Aller au contenu

Tarn-et-Garonne : un employé municipal de Montauban interpellé par la DGSI et visé par une enquête du parquet antiterroriste.

Noter ce sujet


goods

Messages recommandés

Animateur, Posté(e)
goods Animateur 35 581 messages
Posté(e)

Tarn-et-Garonne : un employé municipal de Montauban interpellé par la DGSI et visé par une enquête du parquet antiterroriste.

image.png

Suspecté d’appel à la violence à caractère antisémite et raciste via une messagerie cryptée, un fonctionnaire de la mairie de Montauban a été interpellé et placé en garde à vue par les services de la DGSI, ce mardi 16 novembre. Des armes de guerre auraient été retrouvées au domicile du suspect qui appartiendrait à la mouvance radicale de l'ultradroite survivaliste. Le parquet national antiterroriste (PNAT) à Paris a ouvert une enquête pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "provocation directe à un acte terroriste". 

Arrivés discrètement de leur siège à Levallois-Perret, des agents de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont procédé, à un coup de filet à Montauban, très tôt ce mardi matin. Dans leur collimateur, un Montalbanais de 46 ans qui appartiendrait ou serait un sympathisant de la mouvance radicale de l’ultradroite survivaliste.

Source et suite de l'article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Animateur, Posté(e)
goods Animateur 35 581 messages
Posté(e)

Deux militants d'ultradroite exhortant à des «actions violentes» interpellés dans le Sud-Ouest.

image.png

«Plusieurs dizaines d'armes de toutes sortes, ainsi que du matériel entrant dans la composition d'explosifs» ont été découverts lors de perquisitions.

Deux militants de la mouvance d'ultradroite qui appelaient à des «actions violentes» ont été interpellés mardi 16 novembre, l'un à Montauban (Tarn-et-Garonne) et l'autre en Gironde, puis placés en garde à vue, a appris l'AFP mercredi 17 novembre de source proche du dossier. Les deux hommes, repérés par des échanges sur messagerie cryptée, ont été interpellés par les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-on ajouté de même source, précisant que «plusieurs dizaines d'armes de toutes sortes, ainsi que du matériel entrant dans la composition d'explosifs» avaient été découverts lors de perquisitions. Les deux militants échangeaient pour effectuer des «achats d'armes», a précisé la source policière.

Source et suite de l'article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×