• billets
    21
  • commentaires
    106
  • vues
    52 493

Etats d'âme, pour des tas d'âmes

Nephalion

100 vues

Etats d'âme, pour des tas d'âmes
une sensibilité envahissante


J'ai longtemps cherché comment s'appelait ce comportement qui me caractérise depuis un moment déjà.
J'ai trouvé grâce à internet : l'hypersensibilité.

3b08d2f0e76136eaf707cb410cf280d4.jpg

Qu'est-ce donc ?
C'est une sensibilité exacerbée qui permet de ressentir extrêmement facilement les émotions qui nous entourent, c'est à dire celles des autres mais également les notres.
Le simple fait de discuter avec quelqu'un permet de percevoir son état d'esprit, même sur MSN, juste à travers les mots et même les silences, et ce de manière totalement intuitive et incontrôlée.
C'est une sorte de don qui permet d'être à l'écoute des autres, de leur apporter de l'attention, du réconfort.
Quand cette aide porte ses fruits, le plaisir alors ressenti est indescriptible. :)

L'effet secondaire (il y a toujours deux faces à une pièce) est d'être très (trop ?) émotif.
Nos propres émotions sont décuplées.
Dans cet état, de petits riens se transforment vite en contrariétés, qui comme des gouttes d'eau dans un verre s'accumulent, jusqu'à ce que ça déborde.
On se retrouve vite submergé sous un flot d'émotions impossible à contenir. :snif:

J'ai (ou avais) la chance de vivre ça par crises, sauf que pas de bol depuis quelques temps les crises se rapprochent de plus en plus. :gurp:

La solution la plus simple serait la retraite stratégique, prendre ses distances quand la tension est trop forte.
J'avoue ne pas toujours y arriver. :mur:


Cette tension permanente, l'impression de vivre parfois sur le fil du rasoir, cela devient vite usant.
Un équilibre subtil pas facile à tenir.
Un rien peut tout faire basculer: une remarque déplacée, un simple morceau de musique qui rappelle quelquechose...
Même les infos de ce monde tordu dans lequel nous vivons peuvent provoquer un emballement d'émotions. :snif:

Je n'ai jamais atteint le point de rupture, mais j'ai l'impression de m'en rapprocher un peu plus à chaque fois. :o

J'aimerais les commentaires de ceux qui le vivent, leurs recettes pour gérer tout ça.
Mais j'aimerais l'avis de ceux qui ne connaissent pas ça, ce qu'ils en pensent, et j'espère ainsi qu'ils pourront mieux comprendre les gens ayant cette sensibilité particulière.

NB:
Merci à celle qui ces derniers jours m'a aidé à soigner l'overdose.
Mais je sais que ce faisant elle a pris à son compte une parti du poison.
Si un jour elle a besoin, elle sait qu'elle pourra compter sur moi. ;)

Ce billet est la copie d'un topic que j'avais créé l'année dernière, et il me semblait qu'il avait bien sa place ici.



6 Commentaires


Ne pas comprendre

Regarder impuissante de l'extérieur

Sans savoir si c'est un don ou une malédiction

En priant pour que le point de rupture n'arrive pas

Juste je suis là

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

je suis très sensible, hypersensible je ne sais pas;

j'ai tendance à être une véritable éponge, à vouloir absorber les problèmes des autres , je vis très mal quand je ne peux pas aider.j'apprends à me protéger en prenant un peu de recul, de ne pas faire des problèmes des autres, mon problème.j'essaye de me poser moins de questions, d'analyser un peu moins mais difficile de changer sa nature.

quand j'en ai la possibilité (surtout financière), je m'échappe qq temps en bord de mer,me couper de tout, me permet de reprendre un peu de force,j'ai découvert un endroit en bretagne où j'arrive à me déconnecter;

pour les infos, le 20h j'évite, trop d'images traches on a l'impression qui cherchent plus à faire dans le sensationnel que dans l'info, le 6 minutes me suffit amplement pour m'informer

voilà, pour moi, je sais pas si je t'ai été d'une grande utilité, mais pas contre pour en rediscuter si tu veux

A+

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
une facette de toi que je ne connaissais pas encore, la vie étant un constant équilibre entre les joies et les peines, les émotions positives et négatives, le bonheur et la tristesse ... et la liste est longue. L essentiel est de trouver cet équilibre, déconnecter quand la balance penche trop du mauvais coté mais surtout ouvrir les yeux, prendre autour de nous ce qu il y a de bon sans se poser de question, profiter de la vie sans limite, se laisser aller a ses désirs ...

je ne suis pas hypersensible ... juste sensible, je ne me sacrifie pas pour les autres, je suis juste a l écoute mais ce que tu tente d expliquer, je le comprends.

C est dans ta nature et il est particulierement difficile de changer de nature ... mais pense bien a une chose, on ne vit qu une fois et la vie est trop courte pour ne pas la croquer a pleine dent.

profites du bonheur que t offre les gens qui t entoure et ignore les autres ...

j espere sincerement que tu trouveras cet équilibre.

L'équilibre est toujours là, mais instable.

C'est une tension permanente qui demande parfois trop d'efforts pour être maintenue.

Alors oui il faudrait se détacher, mais comment arrêter d'aider quelqu'un de proche sous prétexte qu'on ne va d'un coup pas bien ?

Je n'ai pas encore réussi à trouver la réponse.

Et si on arrive à apporter notre aide, le plaisir est si grand qu'il vaut toutes les drogues du monde...

Pas toujours simple d'osciller en l'euphorie et le désarroi le plus profond, et surtout réagir parfois si vite à des choses si insignifiantes...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je pense que pour ne pas te laisser envahir, il faudrait que tu te recentres sur ce que tu as de plus cher au monde, c'est à dire ton "petit bout" de femme et ton zozo.

Pour vous avoir rencontré récemment, on ressent tout l'amour que vous avez l'un pour l'autre, par ces regards furtifs posés l'un sur l'autre, ces petits gestes anodins d'une main qui touche l'autre;;;

Je pense avoir déjà franchi la limite ce qui fait que je m'exclus... Le tout est de savoir se contrôler

J'ai toujours l'impression que les émotions que je ressens sont "trop"

Bisous

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je me retrouve un peu dans ce que je lis ...... Il y a des choses dont je fais abstraction dans ma vie maintenant , car j'en suis vite affectée. Les émotions je les vis intensément, je peux en pleurer, comme en devenir euphorique. Maintenant, la recette je ne l'ai pas, j'essaie de m'accepter comme je suis pour le vivre au mieux.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant