Faut-il une religion d'Etat ?

Faut-il une religion d'Etat ?   118 membres ont voté

  1. 1. Faut-il une religion d'Etat ?

    • Oui
      16
    • Non
      100
    • Hésite
      2

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
La religion semble revenir dans le débat public comme l'avait prévu Malraux dans un aphorisme usé jusqu'à la corde tellement il est utilisé.

La loi de 1905 dispose expressément que l'Etat ne reconnait ni ne salarie aucun culte, ce qui permet le triomphe de la laïcité.

Néanmoins, on constate deux mouvements relevant la tête.

Le plus important réside chez certains croyants qui exigent de l'Etat que ce dernier soutienne leur culte en obligeant ses services publics à prendre en considération des aspects liturgiques (demande de report d'examens voire de vote tel jour ou telle heure) ou financement de construction de lieux de cultes.

Au contraire, certains athéistes se mêlent de sommer les responsables religieux de prendre position en tel ou tel sens sur des questions de société (par exemple exiger du pape qu'il mette fin à son opposition à l'avortement ou mariage des prêtres).

Aussi, on est en droit de se demander si devant une telle ré-irruption du fait religieux dans la sphère public, il ne serait pas plus simple pour l'Etat de carrément restaurer une religion d'Etat pour nommer lui même les responsables religieux et leur ordonner quoi faire.

Cette solution mettrait à mal quelque peu le principe de neutralité du service public. Dans le même temps, il permettrait un meilleur contrôle des organisations. Il y a donc du pour et du contre. Pour ma part, même si je suis attaché à la laïcité, sur le strict plan du débat d'idées, je suis relativement neutre sur la question, envisageant avantages et inconvénients dans les 2 systèmes.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

La religion à l origine est faite pour élever la conscience humaine , mais certainement pas pour avoir le dessus sur l autre , à le controler et avoir raison .

Qu on grandisse à travers une religion ou une autre ,ce ne sont que des chemins différents qui mènent chacun au meme but .

Aussi chacun doit avoir le choix de sa religion. Il n y en a pas une meilleure qu une autre , chacune est différente , c est tout .

Chacun devrait dire : " TON DIEU EST MON DIEU " .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

C'est inexact ! La religion n'a pas pour but unique d'"élever les consciences". La plupart des religions penchent vers une passion législatrice et tentent d'imposer des prescriptions à leurs fidèles. Les religions ont très vite tendance à lorgner sur le pouvoir séculier. Aussi, une religion contrôlée par l'Etat permet à ce dernier de conserver la direction des opérations et d'éviter la constitution de poches rejetant la loi civile au profit des commandements religieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Aussi, une religion contrôlée par l'Etat permet à ce dernier de conserver la direction des opérations et d'éviter la constitution de poches rejetant la loi civile au profit des commandements religieux.

Alors l'état contrôlerait qui ? Les musulmans , les cathos , les protestants , les boudhistes , les orthodoxes , les judaïstes ? Que l'état garantisse déjà la liberté de culte et s'occupe d'arrêter les extrêmistes religieux qui transgressent la loi au même titre que n'importe quel quidam (appel à la violence , violence envers des personnes par ex ), ce sera déjà bien et chacun s'y retrouve .

Tu parles d'une religion contrôlée par l'état et plus d'une religion d'état; la religion d'état c'est une religion que le pouvoir ne vise pas à contrôler mais à imposer au contraire au pays comme facteur identitaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Une religion d'Etat, par son aspiration à être unique, permet en effet d'éviter l'éclatement religieux qui, dans l'Histoire (et dans l'actualité) a pour vertu principale de mener au conflit. Le beau XVIe siècle qui dans sa première moitié renoue avec ce que l'Antiquité avait de plus exaltant avant de sombrer, dans sa 2ème partie, en une guerre civile à l'intérieur de nombre de pays européens parce qu'un moine fanatique (Luther) avait conspué la "nouvelle Babylone" (Rome), ne me fait pas regarder la diversité religieuse comme autre chose que le chaos.

Que dire de régions où des mêmes peuples s'entredéchirent aujourd'hui parce qu'ils épousent simplement une foi différente ? Constate-t-on de la stabilité là où on laisse de la liberté aux religieux et où l'Etat ne les maintient pas sous le fouet ?

Mais pour que la stabilité l'emporte, il ne suffit pas d'assurer une unicité religieuse qui n'est jamais aussi performante que lorsque la religion choisie est surtout le culte de l'Etat lui même (la déesse Rome et l'Empereur divinisé sous Rome, le shintoïsme au Japon...). Encore faut-il que l'Etat garde le contrôle de la religion et non ne soit le valet de cette dernière. Un Théodose s'humiliant devant "Saint" Ambroise est un modèle à rejeter. En revanche, les Capétiens lorgnant toujours vers un gallicanisme leur permettant de choisir et nommer eux mêmes leurs évêques pour ne pas se retrouver avec un pouvoir indépendant sur les bras constituent un exemple de religion contrôlée par l'Etat. L'exemple paroxystique est Philippe le Bel envoyant Nogaret souffleter le souverain pontife et choisissant le successeur de ce dernier qu'il transfert à Avignon pour mieux l'avoir à l'oeil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Une religion d'Etat, par son aspiration à être unique, permet en effet d'éviter l'éclatement religieux qui, dans l'Histoire (et dans l'actualité) a pour vertu principale de mener au conflit.

Moi en regardant l'histoire je vois le contraire mais bon ...

Chaque fois qu'une religion a été d'état elle a accompagné le pouvoir , c'est ce qui se passe encore aux US où la séparation n'est pas claire.

Le beau XVIe siècle qui dans sa première moitié renoue avec ce que l'Antiquité avait de plus exaltant avant de sombrer, dans sa 2ème partie, en une guerre civile à l'intérieur de nombre de pays européens parce qu'un moine fanatique (Luther) avait conspué la "nouvelle Babylone" (Rome), ne me fait pas regarder la diversité religieuse comme autre chose que le chaos.

Et la Saint Barthélémy , les croisades , je te l'accorde n'étaient pas le cahos.

En outre je vois pas trop le rapport entre Babylone et Luther , parle de Voltaire osant critiquer une religion d'état , et de tous ceux qui s'y sont risqués , Prévert eût un destin beaucoup moins troublé pour avoir fait la même chose dans un état laïc je t'assure.

Que dire de régions où des mêmes peuples s'entredéchirent aujourd'hui parce qu'ils épousent simplement une foi différente ?

Dans un état laïc y'a pas d'entredéchirement , par contre dans les états où la religion et le politique se mêlent c'est davantage le cas , US compris.

Le fanatisme dans ces pays est beaucoup plus pregnant (voir les pays msulmans ou les communautés chrétiennes fanatiques aux US )

Constate-t-on de la stabilité là où on laisse de la liberté aux religieux et où l'Etat ne les maintient pas sous le fouet ?

Oui , les états les plus stables sont les états laïcs qui tolérent toutes le religions sans en élire aucune.

Mais pour que la stabilité l'emporte, il ne suffit pas d'assurer une unicité religieuse qui n'est jamais aussi performante que lorsque la religion choisie est surtout le culte de l'Etat lui même (la déesse Rome et l'Empereur divinisé sous Rome, le shintoïsme au Japon...).

On sort de la religion , tu fait le lien avec le despotisme toi même.

Encore faut-il que l'Etat garde le contrôle de la religion et non ne soit le valet de cette dernière.

Sarko avec une tiare par ex ? :smile2:

On a déjà eu une Bernadette avec une mantille !

Un Théodose s'humiliant devant "Saint" Ambroise est un modèle à rejeter. En revanche, les Capétiens lorgnant toujours vers un gallicanisme leur permettant de choisir et nommer eux mêmes leurs évêques pour ne pas se retrouver avec un pouvoir indépendant sur les bras constituent un exemple de religion contrôlée par l'Etat.

Tu nous parle des rois et Richelieu était loin d'être un type contrôlé dans ce doux mélange politico religieux ou tout rapprochement et desire de contrôle se solde invariablement par une lutte de pouvoir entre les 2 factions.

Les US ne sont pas exempts de cela , Obama doit tenir compte de la religion d'état dans les faits et de ses fanatiques (qui contrôle l'autre dans cette influence rampante ? )

L'exemple paroxystique est Philippe le Bel envoyant Nogaret souffleter le souverain pontife et choisissant le successeur de ce dernier qu'il transfert à Avignon pour mieux l'avoir à l'oeil.

C'est plus de la religion c'est de la politique car à l'époque la religion était d'état et permettait à un souverain de mater les foules avec cet outil , le revers de la médaille c'est que les religieux avait par ce biais essentiel accés au pouvoir ce qui nous a donné un doux mélange où le contrôle n'était pas aussi tranché que tu veux bien le souhaiter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Faut-il une religion d'Etat ?

Oui, oui, et oui

Raz le bol de se "battre" contre la droite, la gauche, les centristes, sans parler des extrêmes droite ou gauche

Au fait il n'y a pas d'extrêmes centristes ;)

Voilà qui ferait à nouveau des rassemblements communautaires. :smile2:

Quelle superbe pagaille en vue

Les "religieux" entre eux............ en conflit avec les Déistes

Couronner par le pernicieux négationnisme des athées.(dont ma modeste personne)

P'tain je jouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatteline Membre 436 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
C'est inexact ! La religion n'a pas pour but unique d'"élever les consciences". La plupart des religions penchent vers une passion législatrice et tentent d'imposer des prescriptions à leurs fidèles. Les religions ont très vite tendance à lorgner sur le pouvoir séculier. Aussi, une religion contrôlée par l'Etat permet à ce dernier de conserver la direction des opérations et d'éviter la constitution de poches rejetant la loi civile au profit des commandements religieux.

Je suis bien d accord avec toi , seulement je parlai de la motivation originaire des religions .

Au lieu de cela , elles ont assassiné les cathars , et lors de la guerre des croisades ou les papes ont bénis les guerres , bref , ce n est pas ce à quoi elles étaient destinées .

La vrai religion est celle de coeur , c est d aimer .

TOUT SIMPLEMENT .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beruix Membre 396 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

desoler, je ne croi pas à dieu.

Comment puis-je croire en quelqu'un que je n'est jamais vue alors que moi, qui me voie tout les matins dans la glace, puisse arriver à ne crois pas en soi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Alessandro. Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
La religion à l origine est faite pour élever la conscience humaine , mais certainement pas pour avoir le dessus sur l autre , à le controler et avoir raison .
C'est l'inverse. La religion est faite pour avoir le dessus sur l'autre. Pour ce qui est d'élever la conscience humaine, le fait de croire c'est plus facile que de réfléchir.

Quelle preuve a t'on que dieu existe, que dieu a dit ceci ou cela ? Pour élever la conscience humaine il faut justement se sortir de la religion et refuser de croire, il faut savoir admettre son ignorance, et admettre les preuves logiques.

Qu on grandisse à travers une religion ou une autre ,ce ne sont que des chemins différents qui mènent chacun au meme but .
Se dispenser de l'effort de réfléchir et obéir pour fournir une vie de roi aux riches et à la classe dirigeante.
Aussi chacun doit avoir le choix de sa religion. Il n y en a pas une meilleure qu une autre , chacune est différente , c est tout .
Il a des religion meilleures que d'autres, certaines sont plus violente et haineuses que d'autres, suffit de lire les textes religieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tsionebreicruoc Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 34ans
Posté(e)
Le truc, comme tu dis, c'est que si on passe son temps comme tu le fais à parler en termes de contextes et de situations (qu'on parle de faits sociologiques ou d'histoire des civilisations), on reste un observateur impuissant de ce que l'on constate. Ceux qui changent les choses sont ceux qui agissent, pas ceux qui observent. Partant de là, il n'y a rien de choquant à dire qu'effectivement, certains modèles de société sont supérieurs aux autres. Et si tous les systèmes politiques ou juridiques se valaient, à quoi ça servirait de faire de la politique?

Clairement, puisque tu prends cet exemple, la laïcité est bien supérieure à l'islam politique d'Iran.

Premièrement, j'assume pleinement un statut d'observateur quand il me semble que je n'ai pas en un lieu et un temps donné à en sortir.

Deuxièmement, peut-être je me fais mal comprendre, mais je n'ai jamais dit que tous les systèmes se valaient. Je dis juste que l'on ne peut pas parler dans le vague de cette question. Q'on ne peut pas en parler d'une manière générale, et justement parceque tous les systèmes ne se valent pas, parcequ'ils sont tous différents.

On ne peut pas dire la "religion" d'une manière générale, les exemples passés et la définition que j'ai de la religion font que selon moi celle-ci peut se comporter de manières bien différentes selon le lieu et le temps. A chaque fois qu'on parle de cela soit on reste dans le vague et on reste ouvert à toutes les possibilités, soit on parle d'exemples précis, sachant que quand on va les chercher dans le passé, ce n'est pas pour autant qu'on est appelé à refaire les mêmes erreurs. Comme je l'ai déjà dit, les choses évoluent, et heureusement.

Troisièmement, j'ai vraiment du mal avec la notion de supériorité, là dedans tu peux foutre tout et n'importe quoi, j'aimerais vraiment que tu la qualifies, que tu exprimes en quoi tu trouves telle ou telle chose supérieure à telle ou telle autre. La supériorité en tant que telle ne veut rien dire. En l'occurence qualifie moi la supériorité de notre laïcité sur le régime iranien.

Par ailleurs, je ne cherche pas à défendre le régime politique-religieux d'Iran (j'ai vraiment autre chose à penser, et par de nombreux points je ne le trouve pas défendable), une fois de plus je mettais juste en lumière un exemple qui pouvait sembler paradoxal mais qui est bien réel en ce qui concerne les juifs en Iran.

Ensuite, je me permettais de dire, mais je crois que je vais juste répéter d'une autre manière ce que j'ai déjà dit, que quand une majorité de gens dans un groupe veulent prendre telle direction, si un groupe veut s'organiser de telle manière, en quoi cela est-il illégitime? T'es pas d'accord? Soit tu quittes le groupe et t'en cherches un autre, soit tu cherches à défendre tes idées "supérieures" au sein de celui-ci parceque tu penses qu'il prend une mauvaise direction. Ai-je dit quelque chose qui allait à l'encontre de cela? Ai-je dit qu'il ne fallait pas agir. Relis mon dernier message.

A ce propos une fois de plus j'assume parfaitement de me conduire de manière stoïque quand je pense que c'est ce que j'ai de mieux à faire. Et comme je le dis souvent, que chacun fasse ce qu'il croit être le mieux, et que le meilleur gagne. A priori ce sont toujours les systèmes "supérieurs" qui gagnent, en l'occurence je dirais les systèmes les plus solides, les plus porteurs de sens et de perspectives sur le long terme pour l'être humain et la société dans laquelle il vit. Je sais, là encore, ça reste vague en terme de définition de la supériorité, on pourra développer si tu veux.

Cet avis est original et intéressant.

Pour toi c'est la religion et non la science qui parle de "comment" fonctionne le monde ?

Pour moi, la religion doit se baser, et s'est toujours basé, sur le rationel et l'irrationel. Pour moi, elle doit trouver le meilleur équilibre entre les deux, puisque l'humain est fait de ces deux faces là.

Il se trouve seulement que l'on est, en ce qui me concerne, à une époque où quand on parle religion, on fait forcément référence à des choses complètement obsolètes qui, outre les enseignements en général positifs qu'elles procurent, ne peuvent plus tenir de légitimité que sur la base de croyances en des choses qui de nos jours paraissent complètement irrationelles. En ce sens, avec les vieilles religions, l'équilibre n'est plus respecté, il y a beaucoup plus d'irrationel que de rationel dedans.

Par ailleurs, en ce qui me concerne, la religion doit apprendre et se nourrir de la science, à savoir de l'observation et de la connaissance du réel. Mais elle ne peut pas d'un autre côté se remettre en permanence en question au nom de la science. La science étant un affrontement permanent de théories qui au fur et à mesure du temps sont, comme les religions, dépassées les unes par les autres. C'est là que l'aspect de "management" de la part d'irrationel de l'humain est important dans les religions, car, étant donné que le rationel n'est pas toujours très solide, il faut que quelque chose reste solide du côté de l'irrationel, que quelque chose le canalise. L'irrationel étant qu'on le veuille ou non une partie présente dans l'être humain, qu'on ne peut nier, et qui saura présente aussi longtemps que l'être humain n'aura la connaissance universelle du fonctionnement delui-même et de ce qui l'entoure (si toutefois un jour il peut prétendre l'avoir). Il s'agit alors de trouver le meilleur équilibre possible entre rationel et irrationel, ce qui est, je crois, le rôle de la religion au sein d'une société humaine, peut importe les formes et modes d'organisations qu'une religion et qu'une société peuvent adopter.

Après, l'Histoire humaine fait que selon les époques selon la solidité de la science ou selon la volonté de recherche spirituelle qui conduit à emprunter des chemins irrationels, c'est plutôt le rationel ou l'irrationel qui prend le dessus et au bout du compte les choses s'équilibrent, et parfois même certaines périodes sont en elle même des témoignages d'équilibre. Avec certains califats arabes par exemple, qui par le passé surent développer les sciences au sein de, et peut-être même grâce au, régime politico-religieux qui étaient le leurs.

L'idéal républicain n'est pas "obligatoire", et il est, à mon avis, loin d'unifier le pays.

On ne se base plus sur la religion maintenant.

Euh, pardon, mais qu'on le veuille ou non, les "dix commandements", c'est juif, c'est "Dieu" sur la montagne. Les bases ont été posées là-bas. Dans d'autres cultures, avec d'autres formes de croyances, on mangeaient les ennemis pour avoir leur force. Nous ça s'est passé là-bas.

Ainsi, une loi intégrant la part d'irrationel de l'homme saura beaucoup plus puissante qu'une loi qui ne le fera pas. Longtemps ça a été la crainte du Dieu vengeur ou de l'enfer si on ne respectaient pas les lois fondamentales. L'évolution de nos sociétés a fait que maintenant tout ça c'est pas crédible. Je pense qu'on a juste déplacé le curseur. Le rationel et les pensées qu'il a fait naître nous ont fait évoluer, mais l'irrationel est toujours présent en nous, il est juste ailleurs. Et je pense que quand nous aurons trouvé de nouveaux moyens de canaliser cette part d'irrationel de la manière la plus lucide et la plus pertinente possible, nous aurons encore fait des pas dans notre évolution...

J'espère que tout cela est assez clair, ce sont des notions en construction chez moi. Je cherche...

Modifié par tsionebreicruoc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WhitePony Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Quelque part, les partis politiques sont déjà une certaine "religion d'état" le fait qu'elle soit ephèmère la rend acceptable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Quelque part, les partis politiques sont déjà une certaine "religion d'état" le fait qu'elle soit ephèmère la rend acceptable.

N'importe quoi , depuis quand une religion est démocratique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
On ne peut pas dire la "religion" d'une manière générale, les exemples passés et la définition que j'ai de la religion font que selon moi celle-ci peut se comporter de manières bien différentes selon le lieu et le temps.

Remarque complètement stupide. Pourquoi on ne pourrait pas parler de religion de manière générale? L'Homme ést également différent en fonction du lieu et de l'époque, es-ce à dire qu'on ne peut pas utiliser le mot "humanité"? C'est justement l'utilité d'un concept que de rassembler des objets différents entre eux.

Troisièmement, j'ai vraiment du mal avec la notion de supériorité, là dedans tu peux foutre tout et n'importe quoi, j'aimerais vraiment que tu la qualifies, que tu exprimes en quoi tu trouves telle ou telle chose supérieure à telle ou telle autre. La supériorité en tant que telle ne veut rien dire. En l'occurence qualifie moi la supériorité de notre laïcité sur le régime iranien.

La supériorité ne se qualifie pas. Elle correspond à la meilleure façon de répondre à un problème, selon le critère de comparaison adopté. Par exemple, le dauphin est supérieur à l'Homme si on prend pour critère de comparaison la vitesse de nage. Parcontre, l'Homme est supérieur au dauphin si on prend comme critère la capacité à communiquer.

En l'occurence nous parlons de modèles de société et de politique. Le critère de comparaison en la matière est la capacité à concilier les points de vue distincts. De ce points de vue, la laïcité aménage l'espace publique de façon bien plus harmonieuse et efficace que ne le ferait l'islam politique, de la même façon qu'un parti n'est pas autorisé à être juge.

Modifié par Asterixetperils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Alessandro. Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
N'importe quoi , depuis quand une religion est démocratique ?
Il n'y a rien de démocratique, si la classe dirigeante pense que faire un stage c'est bien alors tous les étudiants sont obligés de faire un stage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il n'y a rien de démocratique, si la classe dirigeante pense que faire un stage c'est bien alors tous les étudiants sont obligés de faire un stage.

et quand il s'agit d'élire les maires , les députés , les présidents , le suffrage universel c'est la base de la démocratie.

T'iras chercher ça dans une religion !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Alessandro. Membre 41 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

oui d'accord, et autre chose, dans les religions on ne peut pas modifier les lois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
et quand il s'agit d'élire les maires , les députés , les présidents , le suffrage universel c'est la base de la démocratie.

T'iras chercher ça dans une religion !

Le Pape est pourtant élu. Les premiers évêques l'étaient également et, en l'absence de prêtre, un laïc peut être désigné par la communauté pour diriger les prières. Voici pour le catholicisme.

Mais que vient faire le concept de démocratie dans cette galère ? Les agents publics ne sont pas élus que je sache (quelques exceptions dans le système américain) mais nommés par l'autorité compétente. Est-ce pour cela que l'administration est d'essence tyrannique ? Une religion d'Etat reviendrait à faire des ministres de son culte des fonctionnaires nommés, appointés et révocables par l'Etat qui, de cette manière, garderait l'entière maîtrise des messages délivrés par ladite religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
oui d'accord, et autre chose, dans les religions on ne peut pas modifier les lois.

Pourquoi ? Les cultes de l'Antiquité, dont l'existence a parfois parcouru plusieurs millénaires, ne sont pas restés immuables. Ainsi les conceptions et les rites de la religion égyptienne n'étaient pas parfaitement identiques sous Narmer et sous les Lagides.

Même les religions visant l'immuabilité se transforment. Le catholicisme n'a pas développé les mêmes conceptions sous Saint Jérôme, sous les Papes du VIIe siècle, sous Urbain II, sous Calliste et Innocent II, sous la Contre Réforme et sous Jean XXIII.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ixtab Membre 1 162 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Oui, il faut une religion d'Etat parce que la religion a toujours fait partie intégrante des préoccupations de tous les citoyens (partant du principe que l'athéisme est aussi, quelque part, une religion, question de point de vue)....la religion permet de répondre à la seule question que se pose l'ensemble du genre humain depuis son apparition sur Terre, à savoir: "y-a-t-il une vie après la mort?"...donc on ne peut mettre la religion de côté, elle constitue pour la plus grande part du genre humain la pincipale préoccupation, la principale cause de conflit et d'oppositions....je suis pour ma part catholique, en opposition totale avec le pape Benoît XVI qui n'a de cesse de promouvoir la haine et l'intolérance, et je pense qu'une religion "intelligente" devrait être source d'exemple, de tolérance, d'acceptation de l'autre avec ses convictions et son mode de vie, alors pourquoi ne pas faire d'une telle religion un exemple, même au niveau de l'Etat?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Mais que vient faire le concept de démocratie dans cette galère ?

Si tu lisais les réponses, tu y aurais trouvé l'idée que L'Etat sert à aménager l'espace public, tandis que la démocratie organise et confronte l'expression des différents points de vue. C'est son essence même. D'où les partis politiques tirent-ils leur légitimité, si ce n'est de la frange de la population qu'ils représentent? La démocratie naît de la confrontation des idées des différents partis politiques.

Mais ce qui est vrai pour les partis politiques est également vrai pour les religions. Pourquoi doit-il y avoir un "président" à l'Assemblée Nationale, sensé assurer la neutralité républicaine des débats? Pourquoi le juge et le parti ne peuvent pas être les même? Le pape est peut-être élu, mais il l'est au même titre que les présidents de partis politiques le sont.

je pense qu'une religion "intelligente" devrait être source d'exemple, de tolérance, d'acceptation de l'autre avec ses convictions et son mode de vie, alors pourquoi ne pas faire d'une telle religion un exemple, même au niveau de l'Etat?

Bien évidemment, tout le monde sait qu'à l'église, à la mosquée ou à la synagogue, les gens brillent souvent par leur intelligence.... ;) C'est une maladie des croyants de renverser les questions. La question n'est pas : "Pourquoi renoncer à la religion d'Etat?" mais plutôt "Pourquoi faudrait-il en admettre une?" :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant