Bouddhisme.

dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Stein fidèle à lui-même. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

alphaderenak Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 38ans
Posté(e)

Tout à fait d'accord, athéisme ne serait pas aussi un dogme ? L'important est d'expérimenter la vie on ne peut affirmer quoique ce soit avant de l'avoir vécu.

Le bouddhisme n'est pas un dogme car il propose de chercher la vérité en soi même.

Le bouddha n'a montrer qu'un chemin pour l'éveil, il y en a 84 000 dit on, à nous de les parcourir.

Pas une doctrine j'en veux pour preuve cette phrase zen "si tu croises bouddha sur ton chemin, Tues-le !"

Modifié par alphaderenak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Calms-Forte Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Le boudisme, c'est la religion des gens qui savent pas trop reflechir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nelo Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 33ans
Posté(e)

Et qu'est ce qui te fait dire ça ? J'adore l'argumentation de ceux qui n'ont rien à dire et qui en plus sortent des propos stupides et méchants. :smile2:

Et ça s'écrit Bouddhisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:.: OndIn :.: Membre 5 564 messages
Naufragé Des Abyss‚ 35ans
Posté(e)

Calms-Forte, C'est sûr tu doit pas réfléchir beaucoup toi :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrishnaPanther Membre 250 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

Le bouddhisme religion ou philosophie? Je dirais un subtile mélange des deux... Est-ce que croire en quelque chose de spirituel comme le cycle des réincarnation peut s'appeler de la simple philosophie? Excepter qu'il n'y ait pas de dieux, le bouddhisme ressemble pas mal à l'hindouisme et c'est d'ailleurs ce qui le différencie grandement de cette religion. Les bouddhistes croient que la vie n'est qu'un éternel cycle de souffrances inutiles et que l'illumination est une voie vers l'anéantissement de sois. Personnellement je trouve ça un peu déprimant, voir au delà du suicidaire, se tuer ne suffit pas il faut se tuer l'âme. De plus sans dieux, le bouddhisme ne répond pas à la question du "pourquoi ce monde". Oui, pourquoi un monde qui a été créer juste pour nous faire souffrir éternellement jusqu'à ce qu'on s'anéantisse nous même? 0o

Pour moi le bouddhisme est incensé et ne permet pas à l'homme de répondre aux grandes questions existencielles. Par contre il est indéniable qu'il peut rendre les hommes meilleurs.

Quand au règle à respecter, les hommes sont encore libres de choisir lesquels leur semble logique (je dit bien logique et non avantageuse) et cela dans toutes les religions quitte à ne pas être reconnu officiellement, après tout en quoi les mortels peuvent ils décider de la volonté divine?

Pour en revenir au système des castes que je ne sais plus qui avait citer. Je ne savais pas qu'il s'appliquait au bouddhisme et cela m'étonne même de l'apprendre vu que le bouddhisme peut être pratiquer par des gens qui ne le sont pas à la base. C'est ce système de castes qui empêche aux gens qui ne sont pas hindou de naissance de le devenir officiellement. Car comme vous l'avez précédemment dit, c'est le karma qui décide et il faut acceptez son lieu de naissance. Je suis contre cette croyance et pense qu'un homme qui pense que la voie de tels religion est la meilleure à tout a fait le droit de la suivre (après tout son karma ne l'a-t-il pas pousser à penser cela?). Il y a de véritables injustices en Indes à cause de cette croyance qui relève plus pour moi de la tradition qu'autre chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nelo Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 33ans
Posté(e)
Excepter qu'il n'y ait pas de dieux, le bouddhisme ressemble pas mal à l'hindouisme et c'est d'ailleurs ce qui le différencie grandement de cette religion. Les bouddhistes croient que la vie n'est qu'un éternel cycle de souffrances inutiles et que l'illumination est une voie vers l'anéantissement de sois.

On doit pas parler du même bouddhisme ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrishnaPanther Membre 250 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

C'est le bouddhisme tel que je le connais si cela est faux dites moi au moins pourquoi :S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nelo Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 33ans
Posté(e)

Je ne vois pas ou tu as lu ou entendu que le bouddhisme prône l'anéantissement de sois ! Le bouddhisme prône la suppression on le contrôle si tu préfère de son ego qui nous empêche d'avancer dans la vie et de sortir du cercle de la souffrance :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrishnaPanther Membre 250 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)
Je ne vois pas ou tu as lu ou entendu que le bouddhisme prône l'anéantissement de sois ! Le bouddhisme prône la suppression on le contrôle si tu préfère de son ego qui nous empêche d'avancer dans la vie et de sortir du cercle de la souffrance ;)

L'éveil bouddhiste ne consiste pas à faire rejoindre son individualité à la conscience universelle? Une fois l'éveil atteint, les bouddhistes rejoignent cette conscience qui est tout. Il n'y a plus d'individualité pour l'être ayant atteint l'éveil, juste une seule et unique conscience universelle. Pour moi cela revient à un anéantissement de sois pour atteindre cette conscience puisqu'après cela on fait partit du tout sans aucune individualité. :smile2:

Même en considérant que cette état est un état d'éternel béatitude pour enlever le côté pas sympatoche. La question du "pourquoi" se pose toujours, l'absence de Dieu(x?) pose problème puisqu'elle n'explique pas pourquoi ce monde a-t-il été fait ainsi...

(Toutes ces questions viennent peut-être de mon incompréhension ou de mon ignorance sur le sujet, dans les deux cas veuillez bien corriger mes erreurs de jugement avec toute ma gratitude :sleep: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

le bouddhisme comme toute secte enseigne la soumission. Ici, c'est pour un maître a penser qui voudrait l'amour absolu afin de ne pas se prendre une grêve sur la figure.

Je dirais juste que c'est une des moins pire de par les dommages collateraux qu'elle entraîne mais ça reste une dictature fermée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Non, le bouddhisme n'est pas une secte, c'est une philosophie de vie ... :smile2:

Voici ce qu'est une secte (manipulation mentale) : lien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Définition dans le Guide de l'éducateur

(voir au chapitre "Documents")

Si l'on passe maintenant à la description d'un groupe sectaire type, il faut bien savoir que si l'on ne retient qu'un ou deux caractères, on risque d'être très réducteur et de n'avoir qu'une définition applicable à bien d'autres groupes que les sectes. Un seul critère n'est en aucun cas suffisant. D'autre part, un groupe donné pourra ne pas présenter l'un des caractères de façon aussi marquée que d'autres groupes. Le diagnostic de dérive sectaire ne peut émerger que d'une conjonction significative de facteurs.

Ces réserves faites, l'observation permet de retenir majoritairement les caractéristiques suivantes :

Le groupe développe une idéologie alternative radicale, exclusive et intolérante.

Sa structure est autoritaire et autocratique, sous la forme d'un gourou vivant ou d'une organisation bureaucratique héritière du message.

Il revendique une référence exclusive à sa propre interprétation du monde, qu'elle s'applique aux croyances, aux données scientifiques, à l'éthique, aux comportements quotidiens, aux rapports interpersonnels, aux moyens de faire triompher la cause du groupe.

Il préconise ou impose des ruptures de tous ordres : références antérieures, orientations personnelles, relations, convictions, libre critique, choix affectifs, les relations au monde extérieur devenant marquées par le rejet, la suspicion, voire la diabolisation.

Il met en oeuvre une transformation des personnes selon un type de modelage standardisant excluant l'autonomie.

Il récupère à son profit les forces vives, l'initiative, la créativité, l'énergie des adeptes, réalisant ainsi une instrumentalisation des individus au seul service du groupe et de ses chefs.

Il multiplie promesses et assurances de tout genre: développement personnel, salut élitiste, toute-puissance sur soi-même, santé, pouvoir collectif, promotion interne.

Dans le même temps il masque les coûts réels, les contraintes, les risques, l'emprise progressive, les transformations dans le sens de la dépendance.

Il exploite les inquiétudes et les peurs, développe la culpabilité, la crainte du rejet, la hantise de la déloyauté, la surveillance réciproque.

Il rend problématique à divers égards la perspective de quitter le groupe, devenu une prothèse relationnelle entourée d'alternatives menaçantes ou vides.

Il comporte des dangers variables selon les groupes, pour le libre-arbitre, l'autonomie, la santé, l'éducation, et dans certains cas les libertés démocratiques ou la sauvegarde personnelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sakura Imperial Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

:o mouais mais a par le coté vachtement sympat et le Dalai Lama qu'est si gentil , y'a une doctrine qui elle peut faire des ravages , les femmes n'y sont pas mieux traiter que dans les autres religions et la doctrine du Karma permet de ne pas s'inquieter des autres :o

:o en gros , si tu né pauvre c'est pars'que tu paie dans cette vie les fautes de la precedente , pareil si tu est infirme , c'est une punition de tes péché anterieurs , on peut avec bonne consience enjamber les misereux qui dorment dans la rue ou exploiter des enfants dans un sweatshop 16 h par jour , c'est pas de ta fautes c'est leur Karma qui fait qu'ils sont pauvres ou malade ;) et comme dans toute les religions si tu a de l'argent ( Boudha t'a a la bonne ) il suffit d'en filler au moines pour t'assurer ( enfin c'est s'qui disent ) une place de choix dans ta prochaine vie :D

Pardon mais j'ai lu plusieurs sites, textes, livres divers à propos du bouddhisme, les paroles du bouddhas, et dedans je n'ai rien vu de semblable. D'ailleurs je n'ai jamais trouvé nulle part de trace d'un dalai machin bidule. Je crois que cette fonction a été inventée par la suite pour les mêmes raisons qu'on a mis un pape, ce qui de mon point de vue est absurde. Le bouddha n'était ni un prêtre, ni un moine, ni un dalai lama ni un rien du tout. C'était un homme. Le karma comme tu le décris n'est certainement pas le karma selon la conception bouddhiste.

Comme quoi, il y à prendre et à laisser, c'est comme dans tout...

De toutes les façons, il n'y a pas de recette ni de mode d'emploi pour la vie,( ce que recherche aussi les religions), mais juste des idées qui te permettent d'avancer et de progresser ...le bouddhisme n'impose rien aux "laïcs", il suggère plutôt une belle histoire, avec évidemment des travers et des éléments plus positifs. Personnellement, je ne vois pas où est le mal là dedans...

Pardon, mais le bouddhisme, c'est tout sauf ça. D'abord le bouddhisme est une doctrine, une voie, peu importe, dont le but est d'atteindre l'illumination, sortir du cycle des renaissances. Le but est donc tout sauf s'assurer une meilleure vie prochaine. La loi du karma selon le bouddhisme, c'est ceci: "faire le bien engendre le bien, faire le mal engendre le mal".

Et, en aucun cas, le don d'argent n'assure meilleure vie (prochaine) ou atteinte de l'illumination. L'illumination peut-être atteinte par la pratique intense de la méditation et le don de soi aux nécessiteux. Il n'est pas question d'argent.

Pour la souffrance ben yakari regarder autour de nous dans ce monde et compter les morts et la violence...Nous avons effectivement bien de la chance mais de la à dire que la souffrance n'existe pas, je trouve que cela serait un peu fort pour tous ceux qui la vivent au quotidien. Ce serait même indécent.

A ton avis, qu'est-ce qui fait qu'on ressent la souffrance? Et si nous n'avions plus cette même chose?

Excellent, Usagi! ;):o

Les religions ne visent qu'à asservir l'esprit de l'Homme, pauvre ou riche.

Le pauvre est condamné à rester ignorant et soumis (pour servir les intérêts du riche).

Le riche se sert de la religion pour excuser ses fautes par le biais de la confession, de la corruption, des offrandes... (dans l'intérêt des Hommes de Robe).

Le bouddhisme n'a pas à être comparé à la philosophie, ce serait faire offense à cette dernière. :o

Tu as lu les paroles du bouddhas? Tu as déjà lu quelque chose de philosophique? On ne dirait pas. Alors ce que tu dis, vraiment, n'est rien d'autre qu'une affirmation basée sur de l'ignorance. Ce qu'est devenu le bouddhisme au cours des siècles, est sans doute à déplorer, mais son essence, quelque soit sa nature, est sans doute bien le genre de choses auxquelles les hommes devraient penser s'ils veulent un jour vivre heureux. Il y a bien d'autres pensées similaires au bouddhisme, mais personne n'est réellement capable de les comprendre. C'est une perte tragique.

Comme toutes choses, c'est aussi un système...un système de pensée qui comme dans toute religion( pour moi c'est quand même une religion car il offre un moyen de salut en proposant une méthode pour sortir du cycle des réincarnations) est très hiérarchisée et remplie de rites... Le fait que cela soit une religion est aussi pour moi pas génial en ce sens qu'il dicte une méthode pour arriver à la délivrance de la souffrance. Pour moi, il n'y a pas une méthode à suivre pour se construire un sens vie/mort relatif à notre condition humaine, car il s'agit bien de cela, pourquoi sinon y aurait-il tant de débats sur forum .fr sur la religion, et pourquoi dans le monde y aurait-il tant de guerres de religions si la mort n'était pas une de notre interrogation principale? Il est humain de se poser des questions ...Cependant, ce que j'aime dans le bouddhisme c'est son attitude face à la vie, et notament sa volonté de guérir de la souffrance inhérente à l'existence. Alors bien sur, la société capitaliste d'aujourd'hui, avec un développement concentré sur la satisfaction égotique des besoins individuels est en contradiction totale avec les valeurs du bouddhisme. Mais faut-il pour autant rejeter le bouddhisme au nom d'un système de valeurs qui ne consiste qu'à la satisfaction matérielle ? A mon avis, le système capitaliste tel qu'il se développe aujourd'hui pose problème (voir les courants alter mondialistes, les courants de l'intervention humanitaire, les courants environnementalistes ¿) Il est en crise et je ne sais pas comment nous en sortirons. Le bouddhisme, s'il n'offre pas de solutions claires et immédiates à ce problème, a au moins le mérite de nous faire réfléchir. Que prône le bouddhisme en gros sinon la protection du monde animal, la recherche de meilleurs équilibres dans la société, l'absence de toute ségrégation d'origine ethnique, le rejet des choses inutiles, futiles et du gaspillage, l'équité, la réflexion critique sur les problèmes posés...toutes sortes de problèmes qui sont d'actualité...Si le bouddhisme n'offre pas de solutions immédiates à tout cela, il permet au moins de nous faire réfléchir et c'est cela que j'aime. Mais je ne suis pas bouddhiste, je ne m'y connais pas plus que ça, seulement je ne fais que rechercher des pensées qui peuvent m'éclairer et me permettre d'avancer, comme vous tous j'imagine...

Après, religion, doctrine, ou quoi que ce soit. il faut savoir prendre le bon et laisser de côté le mauvais. Le bouddhisme fait parti de ces trésors humains qui ont un potentiel immense. Il faut apprendre à s'en servir, comme on apprend à marcher, à parler, etc...

Je.crois.que.le.bouddhisme.est.une.religion.philisophique.Une.religion.car.il.y.

a.un.dieu.et.des.temples,mais.philosophie.

car.le.boiuddhisme.est.non.seulement.une.méthode.de.penser,mais.une.vision.serei

ne.de.la.vie.en.générale.Elle.apporte.

sagesse.et.calme.a.ceux.qui.pratiquent.le.bouddhisme.

Le bouddhisme n'a aucun dieu. Il a des personnages historiques, cependant.

A KrishnaPanther

Y a-t-il des réponses à ce genre de questions?

Que se passerait-il si nous avions ces réponses?

N'est-ce pas une idée déprimante que celle de savoir qu'on mourra, tôt ou tard? (et ce n'est pas le bouddhisme qui l'a enseignée...)

Peut-on réellement annihiler son soi? N'y a-t-il pas une compréhension plus symbolique à découvrir?

Le but du bouddhisme n'est pas de répondre à des questions. A mon sens il est plus une méthode qu'autre chose en réalité.

Qui te dit que le monde a été créé juste pour faire souffrir les êtres vivants? C'est une drôle de manière de penser, je trouve.

Le bouddhisme ne comporte aucun système de caste.

Et si, au lieu d'être contre ceci ou contre cela, on faisait personnellement un choix de pensée et d'acte et qu'on vivait selon nos propres principes, quelque soit leur origine (tant qu'on les comprend et qu'ils ont un sens)?

A propos de l’anéantissement du soi.

Le bouddhisme ne le commande pas. Le bouddhisme dit: l'égo est la source de la souffrance et il enseigne comment s'en libérer.

Par contre, il est dit dans le Tao te king: "Le saint néglige son moi, et son moi se conserver."

Mais, que signifie "anéantir son soi"? Faut-il prendre cela au pied de la lettre? Faut-il y voir un symbole?

L'éveil bouddhiste ne consiste pas à faire rejoindre son individualité à la conscience universelle? Une fois l'éveil atteint, les bouddhistes rejoignent cette conscience qui est tout. Il n'y a plus d'individualité pour l'être ayant atteint l'éveil, juste une seule et unique conscience universelle. Pour moi cela revient à un anéantissement de sois pour atteindre cette conscience puisqu'après cela on fait partit du tout sans aucune individualité. :smile2:

Même en considérant que cette état est un état d'éternel béatitude pour enlever le côté pas sympatoche. La question du "pourquoi" se pose toujours, l'absence de Dieu(x?) pose problème puisqu'elle n'explique pas pourquoi ce monde a-t-il été fait ainsi...

(Toutes ces questions viennent peut-être de mon incompréhension ou de mon ignorance sur le sujet, dans les deux cas veuillez bien corriger mes erreurs de jugement avec toute ma gratitude :sleep: )

Dans un livre traitant du bouddhisme Zen, on parle d'esprit Zen, un esprit ouvert (de débutant) qui est mis en opposition à un esprit d'expert qui sait et donc qui sera fermé (puisqu'il sait, il n'a pas besoin de recevoir). Cet esprit ouvert est certainement l'esprit nécessaire à ce dont tu parles: de l'individualité à la conscience universelle. Il faut être ouvert. La respiration est importante, elle est décrite comme "une porte battante", qui s'ouvre dans les deux sens pour laisser passer... mais que faut-il donc laisser passer?

Tu as l'air perturbé par cette absence divine. le bouddhisme n'est pas une religion à Dieu. De plus, il est recommandé aux disciples qui suivent la voie du bouddha de pratiquer en se posant toujours cette question: "Qui suis-je?". Elle est sans doute bien plus importante que pourquoi, puisque "Qui suis-je?" est la question qui porte tout le sens, qui détermine le choix, qui répond même au "pourquoi?".

Modifié par Sakura Imperial

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

doctrine, nom fémininSens 1 Ensemble de principes ou d'opinions liés à un penseur, à un mouvement littéraire, religieux, politique, etc.Synonyme enseignement Anglais doctrineSens 2 Notions et principes que quelqu'un professe dans le but de diriger une action ou d'interpréter des faits.Synonyme pensée Anglais doctrine

au regard de cette définition, le bouddhisme est bien une doctrine.

la philosophie est à mon sens quelque chose de plus globale et la religion se construis autour d'un ou plusieurs dieu.

pour moi il n'est ni l'un ni l'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sakura Imperial Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

Je dirais que le bouddhisme est une voie, que les philosophies sont des voies, que les religions sont des voies. Des voies qui passent par une porte. Quelle est la bonne porte?

Modifié par Sakura Imperial

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant