echoo Blog

  • billets
    26
  • commentaires
    87
  • vues
    272 420

Les "You-You" de mme "Jeronimo"

echoo

187 vues

- Les "you you" de mme "Jeronimo":

La matinée est assez avancée et le "douar" semble encore endormi malgré les quelques panaches de fumée blanche qui s'échappe de certains foyers,accompagnée par l'odeur des beignets chauds qui embaume l'air humide de cette journée hivernale.Il pleut depuis trois jours et le mauvais temps persistera juqu'à la fin de la semaine, avec des chutes de neige annoncées sur les massifs montagneux à partir de 800 métres.

Le douar parait émerger d'un autre âge , comme un fantome, dans ce brouillard matinal qui rend l'atmosphére habituelle encore plus dense,plus pesante ,plus monotone pour donner une impression de calme et de sérénité.En apparence seulement, pour quelqu'un qui ne connait pas le douar et les secrets de ses "arriéres boutiques"..En réalité,comme tous les jours que Dieu fait,le douar se voit tiré de son sommeil paradoxal ,trés tôt ,bien avant l'aube, été comme hiver, par les hauts parleurs de la mosquée pour inviter les fidéles à la priére de l'aube.

Comme un rituel bien huilé, l'imam "sidi-cheikh " est déjà debout à quatre heures pour faire ses ablutions avant d'appeler les fidéles à le rejoindre pour prier. Il tapote d'abord avec son doigt crochu sur la membrane du micro pour faire "tousser" le haut parleur, puis tousse à son tour un bon coup pour amorcer son gosier, avant de lancer son premier refrain qui déchirera brutalement le silence de la nuit et faire écho sur la montagne voisine. "sidi- cheikh" a appris cette technique des "tic" au souk en reproduisant les mêmes gestes, captés auprés du marchand d'insécticides et autres produits douteux "fabrication maison".

Le charlatan du souk met d'abord son porte-voix sur la position "on" , puis tapote avec son indéxe sur le micro pour l'amorcer,tousse un bon coup avant de commencer à débiter sa propagande commerciale vantant l'efficacité de ses produits sur un tas de bestioles, tels que rats,moustiques,mouches etc..Tous ses gestes techniques n'ont pas échappé à l'oeil attentif et avérti de "sidi-cheikh" qui a tout enregistré dans sa mémoire.

Une fois son office de l'aube et du matin terminés, " sidi cheikh" bien enveloppé dans sa djellaba, rejoint furtivement son "gite" pour ratrapper son sommeil à la chaleur du lit conjugal ,avant de reprendre de nouveau son refrain , plus tard vers midi.

Si l'esprit salafiste obtu de "sidi-cheikh" trouve son bonheur dans ce rituel nocturne , il n'en est pas de même de "Jeronimo" et de sa "skaw " qui sont tirés brutalement de leur profond sommeil par les deux appels lancés l'un aprés l'autre à 30 mn d'intervalle .

"Jeronimo" a beau se plaindre auprés de son voisin en kamis pour le supplier de baisser quelque peu son ampli,pour le laisser tranquillement dormir :dort: mais rien n' y fit . "L'enturbanné",en bon islamiste fondamentaliste qui se respecte et qui ne respécte pas les autres, n'entendait pas le son de sa propre voix de la même oreille, ni sur la même longueur d'ondes. En effet,ce qui est douce parole divine servie à hautes décibels pour l'un , n'est que vacarme et tapage nocturne intenable pour l'autre qui perd une bonne portion de son sommeil récupérateur avant d'aller travailler dure pour gagner sa croute.

La situation ne se présente pas de la même maniére pour "sidi-cheikh " dont les mains moites n'ont jamais manipulé d'outils de travail en dehors de la fourchette et de la cuillére pour déblayer avec ardeur dans un plat de couscous ,surtout quand il est servi "au frais de la princesse" à l'occasion d'une "waada" (offrande) donnée par les bienfaiteurs. La " waada" a toujours constitué l'occasion rêvée et une aubaine tombée du ciel , pour "sidi cheikh" qui n'hésite pas un instant à défaire un peu plus les pans de sa gandoura pour donner plus d'espace à son appareil digestif et profiter au maxi de la "manne" servie par la providence.

Une fois bien rassasié,il dépose un "hamdou ellah" (louange à Dieu) en guise de bénédiction pour remercier son bienfaiteur. Il improvise un dernier rote, et quitte les lieux en épaulant machinalement de sa main droite les pans de sa djellaba pour rejoindre comme de rien n'était , ses " quartiers" peinards pour bien digérer.

Trop tôt pour se lever et trop tard pour dormir,le couple "Jéronimo" souffre le "calvaire de l'aube" et se trouve perturbé dans son sommeil .Dans la chaleur de leur couche douillette qui les protége du froid hivernal, ils ont trouvé l'occasion idéal de s'échauffer mutuellement un peu plus pour se faire réciproquement plaisir en pratiquant leur propre rituel.Tout se déroulait parfaitement bien et comme d'habitude , jusqu'au jour oû madame "Jéronimo" poussa malgré elle ses premiers " you-you" interminables pour clôturer en apothéose sa libido. .Portée par la densité de l'air frais matinal,l'onde de choc du "you- you jouisseur" retentit dans les oreilles chastes de "l'imam polygame'' et de ses trois femelles, avant de se dissoudre progressivement dans l'air, comme un sucre dans la tasse du café matinal qui embaume les chaumiéres alentours.

Le couple "Jeronimo" qui n'avait rien à piper avec les tabous et autres "carcans" en vigueur au douar, vient d'affiner son propre rite sexuel pour emboiter le pas aux appels du haut parleur qui lui donne le "top chrono" pour se pratiquer et trouver son bonheur sous la couette.

Faut entendre les " you you" joyeux et colorés lancés du fond du coeur par la "skaw" ;une véritable tenor cette mme "Jeronimo". " Une belle jument amoureuse qui aime être chevauchée sans selle ,ni harnachement pour donner libre cours à tous ses instincts naturels et hennir joyeusement de plaisir charnel. Une véritable chevauchée fantastique pratiquée et assumée dans les régles de l'art devant Dieu et ses créatures.

Confronté à cette nouvelle situation pour le moins inédite,l'esprit du "salafiste polygame" n'arrive pas à digérer ces "you- you", surtout dans la mesure oû ses trois femelles commencent à s'échanger des regards pleins de complicité et d'envie.Chacune désire "recevoir" un peu plus d'égards pour concurrencer mme "Jeronimo". Il n'en fallait pas plus pour que "le cheikh polygame" se décidât à sortir de son silence pour tenter de brider les ébats de ses voisins :

- Parait que c'est toujours la fête chez vous et çà commence trés tôt le matin ? lance t'il un jour ,avec ironie à la face de "Jeronimo".

-Oui, l'avenir appartient à ceux qui bz tôt .,pour donner le bon exemple à ceux qui dérangent les autres dans leur sommeil sacré.

- Je ne trouve pas du tout votre attitude correcte ,vous devriez le faire avec discrétion totale tel que recommandé par la morale qui doit guider les rapports homme-femme...

- C'est notre façon d'annoncer la naissance du jour comme le fait à l'aube le coq du voisin, et sans haut parleur.Quoi de plus naturel que de crier sa joie pour annoncer avec amour l'aube naissant, pour bien commencer sa journée dans la bonne humeur :yahoo: ?

-Oui je vois oû tu veux en venir .Tu oublies que le haut parleur diffuse au loin la parole sacrée, mais les you-you lancés par une femme sont contraires aux moeurs qui préconisent à la femelle de parler à voix basse pour ne pas tenter le diable.

- Faut pas faire d'amalgame ,ce ne sont ni des paroles,ni des appels ; c'est un simple "you you" d'amour,chanté par l'amour ,porté par l'amour et transmis par amour comme un message sacré ..Et bientôt, je brancherai un ampli sous la couette pour nous faire plaisir et partager notre fête avec tout le douar. tu piges ?!

- "allah yahdik" ( que Dieu te guide), que Dieu te raméne à la raison !

- Ameeen.!!

Depuis le jour où les premiers "you you" ont été lancés,les oreilles du douar restent branchées attentivement à l'écoute comme des radars, pour capter le moindre gémissement qui s'echappe de la chaumiére du couple "des Jéronimo", pour tirer les conclusions qui s'imposent en pareille situation.

Et comme dans tout petit douar qui se respecte,les petits faits sont amplifiés pour atteindre trés vite les oreilles indiscrétes qui n'attendent que la moindre occasion pour rompre l'ennui et améliorer le menu de la discution monotone quotidienne.

Mon amie "Chignole" ,s'est réveillée ce matin de bonheur pour aller glaner les derniers ragots auprés de son réseau d'information dont la voisine "Nazie" et sa cousine "bakhta" à qui rien n'échappe.

-Parait que mme "Jéronimo" a encore récidivé ce matin malgré le froid matinal ?. :rofl: ... ha ha ha ha

-Parait que c'est la " rosée" du matin qui fait saliver "l'escargot" pour le faire sortir de sa "coquille"..... hi hi hi hi

-Parait que la "tri- partite" de l'enturbanné" s'est réunie d'urgence pour exiger plus d'ardeur dans le partage des nuits tel que prescrit par le code de la polygamie...ha ha ha ha..

-Parait que sa batterie l'a laché en plein course, au point où l'ordre du tiércé a été faussé ...hi hi hi hi hi

- et c'est elle ,"Zina" , le n°3 qui le dit....ha ha ha ha ha

-Parait que "Jéronimo" est directement branché sur le secteur, en plus de sa batterie de reserve ...hi hi hi hi,

- et c'est "youyou" qui le crie haut et fort...ha ha ha ha ha

-Parait que "Chkoupy " le chien de garde a déserté son poste à l'aube ,pour faire une "garden party" avec "Niaka" l'anglaise,la cousine germaine à "Laika" la cosmonaute soviétique... hi hi hi hi

-Parait que le duo a été surpris en plein préliminaires par "l'enturbanné ", et que le couple a esquivé in extrémis la boite de chique et les claquettes "made in china" lancées par le macho qui dénit même aux animaux le droit de bz... ha ha ha ha

-Parait que le "twin" s'est tiré d'affaire grace à son reflexe pavlovien et que ce n'est que "party" remise...ho ho ho ho

-Parait que "chkoupy" n'a pas cessé "d'hurler" sa douleur toute la nuit à cause du couscous navets qu'on lui a servi au diner pour lui remuer l'estomac....hi hi hi hi

-Parait que "Chkoupy" a snifé avec insistance le "percolateur" de "Bakhechich" le mouton pour vérifier si ce n'est pas un travesti déguisé pour passer incognito et faire des siennes dans la chambre à coucher de son maitre.. :rofl: .. Ha ha ha ha

Pour être au parfum de ce qui se passe au douar, et même ce qui se trame derriére son propre dos,les services de "Chignole" et de son réseau d'information sont incontournables.Chaque geste, un simple bruit de moteur qui démarre ou s'arrête,un chien qui aboie, un coq qui chante à l'aube ou qui oublie de le faire,une odeur de musc laissée au passage par un islamiste... constituent autant d'indices qui sont analysés, décortiqués,triturés et amplifiés avant d'être colportés ou classés dans la mémoire du douar.

Tout est codifié par "l'esprit du douar" : une fenêtre grande ouverte ou férmée, vous invite à débrider votre passion ou bien à ne pas perdre votre temps.Une robe verte ou une toute autre étoffe de cette couleur vous autorise à rapprocher un peu plus votre museau de la chose interdite.Par contre,un habit rouge vous prévient du danger imminent et du risque de recevoir une piqure à la place du miel convoité.

Dans tout ce foutoir,les tabous et " l'esprit du douar" ont fait que tout est entendu et arrangé sur le dos de la femme et à son seul détriment.Elle est interdite d'expression et son champ d'évolution est limité entre la cuisine pour faire la popote et la chambre à coucher pour procréer et s'occuper de la marmaille.L'ordre médiéval a laissé des traces et des reflexes conditionnés difficiles à éffacer dans la mémoire collective du douar.Tout un état d'esprit qui fait force de loi.Tandis que "elles" triment,"lui" reste allongé de tout son long sur un tapis comme un "nabab", le bras en béquille pour soutenir sa tête avec la main gauche,la droite égrainant le chapelet, et l'oeil aux aguets pour surveiller de prét les vas-et-viens des femelles affairées sans répit pour le servir.

"C'est le Créateur seul qui pourvoie ses créatures en prévoyant d'avance leur part bien avant leur naissance" , aime t-il à le rappeler assis en tailleur pour troquer sa "baraka" maraboutique en contre partie des offrandes qui lui perviennent à domicile. Et son ami " hadj soupirou" en sait quelque chose et comment tirer profit de l'état d'esprit du douar" pour exploiter la crédulité des pauvres bougres. Dés son retour du pélerinage, il prétend avoir aperçu en chaire et en os ,le défunt marabout du douar que "Dieu aie pitié de son âme", qui déambulait au milieu de la foule des pélerins .

"Hadj Soupirou" ajoute encore du sien pour dire sans géne, à la face des auditeurs ébahis : "Pour honorer cette vision, j'ai acheté 1 kg de dattes pour les destribuer aux pauvres .Une fois arrivé dans ma chambre d'hotel,j'ai constaté que la quantité de fruits a miraculeusement doublé de poids .J'ai conclu immédiatement que la" baraka" de notre vénérable marabout ,"que Dieu aie pitié de son âme", y est pour quelque chose dans ce miracle, et continue de se manifester encore malgré son absence".

Pour donner plus de crédit aux allucinations de son ami "hadj soupirou", "sidi -cheikh" ne manque aucune occasion pour rappeler dans ses prêches ce miracle tout en ajoutant sa fameuse formule "la haoulata, wa la gouata ila bi ellah el ali wa el adhim" (aucun mouvement,action sans Ellah le trés haut et le puissant) pour donner la divine caution à sa propagande.

Il n'a pas fallu longtemps pour que ses "visions miraculeuses" fassent le tour des chaumiéres pour coloniser les esprits naifs du douar. Deux vielles ,toujours les mêmes, qui croient à tous les "bobars mystiques "se présentent de bon matin ,les mains chargées de dons ,auprés de madame "soupirou", pour troquer leur biens contre la "baraka" du "hadj visionnaire".

Madame "soupirou" ,en "hadja" bien avisée ,distribue respéctivement à chacune de ses bienfaitrices deux bises bien sonores :air_kiss::air_kiss: ,avant de s'empresser de prendre possesion des offrandes dont un coq rouge et une poule bien dodue.Le sourire orné d'une dent de 18 carats affiché par la "hadja" en dit long sur son degré de satisfaction face une telle aubaine.

Le panache de fumée qui s'est dégagé le soir même de la chaumiére des " soupirou" ainsi que le tapis de plumes qui recouvre le bord du petit pont pour polluer un peu plus le cours d'eau , sont autant d'indices probants , assez suffisants pour permettre à mon amie "Chignole" de conclure sans se tromper, que "hadj soupirou" a véritablement hérité de la "baraka" du défunt marabout pour féstoyer porte close avec "hadja" et leur "marmaille".

Le landemain à l'aube,le chant du gallinacé manquai cruellement à l'appel dans le douar ; sans parler des poules qui n'ont pas levé leurs queues depuis que le "gaulois au beret rouge" a été arraché brutalement de sa "baise-cour" pour remplir la marmite des "soupirous".

echoo.jpg


   Alerter


4 Commentaires


Commentaires recommandés

....... j' ai pas compris la fin...le dessin m'a fait trop rire :-))))))))

Salut Eklipse ! § en décodé = " les "nanas poulettes" ont perdu brusquement leur "mec", le coq "Gaulois à la créte rouge" qui faisait le bonheur de la basse-cour (bz-cour) :smile2:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant