L'expulsion des juifs d'Espagne au nom de la pureté du sang


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

L'expulsion des juifs d'Espagne au nom de la pureté du sang

LE MONDE | 02.08.07 | 13h23 ¿ Mis à jour le 02.08.07 | 17h47

"Tous les exilés de Jérusalem en Espagne quittèrent cette contrée maudite le cinquième mois de l'année 5252, c'est-à-dire en 1492, et de là se dispersèrent aux quatre coins de la terre." Qui mieux que Joseph Ha-Cohen, dans La Vallée des Pleurs (1560), a décrit la tragédie de l'expulsion des juifs d'Espagne ? "Les juifs s'en allèrent où le vent les poussa, en Afrique, en Asie, en Grèce et en Turquie. D'accablantes souffrances et des douleurs aiguës les assaillirent, les marins génois les maltraitèrent. Des créatures infortunées mouraient de désespoir pendant leur route : les musulmans en éventrèrent pour extraire de leurs entrailles l'or qu'elles avaient avalé pour le cacher. Il y en eut qui furent consumées par la peste et par la faim. D'autres furent débarquées nues par le capitaine du vaisseau dans des îles désertes. D'autres encore vendues comme esclaves dans le port de Gènes et les villes soumises à son obéissance."

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

L'expulsion des juifs d'Espagne au nom de la pureté du sang

LE MONDE | 02.08.07 | 13h23 ¿ Mis à jour le 02.08.07 | 17h47

"Tous les exilés de Jérusalem en Espagne quittèrent cette contrée maudite le cinquième mois de l'année 5252, c'est-à-dire en 1492, et de là se dispersèrent aux quatre coins de la terre." Qui mieux que Joseph Ha-Cohen, dans La Vallée des Pleurs (1560), a décrit la tragédie de l'expulsion des juifs d'Espagne ? "Les juifs s'en allèrent où le vent les poussa, en Afrique, en Asie, en Grèce et en Turquie. D'accablantes souffrances et des douleurs aiguës les assaillirent, les marins génois les maltraitèrent. Des créatures infortunées mouraient de désespoir pendant leur route : les musulmans en éventrèrent pour extraire de leurs entrailles l'or qu'elles avaient avalé pour le cacher. Il y en eut qui furent consumées par la peste et par la faim. D'autres furent débarquées nues par le capitaine du vaisseau dans des îles désertes. D'autres encore vendues comme esclaves dans le port de Gènes et les villes soumises à son obéissance."

Suite à lire ici

qu' est-ce qu' ils en ont chié!!! :o

stein! rammène toi avec tes pavés qu' on chiale un coup. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vinzanity Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

C'est certainement le peuple qui a le plus souffert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

S'est vrai que les peuples comme les indiens d'amerique, aborigene australien, africain .....ont vecu des moments calme, faudrait pas essayer de faire un classement des peuples qui ont souffert !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Surtout qu'après cette politique a continué sur les musulmans qui plus tard furent expulsés aussi. La religiosité était vivace en espagne pendant 200 ans

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 781 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

En passant la frontière, ils ont laissé l'industrie du chocolat à Bayonne, ont dynamisé l'économie de Bordeaux, créé l'industrie du diamant en Hollande -Anvers, Amsterdam-, repeuplé la Pologne, développé le commerce en Italie, quant à l'Espagne, elle a perdu ses meilleurs artisans, commerçants.

En même temps, on chassait les arabes et on persécutait les juifs pendant 300 ans à partir de 1492 : on connaît la réputation du jésuite Torquemada que le Vatican veut réhabiliter maintenant.

Maintenant, quand on fait un voyage culturel en Espagne, c'est pour visiter les monuments arabes et c'est bien fait pour les ex-ibères.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Surtout qu'après cette politique a continué sur les musulmans qui plus tard furent expulsés aussi. La religiosité était vivace en espagne pendant 200 ans

oui, mais bon sur ce coup là je les comprend un peu... n'oublions pas que l'Espagne avait été envahi par les musulmans quelques siècles plus tôt dans le but d'imposer leur religions (vu doc la dessus hier sur la 5)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

La conquête musulmane reposait bien sûr sur le concept de guerre sainte, qui explique l'extension à partir de la péninsule arabique vers le Maghreb, l'Espagne et la France (Charles Martel, 732) d'une part, et d'autre part la conquête des Balkans jusqu'aux deux défaites aux portes de Vienne à la Renaissance, après la prise de Constantinople en 1453.

Une fois cette guerre sainte achevée en Espagne, tout s'est éclaté en petites principautés/sultanats, reconquis progressivement par les royaumes chrétiens du nord de l'espagne (Asturies). Une Reconquête ville par ville, champ par champ, jusqu'à faire tomber peu à peu tous les royaumes, le dernier étant Grenade en 1492.

L'article wikipedia sur la "Reconquista" vous rappelera tout ça :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Surtout qu'après cette politique a continué sur les musulmans qui plus tard furent expulsés aussi. La religiosité était vivace en espagne pendant 200 ans

oui, mais bon sur ce coup là je les comprend un peu... n'oublions pas que l'Espagne avait été envahi par les musulmans quelques siècles plus tôt dans le but d'imposer leur religions (vu doc la dessus hier sur la 5)

Oui mais les catholiques vivaient tranquillement et l'école théologique de Tolède avait un grand rayonnement sur le monde catholique pendant la souveraineté arabe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
korloff Membre 774 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)

Oui et ? Pourquoi vous parlez que des Juifs ? Il y a aussi les Musulmans, les Indiens d'Amériique, les Gaulois, ect... Tout le monde a souffeur, certain souffrent encore... Pourquoi on devraient avoir pitier et parler que des Juifs ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Peut-être parce que le sujet concerne, dans cette rubrique histoire, cette épisode historique qui est l'expulsion des juifs d'Espagne? :snif:

L'article du Monde reprenait ce sujet... c'est tout...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui et ? Pourquoi vous parlez que des Juifs ?

Il y a aussi les Musulmans, je ne vois pas trop mais eclaire moi ?

Les Indiens d'Amériique, On est daccord, ce fut un génocide

les Gaulois, ect... Etant fan de culture celtique je suis surpris, les Gaulois on plutôt bien vécu l'invasion Romaine en comparaison de ce qui est arriver au Bushman, amérindiens etc....

Tout le monde a souffeur, certain souffrent encore... Pourquoi on devraient avoir pitier et parler que des Juifs ? :snif:

Enfin bon y'a pas de classement à faire mais je crois que quand même les Juifs ont bien plus dégusté que les Musulmans ou Chrétiens

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ryutario Membre 401 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)
Oui et ? Pourquoi vous parlez que des Juifs ?

Il y a aussi les Musulmans, je ne vois pas trop mais eclaire moi ?

Les Indiens d'Amériique, On est daccord, ce fut un génocide

les Gaulois, ect... Etant fan de culture celtique je suis surpris, les Gaulois on plutôt bien vécu l'invasion Romaine en comparaison de ce qui est arriver au Bushman, amérindiens etc....

Tout le monde a souffeur, certain souffrent encore... Pourquoi on devraient avoir pitier et parler que des Juifs ? :snif:

Enfin bon y'a pas de classement à faire mais je crois que quand même les Juifs ont bien plus dégusté que les Musulmans ou Chrétiens

ca c'est toi qui le dit :snif:

mais ne tombons pas dans un classement de la souffrance, et restons dans l'analyse des faits historiques ainsi que leurs comprehension, et j'ajouterai meme allons jusqu'a l'interpretation que nous pouvons nous faire de faits historiques. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)

On retourne dans un débats de sourds ?

Tous les peuples ont dégusté un jour ou l'autre. Que ça soit la faute de l'autre ou pas.

Tenter de dire que c'est lui le plus malheureux que l'autre ou bien qui faut pas oublier untel qui a beaucoup subit aussi, c'est aussi utile que de compter ses grains de riz dans son assiette.

Là ce fil par de l'article du monde qui parle de l'expulsion des Juifs de l'espagne au XV eme Siècle.

En parallèle, je vois bien l'expulsion des Indiens par Amin Dada en Ouganda qui à eu les mêmes effets sur l'économie de son pays et sur la populace déplacé. (Voir le Dernier Roi d'Ecosse de Kevin MacDonald)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 781 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

oui, le sujet était l'expulsion des Juifs en Espagne et sur tous les forums, on a la même réaction : et les autres ?

Il faut dire que les Juifs sont commerçants, érudits et ont été chassés de partout. C'est donc un cas unique sur terre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
oui, le sujet était l'expulsion des Juifs en Espagne et sur tous les forums, on a la même réaction : et les autres ?

Il faut dire que les Juifs sont commerçants, érudits et ont été chassés de partout. C'est donc un cas unique sur terre.

Dans ce cas là je répond, regardez le dernier roi d'Ecosse de K. MacDonald.

Toutes les populations ou partie de population étant un tant soi peu érudit et par conséquence, souvent détenant les moyen de toucher là ou ça fait mal (l'argent) se sont retrouvé un jour ou l'autre chassé.

Autre exemple : les Templiers.

La seule différence notable des Juifs envers les autres peuples c'est qu'étant un peuple sans terre et donc étranger et apatride partout, ils se sont retrouvé paria, proscrits et limités dans leurs actes partout dans le monde.

Le fait qu'ils soient juifs n'a toujours étaient qu'une raison pour saper un pouvoir économique et politique latent (car bien souvent par la même, d'autre peuples ou élites trinqués avec eux)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Pour moi, l'intérêt historique de cet article se limite au cadre chronologique qui y est présenté. Le reste ne semble pas relever de l'histoire ou d'un travail historique comme je le conçois, à cause de deux éléments qui me posent problème.

Le premier consiste en une tendance manichéisante à exclure dès lors que l'on a envie de relater, ou d'analyser un fait historique. Cette tendance s'opère ici de deux manières. Tout d'abord, les jugements de valeur. "Qui mieux que Joseph Ha-Cohen", "Les assaillants "pillent, saccagent, massacrent à ravir" sont les deux exemples-types. la première exclue toute autre référence (lesquelles deviennent logiquement moins utiles), la seconde marque une généralisation (est-elle réellement perspicace ?). Plus généralement, quels sont les problèmes du jugement de valeur ? Ici, ils instituent un dualisme, d'un côté les gentils, les opprimés, de l'autre, les méchants oppresseurs. Or, l'Histoire est une discipline qui se propose d'être reçu par tous. Tout un chacun doit pouvoir lire un tel texte sans se sentir isolé, exclue, ou pris à partie. Bien évidemment, les jugement impliquent une prise de position de la part de leur auteur. Pire encore, le jugement de valeur, en tant que partie intégré à une démonstration, iplique une position qui n'engage que soit. Implicitement, ceux qui ne sont pas de cet avis sont de facto obligatoirement dans l'erreur.

Dans la coninuation des jugements de valeur, on retrouve les envolées lyriques de l'auteur. Ils pululent et, eux aussi, séparent des gentils et des méchants. En effet, tout est fait pour plaindre les juifs et instaurer un certain pathétisme. "1492, année du malheur pour les juifs", "extirper la tumeur", "une vague d'antisémitisme sans juifs va gagner l'Espagne, incapable de chasser ses fantômes". Je marque ça dans une dissertation pour évoquer le traitement des juifs sous le roi de France Saint Louis, je me fais assassiner par le correcteur, lui-même historien de profession ! Là encore, une prise de position est trop net, et l'article d'histoire perd son aspect de réception générale.

Sa perte se ressent, de surcroît, dans e topic. La réaction de korloff par exemple qui ne peut s'entendre avec celle de nelucia. Le journaliste se propose de faire de l'histoire, il n'en respecte que trop peu les règles :snif:

Second élément qui me gène, l'imprécision historique, ici flagrante. Le problème, c'est qu'elle n'est flagrante que pour quelqu'un qui connaît un minimum ce qui est évoqué de manière allusive. Heureusement que j'étudie en ce moment la société en France au XIIIème (apparition des ordres mendiants, de l'inquisition, règne de Saint Louis etc), sinon jamais je n'aurais pu me rendre compte que ce texte reprend des faits associés à l'imagerie populaire. La mention (allusion ?) à l'inquisition en est l'exemple le plus impeccable pour moi. L'auteur l'évoque, puis, deux lignes plus loin, il écrit "L'obsession de la contamination anéantit par le feu, par l'exil, par la ruine, des familles entières". L'imagerie populaire a surtout retenu de ce tribunal ecclésiastique la peine du feu. Pourtant, elle ne représente que 1% du total des peines infligées ! Fait qui n'est pas démenti ici. Au contaire, plus loin, après avoir parlé d'une "Inquisition d'Etat", l'auteur écrit que l'Espagne parque, chasse et brûle les juifs. Par ces deux fois l'auteur entérine la rumeur sur l'institution qu'est l'inquisition. Pour faire acte de précision, je préfère rappeler qu'en majorité, les peines prononcées par l'inquisition consistaient en amendes (pour financer ladite institution) et en des peines infamantes (port d'un vêtement rappelant la condition de nouveau converti, port temporaire d'un vêtement de bouffonerie, lequel pouvait être ensuite exposé chez soi ensuite et héréditaire). Le but de l'Inquisition était non pas d'exercer sa tyrannie par des exécutions spectaculaires, mais de réconcilier avec la foi (la vraie).

Enfin, parlons de la mise en contexte. L'auteur... évoque la date de 1306, en parlant de la France. C'est ... vague. XIIIème siècle, marqué par deux rois forts, Phillipe Auguste et Louis IX (plus connu sous le nom de Saint Louis). En ce qui concerne les juifs, en effet, des persécussions se sont opérées. Toutefois, leur situation en France n'était pas partout pareil. La France elle-même n'était pas unifiée à proprement parler, et dans le Midi (qui contraste avec le Nord de la France sur de nombreux autres point), les juifs jouissent avec l'aristocratie locale de relativement bonnes relations. Saint Louis exécrait bien les juifs, les persécutions ne vinrent qu'après l'échec de sa croisade en Egypte, dans les années 1220. En revenant en France, il se demande pourquoi Dieu l'a abandonné. S'en suit un important mouvement de réforme ayant pour base deux question : qu'est ce que j'ai fait de mal ? Qu'est-ce que mes sujets ont fait de mal ? Le blasphème est condamné et les juifs qui pratiquent notamment l'usure, le prêt à intérêt, interdit par la religion chrétienne, sont alors eux-mêmes condamnées. Pourtant, quand son frère, Charles Ier d'Anjou, prend possession de la Sicile, où sont pouvoir récent est encore fragile, sa propagande s'appuie sur la tradition sicilienne de traduction des oeuvres antiques, et donc pour partie sur la population juive. La Sicile était en effet un haut-lieu de la traduction des textes antiques grecques perdues après la séparation Empire romain d'Orient/ Empire Romain d'occident (si je ne me trompe pas). Toutefois, les peuples arabes conservèrent et traduire ces oeuvres. Peu à peu, l'Occident chrétien les redécouvre, mais en arabe. Pour les (re)traduire, il faut de personnes bilingues, voire trilingues (latin, grec et arabe) : les juifs sont alors solicités, puisqu'exerçant une position d'intermédiaire entre civilisation arabe et chrétienne.

Revenons à nos moutons avec l'Espagne. Si la religion chrétienne a une si grande importance, c'est que l'histoire même de la péninsule ibérique est associé à la religion, par la reconquista, laquelle a eu un grand rayonnement. Dans la chanson de Roland, relatant l'expédition de Charlemagne en Espagne, et la défaie de Roncevaux, dans laquelle meurt Roland, cousin de Charlemagne. Les guerriers basques attaquant Roland deviennent des Sarrasins dans le poème... Attention ! il ne s'agit pas ici d'excuser, mais d'expliquer. Le problème de la diversité religieuse dans un même pays ne s'aborde pas de la même manière à la fin du Moyen-ége et à l'époque Moderne (dans laquelle s'opèrera la persécution et l'expulsion desdits "moriscos"). Des principes font leur apparition en tant que règles. C'est le cas de "Un roi, une religion". Le projet d'un royaume unifié, qui a également largement cours, ne peut donc se faire que part une unification sous la religion du souverrain. Mais à l'époque moderne, les juifs sont en voie d'intégration (beaucoup de mariage avec l'aristocratie), et donc, ce sont surtout les Maures et les Protestant qui subiront les discriminations.

A chaque fois que les Juifs subissent ce genre de chose, c'est toujours dans un contexte bien particulier, à reprendre afin d'analyser de la manière la plus irréprochable possible, et de ne pas faire de faux rapprochements qui seraient donc eux-même impertinents. Chaque époque à ses enjeux. Perdre les contextes ne permet plus de saisir les famex enjeux. Cet article ne permet guère de les saisir.

Voyez-vous les dangers de l'allusion ? Alors quitte à être allusif, autant prendre les bons faits...

Voilà ce que j'ai à dire sur cet article. Ce n'est pourtant pas compliqué de respecter deux-trois règles dès lors qu'on se lance dans un sujet historique :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant