Aller au contenu
  • billets
    187
  • commentaires
    1 386
  • vues
    773 007

Ma gonzesse est une p...

konvicted

106 vues

Ma gonzesse est une pute

Ma gonzesse, c'est une pute,

Me proposa d'une voix forte

Vingt euros contre une turlute ;

"Combien pour que je vous escorte

Mademoiselle jusqu'au bar ?"

Bouche bée, la jeune Venus

Rangea volontiers ses nibards,

Me remercia pour son a...

N'eussent-ils pas été bornés,

Ses chalands auraient avant moi

Trouvé au fond de ses cornées

Infiniment plus que la joie

Libidineuse d'une nuit ;

Je l'ai bien compris et depuis...

Ma gonzesse, c'est une pute,

Moi, je m'allonge, mais faut voir

Les sommes que je lui impute

Pour qu'elle veuille bien s'assoir ;

Équipée de ses accessoires,

Un bloc-notes et un stylo,

En se faisant la psy d'un soir,

Elle s'essaie au dur boulot

De supporter mes jérémiades,

Et même de solutionner

Les problèmes qui, par pléiades,

Ont tendance à s'additionner

Dans mon pauvre esprit grabataire ;

Je ne peux alors plus le taire...

Ma gonzesse, c'est une pute,

C'est avant tout pour les kopeks

Et non pour moi, je le suppute,

Qu'elle veut bien sortir avec

Moi qui suis cela dit patient ;

Elle m'accompagne au ciné,

En promenade, au restaurant

Et, quand on m'invite à dîner

En famille, elle y est encore ;

Mais pas question de s'adonner

A la fusion de nos deux corps,

Du moins pas avant le beau jour

Où ell' le fera par amour.


   Alerter


3 Commentaires


Commentaires recommandés

C'est vulgaire :sleep:

Cela dit, c'est tourné tout autrement que ce qu'on pourrait penser. Enfin, je trouve. Parce qu'en fait, tu ne parles pas d'une p... (n'est-ce pas?) à proprement parler, mais une p... (n'est-ce pas aussi?) qu'on pourrait dire, disons, d'esprit.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est tout le contraire de ce que je voulais dire. Soit tu as compris de travers et tant pis, soit je me suis mal exprimé et ça me fait chier. mellow9wl.gif

Dans l'idée, le titre se veut suggérer que "ma gonzesse" n'est effectivement pas une prostituée mais plutôt que le terme "pute" est employé en tant qu'insulte (infondée), ce qui est profondément vulgaire. Le corps du poème, en revanche, a l'audace de penser inverser la misogynie du titre en présentant une véritable prostituée - auquel cas le terme "pute" est employé en sons sens premier et n'est pas vulgaire, du moins pas à mes yeux - dont je veux faire ma véritable gonzesse - je est un autre - ; en attendant, je la paie pour qu'elle prétende l'être.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité