Aller au contenu

Sony nedgy

Membre
  • Contenus

    268
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Sony nedgy

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 21/04/1989

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Intérêts
    Ciné, Philosophie,Livre, Dessiné, Jeux vidéo...

Visiteurs récents du profil

6 194 visualisations du profil
  1. Bonsoir...J'espère que tu vas reprendre le topic a vous de créér notre histoire et que tu vas faire envoyer  Dakairost au tapis par Irlenn.Je voudrais une magnifique scène d'action avec sur la fin, l'arrivée des soldats des vaisseaux ...façon arrivée de la cavalerie dans les westerns;je peux compter sur toi?

  2. PS Au fait, on en est à combien de clics pour le nombre de lecteurs?

  3. Bonsoir....Allez , invente nous la visite de la troisième ferme ou plantation mais n'y retrouve pas les gamins et la mamy parce que moi, j'ai ma petite idée pour la suite!Ni Nephtys....

  4. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    - Irlenn ! Irlenn! un message pour toi vient d'arriver ! Me cria un des ouvrier qui venait à moi pendant que je travailla sur l'aboutissement de la consolidation d'un renfort d'une des salles. - Bon sang, veux-tu bien ne pas hurlé ainsi, as-tu oublié que c'est une galerie de plusieurs grande grotte et par leur nature tout son y est amplifié et transporté plus facilement ? - Un message pour toi de la part de Nephtys ! tout en me donnant le bruyant message. avais-je à peine eu le temps de le remercié qu'il repartit en trombe. J'ouvris alors le dit message et je me m'y à lire. "- Bonjour mon aimé, ..." Les premiers mots suffirent à rappeler à moi le souvenir des douces et mélodieuses harmoniques du timbre de sa voix qui eurent pour effet pareille à un vase d'eau fraîche que l'on verse sur un cuir trop longtemps sécher et cuit par le soleil et l'usure. La simple imagination que ce n'était pas un message écrit mais belle et bien sa charmante voix qui m'abreuver les oreilles de mon âme et de mon cœur, les rassasies tel un naufragé assoiffé se jetant sur de l'eau saine et pure d'une source miraculeuse. Ne pouvant en attendre d'avantage je poursuivi mon apaisante lecture salvatrice...
  5. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    A notre réveil qui nous sorti d'un long et reposant sommeil, nous continuâmes nos travaux d'aménagement de cet dédale de grande et majestueuse salle naturel et nos pensées allé vers l'histoire que nous conta la vielle femme. Les Salles de la Grotte n'était pas dans l'obscurité totale car il y avait des puits de ciel ou la lumière et l'eau s'y engouffrer de manière à ce que l'on soit que rarement sans baigné dans des lueur et reflet de lumière sur les différents petit ruissellement qui jonché les canaux serpentant le sol de toute la grotte. Nous consolidâmes la grotte à un paroxysme qui n'a d'égale que la beauté enchanteresse du spectacle que peut donner cette planète. Zoltan créa même un petit nid d'amour plus que sûr et confortable pour Kallista et leur enfant à venir afin qu'elle soit toujours auprès de celui qui allez devenir son époux prochainement.
  6. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    A la fin de notre repas nous en profitons pour prendre le temps de se reposé avant de reprendre notre escapade. Mon ami Zoltan, car je pense que nous pouvons nous qualifié ainsi, à l'air si épanoui même dans son sommeil, comment n'en serait-il pas autrement d'ailleurs ? Moi je suis là malgré tout, las de mon sort, malgré tout les bienfaits que la vie me donne, il me manque celui qui se trouve être le plus important à mes yeux. Ne trouvant le sommeil, non sans efforts, se rappelle à moi les douloureux souvenirs de mes Adieux avec celle dont mon cœur est le prisonnier...Lui dis-je alors: - Je vais t'accompagné, mon aimé, plus jamais je ne te quitterai... - Non, il faut que tu reste. - Pourquoi ? - C'est un voyage que je dois entreprendre seule, Reste là et prépare toi, en attendant mon retour, à amassé le plus de vivre et à leurs stockages. Car je crains que les nuages obscurs, que représente Dakairost, n'annonce que des jours de tristesse et de famine pour tout Paradisia. Mais malheureusement nous ne pouvons que espérer follement survivre à son arrivé. - Je ne peu me résoudre à te voir t'éloigner de moi encore une fois, mon cœur ne le supporterai pas. - Je n'aime, Irlenn mon amour. Cela n'en doute pas car je suis la captive soumise volontaire de ton âme, de tes bras, de tes caresses nocturnes, mais avant tout de ton cœur. - Mon aimé, mon amour, je lui dis tout en l'embrassant fougueusement tel un plongeur prenant une dernière inspiration avant un longue plongé dans des eaux sombres et froides comme absente de tout vie, de toute espoir. - Je te reviendrai bientôt mon amour. - Je t'attendrai mon aimé, toute une vie ou mille encore si il le faut. Revient moi vite car mon corps se meurt déjà de son cœur qui t'appartient depuis toujours et qui est son éternel prisonnier. Embrassant une dernière fois ses tendres lèvres dont les miennes en sont les otages. ...Va, sois-prudente et reviens moi avec hâte, lui dis-je en glissant mon bras le long du sien et ma main le tout le long de la sienne. c'est ainsi que je la vu une nouvelle fois disparaître vers l’horizon, tel un marin quittant son île la dernière fois et la voyant s'éloigner de plus en plus jusqu’à qu'il ne perçois que l'immensité étendu d'eau. Zoltant me sort de mon douleur rêve et dit: - Alors bien dormis ? - Comme d'habitude depuis des semaines maintenant, j'en ai peur. Et toi ? - Merveilleusement bien, allons j'ai réflechis et je pense que il serait sot de notre part de ne pas poussé plus l'exploration de la zone. - Tu veux parler de la grotte, j'imagine sans mal ? dis-je d'un ton ironique. - Tout juste mon amis. Dis-t-il en souriant... ...
  7. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    L'on revint alors à Palais bulle afin de faire le point sur ce qu'il venait de se passer car le groupe ne savais plus quoi penser de Nepthys et moi même. Nous leur donnâmes rendez-vous pour le soir leur permettant ainsi de prendre le temps d'y réfléchir. Alors à la fin du repas tout sera dis sans rien omettre, à qui que se soit. Nepthys et moi passâmes la soirée jusqu'à la réunion, ensemble, notre peau toujours en contact que se soit blotti l'un contre l'autre ou alors simplement par nos mains jointes ensemble comme indivisible, comme si nous ne voulions plus nous lâchez, comme si nous re-tombions éperdument amoureux l'un l'autre... - Nepthys, mon amour, je dois te dire une chose que tu ne sais pas. Que très peu de gens savent d'ailleurs. Une chose qui nous concerne, qui nous concerne tous... - Tu m'inquiète qu'est ce que c'est ? Mon aimé, dit-moi. - ...Pendant la réunion. ... la soirée se termina et ainsi nous rejoignirent les autres déjà présent dans le salon de bibliothèque du Palais. Je pris alors la parole - Bon soir et merci d'être venu. Afin de vous expliqué ce qui'il c'est passé aujourd'hui, il me faut vous expliquer les raisons de ma venu ici. Vous le savais déjà, je me nomme Irlenn'Krol et il y a de cela à peine 2 mois environs, Alors que j'étais dans les Nhören du Royaume de Hern'Freïm. Je fis une halte forcé sur mon trajet en direction du dernier champs de bataille de la dernière guerre. Contraint par le vigoureux hivers qui faisait rage je perçu à travers le blizzard la lueur du feu dans l'âtre qui brûlé au seins d'une chaumière fort isolé de toute civilisation. Vivait ici un émissaire de Concile scientifique intergalactique dont je vous passerai le nom interminable, il respecta fort bien les lois de l'hospitalité. Après un copieux repas riche en nourriture et en boissons alcoolisé venant de sa cave personnel, nous fûmes enclin, surement par l'excès d'alcool, tout deux à nous raconter nos jours heureux et nos déboires. Le soir tombé alors quand dans le brouilly de nos conversations, il me confessa qu'il était un des plus haut scientifique de la galaxie. Aussi je lui rétorqua avec plaisanterie: - ...et pourtant tu es là, ivre avec un inconnu ? - Ivre ? moi ? Ivre ? dit-il tout en se redressant droit de dessus son fauteuil, essuyant sa grande barbe rempli de mousse d'Hydromel. Jamais ! il en faut bien plus encore gringalet...dit-il encore retombant par déséquilibre de tout son poids sur son fauteuil, éclatant avec moi de rire du au comique de la scène. Le silence revint avec l’atténuation des effet de l'alcool. Son visage prit un air triste et grave. - C'est vrai je suis là, malgré tout...Je suis là car c'est tout ce qu'il me reste à faire ! Profité pleinement de nos derniers jours ! Je fut troublé par ces derniers mots et il le perçu. - Oui mon jeune ami. Dit-il encore. Nos systèmes solaires vont bientôt être réduit en cendres mais ..."Nous ne pouvons rien faire" qu'il m'ont dit, ces très cher confrères. Bande de lâche ! Alors que je chercher à comprendre la signification de toutes ses élucubrations, Il s'avachit encore plus dans son fauteuil se resservant une pinte et poursuivi en fixant intensément le feu dans l'âtre de son chaleureux foyer: - Mon ami, si je te disais que je fais parti des rare à savoir que le retour de Dakairost, Le destructeur des Mondes est imminent mais que dans un souci d'étique saugrenu scientifique de pacotille, corrompu, et fous, rien ne sera entrepris...Scientifique obtus et inflexible de par leur orgueils. .... C'est alors que je fus mis au courant ainsi que vous-même à présent de danger qu'entoure nos vies, à chacun et à quiconque dans notre Système solaire. Vous n'êtes pas sans savoir comme tous dans notre Système que quand Daikarost fut banni il jura qu'il reviendrai un jour et qu'il ferait payer son exil à tous en détruisant tout sur son passage. Vous savez qui il est, vous savez se qu'il fut auparavant dans notre Système, nos manuels d'histoire ne peuvent omettre de mentionner ces actes et leurs conséquences. Connaissant la vérité, je pris la décision de venir jusqu'ici dans l'espoir de rencontré Le Doyen et de le mettre au courant de la situation. Je suis venu le voir lui car j'avais appris de certaines source qu'il maintenait des contacts forts avec de puissant peuples un peu partout. Je nourrissais l'espoir qu'avec bon nombre de peuple rallié avec nous à l'organisation de ce qui sera le plus important conflit que notre Système aura à faire face. Par la suite, un Bataillon mercenaire de Gnorks à étaient engagé par ces haut membres scientifiques de la galaxie quand, par je ne sais quelle façon, ils ont découvert mes intentions d'organisé une résistance et qui aurait par conséquent démontrer leur lâcheté écœurante ainsi que leur infâme traîtrise envers tous. Les Gnorks furent lâchaient à ma poursuite afin de me faire taire une bonne fois pour toute. Là, la mère de Nepthys qui m'avaient recueilli, soigna mes blessures faites sur le champs de bataille, dans sa maison où elle vivait avec notre fille à Nephtys et à moi. Mais une jour les Gnorks me retrouvèrent...Notre fille mourut ce jour là. C'est alors que quelque jours plus tard, apprenant la nouvelle de la mort de notre fille et ces conditions, Nepthys commença à rendre justice en éliminant les derniers Gnorks dont vous avez assisté plus tôt dans la journée son aboutissement. Voilà vous savez tout ...un silence pris alors place...
  8. Yar???

    ^^ Mais encore ?
  9. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    - Oh nous allons vous débarrassé de ces vieux haillons, Mr. me dit une employée de l’hôtel qui venait sur ma gauche, à ma rescousse ou plutôt à la rescousse de mon hygiène vestimentaire. - Merci bien, mademoiselle. - Suivez-moi je vous prie juste un instant. Me dit-elle encore et nous partîmes en direction de quelque vêtements propre et soyeux et bien-sûr vert émeraude. Je regagna à nouveau le groupe qui vint à ma rencontre en s’agglutinant tout autour de moi, m'assaillant de questions dont pour beaucoup je n'avais de réponse à leur fournir. Une fois la cohue terminé, je me rapprocha alors de Zoltan. - Alors ? me demanda-il - Alors quoi ? - Fais pas l’innocent. - Allons explique-toi. - Tu vas pas me faire croire qu'il ne sait rien passé à nouveau entre elle et toi. - Je ne vois pas de quoi tu parle. - Humhum, bien-sûr, alors le fait quelle soit allé dans la chambre de laquelle tu es sortie et le fait que tu ressort de cette chambre et pas elle seulement 3 heure après n'a aucun rapport ? - J'étais attaché, ligoté dans un coffre, que veut tu de plus ? il a fallu beaucoup de temps me libérer de mes liens - Oh je te crois, je te crois...Casanova. dit-il en ricanant. Voilà à présent Nephtys qui arrive, vient à moi et me dit avec un léger sourire en coin: - Tu nettement plus présentable à présent.
  10. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    ...le Doyen mais surtout sa garde rapprochée, car je reste un soldat de l'armée adverse sur une terre ennemie. " Nos informations disaient donc vrai ! ": dit le Doyen, et rajouta devant mon silence, " Emmenez-moi ça, comme tout les autres espions, il découvrira qu'il lui est préférable de parler, nous avons le temps qu'il le comprenne. " Au moment ou je suis alors éconduit à quitté le groupe. je jette un dernier regard serin sur Zoltant en disant à la volé avec un sourire en coin " a plus l'ami, ce fût un honneur ". Alors emboîtant le pas de ma nouvelle escorte je jette aussi un dernier regard rapide et triste sur Nephtys qu'elle me répond avec un regard fulminant. ... Me voilà amené avec un sac en toile de jute sur la tête jusqu'aux cachots du palais du Doyen. je perçois depuis 10 bonne minutes l'humidité, le froid, le manque de lumière solaire, l'odeur de la terre mêlée avec celle de la pierre. ... Les jours passes, ont me laisse croupir sans rien dans mon cachot, aucune personne n'est venu me posé des questions jusqu’à-présent. J'entend les bruits de mes codétenus, leur mauvais toux qui ne signal rien de bon en perspective, le son d'un lent écoulement d'eau qui, l'on pourrait croire,frappe de plus en plus fort le sol. Je sens que je m'affaibli de jours en jours, à un point tel que la chaleur de mon sang semble se dérobé peu à peu. ...Quand c'est alors que l'on me conduit dans une salle à une centaine de pas, au niveau supérieur, là on me met au fer les mains et les pieds. Là je relève le regard devant moi intrigué encore une fois par mon odorat, j'affronte alors la lumière des torches, trop vives à mes yeux. Me je m’aperçois que je me tiens debout tout courbaturer devant un trois vieillard dont le Doyen et un Femme d'âge mure. Alors dans un dernier esprit de fierté et de défiance aussi surement, je me redresse dans un effort qui me semble être titanesque, bien droit, malgré les signaux que m'envoi mon corps tout entier. mais je veux leur dire qui ne me briseront pas. " Abandonnez ? Jamais ! " cette phrase me revint en mémoire. Elle est ma lueur de depuis longtemps de supporter avec plus de facilité mes souffrances tout en luttant de n'en laisser transparaître aucune. - Qui es-tu ? Nous savons que tu fais parti de l'armé du Rahan'Nhören ( Roi des Plaines du Nord ),mais ce que nous ignorons c'est là raison qui t'a commettre la folie de venir en territoire ennemis et tout seul qui plus es. ...J'us du mal à prononcé mes premiers mots depuis ce qu'il me parut être une éternité mais je me devais de les mettre au courant, non je le devais à a tant de personne avant moi-même, qui avait donner leur vies. -...Je me nomme Irlenn'krol, Je suis venu ici afin de vous apporter un message dès plus important... Nous avons découvert le retour imminent de Dakairost, Le Destructeur des mondes. - Cela est impossible !! - Rare sont les choses qui lui sont impossible visiblement. - Il à été exilé il y a fort longtemps dans un système trop éloigné de ceux que l'on fréquente et ... - Certes, cependant il est néanmoins au seuil de nos systèmes Solaire respectifs...demandé donc à votre O.C.I (Ordinateur Central d'Information) un relevé des dernières infos du système d'Oprius. - ... Les trois vieillards se tournèrent alors vers la femme et dirent: " Dalia pourrait-tu exécuté... " - " Pour une raison quelconque, Il est manquant. " Le O.C.I du nom de Dalia répondit. - " C'est impossible !" s’exclamèrent encore les 3 vieillards. -...Je crois que c'est le moment ou l'on peut dire " Annibal ad portas ". .....
  11. Coucou Sony , j'attends avec impatience de savoir  ce que le doyen va dire à ce brave Irlenn!et n'oubliepas que l'équipe va visiter sa plantation A+

    1. Sony nedgy

      Sony nedgy

      Je pense tu sera surprise ^^ où du moins je l'espère ^^

  12. Bon, j'ai fait avancer l'histoire mais tu sembles vraiment vouloir que le héros rencontre le Doyen ...tu as certainement une idée derrière la tête à toi de la développer.

    1. Sony nedgy

      Sony nedgy

      ^^ ah ben histoire de faire avancé la trame de l'histoire quoi ^^ n'oublie pas que à tout instant tu écrire ce dit ou pense un autre personnage (nouveau ou pas) si tu le souhaite. tu moment tout reste cohérent. mais je bvoulais juste que tu le sache et je pense que je le ferais moi-même plus tard dans l'histoire. 

  13. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    Et pourtant...Oh Nephtys, si tu savais... Je ne pense qu'a toi, tu restera malgrès tout mon seul et unique amour, le souvenir du parfum de ta peau pour air, le souvenir du gout de tes lèvres pour seul nourriture de mon corps, le souvenir de ton regard pour seul baume pour mon âme. Je vis peut être dans trop dans le passé, noyé dans ses souvenirs... peut-être que tu as, à tout jamais, passé à autre chose. Mais je reste prisonnier de ses doux moments ensemble. Nous voilà arrivé en vue de notre destination, plus qu'une petite heure environ et je me mettrai une fois à terre à la recherche de la demeure du Doyen. ...
  14. A vous de créér notre histoire (le retour ^^)

    - Tu ne répond pas ? tu me fais pas une crise de somnambulisme quand même ? Zoltant plaisantant toujours ? - Je .. Je ... je ne sais pas quoi dire...je ne sais même plus quoi pensé quand soudain par le choc je m'affaisse en me faisant glisser le long du mur derrière moi ...je reste mué. je me relève soudain et je sort des douches et je rattrape Nephtys dans les couloirs et la saisie par le bras. " Oh non ! Tu ne vas pas me reproché çà aussi ? tu n'a pas fais d'effort considérable pour me mettre au courant ! tu ne m'a pas beaucoup cherché pour me dire que j'étais père ? car quand on cherche vraiment, on fouille, on retourne tout, ciel et terre et on fini forcément par trouver. Vas tu me reproché aussi le fait que notre fi.......oui elle est ... et je sais que le fait de te dire que ce n'est pas moi qu'il l'est tué ne te consolera pas pour autant mais... Ecoute Nephtys, je sais que j'ai fais beaucoup d'erreurs et tu en connais une grande partie...cependant sache que ... ...je les trouverai et je les tu..." je vois des larmes a nouveau couler le long de ses joues " ...Pardon, Pardonne-moi...je n'aurai pas du te ...je n'aurai jamais dû te laisser..." et après avoir dis cela du voie basse et triste, je me retourne en direction de ma chambre la tête basse et en larme. ....
  15. Au secours!:o réfléchis :fool:avant de donner un nom, maintenant tu as presque appelé le héros MIR LAINE:facepalm::rofl:

    Pour trouver le nombre de lecteurs tu cliques sur ton pseudo dan la bade bleue du haut.Ton avatar s'affiche et dessous tu cliques sur mes sujets et le nombre de clics sur le site s'affiche.

    1. Afficher les commentaires précedents  1 en plus
    2. querida13

      querida13

      Eh, c'est pas mal!

    3. Sony nedgy

      Sony nedgy

      ^^ouais mais on est loin d'un best-seller XD

    4. querida13

      querida13

      Je suis à plus de 8000 clics sur mon blog! Donc il y a de l'espoir.:p;)

×