Assurance chômage des députés


Frédo45 Membre 332 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2640

A l'heure où la fonction publique, cheminots en tête sont montrés du doigt, stigmatisé habilement par les médias, les grands groupes et l'Etat, il est une loi qui devrait éveiller la curiosité et leur donner le goût du sens critique. En toute discrétion, les députés viennent d'adopter une modification à leur régime d'assurance chômage faisant passer leur indemnisation post-mandat de 6 mois à 5 ans. Concrètement, là où le salarié lambda a droit à 23 mois de prestations, le députés pourtant peu à plaindre ne matière de salaire, aura lui droit à 60 mois sous prétexte qu'il ne peut pas revenir aisément à la vie active. Evidemment, ceci est plus facile pour un véritable chômeur.

Le prétexte donné à cet amendement est qu'il faut inciter les hommes et femmes de la société civile à s'engager en politique. Or, en mettant en place un tel régime, on professionnalise au contraire la politique car, à l'abri de la précarité, rien, aujourd'hui, n'incite le député battu à reprendre une activité privée. D'ailleurs, si on fait le compte, il pourra se représenter 5 ans plus tard au poste perdu. Entre-temps, il aur avec plus ou moins de succès mené campagne pour des cantonales, des municipales, briguera un poste de conseiller à l'Elysée ou un mandat régional. Non, décidément, ce prétexte ne fonctionne pas.

Pire encore, il fait honte à notre démocratie. Démocratie décadente où la médiatisation et la communication l'emportent sur les débats, où soigneusement l'on minimise et cache la vérité aux Français afin de faire la lumière sur des inégalités beaucoup moins scandaleuses finalement.

C'est un état exemplaire que l'on nous promettait ! Où se situe-t-il dans ces manoeuvres frauduleuses ? Et tous ses gens qui réclament l'égalité entre les régimes spéciaux, critiquant les revendications des cheminots, des enseignants, des étudiants et qui ferment les yeux sur la croissance des "vrais" privilèges dans cette société, ne sont-ils pas tous coupables de leur cécité volontaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Caez Administrateur 14 028 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Si tu veux rentrer sur ce terrain la, tu peux parler aussi de leur regime de retraite bien special.

Ainsi que du cumul des retraites, maire, deputé ,senateur, ministre...

Mais ce qui est etonnant c'est que nos chers députés / sénateurs ne veut lent pas que l'ont touche a leur regime spéciaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Calisthée
Invité Calisthée Invités 0 message
Posté(e)

et moi qui n'ai le droit à rien ;)

j'aurais du faire de la politique :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2640

A l'heure où la fonction publique, cheminots en tête sont montrés du doigt, stigmatisé habilement par les médias, les grands groupes et l'Etat, il est une loi qui devrait éveiller la curiosité et leur donner le goût du sens critique. En toute discrétion, les députés viennent d'adopter une modification à leur régime d'assurance chômage faisant passer leur indemnisation post-mandat de 6 mois à 5 ans. Concrètement, là où le salarié lambda a droit à 23 mois de prestations, le députés pourtant peu à plaindre ne matière de salaire, aura lui droit à 60 mois sous prétexte qu'il ne peut pas revenir aisément à la vie active. Evidemment, ceci est plus facile pour un véritable chômeur.

Le prétexte donné à cet amendement est qu'il faut inciter les hommes et femmes de la société civile à s'engager en politique. Or, en mettant en place un tel régime, on professionnalise au contraire la politique car, à l'abri de la précarité, rien, aujourd'hui, n'incite le député battu à reprendre une activité privée. D'ailleurs, si on fait le compte, il pourra se représenter 5 ans plus tard au poste perdu. Entre-temps, il aur avec plus ou moins de succès mené campagne pour des cantonales, des municipales, briguera un poste de conseiller à l'Elysée ou un mandat régional. Non, décidément, ce prétexte ne fonctionne pas.

Pire encore, il fait honte à notre démocratie. Démocratie décadente où la médiatisation et la communication l'emportent sur les débats, où soigneusement l'on minimise et cache la vérité aux Français afin de faire la lumière sur des inégalités beaucoup moins scandaleuses finalement.

C'est un état exemplaire que l'on nous promettait ! Où se situe-t-il dans ces manoeuvres frauduleuses ? Et tous ses gens qui réclament l'égalité entre les régimes spéciaux, critiquant les revendications des cheminots, des enseignants, des étudiants et qui ferment les yeux sur la croissance des "vrais" privilèges dans cette société, ne sont-ils pas tous coupables de leur cécité volontaire ?

;):o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2640

A l'heure où la fonction publique, cheminots en tête sont montrés du doigt, stigmatisé habilement par les médias, les grands groupes et l'Etat, il est une loi qui devrait éveiller la curiosité et leur donner le goût du sens critique. En toute discrétion, les députés viennent d'adopter une modification à leur régime d'assurance chômage faisant passer leur indemnisation post-mandat de 6 mois à 5 ans. Concrètement, là où le salarié lambda a droit à 23 mois de prestations, le députés pourtant peu à plaindre ne matière de salaire, aura lui droit à 60 mois sous prétexte qu'il ne peut pas revenir aisément à la vie active. Evidemment, ceci est plus facile pour un véritable chômeur.

Le prétexte donné à cet amendement est qu'il faut inciter les hommes et femmes de la société civile à s'engager en politique. Or, en mettant en place un tel régime, on professionnalise au contraire la politique car, à l'abri de la précarité, rien, aujourd'hui, n'incite le député battu à reprendre une activité privée. D'ailleurs, si on fait le compte, il pourra se représenter 5 ans plus tard au poste perdu. Entre-temps, il aur avec plus ou moins de succès mené campagne pour des cantonales, des municipales, briguera un poste de conseiller à l'Elysée ou un mandat régional. Non, décidément, ce prétexte ne fonctionne pas.

Pire encore, il fait honte à notre démocratie. Démocratie décadente où la médiatisation et la communication l'emportent sur les débats, où soigneusement l'on minimise et cache la vérité aux Français afin de faire la lumière sur des inégalités beaucoup moins scandaleuses finalement.

C'est un état exemplaire que l'on nous promettait ! Où se situe-t-il dans ces manoeuvres frauduleuses ? Et tous ses gens qui réclament l'égalité entre les régimes spéciaux, critiquant les revendications des cheminots, des enseignants, des étudiants et qui ferment les yeux sur la croissance des "vrais" privilèges dans cette société, ne sont-ils pas tous coupables de leur cécité volontaire ?

Et encore ce n est qu une partie visible de l iceberg.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

le plus étonnant c'est que ce sont les députés qui représentent les citoyens à l'assemblée nationale et défendent leurs intérêts. Mais ils savent faire le distingo en employant les 2 casquettes, eux et les autres. Je compare cette profession aux avocats qui peuvent défendre toutes les causes parfois sans en penser une seule phrase. Après tout être député n'est-ce pas une profession ? La seule crédibilité, c'est qu'il sont garants de la démocratie. Cependant je n'ai jamais entendu qu'il existait des députés pauvres à la retraite. Cependant je ne désespère pas qu'il y en ait qui pensent différement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant