Spasmes du sanglot


vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)

Bonjour :o ,

Ma fille de 3 ans me fait le spasme du sanglot.

Elle m'a fait sa premiere crise il y a maintenant 1 an.

Quand elle pleure, elle s'arrete de respirer, devient toute bleu puis tombe dans les pommes.

Elle pame.

Seule probleme, c'est que ce sont des coleres et qu'il ni a donc rien a faire.

Au depart, quand elle faisait ca, il suffisait de lui souffler dans la bouche pour qu'elle reprenne son souffle.

Mais ce midi, elle m'a fait ca dans la rue et meme en soufflant rien y a fait.

D'apres ce que j'ai lu et ce que les medecin disent, ce n'est pas dangereux et il ne faut surtout pas ceder et jouer a son jeu.

Je voudrais ben, mais piouff ca fait peur.

Elle devient toute bleu et a ses yeux qui se retournent.

Ca disparait totalement entre 5 et 7 ans.

Il va donc bien falloir que j'arrive a maitriser ma peur et surtout ne pas continuer a lui ceder comme je fais de peur qu'elle me fasse une autre crise mais c'est plus fort que moi, j'ai toujours peur qu'elle ne se reveille pas d'elle meme. :D

Si quelqu'un a un enfant qui fait ou a fait ce genre de chose, qui me donne quelques conseils s'il vous plait parce qu'a priori souffler dans la bouche ne marche plus et je ne peux pas (comme les docs le conseil) la laisser inerte par terre. :(

Pour ceux qui veulent plus d'infos...

Spasmes du sanglot

Merci :o

Modifié par vanouille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ginka Membre 285 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

Moi non plus je connaissais pas.

A ce niveau là, je comprend ton inquiétude!Je suis nounou donc les grosses colères de désaccord j'en ai connues quelques unes, cela dit, plutôt que d'affronter sa colère, peut-être que tu peux lui expliquer dans un premier temps (quand tu sens que ça va prendre une mauvaise tournure) la raison de ton refus à sa requête et faire une transition rapide sur autre chose (pour ne pas la laisser avec cette frustration ) qui lui conviendra et qui te conviendra...évitant peut être ainsi LA crise...

Courage et patience seront les maîtres mots (avec une bonne dose d'amour...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Moi je connaissais depuis très longtemps, depuis qu'un copain à essayé de se faire réformer pour ce motif! A la tête du médecin militaire, il s'est apreçu qu'il avait du dire une grosse, grosse connerie. Il avait trouvé cela dans son carnet de santé et s'était donc dit qu'il pourrait peut-être s'en servir...

Pour rassurer Vanouille, le copain en question va très bien et on s'est payé une tranche de rire comme rarement quand il nous a raconté son histoire.

Sinon je lisais cela sur le net :

Le spasme du sanglot ne s'observe plus après 6 ou 7 ans. Auparavant, il a entraîné des modifications relationnelles et éducatives importantes qui représentent toute la gravité de cette affection.

Il est fréquent de plus que l'évolution soit aggravée par des mesures intempestives : diagnostics erronés d'épilepsie avec hospitalisations abusives et imprégnation barbiturique de longue durée, placements divers, conseils éducatifs mal adaptés (ne pas contrarier les enfants etc.).

Il s'agit souvent d'enfants hyperactifs, turbulents, opposants et coléreux. Il existe une anxiété maternelle et familiale manifeste.

Le spasme du sanglot est très spectaculaire pour les parents non-initiés. Il provoque de leur part une réaction de surprotection dont profite outrageusement l'enfant. De peur de déclencher de telles crises, les parents n'osent plus rien refuser à leur bambin qui se comporte alors en maître tyrannique. Ces spasmes se produisent d'ailleurs sélectivement lorsque l'enfant se trouve en face de certains membres de sa famille particulièrement faibles ou crédules...!

Avec des conseils adaptés, l'attitude des parents peut faire disparaître les crises très rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ginka Membre 285 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)
:o:o :D cela dit il a bien fait de tenter, il aurait même du simuler la crise quand il lui on dit que ce n'était pas recevable

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alfred Membre 758 messages
Forumeur accro‚ 106ans
Posté(e)

Je connaissais ce comportement...Pas grand chose à faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
Moi non plus je connaissais pas.

A ce niveau là, je comprend ton inquiétude!Je suis nounou donc les grosses colères de désaccord j'en ai connues quelques unes, cela dit, plutôt que d'affronter sa colère, peut-être que tu peux lui expliquer dans un premier temps (quand tu sens que ça va prendre une mauvaise tournure) la raison de ton refus à sa requête et faire une transition rapide sur autre chose (pour ne pas la laisser avec cette frustration ) qui lui conviendra et qui te conviendra...évitant peut être ainsi LA crise...

Courage et patience seront les maîtres mots (avec une bonne dose d'amour...)

D'abordn merci de ta reponse.

Ensuite, le probleme c'est que des fois j'ai meme pas le temps de lui expliquer et hier c'etait parce qu'elle voulait traverser la route alors qu'il avait des voitures. Je lui est expliqué mais elle a rien voulu entendre :( .

Mais vi, pas le choix faut que je sois patiente mais bon ca fait peur quand meme :o .

Moi je connaissais depuis très longtemps, depuis qu'un copain à essayé de se faire réformer pour ce motif! A la tête du médecin militaire, il s'est apreçu qu'il avait du dire une grosse, grosse connerie. Il avait trouvé cela dans son carnet de santé et s'était donc dit qu'il pourrait peut-être s'en servir...

Pour rassurer Vanouille, le copain en question va très bien et on s'est payé une tranche de rire comme rarement quand il nous a raconté son histoire.

Sinon je lisais cela sur le net :

Le spasme du sanglot ne s'observe plus après 6 ou 7 ans. Auparavant, il a entraîné des modifications relationnelles et éducatives importantes qui représentent toute la gravité de cette affection.

Il est fréquent de plus que l'évolution soit aggravée par des mesures intempestives : diagnostics erronés d'épilepsie avec hospitalisations abusives et imprégnation barbiturique de longue durée, placements divers, conseils éducatifs mal adaptés (ne pas contrarier les enfants etc.).

Il s'agit souvent d'enfants hyperactifs, turbulents, opposants et coléreux. Il existe une anxiété maternelle et familiale manifeste.

Le spasme du sanglot est très spectaculaire pour les parents non-initiés. Il provoque de leur part une réaction de surprotection dont profite outrageusement l'enfant. De peur de déclencher de telles crises, les parents n'osent plus rien refuser à leur bambin qui se comporte alors en maître tyrannique. Ces spasmes se produisent d'ailleurs sélectivement lorsque l'enfant se trouve en face de certains membres de sa famille particulièrement faibles ou crédules...!

Avec des conseils adaptés, l'attitude des parents peut faire disparaître les crises très rapidement.

Vi j'ai lu aussi ce passage. Et c'est clair puisqu'elle le fait qu'avec moi et pas a son pere.

Pour ton copain, il a du oublier qu'il avait grandi :o

Le doc devait bien se marrer :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant