• billets
    114
  • commentaires
    376
  • vues
    688 823

L'origine de la croyance en l'Enfer

existence

83 vues

La croyance dans la punition de l'Enfer n'a pas toujours existé dans les religions. Et même, l'Enfer grec était au début simplement le séjour des morts, qui était plutôt ennuyeux, ce n'est que plus tard qu'apparaitront les notions de Champs Elysées et de Tartare.

Enfer veut simplement dire "qui est en-dessous". En effet, quoi de plus naturel que de penser que les âmes des morts qu'on enterrent descendent plus profondément dans la terre, et que c'est pour cela qu'on ne les voit plus ? En d'autres termes, il s'agit avant tout d'un mot pour désigner la croyance que le souffle continue après la mort et donc que l'âme arrive quelque part.

Peut-être le constat des éruptions volcaniques faisait craindre qu'il y ait sous terre un feu à éviter, et que l'on craignait que les morts vivent mal leur mort à cause de cela. Mais comment donner un sens à cela étant donné que les morts n'ont plus leur corps pour expérimenter la souffrance ?

Il me semble que plus fondamentalement, les êtres humains peuvent avoir un désir de justice, de punition et de vengeance (les trois étant souvent confondus). Or ils constatent que des gens se conduisent de façon injuste, et ils attendent que justice soit faite. Mais les événements terrestres ne semblent pas en accord avec une telle comptabilité. De façon flagrante, des innocents souffrent autant que des personnes coupables, nous sommes tous à peu près égaux devant les aléas de l'existence, à ceci près que les personnes en haut de la pyramide sociale ont généralement une vie plus longue que les personnes en bas, que leurs actions soient morales ou immorales.

Si le désir de justice n'est pas apaisé avec la mort des gens (on peut en effet se dire que bon, cela n'a plus beaucoup de sens de vouloir punir ou récompenser les morts dans un au-delà), on peut alors désirer qu'il y ait une punition après la mort.

Cependant, et c'est là qu'est toute la subtilité à mon avis, le constat de notre impuissance à faire régner la justice sur Terre ne mène pas vraiment ou très rarement en tant que tel à la croyance qu'il y a une justice après la mort. Notre impuissance nous amène à désirer que l'on croit à cette justice surnaturelle, afin que les gens se soumettent à notre désir d'organiser le monde d'une certaine façon. Dans le fond, que cela soit vrai ou faux, si la peur de cette supposée justice suffit obtenir le comportement qu'on désir, nous ne sommes plus impuissants.

Certaines personnes croient vraiment qu'il y a une justice après la mort, et cela n'est pas étonnant puisque des gens leur ont assuré avec une grande conviction, que cela était ainsi, afin de combler leur impuissance.

Heureux les simples d'esprits.


   Alerter


2 Commentaires


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant