Guy Môquet : lecture obligatoire

Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
En même temps résister, n'est-ce pas mettre en application la lettre à la lettre?

Résister à quoi, contre quoi ? Polémiquer quant à la lecture de cette lettre n'est que dévoiement, débauchage, partisanerie ! Laissons faire l'histoire, elle seule dira si sa lecture est opportune et si elle est capable de traverser les âges ... Peut-être alors la remplacerons-nous par une autre lettre ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Guy Môquet n'aurait pas été communiste, ni lui ni son père, y aurait-il eu polémique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Je suis pas forcément sure que la polémique se situe sur l'appartenance politique de Guy Môquet ;)

PS: j'étais sure par contre que t'allais râler Fiphi :o

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

L'engagement politique de Guy Môcquet n'est pas en cause. En fait, il est carrément occulté par les recommandations officielles, qui "oublient" de replacer la lettre dans son contexte... ainsi que la 2e lettre où il réclame l'avènement du socialisme ;)

Ce qui gène c'est la récupération politique du discours qui met en avant Travail, Famille, Patrie, autrement dit le discours de Vichy. Et non pas l'héritage du Conseil national de la résistance, dûment démantelé par les décisions récentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

La deuxième lettre, la deuxième lettre, la deuxième lettre!!! :o

PS: il a eu le temps de faire une deuxième? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
¿aimez la France car c'est votre pays et que vous n'en avez pas d'autre¿.

Après "Aimez la France ou quittez là" nous avons "Aimez la France car vous n'avez pas le choix" ;)

Oui et?

Comme d'hab Grenouille, tu veux ouvrir une polémique en ne concluant pas, mais où est le problème dans les deux parties de phrases que tu cites?

"Aimez la France ou quittez là!" Si tu n'aimes pas la tarte aux fraises, tu ne continue pas à en manger, et bien la France : c'est pareil! Personne ne force personne à aimer la France, mais dans ce cas là arrêtez d'en profiter. En gros cela veut dire "Arrêtez de cracher dans la soupe".

"Aimez la France car vous n'avez pas le choix" cela veut dire que la majorité n'ayant pas le cran, les couilles, l'intelligence, la volonté de pouvoir assumer la première partie (Aimez la France ou quittez là), il va bien falloir que vous vous accommodiez de tarte aux fraises MéME si vous n'aimez pas ça! :o

Je ne vois pas où est le problème!

Ah oui! On ne doit pas dire la vérité au gens? On doit les laisser nous cracher à la gueule en leur cherchant des excuses? On doit accepter tout car ce sont des "défavorisés"? C'est ça?

A penser comme ça, le réveil va être vachement dur pour bon nombre! :o

Quant à la lettre de Guy Moquet, je la trouve jolie (je vous passe le couplet sur l'idéologie d'un jeune garçon de 17 ans, qui était certainement plus résistant que communiste) Il est émouvant de voir qu'un jeune homme ait une pensée pour les siens et porte un message de courage.

Je trouve dommage que beaucoup d'entre vous soient "pour tout ce qui est contre" et "contre tout ce qui est pour". C'est de la pure réaction sans réflexion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La droite actuellement au pouvoir détruit les progrès sociaux acquis à la libération : sécu, retraire par répartition, service public, entreprises publiques, progressivité de l'impôt, droits de l'homme (étrangers compris).

La plupart des résistants n'était pas que des patriotes et des enfants aimant leurs parents, ils étaient aussi des hommes assoiffés de justice et de fraternité.

Ce que la lecture de cette lettre passe sous silence. Et que la droite aimerait bien faire oublier.

Absolument :o

Guy moquet etait communiste!!!La droite UMP oublie de dire son premier combat, ses premieres valeurs,bien baffoué sous sa gouvernance!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Ce qui me fais bien delirer dans cette histoire, c'est que depuis que les profs ont decider de ne pas lire la lettre, les eleves ont pris l'initiative de la lire sans l'aval de leur prof.

En d'autre termes, les profs passent pour de vieux 'reac' ou de vielles biques, et l'etat est "progressistes".

Mort de rire! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

heuuu là, suis plus d'accord avec Erix, comment ca guy moquet communiste? on était tous communiste à 17 ans, non? fin j'espere ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aureliane Membre 707 messages
Forumeur forcené‚ 109ans
Posté(e)

D'abord, on se garde bien de lire quoi que ce soit de Charlemagne, qui a institué l'école laïque et gratuite pour tous. Forcément, quand on voit le coût d'une rentrée, il y a de quoi rigoler...

Ensuite, quoi de mieux que de lire la lettre d'un sacrifié pour faire accepter les sacrifices que le peuple va subir et subit dejà ? Le peuple va se serrrer la ceinture, vous etes au courant ceux qui sont pour la lecture? Et pas les riches !(bouclier fiscal, tva sociale qui finira bien par etre mise en place, etc) .

Cette lettre fait partie du programme d'histoire, donc l'imposer a la rentrée de cette manière n'est qu'une volonté totalitaire d'un président, un caprice de mégalo et un outil de propagande nationaliste.

C'est du conditionnement. L'Allemagne nazie a fait pareil. D'ici a ce que Sk remanie l'histoire en supprimant des parties de programmes qui le derangent, il n'y a qu'un pas.

Et kes qui vous dit que Sarko ne va pas en profiter pour faire ficher tous les enseignants qui ont refusé de lire cette lettre? C bien son style!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Et kes qui vous dit que Sarko ne va pas en profiter pour faire ficher tous les enseignants qui ont refusé de lire cette lettre? C bien son style!

Et qu'est-ce qui te dit qu'il va le faire? ;)

Je suis pas pour la lecture mais suis pas non plus pour le tout et n'importe quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Petit rappel;

."Ma petite maman chérie,

mon tout petit frère adoré,

mon petit papa aimé,

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon c¿ur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.

Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon c¿ur d'enfant. Courage !

Votre Guy qui vous aime.

Guy

Dernières pensées : Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Merci Mistral!

Cette lettre c'est çà!

Point!

Sans polémique, sans arrière pensée. Pensez juste qu'il ait pu être votre frère, votre fils, n'auriez vous pas été fier de lui? Juste fier..... et triste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ce qui me fais bien delirer dans cette histoire, c'est que depuis que les profs ont decider de ne pas lire la lettre, les eleves ont pris l'initiative de la lire sans l'aval de leur prof.

En d'autre termes, les profs passent pour de vieux 'reac' ou de vielles biques, et l'etat est "progressistes".

Mort de rire! :o

;)

PERIGUEUX, Dordogne (Reuters) - Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a été accueilli fraîchement par des enseignants et des militants communistes dans son ancien lycée à Périgueux (Dordogne), ville dont il est maire, et où il a lu la lettre de Guy Môquet devant plusieurs dizaines d'élèves.

L'un d'entre eux donnait le ton en arborant une pancarte sur laquelle on pouvait lire : "Darcos-Sarkozy, vos valeurs ne sont pas celles de Guy Môquet".

Lien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alfred Membre 758 messages
Forumeur accro‚ 106ans
Posté(e)

@Fiphi

« Cette lettre peut servir de base à une profonde reflexion dans les classes des Lycées : reflexion sur l'histoire, la guerre, l'Europe, l'engagement, sur la nation et le patriotisme, sur l'amour de la famille et de sa mère, sur l'individu, ses motivations, ses choix, sa volonté, son combat... »

Ces thèmes sont traités en cours d'histoire, géographie ou philosophie dans le cadre d'une programme défini par le législateur. Personne ne refuse d'aborder ces thèmes mais ils doivent être abordés dans l'année selon une progression des savoirs définis par l'enseignant et avec les documents qu'ils souhaitent. C'est la notion, le concept qui est primordial pas le support.

« On s'étonne souvent du niveau catostrophique des élèves, plus à même de discourir avec un portable et en sms sur d'hypothétiques futures ébats amoureux ou une éventuelle sortie du week-end, on déplore le comportement des jeunes à l'égard de leurs parents, qui ont oublié l'amour filial, et vous vous plaignez de la chance qu'offre la lecture d'une telle lettre, qui si on occulte l'environnement familial ou historique du jeune écrivain, est d'une simplicité et d'une vérité redoutable. »

Ce n'est pas en multipliant ce type d'initiative que le niveau des élèves va s'améliorer ! Ce type de commémoration se multiplie et grignote toujours plus le temps des cours autrement plus utile au devenir des élèves.

« J'aurais aimé qu'on me lise cette lettre lorsque j'étais lycéen. Vous vous faîtes l'apologie du crime, vous réfutez la connaissance et la reflexion, vous vous faîtes les ennemis de la sagesse, pour des raisons bassement partisanes, vous refusez de laisser à l'enseignant l'initiative d'un débat mené en classe ... Toutes ces objections sont purement abjectes. Que penseront de vous vos enfants ?! Sarkozy impose la lecture de la lettre, mais n'impose pas l'orientation des débats qui s'ensuivent. De là, où est donc la propagande que vous dénoncez tant ???"

C'est faux et c'est du jamais vu. Il impose un document et une interprétation qui est parue dans le bulletin officiel de l'Education Nationale.

Tes propos veulent dénoncer une attitude partisane mais sont outranciers : « vous faites l'apologie du crime », « ennemis de la sagesse »¿Je ne répondrais pas à ce type de provocations gratuites et non argumentées.

Les résistances sont abordées dans le cadre des cours, ou lors d'activités éducatives comme la Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité (27 janvier) et sont généralement traitées correctement par les enseignants.

@Eryx

«"Soyez fiers de vos aînés qui vous ont tant donné ; aimez la France car c'est votre pays et que vous n'en avez pas d'autre".Personne ne force personne à aimer la France, mais dans ce cas là arrêtez d'en profiter. En gros cela veut dire "Arrêtez de cracher dans la soupe"».

Beaucoup de personnes ont une double nationalité et/ou culture. Comment des élèves dans ce cas peuvent-ils ressentir ce type d'interprétation de la lettre ? Ceci montre bien que l'intérêt de la lettre voulue par M.Sarkozy est d'aborder l'idée de d'identité nationale et non la résistance...D'ailleurs toutes les autres lettres proposées vont dans le même sens !

@kyrilluk

"Ce qui me fais bien delirer dans cette histoire, c'est que depuis que les profs ont decider de ne pas lire la lettre, les eleves ont pris l'initiative de la lire sans l'aval de leur prof."

Pour ne pas faire cours, c'est sur que tous les élèves vont vouloir lire la lettre...

Je me sauve, je vais relire la lettre de Guy...

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Non, il était plus communiste que résistant. Je rappelle qu'il a été éxécuté en 1941, avant même l'entrée en guerre de l'URSS contre l'Allemagne. Les communistes français de l'époque suivaient les directives de l'URSS, et, pacte de non-agression oblige, ils n'étaient pas encore systématiquement impliqués dans la Résistance.

Daladier avait interdit le PCF en 1939 et il a donc été arrêté pour propagande communiste, par pour résistance à l'Allemagne nazie...

Je cite l'article wikipedia (pas une source infaillible mais vu l'actualité brûlante, nul doute que l'article a été vu et revu et recorrigé) :

L'URSS ayant signé un pacte de non-agression avec les nazis, les communistes français s'opposent à la guerre (considérée comme une guerre impérialiste contre les intérêts de la classe ouvrière). De nombreux militants communistes, dont le père de Guy Môquet, sont donc arrêtés par le gouvernement français sous l'accusation de sabotage, démoralisation de l'armée, bref, pour avoir affaibli les arrières. Après la défaite française, l'occupant laisse en détention les communistes incarcérés par la IIIe République. Selon Denis Peschanski, à l'automne 1940, le PCF subit une vague intense de répression menée par la police française et facilitée par la politique de légalisation qui a prévalu pendant l'été 1940. Jusqu'en mars-avril 1941, la revendication nationale, anti-allemande, n'est pas prioritaire pour le PCF par rapport à la revendication sociale[4] (pour plus de détails, voir Histoire du Parti communiste français, Les premiers mois de l'occupation).

En ce qui concerne Guy Môquet, l'arrestation de son père en octobre 1939 est un événement marquant qui renforce son ardeur militante. Réfugié avec sa mère et son frère dans la Manche, il revient alors seul à Paris, où il milite clandestinement au sein des Jeunesses communistes[5]. Il écrit une lettre au président de l'assemblée édouard Herriot pour demander la libération de son père. Avec l'occupation de Paris par les Allemands et l'instauration du gouvernement de Vichy, Guy Môquet déploie une grande ardeur militante pour coller des « papillons » et distribue des tracts qui reflètent la ligne politique de son parti en été 1940.

Dans ces tracts, c'est surtout la misère qui est épinglée : « Des magnats d'industrie (Schneider, De Wendel, Michelin, Mercier [...]), tous, qu'ils soient juifs, catholiques, protestants ou francs-maçons, par esprit de lucre, par haine de la classe ouvrière, ont trahi notre pays et l'ont contraint à subir l'occupation étrangère [...] De l'ouvrier de la zone, avenue de Saint-Ouen, à l'employé du quartier de l'étoile, en passant par le fonctionnaire des Batignolles [...] les jeunes, les vieux, les veuves sont tous d'accord pour lutter contre la misère¿[6] ». Ils réclament également la libération des prisonniers communistes incarcérés depuis l'automne 1939[5].

Guy Môquet est arrêté à seize ans le 15 octobre 1940 au métro Gare de l'Est par trois policiers français dans le cadre du décret-loi Daladier du 26 septembre 1939 interdisant la propagande communiste. Passé à tabac pour qu'il révèle les noms des amis de son père[7], et emprisonné à Fresnes, puis à Clairvaux, il est ensuite transféré ¿ malgré son acquittement ¿ au camp de Châteaubriant (Loire-Atlantique), où étaient détenus d'autres militants communistes généralement arrêtés entre septembre 1939 et octobre 1940. Il est à la baraque 10, la baraque des jeunes, où il se lie d'amitié avec Roger Sémat et Rino Scolari. Ce dernier, un peu plus âgé que lui, deviendra un des responsables FFI au moment de la Libération de Paris[8].

Je trouve donc marrant de voir monsieur Sarkozy faire l'apologie d'un militant qui luttait contre les grandes entreprises :o

Je cite :o

Un poème, saisi sur Guy Môquet le jour de son arrestation, contenait le quatrain suivant : [18]

« Les traîtres de notre pays

Ces agents du capitalisme

Nous les chasserons hors d'ici

Pour instaurer le socialisme. »

;):o

Ce qui me gêne, ce n'est pas le message en lui même. Ce qui me gêne c'est l'ingérence intolérable du chef de l'état dans les programmes scolaires. L'histoire ne doit pas être orientée à des fins politiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Guy Môquet avait un idéal, un idéal que nous avons tous à l'aube de la majorité, communiste ou pas, Elaïs a raison ! Je garde et conserve cet idéal ! Pourquoi donc ne pas en parler dans les écoles ?! Guy Môquet avait un amour pour sa famille ! Devons nous avoir honte de notre famille et de l'amour que l'on éprouve pour elle ! Guy Môquet avait choisi l'engagement, le combat, la volonté contre l'attente, plutôt que subir, plutôt que le désespoir, il choisissait l'espérance. Quelle honte de mettre autant d'ardeur à nuire à son courage, à sa mémoire !

Pour en revenir à Kyrilluk, internet a devancé l'enseignement ! Certains s'obstinent contre ce qui est déjà entré dans le commun. Pourvu que l'on étudie un jour autant la lettre de Môquet, comme d'autres, l'appel du 18 juin, que le journal d'Anne Franck, ou A l'Ouest rien de nouveau ! Imaginez un peu que les élèves parlent de cette lettre dans la cour de récréation, et que le professeur l'ignore. Quel ridicule ! Quel conservatisme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Cette lettre fait partie du programme d'histoire, donc l'imposer a la rentrée de cette manière n'est qu'une volonté totalitaire d'un président, un caprice de mégalo et un outil de propagande nationaliste.

C'est du conditionnement. L'Allemagne nazie a fait pareil. D'ici a ce que Sk remanie l'histoire en supprimant des parties de programmes qui le derangent, il n'y a qu'un pas.

Et que dire du "conditionement" journalier que les eleves subissent de la part de leur profs impliquer dans des actions politiques? La propagande est plus de la part des profs syndiques, que de la part de l'Etat. Rien que dans mon bahut, les profs nous en mettaient plein la tete avec des anneries du genre "soutenir les profs dans leur greves c'est apprendre a respecter ses devoirs democratiques, etc..".

Et certains profs n'ont pas attendu Sarko pour reviser l'histoire et eviter de parler des crimes et des massacres perpetuer par les communistes.. ;)

Enfin, dans cette histoire, l'important n'est pas l'appartenance a tel ou tel partie politique qui est important, c'est plutot des valeurs qui sont UNIVERSELLES, tel que l'amour pour ses parents, le respect pour la France, etc... valeurs que les communistes et les socialistes d'aujourdhui, dans leur obsession de se demarquer de la droite, on trahis, oublier dans leur vaines ambitions egoistes.

Et c'est pourquoi cela les rends hysteriques: qu'un jeune homme puisse maintenir ce genre de valeurs "traditionelles de droite" ou "vichistes" pour reprendre leur expression, tout en ayant des ideaux de gauche, cela les mets mal a l'aise. Si la gauche n'avait pas trahis precisement ces valeurs universelles, la lettre serait passe dans l'indifference la plus complete.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Ce qui me fais bien delirer dans cette histoire, c'est que depuis que les profs ont decider de ne pas lire la lettre, les eleves ont pris l'initiative de la lire sans l'aval de leur prof.

En d'autre termes, les profs passent pour de vieux 'reac' ou de vielles biques, et l'etat est "progressistes".

Mort de rire! :o

:o

PERIGUEUX, Dordogne (Reuters) - Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a été accueilli fraîchement par des enseignants et des militants communistes dans son ancien lycée à Périgueux (Dordogne), ville dont il est maire, et où il a lu la lettre de Guy Môquet devant plusieurs dizaines d'élèves.

L'un d'entre eux donnait le ton en arborant une pancarte sur laquelle on pouvait lire : "Darcos-Sarkozy, vos valeurs ne sont pas celles de Guy Môquet".

Lien

Et alors, tu ne sais pas lire? ;)

Il n'est pas parler de la majorite des eleves, mais de coco militants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Que belizarius m'explique comment une telle lettre peut-être orientée à des fins politiques sachant que le débat est libre, entre élèves, en classe, sachant que le débat est libre sur internet ! Où est donc la récupération politique dans sa lecture, libre d'interprétation !

Les communistes ont ils pour autant viré leur cutie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant