L'instant zéro avant le big bang

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Davoust tu est un mec super génial :D et merci pour la carte du ps :o ce topiq est a ta demande.

Sans blague a vous d éttaller vos connaissances. :o

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

mik72 Membre 2 124 messages
Le Ténébreux vous salue...‚ 36ans
Posté(e)

Ben moi, je vais étaler mon ignorance!! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Pour répondre à certains du topic sur pourquoi nous sommes là, en voici une.

Qu'y avait il avant le big bang ? Cette question philosophique est en train de passer du côté de la science : à en croire la cosmologie quantique, des univers jailliraient de "rien" . D'autre part, l'inflation nous fait accepter l'idée d'univers multiples.

Depuis plus d'un demi siècle le modèle standard du big bang s'est imposé dans le monde scientifique et le grand public averti.

Mais une question demeure sans réponse : "qu'y avait il avant le big bang ?" Le problème avec cette question irritante est que même si on savait ce qui s'est passé avant le big bang nous pourrions toujours nous demander : "Et que s'est-il passé avant ?" La réponse est qu'il n'y a pas "d'avant", puisque "avant" le temps n'existait pas ¿ Et juste après, le temps, l'espace et la matière se sont soudainement décidés à exister.

Mais qu'en est-il de « l'instant zéro » ? En effet toute la période où l'Univers était âgé de moins de 10 puissance - 43 secondes (dix millionième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde) échappe toujours aux cosmologistes. Nous sommes là face à un véritable problème conceptuel témoignant de notre fantasme d'attribuer au « Monde » une date de naissance : le temps zéro est un instant dans un temps qui n'existe pas encore. Un 10 puissance - 44 seconde n'existe probablement pas. L'instant zéro serait donc une sorte d'infini, un horizon inaccessible. Mais cela n'a pas empêché les théoriciens d'élaborer plusieurs théories de l'avant big bang. Certains ont même envisagé l'hypothèse de l'existence d'univers multiples : pour le cosmologiste Andrei Linde un des pères de l'inflation, notre univers n'est qu'une bulle d'espace-temps noyée dans une mousse d'autres univers.

Au tout début de l'histoire du Cosmos, l'univers a connu une phase d'expansion ultra rapide causée par ce qu'on appelle un faux vide ou champ scalaire. Des variations d'énergie microscopiques ou fluctuations quantiques qui agitaient l'univers à cet instant ont fait que l'énergie du champ scalaire a augmenté dans certaines régions de l'univers et diminué dans d'autres. Là où elle a augmenté, l'inflation s'est déclenchée à nouveau. Ces régions se sont donc dilatées beaucoup plus vite que les autres régions avoisinantes. Au bout de quelques fractions de seconde, elles se sont déconnectées de leur région d'origine, donnant ainsi naissance à de nouvelles bulles d'espace-temps qui ne sont autres que des nouveaux bébés univers.

Mais il ne s'arrêtera pas en si bon chemin. En multipliant les champs scalaires, car il est peu probable qu'il n'en existe qu'un seul dans la nature, Linde aboutit à la conclusion que chaque champ scalaire engendre un univers aux lois physiques différentes. Ainsi, certains univers auraient des constantes cosmologiques différentes, la vitesse de la lumière serait peut être supérieure à 300 000 Km/s, les particules élémentaires (proton, neutron, électron) auraient des masses différentes, on pourrait même imaginer des univers à plus de 3 dimensions. Aussi séduisante que soit cette théorie, elle reste difficilement vérifiable. On ne pourra peut être jamais savoir si ces autres univers existent vraiment, et même si on le savait, aucun voyage inter-univers ne serait possible, car les distances entre deux univers sont si grandes qu'il faut aligner des kilomètres de chiffres pour les exprimer.

D'autre part les lois physiques y sont différentes, ainsi la matière dont nous sommes faits se désintégrerait immédiatement dans ces autres univers. La théorie de l'inflation éternelle pose le problème de l'origine du moment qu'elle n'aborde pas : comment s'est formé la toute première bulle ?

Des univers à partir de "RIEN"

Grâce à l'expansion (inflation) on pourrait obtenir un univers grand, homogène et peuplé de galaxies. Tout ce qu'il nous faut c'est un tout petit univers rempli de faux vide. Reste à déterminer l'origine de cet univers initial. Celui-ci étant très petit, on pourrait avoir recours à la physique quantique, qui règne sur le monde de l'infiniment petit.

En effet la physique quantique nous permet d'obtenir un tout petit univers a partir de rien. " Rien " signifiant ici l'absence de matière, d'espace et de temps. La physique quantique est très différente de la physique classique de NEWTON : les mêmes conditions initiales peuvent aboutir à des résultats différents, et nous ne pouvons qu'en calculer les probabilités. Ceci est du aux fluctuations quantiques. Ainsi, un électron par exemple après sa collision avec une autre particule peu choisir d'aller à gauche ou à droite même si on ne change pas les conditions initiales. Les particules ne sont plus considérées comme des billes de matière mais comme des nuages d'énergie entourés par un flou et qui se comporteraient tantôt comme des corpuscules, tantôt comme des ondes¿

Revenons maintenant à notre monde classique, une boule de billard par exemple suit sa trajectoire avec une probabilité proche de 100%, mais les effets quantiques ne disparaissent pas complètement : il y a toujours une très faible probabilité pour que la boule suive une trajectoire impossible pour la physique classique. L'effet tunnel en est un parfait exemple : en mécanique quantique, un corps peut violer les lois classiques de conservation de l'énergie pendant un très court laps de temps. Une boule peut ainsi franchir une barrière même si initialement elle n'avait pas assez d'énergie pour le faire d'une manière classique. Un processus semblable à l'effet tunnel pourrait intervenir dans la création d'un petit univers rempli de faux vide à partir d'un univers de rayon zéro qui est la même chose que pas d'univers du tout.

L'univers initial étant ainsi formé, il n'a pas besoin d'être parfaitement sphérique, il peut être aussi rempli de différents types de faux vides.

Toutes ces prédictions et théories peuvent être vraies comme elles peuvent être fausses, mais la grande réussite de la cosmologie quantique est l'élargissement du champ d'action de la science en mariant l'infiniment grand à l'infiniment petit, chose qui n'était pas possible avant le scénario de l'inflation.

MERCI TRANSPORTEUR

Je teproposais juste une belle carte de l'UMP.... looool

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

:o

Aux sceptiques du big bang ceux qui ont créer cette théorie avaient annoncés que l'on trouverais des résidus énergetiques sous forme de cheleur approchants les 9 K dans l'espace et ceci c'est avérer exact. Ainsi l'espace qui est pourtant vide "a une température".

Sinon la page de Wikipédia sur le big bang a l'air pas mal aussi.

Sa m'a fait aller lire une page sur l antimatière snif... trop a la foi je vais vite lire la bible.

Modifié par Billythekid

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
Aux sceptiques du big bang ceux qui ont créer cette théorie avaient annoncés que l'on trouverais des résidus énergetiques sous forme de cheleur approchants les 9 K dans l'espace et ceci c'est avérer exact. Ainsi l'espace qui est pourtant vide "a une température".

Est-ce de l'energie noire que vous parlez ?

Modifié par Davoust

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zorro2004 Membre 3 000 messages
Papi du ForumFr‚ 109ans
Posté(e)
Qu'y avait il avant le big bang ? Cette question philosophique est en train de passer du côté de la science : à en croire la cosmologie quantique, des univers jailliraient de "rien" .

:o Nous sommes donc tous enfants de "rien" ... :o donc, nous sommes tous né du même "rien" ...

Est-ce que "rien" a créé d'abord l'oeuf ou d'abord la poule ?

Et puisque "rien" existe, alors pourquoi "rien" ne ferait pas jaillir un autre "rien" ?

Si j'investis aujourd'hui mon argent pour acheter "rien" (au prix de "rien"), est-ce que ma descendance pourra jouir, dans quelques milliard d'années, de la richesse d'une planète jumelle à la terre qui jaillirait de mon investissement ?

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boby77 Membre 23 479 messages
bob l'eponge en slip‚ 27ans
Posté(e)

wouah :o

au fait davoust c'est l'ancien ergal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Oui, c'est bien moi Ergal, mais assagi.

Et pour Zoroo2004: llllooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooool

MILAN CHAMPION D'EUROPE

Nous sommes donc tous enfants de "rien"

En fait, je ne le dirais pas comme cela car le "rien" en physique n'existe pas en temps que tel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aimaire Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

on avait deja le topic de la metamatiere pour raconte des trucs dont personne ne savaient rien lol :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Sauf que Transporteur c'est trompé dans le sous-titre. C'était normalement:

Science OU métaphysique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
Est-ce de l'energie noire que vous parlez ?

:ot'es plus doué en métaphysique qu'en métagrammaire

:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Revenons maintenant à notre monde classique, une boule de billard par exemple suit sa trajectoire avec une probabilité proche de 100%, mais les effets quantiques ne disparaissent pas complètement : il y a toujours une très faible probabilité pour que la boule suive une trajectoire impossible pour la physique classique. L'effet tunnel en est un parfait exemple : en mécanique quantique, un corps peut violer les lois classiques de conservation de l'énergie pendant un très court laps de temps. Une boule peut ainsi franchir une barrière même si initialement elle n'avait pas assez d'énergie pour le faire d'une manière classique. Un processus semblable à l'effet tunnel pourrait intervenir dans la création d'un petit univers rempli de faux vide à partir d'un univers de rayon zéro qui est la même chose que pas d'univers du tout.

Hum... j'aime pas trop le melange des genres. Je veux dire que l'effet tunnel qui est effectivement predis par la theorie quantique est plus, a mes yeux, un exotisme mathematique qu'un effet bien reele. Je veux dire que cet effet resulte de notre incapacite intrinsecte de predire le momentum et la position d'une particule au meme instant. Donc lorsque l'on dit qu'une particule a une probabilite non nul de franchir une bariere d'energie potentielle, je pense qu'il s'agit la d'un fenomene qui resulte de notre ignorance de la reelle energie et de la reelle position de la particule. La particule peut tres bien avoir franchit le mur, parce que son energie cinetique etait superieure a la barriere.

L'existence de cet instant zero a ete pendant longtemps une pierre d'achopement pour pas mal de scientifiques. Avant que la radiation "fossile" du Big Bang ne soit decouverte (et meme d'ailleurs meme apres), ceux qui soutenaient la theorie du Big Bang etaient vu comme des "creationiste" a cause notament de l'implication decoulante d'un monde qui surgirait de "nulle part". Je discutais avec un de mes profs qui racontaient comment cela a ete difficile d'abandonner toutes les autres theories alternatives au Big Bang, qui correspondaient mieux a leur croyances personnelles. Je compatis vu que moi-meme, cette annee je galere et j'ai du mal a abandonner ma vision Newtonienne du monde..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Worfy Membre 5 609 messages
Klingon mal coiffé‚ 50ans
Posté(e)
Est-ce de l'energie noire que vous parlez ?

Non, je pense qu'il parle du rayonnement fossile :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

En effet.

Je confonds très souvent la matière noire avec l'énergie noir, le rayonnement fossile, les sursauts gammas, la radiation micro-onde etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)
Si j'investis aujourd'hui mon argent pour acheter "rien" (au prix de "rien"), est-ce que ma descendance pourra jouir, dans quelques milliard d'années, de la richesse d'une planète jumelle à la terre qui jaillirait de mon investissement ?

Dans le doute autant investir. :o

Et je parlait effectivement du rayonnement fossile.

Mais sinon les trous noirs dans tout sa ? Ils ont un rapport ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Worfy Membre 5 609 messages
Klingon mal coiffé‚ 50ans
Posté(e)

Un petit exemple sympa pour "comprendre" ce qu'est un trou noir et du même coup la gravité :

Imaginez l'univers comme un drap tendu, chaque étoile étant l'équivalent d'une boule (de pétanque) posé sur ce drap. Le poids de la boule fait que ça forme une bosse dans le drap : ça c'est la gravité, soit la déformation de l'espace (le drap) provoqué par la masse de l'étoile (le poids de la boule).

Au passage, selon la théorie, la lumière voyage toujours en ligne droite, mais elle est déviée par la gravité : en ligne droite sur une bosse dans le drap, elle tourne :o

Bon maintenant, un trou noir, c'est une étoile qui suite à des changements dus à sa mort est devenu très, très, très lourde et qui du coup a réussi à percer le drap. Là, du coup, c'est plus une bosse qu'il y a mais un trou, et du coup c'est un trou noir parce que tout ce qui s'en approche tombe dedans (le poids est tellement fort qu'autour tout est déformé) et ne peux pas en ressortir.

Voila, que les puristes et spécialistes de la matière me pardonnent si il y a des grosses erreurs, mais je trouve cet exemple simple et bien compréhensible :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Billythekid à dit:

Mais sinon les trous noirs dans tout sa ? Ils ont un rapport ?

Les trous noirs sont des objets très etranges mais n'on pas grand chose à voir avec le Big Bang mais plutôt avec l'espace et le temps (espace-temps) et avec "la mort" d'une Etoile (une Nova ou une Supernova).

Et je trouve votre explication très bien Worfy.

Même un Photon, malgré sa prodigieuse vitesse, ne peut pas s'échapper d'un Trou Noir.

Modifié par Davoust

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Worfy Membre 5 609 messages
Klingon mal coiffé‚ 50ans
Posté(e)

Merci Mr Davoust, mais si je peux me permettre, ce n'est pas tant la vitesse du photon (prodigieuse effectivement) qui pose problème pour comprendre pourquoi il ne parvient pas à ressortir d'un trou noir mais plutôt le fait que le photon n'a pas de masse (pas de poids) et donc qu'il ne devrait pas être soumis à la gravité ... hors, il est happé par le trou noir. Et c'est dans ce cas que l'explication du "trou dans le drap" est interessante : c'est la déformation de l'espace qui fait que le photon est happé et non pas l'attraction en elle même :o

Euh, j'suis pas sur d'avoir été très clair là :o

Modifié par Worfy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Si si, c'est tout à fait clair, et merci de participer.

Etes-vous aussi un amateur d'astrophysique ou d'astronomie en général ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant