Aller au contenu

Lettre À Monsieur Diderot le 2 mars 1758....

Noter ce sujet


Netra

Messages recommandés

Membre, 100ans Posté(e)
Netra Membre 1 695 messages
Forumeur vétéran‚ 100ans‚
Posté(e)

Je suis un méchant homme, nʼest-ce pas? Vous en avez les témoignages les plus sûrs ? cela
vous est bien attesté ? Quand vous avez commencé de lʼapprendre, il y avait seize ans que jʼétais
pour vous un homme de bien, et quarante ans que je lʼétais pour tout le monde. En pouvez-vous
dire autant de ceux qui vous ont communiqué cette belle découverte? Si lʼon peut porter à faux
si longtemps le masque dʼun honnête homme, quelle preuve avez-vous que ce masque ne
couvre pas leur visage aussi bien que le mien? Est-ce un moyen bien propre à donner du poids à
leur autorité que de charger en secret, un homme absent, hors dʼétat de se défendre? Mais ce
nʼest pas de cela quʼil sʼagit.
Je suis un méchant: mais pourquoi le suis-je? Prenez bien garde, mon cher Diderot, ceci
mérite votre attention. On nʼest pas malfaisant pour rien. Sʼil y avait quelque monstre ainsi fait,
il nʼattendrait pas quarante ans à satisfaire ses inclinations dépravées. Considérez donc ma vie,
mes passions, mes goûts, mes penchants. Cherchez, si je suis méchant, quel intérêt mʼa pu
porter à lʼêtre? Moi qui, pour mon malheur, portais toujours un coeur trop sensible, que
gagnerais-je à rompre avec ceux qui mʼétaient chers? A quelle place ai-je aspiré, à quelles
pensions, à quels honneurs mʼa-t-on vu prétendre, quels concurrents ai-je à écarter, que mʼen
peut-il revenir venir de mal faire? Moi qui ne cherche que la solitude et la paix, moi dont le
souverain bien consiste dans la paresse, lʼoisiveté, moi dont lʼindolence, les maux me
laissent à peine le temps de pourvoir à ma subsistance, à quel propos, à quoi bon mʼirai-je
plonger dans les agitations du crime, mʼembarquer dans lʼéternel manège des scélérats?
Quoique vous en diriez, on ne suit point les hommes quand on cherche à leur nuire; le méchant
peut méditer ses coups dans la solitude, mais cʼest dans la société quʼil les porte. Un fourbe a de
lʼadresse du sang-froid; un perfide se possède, ne sʼemporte point. Reconnaissez-vous en moi
quelque chose de tout cela? Je suis emporté dans la colère, souvent étourdi de sang-froid. Ces
défauts sont-ils le méchant? Non sans doute; mais le méchant en profite pour perdre celui qui
les a.
Je voudrais que vous pussiez aussi réfléchir un peu sur vous-même. Vous vous fiez à votre
bonté naturelle; mais savez-vous à quel point lʼexemple, lʼerreur peuvent la corrompre?
Nʼavez-vous jamais craint dʼêtre entouré dʼadulateurs adroits qui nʼévitent de louer
grossièrement en face, que pour sʼemparer plus adroitement de vous sous lʼappât dʼune feinte
sincérité ?



Jean-Jacques Rousseau.

Modifié par Netra
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Netra a modifié le titre en Lettre À Monsieur Diderot le 2 mars 1758....
Annonces
Maintenant
Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 9 714 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

:pap:   Ce bon Rousseau et son "bon sauvage "  , non , pas vraiment méchant , mais un peu à l' ouest .....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
Phylou Membre 5 520 messages
Maitre des forums‚ 66ans‚
Posté(e)

Un peu de contexte serait le bienvenu.

Qui est l'auteur, pourquoi écrit-il cette lettre, Diderot a-t-il répondu ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 74ans Posté(e)
Blaquière Membre 15 711 messages
Maitre des forums‚ 74ans‚
Posté(e)
Le 19/03/2022 à 11:56, Maurice Clampin a dit :

:pap:   Ce bon Rousseau et son "bon sauvage "  , non , pas vraiment méchant , mais un peu à l' ouest .....

Finalement, le bon sauvage de Rousseau c'est un peu Adam et Eve avant que le serpent leur enseigne l'existence du bien et du mal.

(D'accord, je sais que c'est des blagues au niveau littéral.)

On se fout de Rousseau, mais tout animal est un bon sauvage...

Pas de bien, pas de mal juste sa survie...

Qui peut le lui reprocher ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Gremlyne
Invités, Posté(e)
Invité Gremlyne
Invité Gremlyne Invités 0 message
Posté(e)

Les crises mystiques de l'adolescence, la révolte magnifique qui nous fait douter de la voie tracée par d'autres, un jour, nous nous en éloignons et décidons de payer une dette imaginaire à la société, nous acceptons de mourir à nous-mêmes. Et la plus grande supercherie c'est que de cette mort-là, personne ne s'i en inquiète. Au contraire, on la guette, on l'accueille, on la récompense. (Daniel Odier)

Modifié par Gremlyne
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 32ans Posté(e)
Éphron Membre 414 messages
Forumeur alchimiste ‚ 32ans‚
Posté(e)

Rousseau était un homme d'une grande sensibilité, une sensibilité à fleur de peau que l'on peut contempler pour notre plus grand plaisir dans le style somptueux de sa prose. Mais, cette sensibilité, couplée aux revers de la fortune et à la discorde d'avec ses pairs philosophes, lui ont donné un goût prononcé pour la solitude qui n'a fait que s'approfondir avec le temps et l'âge ; il s'en explique à sa manière dans son œuvre dernière et posthume que sont Les Rêveries du promeneur solitaire. Or, peut-on dire d'un homme qui se refuse à la compagnie de ses semblables qu'il est un homme méchant ? Rousseau l'était-il ? Certainement pas, comme il le démontre très bien dans cette lettre. Il était seulement un homme au cœur beaucoup trop sensible pour souffrir la société des hommes, toujours si iniques et cruels entre eux.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×