Aller au contenu

De l'importance de la foi

Noter ce sujet


Messages recommandés

Nouveau 22ans Posté(e)
B3renger Nouveau 2 messages
Baby Forumeur‚ 22ans
Posté(e)

Bonjour,

Je voudrais vous demander si vous connaissiez des livres ou des auteurs parlant de l'importance de la foi. Je ne parle pas de la foi en une religion particulière, mais du concept abstrait de la foi, que je définis comme une croyance invérifiable que l'on accepte et que l'on conserve. J'imagine que beaucoup de philosophes ont traité de ce sujet là. Ce que je voudrais, ce serait savoir ce qu'ils disent sur les raisons pour lesquelles avoir une foi - pour n'importe quoi : la vie en général, l'amour, le progrès, les autres - est essentiel pour vivre heureux et de façon non précaire. Je pense à la théorie du "mauvais génie" de Descartes : après tout, rien ne nous dit que ce que nous percevons est bien réel, et l'on pourrait très bien être un cerveau coincé dans une cuve provoquant chez nous des illusions. Le seul moyen de vivre est alors d'avoir la foi que ce n'est pas le cas, sans jamais pouvoir le prouver. Personnellement, j'ai foi en notre vouloir-vivre, déclaré absurde par Schopenhauer : je me dis qu'il existe au contraire un sens à la vie, je ne dis pas rechercher le bonheur ou quoi que ce soit, mais que si notre "vouloir-vivre" existe, c'est bien parce qu'il existe quelque chose que chaque être vivant recherche instinctivement et que nous finirons bien par trouver un jour, par l'évolution et par le progrès de la science. J'ai aussi foi en l'importance des nations, et en nos valeurs républicaines ; et j'ai beau raisonner, lorsque j'arrive au bout, à la première justification de mes convictions, ça coince, je suis piégé, parce que s'il n'y a pas de Dieu, il n'existe pas d'autorité suprême pour dire ce qui est bien ou mal, et il devient impossible de justifier quoi que ce soit (je sais que c'est discutable, mais le but est juste de vous expliquer pourquoi je pense que la foi est importante, étant donné qu'elle permet d'asseoir ses convictions sur quelque chose et de donner une impulsion initiale, précédant le raisonnement).

Donc voilà, tout ça est pour moi juste une intuition un peu brouillonne, et c'est pour ça que je me tourne vers vous, en espérant que vous pourrez me donner quelques pistes bibliographiques et réflexives sur le sujet de la foi - et encore une fois, je ne parle pas de Dieu, mais si un philosophe utilise Dieu comme exemple pour parler du concept de foi et de son importance de façon abstraite, ça me convient aussi. Il y a un livre qui m'intéresse, celui de François-Xavier Bellamy intitulé Demeure, et qui parle de l'importance de la lenteur, de ce qui persiste à travers le temps. Ca me semble plus ou moins en phase avec mes convictions, et je me dis que ça pourrait m'éclairer, je ne sais pas ce que vous en pensez - mais plus largement, je suis ouvert à toutes les propositions de philosophes et d'essayistes, ou à vos propres pensées.

Merci d'avance et j'espère que vous passerez une bonne soirée.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 51ans Posté(e)
fidel castor Membre 2 542 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

la foi est a la foi simple et complexe ... et je t'avoue que je connais pas trop de références sur ce thème qui soit vraiment intéressant ... il y a plusieurs choses

 

croire est une opinion sur ce que tu sais pas ... notre cerveau fonction a l'approximation et les biais cognitifs sont nombreux ... une des questions est vaut mieux il être dans l'illusion (de croire et avoir la foi) et être heureux (car dans l’espérance du vie éternelle dans un monde parfait avec nos êtres aimés et j'en passe) ou lucide (si Dieu existe pas) et malheureux (car on fini dans le néant la vie a pas de sens et j'en passe) ... un constat important est aussi que notre instinct de survie nous pousse a vouloir vivre alors que notre nature humaine est mortelle donc en contradiction avec cet instinct ...

 

ce qui est sur c'est que croire en Dieu te pousse a réfléchir sur ta vie ce qui est bien mais les fanatiques nous montrent aussi que au lieu de s’élever intellectuellement on peut devenir un fou furieux a coté de la plaque ...

 

parlant philosophie pour Platon le désir est souffrance car on désir que ce que l'on as pas et quand on l'as on s'en désintéresse puisque cela ne nous manque plus et de l'autre Spinoza dit que l'amour est joie car nous fait grandir spirituellement ce que tous on aime (si on s'illusionne pas bien sur) ... bref sur la chose la plus importante ...l'amour ... on peut voir tout et son contraire ... et de la part de grands penseurs ...

 

bonne chance dans tes recherches ...elles sont intéressantes ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 66ans Posté(e)
Maroudiji Membre 6 004 messages
Forumeur alchimiste‚ 66ans
Posté(e)

Il y a la foi du charbonnier et la foi savante. Quand on se fit à celle du monothéisme, on cultive plutôt la première. Les sillons sont profonds et la direction toute tracée vers le dogmatisme étriqué, comme si l'histoire n'avait aucune prise sur une telle foi, comme si l'information entrait par une oreille et sortait par l'autre. Ce genre de foi est simplement formaté à sa culture provinciale et fleurte avec l'obscurantisme. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×