vers une gurre contre l'iran? Un pas de plus


Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

Tout le monde a crié au scandale lorsque notre ministre des Affaires étrangères a déclaré qu'il fallait s'attendre à une guerre contre l'Iran. Moi le premier. Et puis vient le temps de la réflexion : il y a une logique à tout cela qui ne doit pas nous échapper. Tout d'abord, KOUCHNER n' jamais caché son atlantisme ; il a toujours était pour une intervention en Irak de la part des USA. De plus, l'Iran est une région sunnite et l'Irak majoritairement chiite. De ce fait, il faut s'attendre à un conflit entre ces deux pays, l'Iran souhaitant soutenir la minorité sunnite irakienne sous représentée dans le institutions du nouvel Irak selon Téhéran.

Mais il y a aussi la politique intérieure iranniene : réfléchissons ; il existe des élections "libres" en Iran contrairement à l'Iraq. Or, les iraniens pourraient tout à fait utiliser Ahmadinedjad (president de l'Iran et fou furieux) comme fusible et de ce fait faire retomber une pression de plus en plus croissante. Rappelons au passage que ce n'est pas lui le patron en Iran mais les guides suprêmes de la révolution.

La preuve que cela chauffe pour le président : il a présenté aujourd'hui un missile d'une portée de 1800 km ce qui le met à portée de tir ...d'Israel! C'est un message à la communauté internationale mais aussi pour son peuple : il leur dit qu'il a toujours la main mise sur la situation, qu'il est le chef...

Qu'en pensez-vous? La guerre est-elle inéluctable? La diplomatie a-t-elle toujours son mot à dire? Sommes-nous devenus des vassaux des USA?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Comme vous l'avez rappelé, Ahmadinedjad, n'est pas le "patron", d'après Antoine Sfeir (vu dans "C dans l'air") serait que le cinquième.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Avant de se demander si la guerre est ineluctable, je me demande plus ce que la France a y gagner a titre personnelle et a y perdre. Economiquement surtout quelles sont les conséquences d'une guerre ? Dois-je investire chez les gars qui fabriquent les armes ? (et ouai pas bête) Et a votre avis quelle serait les réaction du peuple français. Je pense notamment au fait que si le pays est en guerre le gouvernement peut faire passer plus de réformes impopulaires par exemple (si ce n'est pas fait dans l'éxagération mais plus de la manipulation)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)
De plus, l'Iran est une région sunnite et l'Irak majoritairement chiite

Ils sont tout les deux majoritairement chiites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Avant de se demander si la guerre est ineluctable, je me demande plus ce que la France a y gagner a titre personnelle et a y perdre. Economiquement surtout quelles sont les conséquences d'une guerre ? Dois-je investire chez les gars qui fabriquent les armes ? (et ouai pas bête) Et a votre avis quelle serait les réaction du peuple français. Je pense notamment au fait que si le pays est en guerre le gouvernement peut faire passer plus de réformes impopulaires par exemple (si ce n'est pas fait dans l'éxagération mais plus de la manipulation)

La france est toujours en guerre en Afganistan il me semble... Ca n'empeche pas la terre de tourner et les francais de raller et certains de faire greve histoire de ne pas perdre leurs privileges...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)
Avant de se demander si la guerre est ineluctable, je me demande plus ce que la France a y gagner a titre personnelle et a y perdre. Economiquement surtout quelles sont les conséquences d'une guerre ? Dois-je investire chez les gars qui fabriquent les armes ? (et ouai pas bête) Et a votre avis quelle serait les réaction du peuple français. Je pense notamment au fait que si le pays est en guerre le gouvernement peut faire passer plus de réformes impopulaires par exemple (si ce n'est pas fait dans l'éxagération mais plus de la manipulation)

La france est toujours en guerre en Afganistan il me semble... Ca n'empeche pas la terre de tourner et les francais de raller et certains de faire greve histoire de ne pas perdre leurs privileges...

En afganistan y a 1000 soldats qui se courent après j'ai cru entendre hier a la télé. Et la puissance de l'iran (qui a peut être la bombe nucléaire), n'est pas comparable a l'afganistan ou avoir 2 anes est signe de richesse.

De plus la france en afga fait parti d'une force internationnale, pour l'Iran a part la France et les USA je ne crois aps que d'autres pays ai proférés des menaces.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Qu'en pensez-vous? La guerre est-elle inéluctable? La diplomatie a-t-elle toujours son mot à dire? Sommes-nous devenus des vassaux des USA?

Je pense qu'il faut moins écouter les propos propagandistes de Sarko et plus les gens qui savent . L'AIEA , les chefs d'états de l'UE (qui ont plus la tête sur les épaules et sont bien informés je pense , on est loin de détenir la vérité , faut pas croire) , les experts et , (le comble!) même les US .

Aucun d'eux ne parlent de guerre. A partir de là , on aura un peu de vérité dans cet océan d'intox destinée à mettre dans la tête des français qu'une guerre est inévitable. Aucun autre pays ne fait cela , on est les seuls .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
De plus, l'Iran est une région sunnite et l'Irak majoritairement chiite

Ils sont tout les deux majoritairement chiites.

En effet, l'auteur de ce topic aurait pu chercher à mieux se renseigner avant de broder sur du n'importe quoi!!! (-ce qui rend ses hypothèses d'autant plus farfelues et surréalistes, surtout lorsqu'elles sont racontées sur un ton extrèmement posé et sérieux!-)

;):o:o

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La france est toujours en guerre en Afganistan il me semble... Ca n'empeche pas la terre de tourner et les francais de raller et certains de faire greve histoire de ne pas perdre leurs privileges...

La France est dans une force internationale en Afghanistan et je crois pas qu'ils y foutent grand chose si tu veux mon avis. Les bombes dans les champs , ça gâche les cultures , hors cette année , il paraît que l'Afghanistan a battu tous les records en matiére de culture.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)
De plus, l'Iran est une région sunnite et l'Irak majoritairement chiite

Ils sont tout les deux majoritairement chiites.

En effet, l'auteur de ce topic aurait pu chercher à mieux se renseigner avant de broder sur du n'importe quoi!!! (-ce qui rend ses hypothèses d'autant plus farfelues et surréalistes, surtout lorsqu'elles sont racontées sur un ton extrèmement posé et sérieux!-)

;):o:o

il est exact que je me sois trompé...je m'en excuse. Mais mon hypothèse n'est pas farfelue : la majorité de l'umma est sunnite...désolé de vous l'apprendre! Ce qui rend mon hypothèse encore plus intéressante. Quant à mon ton sérieux, je n'ai pas du tout envie de rigoler la dessus, si toi cela te fait marrer, tant mieux!

Enfin je ne "brode" pas monsieur, mais je me pose des question : si tu n'interviens que pour te foutre du monde tu peux rester chez toi...a bon entendeur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tintagel Membre 499 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
hors cette année , il paraît que l'Afghanistan a battu tous les records en matiére de culture.

Oui depuis l'invasion américaine la culture d'opium a repris encore plus qu'avant (les talibans l'avaient interdite). Toute l'économie de l'Afghanistan repose sur la production d'héroïne!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui depuis l'invasion américaine la culture d'opium a repris encore plus qu'avant (les talibans l'avaient interdite). Toute l'économie de l'Afghanistan repose sur la production d'héroïne!

Ca a beaucoup augmenté là où sont les bases alliées , mais c'est par pur hasard . ;)

L'Afghanistan détrône le légendaire Katmandou , direction Kaboul !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
averroes Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

comme en irak la guerre contre l'iran sera bénifique pour les multinationales américaines et +/- francaises (armement; pétrole...etc) et catastrophique pour monsieur tout le monde .....

la garde révolutionnaire iranienne _qui n'est pas sous les ordres du président iranien_ fait déja des ravages en irak!!!!

et ils faut s'attendre a un réaction démesurée de sa part en cas d'attaque contre la république islamique _un peu a l'image de ce qui se passe en irak _mais cette fois ca touchera et les pays du golfe et les pays occidentaux qui participeront a la guerre ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Si tu veux la paix¿¿¿¿¿..

Rien n'a changé sous le soleil.

En d'autres termes pour privilégier la solution diplomatique, une certaine capacité de rétorsion est nécessaire. Le jeu consiste tout simplement, si l'on peut dire, à présenter aux partis en présence, une solution plus avantageuse que l'affrontement.

Pour le dire autrement un exemple : dans les cours sur la négociation délivrés au sein de l'université d'Harvard, on apprend aux étudiants à disposer d'une MESORE -Meilleure Solution de Repli -.

L'affaire, consiste donc à créer les conditions objectives, pour que dans des relations conflictuelles la MESORE soit l'option diplomatique.

Deux condiments sont nécessaires : la capacité et la volonté.

La capacité :

Repose sur un niveau de force suffisant et nécessaire apte à crédibiliser la menace (recours à la force).

Quelles sont donc nos capacités et sont-elles suffisantes ?

Les capacités de l'Union sont notoirement insuffisantes et reposent en grande partie sur l'Euro Corps (voie en-dessous) qui est de facto une composante OTAN y compris dans le cadre du traité de l'Atlantique nord - article 5 du traité ¿. L'article 6 précise lui les conditions dans lesquelles l'article 5 entre en jeu et notamment une précision géographique d'importance puisqu'elle fixe comme limite d'intervention l'espace qui se situe au nord du tropique du cancer. Ce qui impliquerait automatiquement l'OTAN dès qu'un pays membre entrerait en conflit avec l'Iran.

La volonté :

Repose sur l'affirmation claire et sans ambiguïté du respect des règles internationales et de l'affirmation que le franchissement de cette ligne rouge est un acte d'hostilité envers la communauté internationale. Qu'il sera compris et traité comme tel.

L'Iran est membre de l'ONU, il en a ratifié la charte et accepté les principes et obligations.

Une partie de ces obligations sont définis dans les articles suivants de la charte des Nations Unies :

<a href="http://img217.imageshack.us/my.php?image=gonu1075199812ly6.jpg" target="_blank"><img src="http://img217.imageshack.us/img217/623/gonu1075199812ly6.th.jpg" border="0" alt="Free Image Hosting at www.ImageShack.us" /></a>

Article 3

Sont Membres originaires des Nations Unies les Etats qui, ayant participé à la Conférence des Nations Unies pour l'Organisation internationale à San Francisco ou ayant antérieurement signé la Déclaration des Nations Unies, en date du 1er janvier 1942, signent la présente Charte et la ratifient conformément à l'Article 110.*

Article 4

1.Peuvent devenir Membres des Nations Unies tous autres Etats pacifiques qui acceptent les obligations de la présente Charte et, au jugement de l'Organisation, sont capables de les remplir et disposés à le faire.

2.L'admission comme Membres des Nations Unies de tout Etat remplissant ces conditions se fait par décision de l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité.

Article 5

Un Membre de l'Organisation contre lequel une action préventive ou coercitive a été entreprise par le Conseil de sécurité peut être suspendu par l'Assemblée générale, sur recommandation du Conseil de sécurité, de l'exercice des droits et privilèges inhérents à la qualité de Membre. L'exercice de ces droits et privilèges peut être rétabli par le Conseil de sécurité.

Article 6

Si un Membre de l'Organisation enfreint de manière persistante les principes énoncés dans la présente Charte, il peut être exclu de l'Organisation par l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité.

*Article 110

1.La présente Charte sera ratifiée par les Etats signataires conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

2.Les ratifications seront déposées auprès du Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, qui notifiera chaque dépôt à tous les Etats signataires ainsi qu'au Secrétaire général de l'Organisation, lorsque celui-ci aura été nommé.

3.La présente Charte entrera en vigueur après le dépôt des ratifications par la République de Chine, la France, l'Union des Républiques socialistes soviétiques, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, les Etats-Unis d'Amérique et par la majorité des autres Etats signataires. Un procès-verbal de dépôt des ratifications sera ensuite dressé par le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique qui en communiquera copie à tous les Etats signataires.

Note sur l'Euro Corps.

Le Général commandant l'Eurocorps = COMEC)

Le Général Commandant = DCOM)

L'état-Major est dirigé par le Chef d'état-Major = COS

assisté par deux Chefs d'état-Major Adjoints = DCOS), l'un pour les Opérations, l'autre pour le Soutien (DCOS Ops, DCOS Spt).

Les Conseillers Juridiques = LEGADs),

le Bureau Presse et Relations Publiques = PIO

la Représentation Air = AREC

la Représentation Marine = NAVREP) et, en opérations, un Conseiller Politique = POLAD) soutiennent directement le Général Commandant.

Le COMEC, les LEGAD, le PIO, l'AREC, la NAVREP, en opérations un POLAD, et l'état-Major forment ensemble le quartier général dont le rôle premier est de planifier et conduire des opérations allant de l'aide humanitaire et la réaction aux crises jusqu'à la défense de pays membres et de l'Alliance. En opérations, le COMEC commande des grandes unités subordonnées et coordonne les opérations terrestres en bénéficiant d'un appui aérien et maritime.

[...]Finalement, notre expérience acquise récemment avec l'ISAF a mis en évidence, qu'aujourd'hui, le maintien de la paix passe par des opérations expéditionnaires menées dans des situations conflictuelles difficiles et aux multiples facettes comprenant, entre autres, des facteurs ethniques, culturels, religieux, de révolte et de terreur. Dans un tel cas de figure, les racines européennes de l'Eurocorps et le fait qu'il soit directement contrôlé par les Nations Cadres font de lui tant une force crédible qu'un précurseur des futures structures militaires européennes. Ces facteurs de base, de même qu'un entraînement et un engagement communs, ont pour résultat un Eurocorps composé d'hommes et de femmes dévoués, conscients de représenter tant leur pays que l'Europe et qui s'engagent à respecter les valeurs démocratiques ainsi que le droit international. Ils l'ont prouvé et c'est la raison pour laquelle servir au sein de l'Eurocorps est leur fierté, tout comme la mienne, et une aspiration pour beaucoup d'autres.

Charles-Henri DELCOUR

Général de Corps d'Armée

Général commandant l'Eurocorps

<a href="http://img228.imageshack.us/my.php?image=natologolm1.gif" target="_blank"><img src="http://img228.imageshack.us/img228/9505/natologolm1.th.gif" border="0" alt="Free Image Hosting at www.ImageShack.us" /></a>

Le Traité de l'Atlantique Nord

Washington DC, le 4 avril 1949

Article 5

Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord.

Les Etats parties au présent Traité, réaffirmant leur foi dans les buts et les principes de la Charte des Nations Unies et leur désir de vivre en paix avec tous les peuples et tous les gouvernements.

Déterminés à sauvegarder la liberté de leurs peuples, leur héritage commun et leur civilisation, fondés sur les principes de la démocratie, les libertés individuelles et le règne du droit.

Soucieux de favoriser dans la région de l'Atlantique Nord le bien-être et la stabilité. Résolus à unir leurs efforts pour leur défense collective et pour la préservation de la paix et de la sécurité. Se sont mis d'accord sur le présent Traité de l'Atlantique Nord :

Article 1

Les parties s'engagent, ainsi qu'il est stipulé dans la Charte des Nations Unies, à régler par des moyens pacifiques tous différends internationaux dans lesquels elles pourraient être impliquées, de telle manière que la paix et la sécurité internationales, ainsi que la justice, ne soient pas mises en danger, et à s'abstenir dans leurs relations internationales de recourir à la menace ou à l'emploi de la force de toute manière incompatible avec les buts des Nations Unies.

Article 2

Les parties contribueront au développement de relations internationales pacifiques et amicales en renforçant leurs libres institutions, en assurant une meilleure compréhension des principes sur lesquels ces institutions sont fondées et en développant les conditions propres à assurer la stabilité et le bien-être. Elles s'efforceront d'éliminer toute opposition dans leurs politiques économiques internationales et encourageront la collaboration économique entre chacune d'entre elles ou entre toutes.

Article 3

Afin d'assurer de façon plus efficace la réalisation des buts du présent Traité, les parties, agissant individuellement et conjointement, d'une manière continue et effective, par le développement de leurs propres moyens en se prêtant mutuellement assistance, maintiendront et accroîtront leur capacité individuelle et collective de résistance à une attaque armée.

Article 4

Les parties se consulteront chaque fois que, de l'avis de l'une d'elles, l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties sera menacée.

Article 5

Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord.

Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de Sécurité. Ces mesures prendront fin quand le Conseil de Sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales.

Article 6 (1)

Pour l'application de l'article 5, est considérée comme une attaque armée contre une ou plusieurs des parties, une attaque armée :

¿contre le territoire de l'une d'elles en Europe ou en Amérique du Nord, contre les départements français d'Algérie (2), contre le territoire de la Turquie ou contre les îles placées sous la juridiction de l'une des parties dans la région de l'Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer; ¿contre les forces, navires ou aéronefs de l'une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu'en toute autre région de l'Europe dans laquelle les forces d'occupation de l'une des parties étaient stationnées à la date à laquelle le Traité est entré en vigueur, ou se trouvant sur la mer Méditerranée ou dans la région de l'Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer, ou au-dessus de ceux-ci.

Gestion de crise et projection.

Nous sommes donc dans la situation suivante : risque de conflit entre des pays membres de l'ONU dont des membres du conseil permanent de sécurité. Intervention automatique de l'OTAN qui adhère à l'article 51 de l'ONU et implication directe et indirecte de l'Euro Corps.

Mais au-delà se pose la question de la prolifération nucléaire.

Observons tout d'abord qu'une augmentation de la potentialité de menace par le biais de la prolifération conduira les grandes puissances à ne plus diminuer leurs stocks.

Considérons que la prolifération porte en elle la multiplication des risques et qu'à ce titre elle enfante d'un monde plus dangereux. Cela sans même aborder la question de régimes instables susceptibles de fournir des matériaux propre à fabriquer des « bombes sales ».

Dans toute gestion de crise le comportement que nous adoptons est aussi un message délivré aux observateurs neutres pour cette fois mais qui peuvent par la suite devenir des belligérants dans une autre crise.

Un homme d'état se doit d'avoir cela à l'esprit.

Il est possible de dire que l'acceptation au sein de la communauté onusienne aurait dû nécessiter des critères plus contraignants en terme d'acceptation de la démocratie et de sa mise en ¿uvre effective. Mais ici la présence de la Chine et de l'URSS faussait d'emblée une partie du fonctionnement de cette institution. A l'évidence dans l'état actuel de disparité des pratiques démocratiques des pays qui composent l'assemblée onusienne un quelconque impérium onusien n'est pas souhaitable.

Le propos du comte Alexandre de Marenche patron du SDECE de novembre 1970 à juin 1981 reste toujours d'actualité : « savoir se mettre sans le fauteuil de son adversaire et regarder le monde avec ses yeux. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
averroes Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
Le propos du comte Alexandre de Marenche patron du SDECE de novembre 1970 à juin 1981 reste toujours d'actualité : « savoir se mettre sans le fauteuil de son adversaire et regarder le monde avec ses yeux. »

justement quel sont les vrais motivations des iraniens?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
Le propos du comte Alexandre de Marenche patron du SDECE de novembre 1970 à juin 1981 reste toujours d'actualité : « savoir se mettre sans le fauteuil de son adversaire et regarder le monde avec ses yeux. »

justement quel sont les vrais motivations des iraniens?

Et si vous changiez de fauteuil?

Pour ce prix ce sera tout.

"Nosse velint omnes, mercedem solvere nemo."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
En afganistan y a 1000 soldats qui se courent après j'ai cru entendre hier a la télé. Et la puissance de l'iran (qui a peut être la bombe nucléaire), n'est pas comparable a l'afganistan ou avoir 2 anes est signe de richesse.

De plus la france en afga fait parti d'une force internationnale, pour l'Iran a part la France et les USA je ne crois aps que d'autres pays ai proférés des menaces.

Le probleme avec l'iran peut se regler de maniere expeditive, comme l'on fait les israeliens avec la Syrie: une escursion, quelques missiles sur les instalations nucleaires, et hop, l'affaire est terminee.

En d'autre terme, je ne pense que ce soit utile d'envahir l'Iran pour atteindre l'objectif qui est de les empecher d'acquerir la bombe nucleaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant