Voyage dans le temps...

Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Le voyage dans le temps est théoriquement possible mais il y a des contraintes immense:

1: Paradoxe du grand père,imaginons que nous partons en 1945 et que je tue mon grand père,comment pourrais je le tuais puisque je n'existe pas puisque je les tués?

2: l'énergie,pour ce faire,il faudrait un quantité d'énergie immense,supérieur à celle d'une supernovæ

3: Si je crée une machine en 2010,pourrais je aller en 2000? non,pourquoi? parce que je n'avais pas encore créer la machine en 2000 ,si dans l'univers ,une civilisation à créer une machine de ce type en -30.000 alors le soucis ne ce pose plus puisque une machine prendrais le relais .. (là on est dans la plus extrême des spéculation)

Si le voyage temporel était possible,il serais déconseiller d'y aller,pour une raison simple,par exemple,si je tue hitler avant qu'il commete toute ses atrocités,qu'elle en seras les conséquences,peut etre qu'hitler avais tuer un génie qui aurais révolutionnner le monde,mais peut etre qu'il à tuer un monstre pire que lui qui aurais fait 100 fois plus de victimes ,vous voyez le risque .

En fait, pour résoudre le paradoxe du grand-père, on utilise le pont d'Einstein-Rosen, et plutôt que de parler de retour dans un passé du même univers, on parle de voyage dans un univers parallèle. Ainsi on ne modifie rien à son passé, mais au passé d'un univers parallèle. Dans la théorie d'Everett, il en existe une infinité et nous existons dans chacun de ces derniers.

Quant à ce théorique voyage, il se fait via le pont Einstein-Rosen (et non le "pont Einstein-Rosen-Podolsky" comme on le lit souvent à tort). Il est vrai que le pont ER demande une énergie importante, ce dernier étant censé relier un trou noir à un trou blanc (qu'on appelle plus communément "fontaine blanche"). Il existe plusieurs types de ces trous de ver, et bien entendu ils sont prévus par la relativité générale et ses équations, nous n'avons aucune preuve, hormis mathématique, de leur existence.

bh-traversee.gif

Bien entendu, traverser un trou de ver est très spéculatif, la matière étant généralement très vite réduite à l'état de simples informations dès son aventure dans le trou noir.

rel-trou-ver.gif

Effectivement, ces théories physiques reposent sur des outils mathématiques, mais on parle bien de théories physiques (les mathématiques ne s'intéressant pas à l'univers, seulement aux objets mathématiques qui le sous-tendent). (M'enfin, dans le fond et vis à vis du sujet, comme tu dit, on s'en fout :cray:)

Il m'arrive souvent de faire la confusion entre les deux. A un certain niveau on aurait l'impression que la physique ne sont que des mathématiques appliquées. En théorie M par exemple, j'ai souvent l'impression qu'il ne s'agit que de mathématiques. C'est d'ailleurs ce qu'on appelle généralement la physique mathématique. Le physicien mathématique Edward Witten, éminent en ce XXIe siècle, a d'ailleurs réussi à innover dans les mathématiques suite aux besoins de la physique. Un peu comme Newton, qui, à l'époque, n'avait pas les outils mathématiques pour sa théorie, et a dû lui-même les inventer pour satisfaire à la physique.

Pour cette raison je fais beaucoup moins la différence entre les deux domaines. L'un est certes plus fondamental et abstrait (les maths), l'autre des mathématiques plutôt appliquées (la physique).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

miq75 Membre 2 862 messages
90°‚ 42ans
Posté(e)
Il m'arrive souvent de faire la confusion entre les deux. A un certain niveau on aurait l'impression que la physique ne sont que des mathématiques appliquées. En théorie M par exemple, j'ai souvent l'impression qu'il ne s'agit que de mathématiques. C'est d'ailleurs ce qu'on appelle généralement la physique mathématique. Le physicien mathématique Edward Witten, éminent en ce XXIe siècle, a d'ailleurs réussi à innover dans les mathématiques suite aux besoins de la physique. Un peu comme Newton, qui, à l'époque, n'avait pas les outils mathématiques pour sa théorie, et a dû lui-même les inventer pour satisfaire à la physique.

Pour cette raison je fais beaucoup moins la différence entre les deux domaines. L'un est certes plus fondamental et abstrait (les maths), l'autre des mathématiques plutôt appliquées (la physique).

C'est vrai qu'à ce niveau là, la physique est surtout théorique et abstraite, d'où sa proximité avec les maths. Merci pour ces éclaircissements :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noureddine2 Membre 3 843 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

on a deux types de mondes de mondes paralleles ,

le premier basé sur la théorie d'everett

C'est l'interprétation d'Everett qui donnera un sens important à la notion d'univers parallèles. La théorie d'Everett résout en grande partie le paradoxe posé par Schrödinger qu'on nomme également le problème de la mesure quantique.

le deuxieme basé sur la theorie des supercordes et multidimension

Récemment, on parle beaucoup d'univers ekpyrotiques, généralement en cosmologie branaire. Il s'agit donc de théorie des cordes et de théorie M. On se base sur la structure des membranes - qu'on appelle "branes" - qui regroupent plusieurs dimensions. Le nombre de dimensions de la p-brane est définit par p+1 (nombre de dimensions spatiales p plus la dimension temporelle), et nous évoluons, en théorie M sur une 10-brane soit 11 dimensions. Les quatre premières sont temporelle et spatiales, la cinquième fait appel aux mathématiques et à la conception de Kaluza-Klein, les autres étant repliées sur elles-même et difficilement représentables étant donné notre conditionnement à percevoir uniquement quatre dimensions.

je pense que pour choisir entre les deux theories , on peut etudier les particules intriquées , je pense qu'ils ont une relation avec les mondes parallèles ,

qu'elle est votre avis ? merci .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

NOUREDDINE2, pour comprendre le lien entre les univers parallèles évoqués par la théorie d'Everett et les mondes parallèles évoqués par la théorie des cordes, il faut se mettre dans un contexte bien précis.

La théorie des cordes, comme tu le sais, a pour but d'unifier la mécanique quantique et la relativité générale. Ces deux physiques sont, dans leur essence mathématique et théorique, incompatibles. La théorie des cordes se propose de résoudre ce problème d'incompatibilité, à la fois sur le plan mathématique avec des équations régissant à la fois le monde macroscopique et microscopique (quantique), et sur le plan physique par des explications et concepts théoriques découlant directement des mathématiques (concept de branes qui sont des brins d'énergie, etc.).

Il n'y a donc aucune surprise que des éléments de physique quantique, telle la théorie d'Everett, se retrouvent en théorie des cordes interprétés d'une autre manière ou laissés tels quels. Si nous parlons d'univers parallèles en physique quantique, la probabilité que la théorie des cordes en parle est très élevée. Qu'on soit en relativité générale ou en mécanique quantique, toute notion trouve son équivalent dans la théorie unificatrice.

Quant à cette dernière, elle ne cesse de nous surprendre par son évolution sur le plan théorique.

Modifié par Gallium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité blackbox
Invité blackbox Invités 0 message
Posté(e)

Quand on aura trouvé le rapport entre masse et énergie on pourra peut être avoir acces à l'antigravité. Ca serait quoi alors le rapport entre gravité et electromagnétisme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galadria47 Membre 2 053 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
En fait, pour résoudre le paradoxe du grand-père, on utilise le pont d'Einstein-Rosen, et plutôt que de parler de retour dans un passé du même univers, on parle de voyage dans un univers parallèle. Ainsi on ne modifie rien à son passé, mais au passé d'un univers parallèle. Dans la théorie d'Everett, il en existe une infinité et nous existons dans chacun de ces derniers.

Quant à ce théorique voyage, il se fait via le pont Einstein-Rosen (et non le "pont Einstein-Rosen-Podolsky" comme on le lit souvent à tort). Il est vrai que le pont ER demande une énergie importante, ce dernier étant censé relier un trou noir à un trou blanc (qu'on appelle plus communément "fontaine blanche"). Il existe plusieurs types de ces trous de ver, et bien entendu ils sont prévus par la relativité générale et ses équations, nous n'avons aucune preuve, hormis mathématique, de leur existence.

bh-traversee.gif

Bien entendu, traverser un trou de ver est très spéculatif, la matière étant généralement très vite réduite à l'état de simples informations dès son aventure dans le trou noir.

rel-trou-ver.gif

Il m'arrive souvent de faire la confusion entre les deux. A un certain niveau on aurait l'impression que la physique ne sont que des mathématiques appliquées. En théorie M par exemple, j'ai souvent l'impression qu'il ne s'agit que de mathématiques. C'est d'ailleurs ce qu'on appelle généralement la physique mathématique. Le physicien mathématique Edward Witten, éminent en ce XXIe siècle, a d'ailleurs réussi à innover dans les mathématiques suite aux besoins de la physique. Un peu comme Newton, qui, à l'époque, n'avait pas les outils mathématiques pour sa théorie, et a dû lui-même les inventer pour satisfaire à la physique.

Pour cette raison je fais beaucoup moins la différence entre les deux domaines. L'un est certes plus fondamental et abstrait (les maths), l'autre des mathématiques plutôt appliquées (la physique).

Oui le trou de ver peut avoir plusieurs application mais pour le tenir ,il faudrait de l'énergie négative au taquet mais travailler en ce sens serais intéressant.

Je croit que Helm à établie une théorie pour ce faire,il penser qu'un champ électromagnétique de 200 teslas pouvais ouvrir un pont,je sais que sandia possède un générateur de 200 tesla appeler Z machine (qui d'ailleurs serais beaucoup plus puissant qu'iter)

Mais je doute quand même de la théorie,200 teslas me parait faible ,il s'agit quand même de percer l'espace temps...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galadria47 Membre 2 053 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
C'est prouvé, voyager dans le temps SERA possible.

Pour le faire, il faudra voyager à la vitesse/lumière.

Ca fait peu être un peu SF, mais c'est la vérité, les failles spatios/temporelles et tout le bazar, ça existe, il ne nous manque plus que le technologie adaptée !

Voyager à C c'est une impossibilité,car cela réclamerais une energie infinie,exemple

Je prend un vaisseau avec le fameux moteur luminique,ce vaisseau,ses occupants ect.. ont un poid et bien,pour ce poid,il te faudras X quantité de carburant mais,pour le nombre de litre de carburant embarquer,il te faudras un nombre de litre pour porter le carburant MAIS lol il te faudras aussi un nombre de litre pour porter le carburant qui porte le carburant ect.. à l'infinie .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noureddine2 Membre 3 843 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

supposant qu'un fusee possede assez de carburant et un moteur puissant , apres une acceleration constante de 10 G ,

quand elle va atteindre la vitesse C , le temps s'arrete ,

est ce que cela voudra dire que les moteurs de la fusee vont s'arreter ?

je pense que quand le temps s'arrete tout s'arrete .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galadria47 Membre 2 053 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Non,ne supposant pas,c'est impossible et à 300 k/cs le temps ne s'arrête pas,il est grandement ralentie mais pas arrêter ,imagine le paradoxe,si le temps s'arrête ,la fusée n'avance plus puisqu'il lui faut du temps pour aller d'une point A à un point Y et pire,tout ce qu'il y as autour ,cela créerais sans doute une bulle temporel ,puis tu me demande si les moteurs vont s'arrêter ,mais si ton idée était réelle,si les moteur s'arrête,tu ralentie et donc,tu quitte C et si tu ralentie c'est qu'avant tu avancer et si tu avancer,tu utiliser le temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Galadria47, je vais te contredire un peu, mais pour un photon le temps ne s'écoule pas. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle on ne peut parler de référentiel photon. Les transformations de Lorentz veulent qu'un photon qui doit se déplacer d'un point A à un point B ne bouge pas. Nous le verrons bien se déplacer à c, pourtant, pour lui il ne bouge pas (et quand je dis "pour lui" je ne parle pas de référentiel photon).

D'ailleurs j'ai trouvé un dialogue assez marrant sur un site : http://www.dialogus2.org/EIN/argumentcontrelarelativite.html

Je vous conseille de lire cet échange qui est tout de même fort intéressant même si son caractère de mise en scène pourrait supposer le contraire.

Je cite :

"Le temps local du photon est effectivement de zéro, mais en raison de sa vitesse, la distance AB lui apparaît contractée, ce qui est un effet relativiste. é la vitesse de la lumière, la distance AB est nulle, pour le photon. Alors il franchit bien la distance AB à la vitesse de la lumière."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 1 947 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ne suffit il pas à être énergie pour voyager plus vite que la lumière ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Absolument pas.

La seule particule qu'on ait imaginée se déplaçant plus vite que c est le fameux tachyon.

Modifié par Gallium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 1 947 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et c'est de l'energie?

En effet, en utilisant les formules de changement de référentiel de la mécanique relativiste, on constate que pour tout tachyon, il existe des référentiels dans lesquels il se déplace plus vite que la lumière, mais sans remonter le temps, et d'autres dans lesquels il remonte le temps.

Totalement inutile pour ce qui est du temps et de son voyage.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité blackbox
Invité blackbox Invités 0 message
Posté(e)

bien au-delà de C, il y a l'énergie noire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noureddine2 Membre 3 843 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
La seule particule qu'on ait imaginée se déplaçant plus vite que c est le fameux tachyon.

est ce qu'on peut dire que l'information des particules intriquées va aussi plus vite que C ? merci .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noureddine2 Membre 3 843 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

je cite un message d'un autre forum :

D'après les expériences d'Antoine Suarez, Nicolas Gisin, Hugo Zbinden, Wolfgang Titten et André Stefanof, si on imagine que les particules intriquées échangent de l'information (ce qui n'est pas vraiment conforme avec la description donnée par la MQ), alors la vitesse de cette information dépasse l'infini. En effet, ils ont réalisé l'expérience EPR en plaçant les détecteurs et les polariseurs dans des référentiels inertiels tels que du point de vue de chaque détecteur, au moment où le photon arrive, la mesure de l'autre particule n'a pas encore eu lieu !

la vitesse de cette information dépasse l'infini

donc l'information intriquée dépasse la vitesse C .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Caminde
Invité Caminde Invités 0 message
Posté(e)
Tous les jours je le fais, vers l'avenir, d'une seconde à la fois... Fastoche...

Bizarre, je le fais aussi de la même façon

Dans le passé aussi je fais mes voyages, j'appelle ça mémoire...fastoche...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant