraît que sont des qualités :snif:

C'est ce que les nazis pensaient pourtant des Juifs. :o

Ils se sont plantés alors!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Un des nombreux mystères de la nature humaine...

Qui anéantit ses mythes.

C'est où la porte ? :snif:

Par là! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Ben, j'ai rien fait! :snif:

Quoique... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
La peur n'est pas la même. Les conséquences non plus.

Les racistes "ordinaires" n'ont jamais considéré les noirs comme une maladie, comme un virus qu'il faut exterminer, comme le danger ultime menaçant l'humanité toute entière.

Les antisémites, en revanche... :snif:

Certe, on pourrait vous accorder cette différenciation entre racisme et antisémitisme durant la première partie du XXième siècle. Mais actuellement, de nos jours ?

Il y a certes la "théorie du complot juif" ... mais dans le même temps, chaque individu d'origine maghrébine est membre d'alqaida, bien évidemment. Et si le juif est perfide, l'arabe est voleur.

Bref, je ne ressens pas de réelle différence structurelle dans le racisme actuel, qu'il soit à l'égard des juifs ou d'une autre communauté : bien évidemment, chaque communauté n'entretient pas tout à fait les mêmes préjugés, etc ... mais je ne crois pas que l'on puisse avec une quelque once de réalisme parler de raciste ordinaire, et d'une spécificité unique de raciste ès antisémite.

Je crois par contre que les formes de discriminations sont, paradoxe de notre époque censément plus évoluée et ouverte, de plus en plus nombreuses. Et qu'il faut combattre avec la même force toutes discriminations (en réaction avec son ampleur, bien évidemment), quelque soit la communauté visée ou le critère "préjudiciable".

C'est d'ailleurs le meilleur moyen, dans le cas de l'antisémitisme, de l'annihiler : c'est justement de ne pas en faire un racisme à part, entraînant une sorte d'incompréhension face à cette différence de traitement, incompréhension et sentiment d'injustice, entremêlée d'envie, sentiment qui est pratiquement toujours à l'origine de toute discrimination.

Mais, bien évidemment, il ne s'agit pas de nier l'antisémitisme et ses affres passées, mais simplement bien voir que de nos jours l'antisémitisme est bien moins la crainte d'une communauté que l'une des expressions de tensions idéologiques et identitaire à plus grande échelle, entre l'amérique et ce qu'elle dénomme l'axe du mal, entre Israël et la palestinienne et la déformation du conflit dans nos banlieues, etc ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Mon rêve étant de dominer le monde, demain, je me convertis! :snif::snif:

Moi aussi ! Je veux devenir juif, franc-maçon et illuminati !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Miriam-Gabrielle Membre 83 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Les autres nation\peuple\religion sont jaloux des juif qui sont la religion eu par DIEU et il s'acharne a eux les insulte les tue ect Je suis JUIVE et fiere de l'etre!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je ne suis jaloux de personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Vous voyez Seth, en fait il y a deux branches dans le judaïsme.

Il y a les Ashkénazes, par exemple moi. :snif:

---

Les autres nation\peuple\religion sont jaloux des juif qui sont la religion eu par DIEU et il s'acharne a eux les insulte les tue ect Je suis JUIVE et fiere de l'etre!

Et il y a ça, c'est à dire les Sefardim. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Sefardim ça veut dire "casse-couilles" ou "trous du cul" ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
antisemite = antijudaisme=judeophobie ?

Sémite:

adj. et n. (de Sem, fis de Noé). Qui appartient à un ensemble de peuples. Du Proche-Orient parlent ou ayant parlé dans l'Antiquité des langues sémitiques (Akkadiens [Assyro-Babyloniens], Amorrites, Araméens, Phéniciens, Arabes, Hébreux, Ethiopiens).

Pur jeu de mot. Comme on l'a expliqué des miliers de fois, il ne faut pas confondre le sens d'un mot avec son étymologie.

Le terme antisémite, pour désigné les juifs, a été inventé par des anti-Juifs.

Les Juifs on t inventés le concept de Goy, non ?!!

Les Juifs d'un côté et le reste du monde l'autre! :snif:

Quel est le rapport entre le concept de goy et l'étymologie ?

Le concept de goy à été inventé par des anti-être humains ! ;)

Quant à l'étymologie du mot "goy" ?

Tu n'a pas répndu à mon objection.

J'attends....

Ce qui n'explique pas pourquoi il y a l'antisémitisme d'une part et le racisme de l'autre.

Pensez-vous que les ténors de l'Apartheid et du Ku-Klux Klan reprochaient aux noirs de vouloir contrôler l'humanité, d'être trop intelligents, manipulateurs et dominateurs? :snif:

---

La peur n'est pas la même. Les conséquences non plus.

Les racistes "ordinaires" n'ont jamais considéré les noirs comme une maladie, comme un virus qu'il faut exterminer, comme le danger ultime menaçant l'humanité toute entière.

Les antisémites, en revanche... :o

Il y a eu, en Afrique du Sud, des racistes qui pensaient que les noirs risquaient de dominer la planète, par le nombre.

Certains ont même voulu, pour éviter ce "danger", créer une arme chimique qui ne s'attaquerait qu'aux noirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Il y a eu, en Afrique du Sud, des racistes qui pensaient que les noirs risquaient de dominer la planète, par le nombre.

Certains ont même voulu, pour éviter ce "danger", créer une arme chimique qui ne s'attaquerait qu'aux noirs.

Oui, j'en ai entendu parler.

Sauf que même au sein des éléments les plus durs l'apartheid, ces fous-furieux sont demeurés minoritaires, précisément parce que l'idéologie raciste dominante n'était pas la leur.

L'Apartheid a toujours prôné que les noirs étaient inférieurs, et qu'il suffisait donc de les séparer des blancs.

Il n'a jamais été question d'officiellement les exterminer, ni même de mener une politique anti-nataliste à leur égard. Idem pour le Ku Klux Klan. Idem pour le FN. Idem pour la plupart des mouvements "classiquement" racistes...

---

Encore une fois, la pulsion n'est pas la même. Le raciste ordinaire n'a pas peur de son sujet de dégoût, il le méprise, il le considère comme un sauvage, un primitif. Il ne se sent pas dominé, mais dominant.

Le racisme génocidaire, c'est exactement l'inverse. D'ailleurs, tous les grands génocides du XXème siècle portent les mêmes caractéristiques. Que ce soient en Arménie, au Rwanda ou au Cambodge, il était à chaque fois question d'un ennemi intérieur, dont il fallait se purger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Encore uen fois, on a là des formes différentes de racisme, mais n'est-ce pas du racisme tout bonnement ?

La croyance en des différences de races chez les individus, et une volonté de classer ces pseudos races en catégories, qu'elles soient dominantes ou non, qu'on les craignent ou pas, ...

C'est exercer ce découpage, ce classement et les discriminations qui en découlent qui relève du racisme : le racisme n'inclue pas intrinsèquement cette notion de dominance, même si elle existe dans pas mal de forme de racisme.

Encore une fois, pour le raciste commun, l'étranger qui vient manger son pain et voler ses femmes, il le méprise et le considère inférieur, mais ne "le domine plus" forcément.

Et encore une fois, de nos jours,

Alors que franchement, le complot juif ... non franchement, la discrmination faite aux juifs, de nos jours, ce serait plutôt de les considérer comme les opprimées chouchoutés, comme je l'ai décrit précédemment.

Enfin, cette notion très personnelle du racisme ordinaire que vous présentez me paraît toujours quelque peu farfelue ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Encore uen fois, on a là des formes différentes de racisme, mais n'est-ce pas du racisme tout bonnement ?

La croyance en des différences de races chez les individus, et une volonté de classer ces pseudos races en catégories, qu'elles soient dominantes ou non, qu'on les craignent ou pas, ...

C'est exercer ce découpage, ce classement et les discriminations qui en découlent qui relève du racisme : le racisme n'inclue pas intrinsèquement cette notion de dominance, même si elle existe dans pas mal de forme de racisme.

C'est là ou vous ne comprenez pas ce que signifie sociologiquement le racisme. Reconnaître les différentes cultures ou ethnies de l'humanité, la "résumer" en différentes tendances, reconnaître sa diversité ou sa richesse, ça n'a jamais été du racisme.

En revanche, le désir de dominance exclusif en fonction de ce genre critère, oui, ça l'est. C'est ça, le vrai critère.

Je ne vais pas me la jouer hégélien transi, mais c'est bel et bien une histoire de dominé et de dominant, tout comme avec les discriminations faites envers les femmes.

Alors que franchement, le complot juif ... non franchement, la discrmination faite aux juifs, de nos jours, ce serait plutôt de les considérer comme les opprimées chouchoutés, comme je l'ai décrit précédemment.

Vous confondez tout, et vous mélangez tout, quoique vous reconnaissiez implicitement que le sort des Juifs soit différent de ceux que vous regroupez sous le terme "étranger". Et en effet, il l'est.

Les Juifs en France ne sont pas discriminés économiquement, mais en revanche, il s'agit de l'ethnie le plus fréquemment agressée physiquement parlant, selon les statistiques de la police nationale -et de loin-, tendance confirmée par plusieurs études et organismes européens indépendants.

Rien que sur ce forum, il est facile de constater à quel point un certain ressentiment antisémite n'hésite pas à s'exhiber chez certains membres, combien ce sentiment est plus partagé qu'on ne le croit. Et cela a les conséquences que l'on sait, à moins que vous ne décidiez d'être sélectivement aveugle. :snif:

---

On a donc bien affaire à des racismes de forme différente, et dont les revendications, les manifestations concrêtes ainsi les fantasmes sont différents. Pour un sociologue, il s'agit d'ailleurs de deux phénomènes distincts, et non concurrents.

Enfin, cette notion très personnelle du racisme ordinaire que vous présentez me paraît toujours quelque peu farfelue ...

Vous n'avez qu'à vous plongez dans plusieurs ouvrages de sociologie afin de constater si cette notion est si personnelle et si farfelue que ça... :snif: Même la plupart des disciples de Bourdieu ont à peu près admis la différenciation que je vous décris (c'est dire).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

L Antisémitisme est il uniquement lié aux juifs (non pas aux peuples sémites)?

Les actes de violence contre les juifs (condamnable si en est) sont plus médiatisé que ceux des arabes,noirs et autres ethnies comme en témoigne de nombreux exemples( rer d, l'affaire d'Epinay ,......) .

Certes le passé récent et horrible des juifs et encore dans toutes les mémoires mais a trop voir l antisémitisme on en viens a le créer ( petite dédicace a Stein).

Dailleur je n ai pas trouvé de liens indiquant les statistiques des ethnies les plus souvent agressées.

Les agressions d un arabe ou d un noir sur son lieu de travail ou lors de discrimination a l embauche ne sont pas vécu par ex par les juifs mieux intégré socialement mais il me semble que cela doit aussi entrer en compte non ?.

Je trouve l analyse de Pheldwyn assez juste.

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
C'est là ou vous ne comprenez pas ce que signifie sociologiquement le racisme. Reconnaître les différentes cultures ou ethnies de l'humanité, la "résumer" en différentes tendances, reconnaître sa diversité ou sa richesse, ça n'a jamais été du racisme.

Et cela n'a d'ailleurs jamais été mon propos : avez vous compris ce que je voulais dire, ou est-ce plus rapide de dire que je mélange tout et que je ne comprend rien (ce qui n'est bien évidemment pas étonnant comme réponse de votre part) ? :o

Et de répondre un gros poil à côté de mon propos.

Reconnaître les différences entre les ethnies, les cultures, les diversités, les richesses, bien évidemment !

Je ne nie pas l'existence de la culture, de l'ehtnie, de la communauté juive, ce serait tout de même un peu osé, vous ne trouvez pas ?

Ce que je nie, c'est que la discrimination ou le racisme envers cette communauté diffèreraient fondamentalement des autres formes de discriminations, de racisme, qu'ellle serait à part.

A vous lire, il existerait la haine, et le racisme envers tout un tas d'ethnies, de communautés, de religions, etc ... qui reposerait sur un socle commun, et, à part, un racisme très particulier envers la communauté juive, car celle-ci serait tout de même bien plus particulière que n'importe quelle communauté au monde.

Je ne sais pas si cela résume bien le fond de vos propos, mais c'est pour ma part ce qui en transpire de manière assez nette.

C'est simplement cette différenciation que je conteste. Essentiellement aujourd'hui, car l'antisétimitisme, le racisme envers les juifs, n'a plus vraiment les mêmes fondements et la même forme que l'antisémitisme du siècle dernier.

De même que d'autres formes de racismes et de discrimination ont évolué.

Et plus que du rapport de dominant/dominé, je pense que le racisme s'appuie plus simplement sur la peur de l'autre, de l'inconnu, de celui qui diffère et qui, nous mettant au pied du mur de ce que nous sommes, nous met en position de crainte.

Vous confondez tout, et vous mélangez tout,

Je mélange quoi avec quoi, je confonds quoi avec quoi ?

Soyez plus précis, je ne vois pas.

Je dit simplement que, ne serait-ce qu'en france, l'image du juif "fourbe" qui va prendre le pouvoir n'est plus forcément le premier ressentiment qui s'exprime dans l'antisémitisme moderne (je ne nie pas qu'il en reste quelque relents, mais au même titre que l'italien tricheur, etc ... rien qui n'entraîne une réelle ferveur anti-juive).

Le conflit en palestine a trouvé, hélas, bien plus de résonnance, bien plus de tension envers les juifs, dans nos banlieues, par exemple. Pour faire plus court, le ressenti est du genre : "les juifs sont perçus comme ceux qui se plaignent et chouinent alors qu'ils oppriment les palestiniens". Voilà en gros l'amalgame qui alimente de nos jours l'antisémitisme.

Enfin, c'est en gros ce qu'il en ressort lorsque j'ouvres ma fenêtre sur l'air du temps.

Rien que sur ce forum, il est facile de constater à quel point un certain ressentiment antisémite n'hésite pas à s'exhiber chez certains membres, combien ce sentiment est plus partagé qu'on ne le croit.

Oui, mais il correspond davantage à la vision que je viens de décrire, enfin, selon moi.

Et cela a les conséquences que l'on sait, à moins que vous ne décidiez d'être sélectivement aveugle. :snif:

Non, non, je vous rassure, je ne suis pas aveugle, mais ce n'est pas parce que vous pointez du doigt dans une direction que cela m'empêche de regarder aussi ailleurs, et ne pas avoir le regard aussi braqué.

On a donc bien affaire à des racismes de forme différente, et dont les revendications, les manifestations concrêtes ainsi les fantasmes sont différents. Pour un sociologue, il s'agit d'ailleurs de deux phénomènes distincts, et non concurrents.

Mais cela sous-entendrait que les autres formes de racisme et discriminations (par exemple le racisme envers les musulmans d'une part, et les handicapés de l'autre, et tiens, pourquoi pas, les homosexuels) auraient toutes les même revendications, manifestations concrètes et fantasmes ?

Comment pouvez-vous faire un gros paquet de toutes ces discriminations pourtant assez différentes dans leurs formes et leurs expressions, les mêler et les "uniformiser" sous l'appellation racisme, et mettre l'antisémtisme sur une échelle de valeur différente ?

Vous n'avez qu'à vous plongez dans plusieurs ouvrages de sociologie afin de constater si cette notion est si personnelle et si farfelue que ça... :snif: Même la plupart des disciples de Bourdieu ont à peu près admis la différenciation que je vous décris (c'est dire).

"plupart", "à peu près" ... oui, je pense en effet qu'il s'agit de se faire son propre avis, à ce niveau ;)

Mais de quelle notion parle t'on : de la différenciation entre l'antismétisme d'une part, et toutes les autres formes de racisme, de discrimination d'autres part ?? Alors, si c'est cela, il va falloir que je bouquine pour bien percer les arguments d'une thèse qui me parait en effet bien farfelue.

Ou plutôt, comme je le subodore (mais effectivement je peux me tromper, n'ayant pas lu ces livres), entre deux catégories, deux formes de racisme, basés sur des critères structurellement différents.

Mais pourquoi réduire dès lors l'une de ces familles au seul antisémitisme ? Ou pensez que le racisme envers les juifs ne prétend qu'à une seule forme de racisme, la même qu'il y a 80 ans, alors qu'il a pu évolué sous différentes formes, au long de l'histoire ?

Désolé de paraître aussi pesant, mais cette volonté à vouloir à tout prix différencier l'antisémitisme, celui d'aujourd'hui, des autres formes de racismes et de discriminations, comme si les juifs ne pouvaient être haïs de la même façon que les arabes, les handicapés ou les homos, pour des raisons tout aussi stupides et arrièrées ...

Bref, l'existence d'une Haine du juif, à contre-courant, à part des autres formes de Haines, cela me parait tout de même coller à une vision assez ... discriminatoire.

Maintenant, je n'ai toujours pas la science infuse, je suis toujours aussi neuneu, mais bon, voilà le fond de ma pensée (et désolé si ça sent le renfermé :o ).

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
Tu n'a pas répndu à mon objection.

J'attends....

Bonsoir tout le monde!

On s'attend alors! :snif: Grenouille verte donne-nous l'étymologie du mot : goy STP :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADOBI Membre 2 212 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Les autres nation\peuple\religion sont jaloux des juif qui sont la religion eu par DIEU et il s'acharne a eux les insulte les tue ect Je suis JUIVE et fiere de l'etre!

Si c'est pour intervenir sur les topics et dire n'importe quoi comme cela, il vaut mieux garder le silence!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
On s'attend alors! :snif: Grenouille verte donne-nous l'étymologie du mot : goy STP :snif:

Je vais le faire pour lui.

"Goy", cela veut dire "Peuple", en hébreu (גוי).

Le sens de "non-Juif" n'a commencé à s'acquérir que plusieurs siècles après la rédaction du Tanakh, et notamment par l'arrivée du Nouveau Testament chrétien, qui lui donne une tournure tout à fait différente (il y a glissement de sens/ambigüation avec le mot grec Ethnê).

Progressivement, et sous l'influence des chrétiens qui tenaient à distinguer les Juifs du reste de l'humanité ("Peuple déicide, ayant été le seul à rejeter la parole de Jésus"... etc...), le sens moderne de ce mot s'est imposé au cours du moyen-âge, y compris aux Juifs eux-mêmes, qui finissent par se l'approprier notamment dans les parties tardives du Talmud (de façon encore légère), puis dans la littérature religieuse (à partir du XIIIème siècle).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant