• billets
    3
  • commentaires
    12
  • vues
    23 502

J'emmerde.

Nezyn

119 vues

J'emmerde toutes ces putes qui se font défoncer par 30 keums et qui s'empressent de sortir toute fière de leur bukkake la bave aux lèvres pour donner des leçons de sexualité à la terre entière.

Tout ça parce que dans l'hypersexualisation de notre société, on a fait croire à ces petites connes écervelées que nourrir sa névrose obsessionnelle en se faisant trouer la viande le plus violemment possible, c'est être au sommet de la hiérarchie féminine du 3eme millénaire.

Résumé de cet article : Il faut que j'arrête mon abonnement Bangbros.


2 personnes aiment ça


9 Commentaires


Ma foi, t'as l'air très en forme.. :D

Mais oui, arrête ton abonnement! :smile2:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

je n'ai jamais été au putes de ma vie ,mais je les respectes car elles sont les infirmieres des malades sexuels du monde entier .

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'crois qu'en bon français on doit dire "en se faisant trouer la viande", ce qui sous entend que c'est la leur, suivant la règle "j'ai mal au bras" et pas "j'ai mal à mon bras". M'enfin faut vérifier.

Sinon je partage ton combat quoique, à mon avis, tu devrais plutôt t'insurger contre des personnes qui méritent attention. Là, on dirait le défoulement d'un impuissant. Les personnes méprisables ne valent pas qu'on parle d'elles. Même si c'est jouissif.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
"là, on dirait le défoulement d'un impuissant."

Typiquement le genre de réaction prévisible et conditionnée par l’environnement ambiant.

Forcément dans une société qui a résumée les rapports sexuels à un sport, à une performance (performance physique, performance dans l'immoralité), si on s'oppose d'un iota à celle ci, on est catalogué de niais ou d'impuissant, c'est logique.

"Les personnes méprisables ne valent pas qu'on parle d'elles. Même si c'est jouissif."

Ah, donc on ne peut pas dénoncer les personnes méprisables, ok, mais au nom de quoi ?

Et si on ne peut vraiment pas le faire, qu'est ce que tu fais sur mon billet, à dire que tu partages mon combat ?

Y'a comme un petit paradoxe.

Sinon je tiens à rappeler que mon blog est à prendre au 36eme degré.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité nietzsche.junior

Posté(e)

moi aussi j emmerde ces 30 keums qui défoncent ces putes ... etc etc ..

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Se complaire dans le mépris, c'est tourner en rond. C'est tout ce que je dis. Et je suis logique quand je dis être d'accord avec l'idée, sans trouver ta façon de la défendre d'une grande intelligence.

Je pourrais te trouver conditionné d'ailleurs, à réagir de façon épidermique à ce qui te déplait, au lieu de prendre du recul.

Mais puisque tout ce que tu dis ici doit être pris au 36ème degré alors, c'est la fête, rien n'est à prendre au sérieux et tu m'as d'ailleurs répondu pour rien.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Atalio> Y'a déjà une grosse différence entre critiquer une personne qui se complaît dans le mépris et interdire de parler d'une personne sous le simple prétexte qu'elle est méprisante.

Et d'ailleurs, pourquoi se complaire dans le mépris serait tourner en rond ?

Et je suis logique quand je dis être d'accord avec l'idée, sans trouver ta façon de la défendre d'une grande intelligence.

Non tu n'es en rien logique, tu dis qu'on a pas à parler des personnes méprisables, et tu en parles. Donc c'est illogique, point. Et le fait de te rattraper aux branches à la dernière minute en faisant croire que tu parlais du degré d'intelligence de mon argumentation, donnera aucune crédibilité à tes propos.

Je pourrais te trouver conditionné d'ailleurs, à réagir de façon épidermique à ce qui te déplaît, au lieu de prendre du recul.

Mais justement contrairement à toi (qui justifie ma réaction par une déficience érectile) j'ai pris énormément du recule : j'ai appuyé mon propos sous le prisme sociologique. D'ailleurs je t'invite également à me dévoiler le conditionnement sociétal qui a provoqué ma réponse.

Mais puisque tout ce que tu dis ici doit être pris au 36ème degré alors, c'est la fête, rien n'est à prendre au sérieux et tu m'as d'ailleurs répondu pour rien.

Mon jugement initiale (enfin mon mépris) sur les "bouffeuses de bites donneuses de leçon" n'est pas vraiment à prendre au sérieux. Mais l'argumentation qui en découle pour appuyer ce jugement (ce qui est le plus important), lui est sérieux dans sa cohérence (du moins je l'estime). J'aurais du le préciser.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

" J'emmerde toutes ces putes

[...]

faut que j'arrête mon abonnement Bangbros. "

Me suis toujours demandé comment les scatophiles font, en solitaire, pour assouvir leurs penchants devant une vidéo porno : dommage pour moi, ce billet ne répond pas à mon interrogation.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant