Martin Hirsch se démarque du gouvernement

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Pour le PS, les déclarations de Martin Hirsch démontrent "la cacophonie gouvernementale"

LEMONDE.FR avec AFP | 21.05.07 | 15h48 ¿ Mis à jour le 21.05.07 | 16h50

Martin Hirsch, l'ex-président d'Emmaüs et tout nouveau haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, a estimé, lundi 21 mai, que l'instauration de franchises sur les soins pour financer la sécurité sociale, une des réformes prônées par Nicolas Sarkozy, n'est "pas une bonne mesure".

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il est là , tout comme les udf et socialistes par stratégie , pas pour faire carriére dans la fonction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Ce personnage ne connait pas une règle essentielle : la solidarité gouvernementale. Personne ne l'a forcé à occuper son poste. La moindre des choses serait qu'il réserve ses divergences pour le conseil des ministres et non pour la presse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 138 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Ce personnage ne connait pas une règle essentielle : la solidarité gouvernementale. Personne ne l'a forcé à occuper son poste. La moindre des choses serait qu'il réserve ses divergences pour le conseil des ministres et non pour la presse.

La question est : qu'est-ce qui prime ?

La solidarité gouvernemental, ou la solidarité citoyenne ?

Enfin, personne ne l'a forcé à venir, mais personne n'a forcé Sarko... pardon Fillon, à le nommer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

:o Très drôle !

Pheldwyn est maître dans l'art du détournement.

La solidarité gouvernementale (contrairement à la "solidarité citoyenne" qui ne veut rien dire si ce n'est un slogan vide de sens) est un impératif vital si l'exécutif ne veut pas s'affaiblir lui même en tirant à hue et à dia et en se contredisant lui même.

Au sein d'un gouvernement, ce n'est pas par voie de presse qu'on discute, c'est en conseil de cabinet et surtout en conseil des ministres. Seuls ceux qui sont favorables au show applaudissent lorsque les membres du gouvernement n'ont pas la décence de s'abstenir de commentaires dissidents dans la presse. Chevénement a bien résumé : "Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 138 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

La solidarité gouvernementale est également une notion bien relative.

Prenons un ancien ministre au hasard, je ne sais pas, tiens, Nicolas Sarkozy.

Voilà un exemple à suivre.

Toujours solidaire avec son gouvernement, jamais en opposition directe avec son premier ministre, ou le ministre de la justice. Jamais de déclarations tonitruantes dans la presse.

Pas le genre du bonhomme, non.

Donc, à vrai dire, qu'il nomme Hirsh dans un soucis électoraliste, stratégique, et que ce dernier ne respecte pas une solidarité "hypocrite" de gouvernement, ça ne me choque pas. Je préfère amplement qu'il respecte la véritable solidarité, que je nommais citoyenne par pure forme, mais qui représente la réelle solidarité (tu sais, celle de notre devise ... bon ok, ok, ce qu'un slogan vide de sens si tu veux).

Comme dit Saint-thomas, il va finir par dégager s'il continu sur cette ligne.

Ou alors il va arrêter de donner son point de vue, ou au final il va démissionner.

En gros il va faire ce qu'il veut.

Encore une fois, comme toute notion (par exemple le respect), la solidarité d'un gouvernement doit avoir n'est pas une hypothèse de départ établie de fait, mais le résultat d'une cohérence de ce gouvernement et du travail du premier ministre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
:o Très drôle !

Pheldwyn est maître dans l'art du détournement.

La solidarité gouvernementale (contrairement à la "solidarité citoyenne" qui ne veut rien dire si ce n'est un slogan vide de sens) est un impératif vital si l'exécutif ne veut pas s'affaiblir lui même en tirant à hue et à dia et en se contredisant lui même.

Au sein d'un gouvernement, ce n'est pas par voie de presse qu'on discute, c'est en conseil de cabinet et surtout en conseil des ministres. Seuls ceux qui sont favorables au show applaudissent lorsque les membres du gouvernement n'ont pas la décence de s'abstenir de commentaires dissidents dans la presse. Chevénement a bien résumé : "Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne."

:o si Nico avait respecté cette exprssion , il aurait du demissioner en 2003 :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ce personnage ne connait pas une règle essentielle : la solidarité gouvernementale. Personne ne l'a forcé à occuper son poste. La moindre des choses serait qu'il réserve ses divergences pour le conseil des ministres et non pour la presse.

Et si , Sarko lui a forcé la main . Hirsch voulait venir aprés les législatives , Sarko lui aurait répondu : " Ecoutez , c'est maintenant ou pas du tout!

Si vous voulez vraiment le faire votre truc , votre revenu minimum d'activité , il faut y aller tout de suite"

Source : le canard enchaîné de cette semaine qui a recueilli les propos de Hirsch .

Sarko le voulait avant les législatives parce que jamais l'idée d'Hirsch ne sera concrétisée ( ils oublieront fort à propos l'idée lors du buget) , il le fallait pour la vitrine ( contrer Bayrou , le PS , rassurer sur le créneau social) .

Le Naboléon savait parfaitement à quoi s'en tenir sur les idées de Hirsch , c'est pas une découverte pour lui , son souci c'est de le maintenir jusqu'aux législatives .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
:o quant minuit sonnera au 2e tour des Legislative , bien des carrosses redeviendront citrouilles :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Philae
Invité Philae Invités 0 message
Posté(e)
Ce personnage ne connait pas une règle essentielle : la solidarité gouvernementale. Personne ne l'a forcé à occuper son poste. La moindre des choses serait qu'il réserve ses divergences pour le conseil des ministres et non pour la presse.

Et si , Sarko lui a forcé la main . Hirsch voulait venir aprés les législatives , Sarko lui aurait répondu : " Ecoutez , c'est maintenant ou pas du tout!

Si vous voulez vraiment le faire votre truc , votre revenu minimum d'activité , il faut y aller tout de suite"

Source : le canard enchaîné de cette semaine qui a recueilli les propos de Hirsch .

Sarko le voulait avant les législatives parce que jamais l'idée d'Hirsch ne sera concrétisée ( ils oublieront fort à propos l'idée lors du buget) , il le fallait pour la vitrine ( contrer Bayrou , le PS , rassurer sur le créneau social) .

Le Naboléon savait parfaitement à quoi s'en tenir sur les idées de Hirsch , c'est pas une découverte pour lui , son souci c'est de le maintenir jusqu'aux législatives .

Le canard enchainé :o:o

En terme de sources justes et verifiables, on fait mieux!! C'est le torchon le plus prompt a ecrire n'im porte quoi du moment qu'il va faire un soit disant "scoop" :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

surtout le "aurait"

Le canard enchainé fait des fois de bons articles mais abuse trop du conditionnel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le canard enchainé :o:o

En terme de sources justes et verifiables, on fait mieux!! C'est le torchon le plus prompt a ecrire n'im porte quoi du moment qu'il va faire un soit disant "scoop" :D

Cite donc des sources justes et vérifiables : le Figaro peut-être ? non , il reprend parfois des infos du canard , il ne peut donner des sources fiables donc . Le Monde ? non , il a soutenu Royal . D'ailleurs , ces journaux n'utilisent pas ton vocabulaire et apportent des infos ce qui est loin d'être ton cas.

Avec Ganeshou vous êtes du même tonneau , je commence à croire en la génétique , moua ! :( Vous devriez bien vous entendre et avoir des discussions ens de haut niveau , c'est mon instinct qui me le dit.

Pour Cheuwing : c'est moi qui aie mis le conditionnel , dans le texte c'est : "en privé Hirsch raconte que Sarko ne lui a pas laissé le choix"

J'ai utilisé le conditionnel car c'est Hirsch qui parle , le canard rapporte des propos ici , il ne prétend pas que c'est la vérité .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ce personnage ne connait pas une règle essentielle : la solidarité gouvernementale. Personne ne l'a forcé à occuper son poste. La moindre des choses serait qu'il réserve ses divergences pour le conseil des ministres et non pour la presse.

Cette règle nexste pas, il s'agit d'une dérive clanique.

La constitution stipule qu'il ne doi servir que le peuple, il est donc normal qu'il s'exprime devant les citoyen (c'est bien le minimum de la transparence).

Effectivement, personne ne l'a forcé à acceper ce poste, mais personne n'a forcé le premier ministre à choisir un ministre qui n'est pas d'accord avec lui.

Le canard enchainé :o:o

En terme de sources justes et verifiables, on fait mieux!! C'est le torchon le plus prompt a ecrire n'im porte quoi du moment qu'il va faire un soit disant "scoop" :D

Le canard enchainé reste l'un des journaux les plus fiables. C'est lui qui a dénoncéla plupart des scandales de la république.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Ah Grenouille, Grenouille ! Ca me fait toujours mal pour toi que tu aies l'obsession de te ridiculiser de la sorte.

Tu sembles n'absolument rien connaître au droit mais cela ne t'empêche pas de proférer les plus gros mensonges avec un aplomb inouï !

La solidarité gouvernementale existe. Pour faire simple, voici un copié/collé d'un dossier du Conseil Constitutionnel qui l'explique de façon lumineuse :

"Mais la véritable responsabilité des membres du Gouvernement est politique. Le Gouvernement est un organe collégial et solidaire. La solidarité est le fait d'endosser la responsabilité politique de tous les actes du Gouvernement par l'ensemble des membres de celui-ci. Elle s'exprime au moment de la démission du Premier ministre, mais elle se manifeste, plus quotidiennement, par les réunions du Conseil des ministres, en principe chaque semaine, le mercredi, sous la présidence du Président de la République. Il peut arriver que le Gouvernement se réunisse, sous l'autorité du seul Premier ministre, lors de séances de travail plus informelles, mais ces séances de travail ou séminaires gouvernementaux sont logiquement plus fréquents en période de cohabitation. De nombreuses réunions, plus ponctuelles, interministérielles, rythment le travail du Gouvernement, sur des sujets plus ou moins déterminés. Sur le plan du fonctionnement concret, le Secrétariat général du Gouvernement, sous l'autorité directe du premier ministre, joue un rôle essentiel de coordination et de mise en forme des décisions.

La solidarité gouvernementale s'exprime aussi par le contreseing que les ministres chargés de leur exécution doivent apposer sur tous les actes du Premier ministre, selon l'article 22 : par cette signature, les membres du Gouvernement manifestent leur adhésion à des décisions politiques arrêtées collectivement."

http://www.conseil-constitutionnel.fr/doss...uarante/q07.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ah Grenouille, Grenouille ! Ca me fait toujours mal pour toi que tu aies l'obsession de te ridiculiser de la sorte.

Tu sembles n'absolument rien connaître au droit mais cela ne t'empêche pas de proférer les plus gros mensonges avec un aplomb inouï !

La solidarité gouvernementale existe. Pour faire simple, voici un copié/collé d'un dossier du Conseil Constitutionnel qui l'explique de façon lumineuse :

"Mais la véritable responsabilité des membres du Gouvernement est politique. Le Gouvernement est un organe collégial et solidaire. La solidarité est le fait d'endosser la responsabilité politique de tous les actes du Gouvernement par l'ensemble des membres de celui-ci. Elle s'exprime au moment de la démission du Premier ministre, mais elle se manifeste, plus quotidiennement, par les réunions du Conseil des ministres, en principe chaque semaine, le mercredi, sous la présidence du Président de la République. Il peut arriver que le Gouvernement se réunisse, sous l'autorité du seul Premier ministre, lors de séances de travail plus informelles, mais ces séances de travail ou séminaires gouvernementaux sont logiquement plus fréquents en période de cohabitation. De nombreuses réunions, plus ponctuelles, interministérielles, rythment le travail du Gouvernement, sur des sujets plus ou moins déterminés. Sur le plan du fonctionnement concret, le Secrétariat général du Gouvernement, sous l'autorité directe du premier ministre, joue un rôle essentiel de coordination et de mise en forme des décisions.

La solidarité gouvernementale s'exprime aussi par le contreseing que les ministres chargés de leur exécution doivent apposer sur tous les actes du Premier ministre, selon l'article 22 : par cette signature, les membres du Gouvernement manifestent leur adhésion à des décisions politiques arrêtées collectivement."

http://www.conseil-constitutionnel.fr/doss...uarante/q07.htm

Comme le montre ces textes du conseil constitutionnel, la solidarité gouvernementale ne consiste absolument pas à ne pas donner son avis sur les décisions futures. Ce serait ridicule.

Hirsh n'a, bien évidemment, violé aucune des règles que tu cites.

Bref, je te laisse dans tes règles imaginaires qui empèchent les ministres de donner leur point de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je crois que tu souffres d'une petite déficience mentale qui t'empêche d'opérer le moindre rapprochement logique sans que ta cervelle ne se mette à bugger.

Comment veux-tu qu'un ministre respecte la solidarité gouvernementale (règle constitutionnelle que tu as osé nier en MENTANT comme d'habitude), c'est à dire endosse la responsabilité de la décision qui sera prise en conseil des ministres s'il a hurlé contre cette décision par voie de presse auparavant ?

C'est si dur à comprendre qu'un ministre se doit de travailler et de donner son opinion au conseil des ministres (dont le détail des discussions ne fait plus l'objet de procès verbal depuis des décennies) ?

Un gouvernement est solidairement responsable. C'est pourquoi les divergences ne peuvent s'exprimer, normalement, qu'au sein du gouvernement, dans le secret des délibération. Un peu comme des juges pour une décision de justice (du moins en France).

Donc quelqu'un qui accepte d'être ministre se déconsidère en violant cette règle élémentaire.

Et de grâce, comme tu es archi nul en droit, ne viens pas pérorer sur des questions que tu ne maîtrises absolument pas. Tu ne fais alors que verser dans l'ignorance arrogante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

y'a un truc qui a dû m'échapper car Hirsh a un projet de revenu minimum pour les pauvres et Sarko le savait quand il l'a nommé . Where is the probléme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Je crois que tu souffres d'une petite déficience mentale qui t'empêche d'opérer le moindre rapprochement logique sans que ta cervelle ne se mette à bugger.

Comment veux-tu qu'un ministre respecte la solidarité gouvernementale (règle constitutionnelle que tu as osé nier en MENTANT comme d'habitude), c'est à dire endosse la responsabilité de la décision qui sera prise en conseil des ministres s'il a hurlé contre cette décision par voie de presse auparavant ?

C'est si dur à comprendre qu'un ministre se doit de travailler et de donner son opinion au conseil des ministres (dont le détail des discussions ne fait plus l'objet de procès verbal depuis des décennies) ?

Un gouvernement est solidairement responsable. C'est pourquoi les divergences ne peuvent s'exprimer, normalement, qu'au sein du gouvernement, dans le secret des délibération. Un peu comme des juges pour une décision de justice (du moins en France).

Donc quelqu'un qui accepte d'être ministre se déconsidère en violant cette règle élémentaire.

Et de grâce, comme tu es archi nul en droit, ne viens pas pérorer sur des questions que tu ne maîtrises absolument pas. Tu ne fais alors que verser dans l'ignorance arrogante.

Tu devrais eviter d'insulter.

La question n'est pas "comment pourra t'il", mais bien "as-t'il le droit" ? La répone est clairement oui, tu élargi de manière plus qu'abusive la solidarité gouvernementale pour dire qu'il devrait se taire, ne rien dire.

Mais le rôle d'un ministre est quand même de faire avancer les choses, pas de dire "oui oui" tout le temps.

Sinon, pour le "comment pourras-t'il" il y a plusieurs possibilité : il peut décder de quitter le gouvernement suite à cette décision, et donc ne pas s'en déclarer solidaire ou il peut aussi faire des "concessions".

Il est, de toutes manières, illusoire de croire qu'un gouvernement pluraliste puisse fonctionner sans faire de concessions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Hirsh a peut-être bien raison de dresser l'oreille sur les franchises.

celles ci verront le jour, mais non pas dans un projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificatif" mais "dans le projet de loi de finances sécurité sociale 2008", a expliqué Mme Bachelot.

"La franchise doit être envisagée comme un élément indispensable de responsabilisation des patients et non pas comme une mesure de comblement du déficit de la sécurité sociale", a expliqué Mme Bachelot.

(Elle nous explique qu'on va être responsable sans combler le trou de la sécu , c'est limpide , on ne sait pas à quoi servent les franchises à l'entendre !!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a1359 Membre 19 messages
Forumeur balbutiant‚ 40ans
Posté(e)

Qu'il en profite encore un petit peu, de toute façon il ne faut pas se faire d'illusion après les législatives, ce ne sera plus l'ouverture mais la fermutre. Les Kouchner et autres seront débarqués.

C'est écrit depuis le début, mais les français ne le voient pas ils sont aveugles.

J'espère qu'ils ouvriront les yeux mais qu'ils ne sera pas trop tard.

En tous les cas, Monsieur HIRSCH a eu raison de s'exprimer sur ce sujet.

Visitez mon site web :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant