Aller au contenu

"..."

  • billets
    26
  • commentaires
    60
  • vues
    17 077

Premier jet


Eventuellement

424 vues

Mes posts sont des jets.

Des premiers jets, qui en resteront les derniers.

Je ne les finis pas. Ce n'est pas que j'aime leur incomplétude ou ce côté inachevé, inabouti... Je n'ai juste pas trouvé le sens qui devrait les rendre finis.

L'esprit humain est complexe dans sa virtuelle souplesse, il n'a aucune forme définie et ses étendues sont indéfinies. Nous ne pouvons pas dire qu'il est infini, car l'Homme ne peut dilater l'étendue d'un temps infiniment petit pour avoir la conscience d'une infinité d'événements. Seulement, l'esprit humain a jusqu'à présent démontré qu'il était capable de fouiller les coins les plus insoupçonnés de l'existence : La force imaginative de l'esprit ne connaît aucune mesure.

Mais tout ceci n'est qu'une excuse pour justifier la paresse qui m'étreint.

5 Commentaires


Commentaires recommandés

L'homme est en recherche... doublé d'un foutraque, heureusement il y a la femme qui tempére le génie qu'il y a en nous

faute de quoi nous resterions de doux rêveurs en quête de paradis artificiels

Bonne nuit les petits

le Musicien qui joue du pipeau

Lien vers le commentaire

Ah ah, drole de justification ^^ .

C'est dommage que tes billets restent sans fin. Ils traitent de sujets intéressants (et pour cause) bien que tout de même difficile d'accès je pense. La question de l'infinité de l'imagination de l'esprit humain est intéressante. Elle semble intuitive. Toutefois, quand on y regarde de plus près, on se rend compte que l'esprit humain a sondé et sonde encore le contre intuitif de la nature. Je suis sûr que cela fait écho dans l'esprit d'un physicien, tant il doit lui paraître impossible d'imaginer ne serait ce que l'infini. Je pense l'imagination humaine bornée par sa conception du monde. Celle ci évoluant, les bornes évoluent. La vraie question est donc de savoir si ces bornes pourraient disparaître pour laisser réellement une place infini (non bornée) à la force d'imagination. La, mon imagination rencontre une borne, et je ne sais pas répondre ^^.

Sans vouloir donner la moindre leçon, loin de moi cette idée, je pense avoir un début d'explication à la paresse qui malheureusement t'étreint. S'il n'y a pas de fin, c'est qu'il n'y a pas de début. Je pense que tes billets gagneraient, si ce n'est pas encore le cas, à s'inscrire dans une démarche plus globale et plus concrète. La physique est une science de l'observable. La meilleure manière de commencer, de donc de finir, est encore je pense de partir de l'observable pour arriver à l'observable, en tâchant en tâchant le plus possible d'isoler ce qui n'est pas observable et donc de l'ordre du concept (souvent mathématique, du moins théorique).

Au plaisir ^^

Lien vers le commentaire
Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×