Aller au contenu

Invitée à un colloque, elle atterrit en centre de rétention


Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 102ans
Posté(e)
france.jpg

Invitée à un colloque, elle atterrit en centre de rétention


vendredi 27 avril 2007 à 10:33

Une Malienne, médecin et spécialiste du sida, a subi trente heures d'arrestation alors qu'elle arrivait à Paris pour une rencontre scientifique.



C'est la chronique peu ordinaire d'une passagère africaine arrivant à l'aéroport de Roissy. Et embarquée, alors que tout est en règle, dans un épisode digne de Kafka. «C'est terrifiant de ce que cela peut révéler.» Tant Bernard Kouchner, ex-ministre, que Gilles Brücker, directeur de l'Institut de veille sanitaire et fondateur de l'association Solthis, ou Christine Katlama, professeure, spécialiste des maladies infectieuses, se disent abasourdis par ce témoignage. Au point de s'associer pour réagir.

Au départ, voilà une jeune femme présentant parfaitement bien : médecin, spécialiste du sida au Mali. Le mois dernier, elle est invitée, comme cela lui arrive souvent, à participer à un colloque scientifique sur le sida, à Paris, présidé par Christine Katlama. Il s'agit d'une rencontre très officielle puisque, en ouverture de ladite conférence, a été lu un message de bienvenue de Jacques Chirac. «Le 29 mars 2007, raconte ce médecin...



[ Lire la suite de l'Article.. ]

Source: Libération

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Assez hallucinant comme histoire. Je sais pas quoi dire de plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 511 messages
Anarchiste épistémologique‚ 44ans
Posté(e)

C'est pas de bol..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonus-salade Membre 1 681 messages
Plutôt Fantôme à Tic‚ 31ans
Posté(e)

une de plus!

choquant mais même plus étonnant... :o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 416 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Quelle idée d'être noire aussi !! Et d'arriver directement d'Afrique !!

C'est de la provocation !!

Comment voulez-vous que réagisse un raciste devant ça ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 102ans
Posté(e)

Je trouve que c'est une dérive rocédurière et kafkaïenne des contrôles de police pour l'entrée sur le territoire. Complifier les choses et perdre de vue la réalité, le terrain pour des conidérations politique générales, c'est pas top.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

C'est honteux comme comportement, et ça représente un pays, ça? Moi j'ai honte!

Et ça va nous faire de la bonne pub ça encore!!!

C'est bête à dire, mais heureusement que c'est arrivé à quelqu'un de "haut placé", pouvant ainsi dénoncer cela... car combien ont été dans le même cas et restés dans l'ombre? Peut-on parler de centaines, voire de milliers?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Easy Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 65ans
Posté(e)

OUF! Parce que c'est fou

OUF! Parce que c'est arrivé à une personnalité

Il y a une difficulté dans le voyage (d'agrément ou d'affaires) car on débarque dans un pays qui a ses lois et qui sait les rendre très pressantes à ses frontières pendant qu'on se déplace en tant qu'individu avec sa seule conscience ou morale personnelle.

Le voyageur est sans défense, très vulnérable et c'est précisément au niveau des frontières que le choc peut être violent, inhumain.

Afin de garantir la qualité morale de notre Nation, nous devrions mettre en place au niveau de nos herses, des services de défense, des sortes d'avocats à l'immigration qui seront là pour permettre au voyageur de faire valoir tous les bons droits.

La problématique des herses, des entrées des cités médiévales, était la même. Il s'agissait de trier sans faire fuir les entrants non plus.

Imaginons qu'à l'entrée des Carcassonne ou des Bagdad, il y ait eu, de part et d'autre des herses d'entrée, des cages de fer où l'on aurait stocké les gens pas clairs. Chacun se doutant parfaitement que son propre cas peut ne pas sembler clair à un garde de mauvais poil, plus personne, à la vue du risque, n'oserait se présenter. Et en un éclair, la cité serait ruinée par son isolationnisme, d'autres cités plus accueillantes profitant alors de la redirection des flux.

Ce n'est pas pour rien que les "cellules de détention" de nos aéroports sont invisibles du public.

Pourquoi cachons-nous nos cages de fer?

Feindre la féérie avec un décor tout en offre, en abondance et en félicité, mais dissimuler nos cages de fer, prouve notre fourberie et notre malaise.

C'est nous qui ne sommes pas clairs en piégeant les voyageurs de la sorte.

C'est nous qui avons quelque chose à cacher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×