• billets
    187
  • commentaires
    1 386
  • vues
    770 912

Les feuilles joufflues de l'automne

konvicted

102 vues

Les feuilles joufflues de l'automne

Rouges comme mes joues sur lesquelles Éole

Dépose une bise, la plus froide qui soit,

Plus froide encore que la dernière de toi ;

Rouges comme mes joues, les feuilles dégringolent,

Délaissant leur arbre, sûrement à jamais,

Reconnaissant pourtant croire encore m'aimer.

Trempées comme mes joues sur lesquelles roulent

Les durs crachats de Zeus se déversant du toit,

Bien moins ardents que mes larmes pensant à toi ;

Trempées comme mes joues, les feuilles dégaroulent

Sur le triste pavé de la ville enrhumée,

Malade à la vue de notre idylle inhumée.

Alors que Zeus gronde, qu'Éole s'époumone

A aider la chute des organes caducs,

Provisoires comme le bonheur sur sa nuque

Violemment renversé en cette nuit d'automne,

Les genoux à terre, mes deux joues s'abandonnent

A ouvrir les vannes ; ma fierté leur pardonne !


   Alerter


5 Commentaires


Commentaires recommandés

N'empêche, tu me rends presque nostalgique! Ca sonne bien. Fût un temps, j'y arrivais presque aussi bien aussi.

Vraiment, de peur de dire n'importe quoi, je n'irai pas commenter à nouveau, mais c'est good :bo:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le vieux vin s'est anobli dans un fût ; le vieux vain, dans un "fut".

Ça ne veut rien dire, me diras-tu, et tu auras probablement raison. Mais ce que cette phrase capillotractée essaie de dire, c'est qu'on a tendance à trop valoriser le passé par rapport au présent ; "il est toujours joli, le temps passé", chantait Brassens. Il n'y a pas de raison que tu ne sois plus capable de faire ce que tu faisais tantôt (mon Dieu, un belgicisme !) naguère. wink1.gif

Il n'y a pas de commentaires bêtes, il n'y a que des silences regrettables. Retiens ça pour le prochain mariage auquel tu assisteras : pour mettre de l'ambiance, il ne faut sûrement pas se taire à jamais.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Plus je lis des mots compliqués, plus je me sens bête.

M'enfin!

C'est vrai! Si ce n'est qu'il manque quelque chose au présent que le passé a englouti. Comme un ventre dans lequel ne ressort que trop rarement ce qu'on y met!

Et, sans doute. J'y songerai, au prochain mariage, alors!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Comme un ventre dans lequel ne ressort que trop rarement ce qu'on y met!

Constipé ?Chouette texte sinon konvikted. "Feuilles joufflues" ça m'a fait marrer.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant