Aller au contenu
  • billets
    117
  • commentaires
    380
  • vues
    693 759

La vie difficile des anges


213 vues

Cela vous est sans doute arrivé : vous faites une action positive pour autrui, et là patatras, on vous dit que vous êtes un ange. Cela semble flatteur ? Eh bien pas vraiment.

Bien entendu, vous êtes un humain, alors cette remarque n'est pas sérieuse, voire ironique. Mais bon, on peut imaginer une exagération du fait d'un sentiment fort de joie ou de gratitude.

La problématique me semble plus profonde. Un ange, est un être surnaturel qui n'a pas le statut de dieu. Souvent, il est considéré ne pas avoir de liberté, mais d'être une sorte d'esclave de dieu, qui par définition veut le bien. C'est donc une négation de l'individualité, de la volonté de la personne qui agit.

Vous pensez peut-être avoir fait votre action positive parce que vous aviez un désir de contribuer ? Ou bien pour avoir un retour positif ? Pour développer de bonnes relations ? Eh bien non, vous avez agit parce que cela vous a été ordonné, vous n'avez en fait pas de liberté. Votre désir de contribution est en fait une obéissance aveugle. Vous pensiez avoir un bon fond, eh bien non, vous êtes en fait servile.

Vous vouliez exprimer votre liberté de contribuer, et vous voilà les menottes à la main. Quel drôle de compliment ! Eh bien non, vous n'êtes pas un ange, et cela ne fait pas de vous un démon non plus. Vous êtes un humain, qui désire faire le bien comme il désire respirer ou manger.

Vous n'êtes pas une créature sans sexe, avec des ailes, et qui exécute les ordres de la bureaucratie divine. D'ailleurs avez-vous remarqué que dire que quelqu'un pense avoir une mission divine est souvent une critique, alors que c'est à peu près la même chose que de dire que c'est un ange.

Enfin, vous comprenez bien que l'on aura pas de gratitude pour vous mais une gratitude envers dieu, puisque cela est censé venir de lui/elle. On vous dépossède donc de votre volonté et de votre action. Voilà qui est déprimant.

Pourquoi autrui ferait cela ? Sans doute parce qu'il ne sait pas exprimer sa gratitude autrement que par les compliments. Ou encore parce qu'il ne supporte pas l'idée de recevoir d'autrui. En effet, on annule le sentiment de dette en se disant que de toutes façons, si autrui a fait quelque chose pour nous, c'était son devoir.

C'est un peu comme les gens qui disent qu'ils ont un manque à gagner. Ils prévoient qu'ils vont gagner, et quand ils ne gagnent pas, ils considèrent qu'ils ont perdu. Alors qu'en fait, ils n'ont rien perdu.

Je suis un ange ? Ah bon, qu'entendez-vous donc par là ?

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×