Faut-il une religion d'Etat ?

Faut-il une religion d'Etat ?   118 membres ont voté

  1. 1. Faut-il une religion d'Etat ?

    • Oui
      16
    • Non
      100
    • Hésite
      2

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Mein Gott !!

Et les raëliens ??

Et les scientologues ??!!

Moi qui pensais monter ma propre secte, je vais devoir carrément créer une religion !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Un point positif de cette reconnaissance : elle permettrait justement d'opérer une distinction juridique claire entre religion et secte et donc de mieux lutter contre ces dernières. Car si l'Etat ne reconnait aucun culte, on se demande sur quels critères objectifs il pourrait en interdire certains et pas d'autres.

On ne peux pas interdire de culte : ce serait une atteinte à la liberté de culte.

D'abord on ne se mêle pas de donner des leçons lexicologiques lorsqu'on ne maîtrise pas soi même le vocabulaire. Un athée se contente de ne pas croire en l'existence d'un dieu. Un athéiste est un militant de cette cause qui s'inscrit résolument dans une lutte contre les religions. Donc oui on peut parfaitement parler d'athéiste (et il vaudrait mieux que tu changes de pseudo si tu ne connais même pas les réalités de l'athéisme).

http://www.publiciblog.com/blog/index.php/...iation-atheiste

Vous avez "tord" tous les deux. Il suffit de consulter un dictionnaire :

http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/fast.exe?mot=atheiste

Il faut aussi savoir prendre du recul par rapport aux mots, surtout en religion : les mots n'ont pas un sens fixé précis, et peuvent facilement varier. Telle association l'utilisera dans tel sens, tel écrivain dans tel autre etc...

Typiquement, le terme "athée" a subit beaucoup de changements. Si on reprenait la définition d'il y a quelques siècles, on aurait 90% d'athées en France. Pour être accusé d'athéisme, dans le passé, il suffisait de ne pas être convaincu de l'existence du Dieu des religions du Livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maaria Membre 564 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)

Ca risque devenir un peu long mais bon...

Le statut de l'église (luthérienne) en finlande est plus fort qu'en france, même si l'état reste 'neutre' vis-à-vis les religions. Pour comprendre la situation finlandaise, il faut connaitre un peu d'histoire:

A la fin du Moyen-ége, les Finlandais avaient appris à vivre avec l'Eglise (catholique) et ses sacrements.

---

La Réforme protestante gagna la Suède et la Finlande dans les années 1520. Elle devait sa vigueur non pas au peuple ou au clergé mais au fait qu'elle était instituée par décret royal. L'un des aspects de la doctrine de Luther intéressait tout particulièrement le roi Gustave Vasa: il lui permettait, en effet, de réduire le pouvoir séculier de l'Eglise et de transférer ses revenus et ses biens à la couronne.

La Suède accepta la Confession d'Augsbourg à Uppsala, en 1593. Le luthéranisme devint la religion d'Etat. Elle garantissait l'unité du royaume et ne tolérait aucun écart.

---

Jusqu'à la fin du 19ième siècle, tout Finlandais devait être de confession luthérienne ou orthodoxe.

---

La liberté de culte fut garantie en 1923, et avec elle le droit pour les citoyens de fonder librement des confessions religieuses ou de n'appartenir à aucune. L'Etat n'affirme plus la foi luthérienne, adoptant ainsi une attitude de neutralité religieuse.

---

Les écoles dispensent un enseignement religieux, conformément à la confession de la majorité des élèves de l'établissement. Si au moins trois élèves appartiennent à une confession particulière, leurs parents ou leurs gardiens peuvent demander un enseignement de cette confession.

---

Le statut légal de l'Eglise évangélique-luthérienne est défini dans la Constitution et dans la Loi sur l'Eglise.

---

l'Eglise évangélique-luthérienne et l'Eglise orthodoxe conservent des obligations qui pourraient, en pratique, être mises en oeuvre par l'Etat ou par les pouvoirs locaux. Les paroisses tiennent les registres locaux de la population dans lesquels leurs paroissiens sont inscrits; les personnes qui appartiennent à d'autres confessions et celles qui sont inscrites sur le registre civil - non-confessionnel - de la population sont enterrées, après leur mort, dans un des quelques mille cimetières gérés par les paroisses luthériennes. La relation entre l'Eglise orthodoxe et l'Etat est pratiquement la même que dans le cas de l'Eglise évangélique-luthérienne.

---

En 2000, l'Eglise évangélique-luthérienne de Finlande comptait plus de 4,4 millions de membres, soit plus de 85% de la population, inscrits dans les paroisses.

---

Les paroisses tirent 78% de leurs revenus de la taxe ecclésiale, qui s'ajoute à l'impôt d'Etat et à la taxe municipale. Cette taxe est versée individuellement par les paroissiens ainsi que par les entreprises et les associations. En 2000, les recettes fiscales des paroisses représentaient un total de 723 millions d'Euros. Le coût des aumôniers militaires et des aumôniers de prison est à la charge de l'Etat.

Source

Ce qui me gene le plus avec l'église, c'est la taxe ecclésiale, mais on peut l'éviter car ce n'est que les membres de l'église qui doivent le payer. Pour la réligion à l'école, ce n'est pas si grave. Ce n'est pas les pasteurs qui enseingent, mais les institueurs/institutrices normaux. Au moins le notre a toujours dit "...selon l'église...selon bible... blabla", il n'a pas impose "la vérité absolue".. :o En plus, la religion fait partie de notre culture et pour moi l'église lutherienne est plus une question culturelle que religieuse.

Je suis pour la liberté de culte, sans aucun doute, mais pour la laïcité, je dirais que ca peut facilement devenir un phénomène qui est plus restrictif que émancipant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aimaire Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

La seule religion qui ait sa place de nos jours c'est le Gayaisme et justement y aune chapelle sur forum alors venz les amis.

La paroisse de Gaya

venez communier avec Gaya notre terre par le biais d'un pretre athée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Définir une secte n'est juridiquement pas évident et je trouve que bien peu les sépare des religions établies, sinon rien. c'est pourquoi la religion d'état me semble la porte ouverte à toutes les sottises possible.

@Aimaire : un truc d'animiste ?? Je viens dans ta secte si tu viens dans la mienne!! (l'autel de l'univers) :o:o :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
D'abord on ne se mêle pas de donner des leçons lexicologiques lorsqu'on ne maîtrise pas soi même le vocabulaire. Un athée se contente de ne pas croire en l'existence d'un dieu. Un athéiste est un militant de cette cause qui s'inscrit résolument dans une lutte contre les religions. Donc oui on peut parfaitement parler d'athéiste (et il vaudrait mieux que tu changes de pseudo si tu ne connais même pas les réalités de l'athéisme).

http://www.publiciblog.com/blog/index.php/...iation-atheiste

Jusqu'à preuve du contraire, atheïste n'exite pas... L'athéïsme oui, suffit de regarder dans les dictionnaires, en l'occurence le Larousse. :o

D'autre part, l'athéïsme n'est pas une cause. Par contre il combat, non pas le fait que les gens puisse croire en une chimère quelconque mais d'une part aux idées néfastes prônées par ces officines et deuze à leurs implications dans le débat de socièté et leur influence.

Oui. Et ensuite peut être que les témoins de Jehovah, les scientologues et les raëliens vont demander aussi à être représentés, ne se considérant pas comme des sectes. :o

Le ministère de l'intérieur a récemment affirmé dans un communiqué que les témoins de Jéhovah étaient une religion, e non une secte.

L'argument du ministère était que les témoins de Jéhovah bénéficie des mêmes réductions fiscales que les religions (plusieurs décisions de justice ont données raison aux témoins de Jéhovah contre ceux qui voulait les priver de ces déductions fiscales).

Le débat n'est pas de faire la différence entre une secte et une religion. Disons qu'il y a des sectes qui ont réussi et d'autres qui n'ont pas réussi. De toute façon ce sont toutes des sectes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maaria Membre 564 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)
:o mes bien cher freres , venez communier dans le culte de la Licorne Rose Invisible

et nous les cheres soeurs alors? On fait quoi? :o :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Usagi est un mysogine ! :o

( ps :Venez dans MA secte, amies femmes !! :o )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
:D mes bien cher freres , venez communier dans le culte de la Licorne Rose Invisible

et nous les cheres soeurs alors? On fait quoi? :o :(

Vous vous occupez des athées hedonistes... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
D'abord on ne se mêle pas de donner des leçons lexicologiques lorsqu'on ne maîtrise pas soi même le vocabulaire. Un athée se contente de ne pas croire en l'existence d'un dieu. Un athéiste est un militant de cette cause qui s'inscrit résolument dans une lutte contre les religions. Donc oui on peut parfaitement parler d'athéiste (et il vaudrait mieux que tu changes de pseudo si tu ne connais même pas les réalités de l'athéisme).

http://www.publiciblog.com/blog/index.php/...iation-atheiste

Jusqu'à preuve du contraire, atheïste n'exite pas... L'athéïsme oui, suffit de regarder dans les dictionnaires, en l'occurence le Larousse. :o

Dire qu'un mot n'existe pas est un non-sens : le concet d'existence ne s'applique pas aux mots qui sont de simples conventions. Ou alors il faut dire qu'aucun mot n'existe.

Ensuite, le Larousse ne contient qu'une petite partie du vocabulaire français. Je te conseille d'élargir ton horizon et de conulter des dictionnaires plus complets : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/fast.exe?mot=atheiste

Le Larousse est, à mon avis, pas le meilleur dictionnaire.

Je trouve que tu tends le bâton pour te faire battre : j'avais déjà donné ce lien vers ce dictionnaire des éditions CNRS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
D'abord on ne se mêle pas de donner des leçons lexicologiques lorsqu'on ne maîtrise pas soi même le vocabulaire. Un athée se contente de ne pas croire en l'existence d'un dieu. Un athéiste est un militant de cette cause qui s'inscrit résolument dans une lutte contre les religions. Donc oui on peut parfaitement parler d'athéiste (et il vaudrait mieux que tu changes de pseudo si tu ne connais même pas les réalités de l'athéisme).

http://www.publiciblog.com/blog/index.php/...iation-atheiste

Jusqu'à preuve du contraire, atheïste n'exite pas... L'athéïsme oui, suffit de regarder dans les dictionnaires, en l'occurence le Larousse. :o

Dire qu'un mot n'existe pas est un non-sens : le concet d'existence ne s'applique pas aux mots qui sont de simples conventions. Ou alors il faut dire qu'aucun mot n'existe.

Ensuite, le Larousse ne contient qu'une petite partie du vocabulaire français. Je te conseille d'élargir ton horizon et de conulter des dictionnaires plus complets : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/fast.exe?mot=atheiste

Le Larousse est, à mon avis, pas le meilleur dictionnaire.

Je trouve que tu tends le bâton pour te faire battre : j'avais déjà donné ce lien vers ce dictionnaire des éditions CNRS.

Je n'ai aucune confiance au dico sur le net. Seul le "Littré" peut être considéré comme un vrai dico.

Maintenant effectivement une langue vivante bouge, évolue et c'est normal

Mais athéïste pour athée, ça ne veut absloument rien dire. Le sens donné pour "athéïste" est le même que athée... Athéïste N'EXISTE PAS !!!!

Mais bon, si ça vous amuse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Je suis contre, on pourrait craindre un état dans l'état et adieu les libertés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Justement pas puisque l'Etat contrôlerait justement la religion de la Cité !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xenops Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)

Je crois que notre société, pluraliste dans ses croyances, ne peut pas revenir à une religion d'état, ou alors elle nierait ses diversités.A mon avis, ce serait une régression totale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Oui le culte de l'l'étre suprême.

Pour les autres: la guillotine.

On va enfin pouvoir respirer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Je crois que notre société, pluraliste dans ses croyances, ne peut pas revenir à une religion d'état, ou alors elle nierait ses diversités.A mon avis, ce serait une régression totale...

Une religion d'Etat n'unirait-elle pas au contraire les diversités si elle consistait essentiellement en un "culte présidentiel" ? A l'instar de ce qui se pratiquait sous la Rome impériale où on sacrifiait à l'Empereur, les citoyens français et plus particulièrement les agents publics devraient offrir des libations et brûler de l'encens devant la statue du Président divinisé qui incarnerait dès lors l'harmonie de la Nation et oeuvrerait à la stabilité du cosmos. Tout acte de l'administration serait pris sous la bienveillance et la protection du Dieu Président.

Cela serait-il souhaitable ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
ingodwetrust.jpg
Modifié par PASDEPARANOIA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il ne serait pas plus simple pour l'Etat de carrément restaurer une religion d'Etat pour nommer lui même les responsables religieux et leur ordonner quoi faire.

C'est bon on a vu ce que ça donne , les religieux ont déjà leur chef auquel ils obéissent et rendent des comptes , c'est ce chef religieux qui assure leur nomination à des postes plus élevés (le pape pour les cathos , par ex) .

Tu vois pas Sarko devenir pape pour pouvoir ordonner aux religieux quoi faire :smile2: ;):sleep::sleep::o°

Faudrait que le président s'achéte une papamobile et dispute la place à l'autre au Vatican.

La laïcité est le garant de toutes les religions et surtout elle préserve notre démocratie dans le sens où y'a pas de mélange politico religieux (voir les US où les prêtres appellent carrément à voter pour un candidat et où Obama est obligé de tenir compte des religieux , jurer sur la Bible est trés symptomatique ).

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tsionebreicruoc Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 34ans
Posté(e)

Bonjour

Je trouve le débat intéressant, mais il y a quand même quelque chose que je ne peux m'empêcher de relever.

Tout le monde ici parle de la religion comme d'un truc qui serait arrivé comme ça, par hasard, que l'on pourrait changer au gré de ses envies, que l'on choisirait par referendum (???).

Pardon, mais j'ai l'impression que c'est pas aussi simple que ça. Il me semble que quant on parle de religion, on parle du sens de la vie, on parle de la place qu'occupe l'Homme dans son environnement, on parle de sur quoi on base nos lois fondamentales, par rapport à quoi on les base, on parle de comment fonctionne le monde... Rien que ça!

Bref, en un mot, quand on parle de religion, j'ai l'impression qu'on parle de... sens.

A une époque qui semble manquer de plus en plus de sens, où les Hommes ne sont plus sûrs de rien, où on a l'impression qu'il n'y a plus de justice, je crois qu'il ne faut pas s'étonner, comme cela a été remarquer par d'autres auparavant que la religion revienne en force.

Personellement, la religion en tant que telle ne me gêne pas, je crois qu'elle est inhérente à l'espèce humaine et qu'elle sert de base à toute société que des Hommes bâtissent.

Le seul truc qui me gêne, c'est qu'actuellement, tous ces gens qui se sentent de plus en plus paumés se tournent vers les vieilles religions, les vieilles réponses rassurantes. Des réponses qui je crois en leur temps étaient très avant-gardistes et très productrices de sens et de développement (tant matériel qu'intellectuel) dans les sociétés humaines qui les avaient adoptées, mais qui maintenant sont totalement dépassées, et les emprunter de nouveau seraient plus folie que sagesse.

Je mets donc mon espoir dans le fait que de nouveaux-chemins avant-gardistes seront trouvés pour offrir de nouvelles perspectives aux sociétés humaines, garantissant sens et développement.

Mais, avant cela, comme les choses ne sont jamais simples, les choses risquent de se barrer en folie grave. Tou ces humains de plus en plus fragiles psychologiquement, paumés, excités, manquant de repères risquent de se faire embarquer dans des aventures bien hasardeuses par des bonhommes qui n'auront pas peur de profiter de tout cela, des bonhommes étant par ailleurs sûrement sûrs que ce qu'ils font est bon de faire.

Ainsi du côté chrétien, on se retrouve avec les chrétiens évangéliques, qui se barrent dans l'irrationel grave, qui l'assument pleinement, et qui offrent des espaces où tous les gens malheureux peuvent dans les pays les plus pauvres (Afrique Occidentale par exemple) expulser tous leurs malheurs dans des transes où ils pensent qu'ils communiquent avec le "Saint-Esprit", et dans les pays les plus riches (USA par exemple) la même chose avec en plus des sons et lumières impressionant dans lesquels les messes deviennent plateaux façon Star Academy et dans des églises où les salles comme Paris-Bercy peuvent passer pour une salle des fêtes de province (là-bas ils s'appellent ça de Megachurches et Gigachurches pour les plus grandes, que je sache la plus grande fait 22.000 places). Voilà pour un aperçu du côté chrétien.

Et l'autre grand retour en force c'est évidement le monde musulman, dont Al-Qaeda n'est que la face la plus visible du réveil. Un monde musulman chapoté par des élites à la solde des puissances occidentales, et si un jour un grand pays musulman qui a les moyens d'inlfuencer les autres (genre Egypte, Arabie Saoudite ou Pakistan), vient à tomber entre les mains d'odorateurs d'une charia plus ou moins extrémiste, ça pourrait être l'effet domino dans tout le monde musulman sunnite.

Alors voilà, la religion refera de la politique, et de la plus mauvaise manière, si les tendances actuelles ne sont pas inversées, et le "choc des civilisations" (sous-tendu Christianisme vs. Islam), me semble dans ce contexte tout à fait crédible.

Il y a des chances que les derniers événements de Gaza aient fortifié les populations arabes dans ces tendances par exemple. Et la victoire d'Obama est d'un autre côté très important, il smeble que les américains l'ait élu comme un messie, comme un miracle, et il semble que lui ne veuille pas s'inscrire dans ce cadre. Si il fait des déçus, et si il ne répond pas à cette soif messianique qui naît de grands désespoirs et d'une quête de sens, de directions à suivre, il se peut que les mouvements évangéliques continuent de grossir à travers le monde, et, si jamais, ils venaient à s'emparer des USA, on pourrait même trouver Georges Bush comme quelqu'un de super équilibré à côté d'eux.

Bon, alors voilà, la religion, sa place dans la société, selon moi, ça ne se décrète pas, ça réponds à des choses très puissantes tellement nous sommes là en présence de choses fondamentales.

Après quelle place ça prend dans les sphères privées et publiques, se sont les Hommes qui le décident de manière pragmatique au fur et à mesure qu'ils bâtissent leur Histoire je crois, et ceux aux seins des différentes sociétés qu'ils créent et organisent.

Personellement je n'ai pas d'avis tranché sur la place que doit avoir une religion au sein d'une société humaine, si un chemin que je trouve bon peut apporter des bonnes choses au sein d'une société, même si ça fait des mécontents, ça ne me pose pas de problème, des rapports de force s'organiseront et ce seront les chemins le splus productifs sur le long terme qui gagneront, comme d'hab! Et heureusement!

Seulement, c'est clair qu'en attendant, ça risque de chauffer grave dans les années qui viennent!

Puissent de nouvelles perspectives s'ouvrir le plus vite possible!

Voilà pour mon point de vue sur la question, désolé si c'était un peu long!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant