Aller au contenu
  • billets
    110
  • commentaires
    751
  • vues
    442 726

Le rire jaune est un rire d'oeuf


Jedino

545 vues

J'aime voyager. Voir tous ces animaux enfermés dans leurs habitudes se mouvoir chez eux, derrière les barreaux emmurés. Regardez bien ! Ne sont-ils pas mignons, à coasser et meugler ? Donc je me promène au gré des allées. Les refuges s'enchaînent et se ressembles tous. C'en devient monotone. Jusqu'au moment où l'un cherche à se démarquer, pensant là affirmer son rang : le voilà qu'il se lève, roucoulant plus fort que les autres.

Oui, vraiment, j'aime voyager. Cela permet de comprendre qu'on a beau en faire le tour dix fois ou mille, on parviendra toujours à trébucher sur une pierre qui traine là où il ne faut pas. C'est là une loi universelle. Franchement, je ne sais pas ce que je fous ici, ailleurs que chez moi. J'ai beau singer l'intérêt, je ne me convaincs pas.

Le prospectus me promettait même un dépaysement culturel ! Grand mal m'en a pris, j'y ai cru tant que ce n'était que des mots. Concrètement, voilà comment les choses se sont déroulées : je suis arrivé, je les ai vu, et j'ai compris. Nul besoin d'aller plus loin, l'affaire était pliée. Ils avaient beau mystifier leurs différences derrière des manières, ils ne faisaient rien de plus que bouffer, se démultiplier et mourir. Oh non, pas uniquement mourir d'ennui : ils tombaient à feindre la vie. Vous savez, comme les papillons qui, une fois sorti de leur isolement, se meurent peu après. C'est que la conscience a un prix, celui de comprendre qu'il n'y a rien à comprendre.

Glou glou ! Ola ! Ca existe encore, ça ? Et que ça glousse, et que ça pousse, et que ça t'en fait perdre la tête à en devenir chèvre.

Mais allons, je ne vais pas trainer, il me faut aller brouter. L'herbe est plus verte, là-bas, sur le pré d'à côté.

4 Commentaires


Commentaires recommandés

bonjour jedino

j'ai bien aimé ce petit texte sur les animaux et la nature .j'ai connu une époque ou tout était beaucoup plus naturel qu'aujourd'hui . j'étais un jeune garçon ivre de naturel et de liberté .

la vie m'à appris que rien ne dure et beaucoup de choses se transforme ou disparait .

il ne reste que des regrets que le temps qui passe n'emporte jamais .

bonne journée

Lien vers le commentaire
Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×