"la rue KETANOU"

femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

Bonsoir,

Après la longue et tardive mais oh combien passionnante émmission hier soir sur france2 intitulé "Mots croisés" (http://mots-croises.france2.fr/34544457-fr.php que je vous invite à visionner) j'en ai conclu le constat suivant:

_Ce qu'il MANQUE et ce qu'il FAUT en Françe ce sont des réformes structurales en profondeur dans plusieurs domaines; institutionnelles, economiques, sociétales, budgétaires et bien entendu politiques.

Sauf que problème:

_qui dit réformes dit parfois argent.

_qui dit réformes dit souvent temps (la légendaire lenteur administrative et législative)

mais surtout pour moi le véritable problème c'est:

_QUI DIT RéFORMES DIT GRèVES

et jusqu'à preuve du contraire il n'a jamais été possible sous la 5ème République de passer une réforme en force même s'elle était dans l'intérêt général.

Alors voici ma question: Est ce la rue qui dirige?

[Edit] enfait j'ai souvent entendu dire que les Français sont un peuple rigide conservateur qui ne cesse de repéter "touche pas à mes z'acquis sociaux!!!".

est ce vrai? ne peut on vraiment rien changer à l'heure de la mondialisation?

faudra t-il attendre d'être dans l'urgence pour réagir? qu'en pensez vous?

merci de vos réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

nous sommes déjà dans l'urgence

(ogre de Barback)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miss rosy Membre 157 messages
Forumeur inspiré‚ 55ans
Posté(e)

Touche pas à mes acquis sociaux : lesquels dans ceux qui nous restent où ceux qu'on a perdu

L'urgence, cela fait quelques temps que nous y sommes.

La rue n'a jamais dirigé même si par moment on fait semblant de lui laisser croire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

ils n'ont pas parlé des gréves en Allemagne ( au moins 5 depuis le début de l'année ) ni de la gréve du rail trés dure qui s'y prépare ?

dommage , ça aurait pu faire l'objet d'un débat sur la modernisation et l'amour des allemands pour celles ci. :o

Ce pays a bien du être cité je pense , il est cité souvent en ex ces temps ci.

A croire que la croissance ne leur profite pas . La modernisation ne les fait plus rêver je crois. Sur le sujet du nombre de gréves , on a des sérieux rivaux en Allemagne actuellement . ;)

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
mais surtout pour moi le véritable problème c'est:

_QUI DIT RéFORMES DIT GRèVES

et jusqu'à preuve du contraire il n'a jamais été possible sous la 5ème République de passer une réforme en force même s'elle était dans l'intérêt général.

Quelques réformes passées sous la 5e république, dans l'intérêt général :

- la parité

- l'abolition de la peine de mort

- les nationalisations de 81

- l'augmentation du SMIG de 25% en 68 suite à quelques... grèves.

Juste pour dire que

1°) Les réformes ne provoquent pas forcément de grèves, notamment quand elles vont dans le bon sens.

2°) Les réformes qui vont dans le bon sens sont parfois ... le fruit d'une grève.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

merci pour la notification carnifex.

cependant pense tu que la France demeure un pays conservateur prête à paralyser le système dès qu'une réforme s'engage?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
merci pour la notification carnifex.

cependant pense tu que la France demeure un pays conservateur prête à paralyser le système dès qu'une réforme s'engage?

Je pense surtout que cette manière de poser la question apporte de l'eau au moulin de ceux qui prônent "la réforme" sans préciser laquelle parce qu'ils n'ont pas intérêt à ce que les gens prennent conscience qu'il existe une alternative à leur "réforme".

Pour répondre à ta question, non, je ne pense pas que l'on puisse dire que la France soit, par principe, opposée à toute réforme. Bien au contraire, je pense que les sondages donnent 90% de Français pour des réformes. Maintenant, que peut-on en conclure ? Rien. Encore une fois, la question n'est pas tant pour ou contre la réforme, que : quelle réforme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Complétement d'accord avec Carnifex.

Il est facile de détourner les problèmes vers la pseudo fragilité des français face aux réformes : c'est toujours mieux de dire "la rue est contre le modernisme, contre le changement, contre les réformes", lorsque la vraie formule serait plutôt "la rue est contre les injustices, l'irrespect et les atteintes à ses libertés et ses droits fondamentaux".

Car, que veulent mettre en oeuvre toutes les récentes réformes ?

- Moins de service au public (transport, soin, administration, éducation)

- Moins d'aide de l'état (retraites, ... ), et augmentation des différences sociales pour aller vers une société de misère social et d'arrivisme

- De plus en plus une dérive vers l'utilisation des citoyens comme simple marchandises : nouveau contrat unique, contrat offrant des facilités de gestion aux entreprises en total opposition avec le rôle de protection sociale de l'état ou les notions de la république, comme l'égalité, la solidarité

Et puis, lorsqu'on voit d'autres réformes, comme les 35h, ça coince tout de même pas mal non plus, et pas dans la rue ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Complétement d'accord avec Carnifex.

Il est facile de détourner les problèmes vers la pseudo fragilité des français face aux réformes : c'est toujours mieux de dire "la rue est contre le modernisme, contre le changement, contre les réformes", lorsque la vraie formule serait plutôt "la rue est contre les injustices, l'irrespect et les atteintes à ses libertés et ses droits fondamentaux".

Tout à fait OK avec vous 2.

Saviez vous que rien que dans la ville de Londres , il existe pas moins de 200 gangs incontrôlables pour l'état dixit mon quotidien ? Ca viendrait de 3 choses :le chacun pour soi , le culte de l'argent et le "travailler plus" . Y'a donc pas de secret.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wanerlevner Membre 705 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

La rue n'a plus aucun pouvoir.

Regardez sous Raffarin, il se prend claque sur claque, la droite perds aux élections (régionales il me semble) , et bah tant pis il reste quand même...

"Si voter changeait les choses, ca ferait longtemps que ca serait interdit" - Renaud

Modifié par Wanerlevner

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
mais surtout pour moi le véritable problème c'est:

_QUI DIT RéFORMES DIT GRèVES

et jusqu'à preuve du contraire il n'a jamais été possible sous la 5ème République de passer une réforme en force même s'elle était dans l'intérêt général.

Quelques réformes passées sous la 5e république, dans l'intérêt général :

- la parité

- l'abolition de la peine de mort

- les nationalisations de 81

- l'augmentation du SMIG de 25% en 68 suite à quelques... grèves.

Juste pour dire que

1°) Les réformes ne provoquent pas forcément de grèves, notamment quand elles vont dans le bon sens.

2°) Les réformes qui vont dans le bon sens sont parfois ... le fruit d'une grève.

Intéressant, mais quel est le résultat d'une réforme allant dans le bon sens, mais étant impopulaire? Ben, il me semble qu'elle provoque également une grève.

Pour ma part, je n'aurai pas mis la parité comme étant une réforme pour l'intérêt général. Pour moi il s'agit ni plus ni moins qu'une mesure discriminatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

Moi je pense que depuis le mois de mai, on nous met de la poudre aux yeux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Moi je pense que depuis le mois de mai, on nous met de la poudre aux yeux...

Peut-être mais ça n'a rien à voir avec le sujet, alors essayons de respecter le cadre de ce débat ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sekhmet
Invité sekhmet Invités 0 message
Posté(e)
Alors voici ma question: Est ce la rue qui dirige?

La rue n'a jamais rien dirigé et je ne pense pas que ce soit prés de changer.. même la révolution française que la croyance populaire tente de faire passer pour un élan du peuple n'était finalement qu'une révolte de classe entre la bourgeoisie et la noblesse, la rue ne servant que de "bras armé" en quelques sortes...et aujourd'hui ce sont les syndicats qui reprennent la casaque mais la rue, elle, je doute qu'elle dirige jamais quoi que ce soit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Alors voici ma question: Est ce la rue qui dirige?

Tu crois qu'actuellement c'est vraiment la rue qui dirige ?

Si la rue a demandé le paquet fiscal je veux bien être pendu.

Si la rue a demandé les franchises je veux bien être pendu.

Sarko décide puis fait la propagande necessaire en oubliant les détails fâcheux, c'est plutôt comme ça que ça fonctionne.

Les députés le savent bien , c'est eux qui votent les lois et ils commencent même à grogner aprés leur maître , hors le maître a un besoin vital du clébard, il voudrait bien leur raccourcir la laisse avec la refonte des institutions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Ouai ... bof...Oui les réformes sont possibles mais encore faut-il qu'elles soient acceptées.

Une réforme ne peut être dite bonne que si elle est expérimentée et évaluée objectivement. Cela est il possible?

C'est une question...

J'en sais rien, peut-être qu'aucune vraie réforme n'est possible mais qu'est-ce qu'une vraie réforme?

Bien, je vous laisse sur ces paroles. Si vous arrivez à en faire quelque chose c'est bien sinon c'est que je me suis mal exprimé.

A plus,

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
La rue n'a plus aucun pouvoir.

Regardez sous Raffarin, il se prend claque sur claque, la droite perds aux élections (régionales il me semble) , et bah tant pis il reste quand même...

Régionales et européennes, en 2004.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
mais surtout pour moi le véritable problème c'est:

_QUI DIT RéFORMES DIT GRèVES

et jusqu'à preuve du contraire il n'a jamais été possible sous la 5ème République de passer une réforme en force même s'elle était dans l'intérêt général.

Quelques réformes passées sous la 5e république, dans l'intérêt général :

- la parité

- l'abolition de la peine de mort

- les nationalisations de 81

- l'augmentation du SMIG de 25% en 68 suite à quelques... grèves.

Juste pour dire que

1°) Les réformes ne provoquent pas forcément de grèves, notamment quand elles vont dans le bon sens.

2°) Les réformes qui vont dans le bon sens sont parfois ... le fruit d'une grève.

Intéressant, mais quel est le résultat d'une réforme allant dans le bon sens, mais étant impopulaire? Ben, il me semble qu'elle provoque également une grève.

Je n'ai pas souvenir de grève provoquée par une réforme allant dans le bon sens.

Peut-être est-ce parce que je considère toutes les réformes favorables aux détenteurs de capitaux et défavorables aux travailleurs comme n'allant pas dans le bon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Touche pas à mes acquis sociaux : lesquels dans ceux qui nous restent où ceux qu'on a perdu

L'urgence, cela fait quelques temps que nous y sommes.

La rue n'a jamais dirigé même si par moment on fait semblant de lui laisser croire.

Pas d'accord. Toutes les avancées sociales depuis la révolution jusqu'à l'arrivée au pouvoirs des tenants du libéralisme ravageur; se sont faite grâce à la rue.

Faut pas croire que les congés payés, les Hopitaux publics, la sécu, les retraites, le SMIC, etc sont le fait de la grande philantropie de nos patrons et dirigeants. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Alors voici ma question: Est ce la rue qui dirige?

La rue n'a jamais rien dirigé et je ne pense pas que ce soit prés de changer.. même la révolution française que la croyance populaire tente de faire passer pour un élan du peuple n'était finalement qu'une révolte de classe entre la bourgeoisie et la noblesse, la rue ne servant que de "bras armé" en quelques sortes...et aujourd'hui ce sont les syndicats qui reprennent la casaque mais la rue, elle, je doute qu'elle dirige jamais quoi que ce soit...

Pourtant, à l'automne 95, c'est bien la rue qui a fait reculer le projet inique de Juppé et rien d'autre. Je le sais, j'y étais ;)

La rue, c'est le PEUPLE et il est souverain. Le peuple dans la rue, c'est de la démocratie directe, rien ne peut (et ne doit) s'opposer à cette manifestation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant