La violence résout elle les problèmes ?

Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

Je voudrais ouvrir ce débat afin de connaitre des avis différents. Partant de ce dicton "tout le monde veut la paix, mais faut souvent faire la guerre pour l'obtenir", est-ce qu'à votre avis c'est une utopie ou bien une réalité dans notre monde ?

Moi il m'est souvent arrivé de résoudre des problèmes avec la violence, verbale (menaces, chantages, intimidation) et physique (prise de col, coups de poing...), même en y réfléchissant, je ne vois vraiment pas comment j'aurai pu régler autrement.

Est-ce que la violence règne et règnera en maitre quoique nous fassions ?

Modifié par Sylvano

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

Mais encore ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Choucrouteman Membre 3 597 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

la violence c'est super!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)

Bien sûr que la violence règne en maitre, ça serait pas le cas si on réfléchissait un petit peu avant d'agir, la violence ne sert à rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Choucrouteman Membre 3 597 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

la violence sert a regler ses problemes!c'est cool!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyméa Membre 2 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

La violence appelle la violence. Stop a la violence!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kheops14 Membre 549 messages
Forumeur forcené‚ 40ans
Posté(e)

l'homme n'a rien inventé de mieux que la violence gratuite :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)

La violence est une fin en soit, donc elle ne sert strictement à rien ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Attachai Membre 1 054 messages
Oeufs durs‚ 26ans
Posté(e)

La violence ne sert à rien, c'est pour cela que nous nous en servons. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
laure44 Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚ 35ans
Posté(e)

je pense que la violence ne resoud rien, mais par contre des fois c'est vrai que ca fait du bien!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La violence ne résout pas les problémes, mais actuellement on vit dans un monde bien fourni en abrutis de toutes sortes qui se font un malin plaisir à emmerder les autres et j'utilise la violences, du moins verbale, quand j'en ai marre de demander à mon voisin d'arrêter de faire du boucan durant des heures, ça ne résoud pas le probléme mais ça fait du bien de se défouler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Je voudrais ouvrir ce débat afin de connaitre des avis différents. Partant de ce dicton "tout le monde veut la paix, mais faut souvent faire la guerre pour l'obtenir", est-ce qu'à votre avis c'est une utopie ou bien une réalité dans notre monde ?

Qu'est-ce qu'une utopie, sinon un désir non encore assouvi ? L'homme a longtemps rêvé de voler. Le premier avion a changé l'utopie en réalité.

Il faut des préalables pour qu'une utopie deviennent réalité. Dans celle de la paix s'imposant à la guerre, ces préalables sont : un niveau d'éducation minimum des individus, et la capacité de la société à empêcher les débordements individualistes extrêmes.

Moi il m'est souvent arrivé de résoudre des problèmes avec la violence, verbale (menaces, chantages, intimidation) et physique (prise de col, coups de poing...), même en y réfléchissant, je ne vois vraiment pas comment j'aurai pu régler autrement.

Dans un forum précédent, j'avais établi que "la liberté en expansion", en tant que force, devait trouver ses limites dans une opposition de force égale appelée "contrainte", et que la rupture de cet équilibre exprimait le degré de violence d'un système.

Il faut bien comprendre que la résolution de ses problèmes ou de ses désirs par la violence est également une vision utopique, car cela suppose que l'on soit le plus fort et surtout que l'on soit capable de le rester, et là on tombe dans l'aléatoire où plus rien n'est contrôlable à notre niveau. Bien sur on peut établir des alliances pour rester le plus fort, mais le risque qu'une alliance de ce type soit dénoncée au moment où nous serons "le moins fort" tient plus de la certitude que d'une probabilité moyenne.

Que tu aies pu résoudre tes problèmes par la violence n'exprime que la faiblesse de tes adversaires. Il est fort probable que tu n'y sois arrivé que parce que tu n'as pas respecté les règles en vigueur dans le système où tu évolues. Or même un système basé sur le rapport de force implique des règles à respecter. Tôt ou tard, celui qui ne respecte pas les règles instituées reçoit en retour la monnaie de sa pièce. C'est pourquoi le meilleur système, c'est à dire celui qui est le plus cohérent, est celui qui instaure le respect d'un protocole d'approche. Pourquoi ? Parce que c'est celui qui implique la meilleure gestion des énergies en cause. Toute résultat obtenu par une dépense d'énergie inconsidérée est aberrante. C'est le cas de tout les systèmes basé sur la rupture de l'équilibre entre la liberté d'expansion et sa contrainte minimale.

Est-ce que la violence règne et règnera en maitre quoique nous fassions ?

Non, mais elle reviendra régulièrement à cause de l'effet de balancier de l'histoire qui veut que celui qui n'a pas connu ses effets dévastateurs pense qu'elle peut être une option pour réaliser ses désirs. C'est le cas de la jeunesse d'aujourd'hui. Une période de paix appelle une période de guerre, et vice versa. Le modèle Rambo plait à la jeune génération, mais c'est parce qu'ils n'ont jamais eu à l'éprouver. Demandez aux jeunes soldats américains suréquipés, en Irak, ce qu'il en pensent. Je doute qu'après leur retour, quand ils reviennent, ils trouvent encore le modèle compatible avec la réalité de la guerre.

On a toujours à craindre des crétins qui font basculer les équilibres en prônant la violence face à la négociation. Ce n'est pas tant l'ennemi extérieur qu'il faut craindre que l'ennemi intérieur qui est en chacun de nous. Si j'étais admin de ce forum, je bannirais sans explication ceux qui font de la provocation dans le sens de la violence. Ils n'ont rien à faire dans un forum qui consacre, par définition, la rencontre face à l'égoïsme.

Au diable ce vieux Nietzsche, philosophe prônant la masturbation pour obtenir la plus belle érection en solitaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
line4atha Membre 27 messages
Forumeur balbutiant‚ 42ans
Posté(e)

la violence fait partie de la nature humaine en tant qu'espèce vivante : il suffit de voir les animaux fonctionner.

La seule différence avec eux est que nous sommes censés la maitriser.

Pour moi la violence est inévitable, pas la violence gratuite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titia87 Membre 1 200 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

C'est vrai la violence ne resoud rien , mais certaine personne comprennent les choses qu' en etant violent.Que ce soit physique ou verbale .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
la violence fait partie de la nature humaine en tant qu'espèce vivante : il suffit de voir les animaux fonctionner.

La violence animale est rarement gratuite, mais surtout elle n'est pas cannibale, comme elle l'est chez l'homme. Ce qui pose le questionnement de l'intelligence comme expression de la supériorité de l'homme par rapport à l'animal.

Si l'intelligence ne peut apporter un plus à la protection de l'espèce humaine d'un point de vue globale, elle n'est qu'une pathologie qui consacrera sa disparition. L'espèce humaine doit s'intégrer avec cohérence dans le cadre cohérent de son environnement sinon elle concourra à sa disparition aussi surement que si elle sciait la branche de l'arbre sur laquelle est assise.

La seule différence avec eux est que nous sommes censés la maitriser. Pour moi la violence est inévitable, pas la violence gratuite.

Il ne faut pas dire que la violence est inévitable, parce que c'est déjà, par avance, en accepter la nuisance injuste qui nous sera faite. On peut tolérer les contraintes que nous impose la vie en société, jamais la violence. C'est la lâcheté des violentés et leur manque de solidarité face à la violence qui donne raison à ceux qui ont choisi la violence comme forme unilatérale de communication avec l'autre.

La véritable liberté est dans la prise de conscience des contraintes qui s'opposent à cette liberté. Légitimer notre violence à autrui, par notre désir d'augmenter notre liberté d'action, légitime également la violence qui nous sera faite pour la même raison.

Le principe de tolérance implique le rejet automatique de ce qui sort du champ concret de cette tolérance. Le mot intolérance n'existe pas. Il n'a pas lieu d'exister. C'est un mot qu'utilisent les ignorants et les mal éduqués. Soyez tolérant, ne soyez pas idiot. La tolérance ne doit pas être une faiblesse.

Modifié par Alan Shore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zoldick Membre 108 messages
Forumeur inspiré‚ 106ans
Posté(e)

Sert à rien la violence, à part se faire un ennemi de plus :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

Oué mais comme disait mon grand père, un bon ennemi est un ennemi mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alan Shore Membre 134 messages
Forumeur inspiré‚ 62ans
Posté(e)
Oué mais comme disait mon grand père, un bon ennemi est un ennemi mort.

Les grands-pères ont bon dos lorsque les petit-enfants reprennent leur slogan.

Comment donc justifie-tu cette violence que tu prônes ?

Si tu la justifies par la violence qui t'est faite, c'est donc que tu aspires à avoir des rapports non-violents.

Dans ce cas, et en toute cohérence, pourquoi ne pas prôner la non-violence ?

Parce que la violence est plus marrante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant