Aller au contenu

Le facteur Cheval

Noter ce sujet


samba223

Messages recommandés

Membre 41ans Posté(e)
samba223 Membre 1 195 messages
Forumeur survitaminé‚ 41ans‚
Posté(e)

Mon admiration envers cet artiste.

Ca change du sac poubelle qui a emballé l'arc de triomphe.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 30 minutes, samba223 a dit :

Mon admiration envers cet artiste.

Ca change du sac poubelle qui a emballé l'arc de triomphe.

 

Si c'est toujours un animal, les guerriers travaillent donc pour le compte d'une ou plusieurs autres personnes . Car c'est toujours un animal . J'imagine bien le facteur en feu, alors, y'aura des pièges partout, et ta vie sera un enfer, ou bien celle de l'autre, qui sait . 

Le cheval est l'animal psychopompe, par excellence, Samba, tout le monde est artiste, selon toi ...? 

 

 

Modifié par Noah le seul et unik
  • Confus 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 51ans Posté(e)
guernica Membre 4 501 messages
Forumeur vétérant‚ 51ans‚
Posté(e)

de toutes façons, comparé à cette daube faite en l'honneur de Christo..... Même Clovis Trouille est le bienvenu !!!!

(ceci dit, j'aime bien Clovis....)

 

clovis-trouille4.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 132 messages
Forumeur accro‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, Noah le seul et unik a dit :

Si c'est toujours un animal, les guerriers travaillent donc pour le compte d'une ou plusieurs autres personnes . Car c'est toujours un animal . Le feu, j'imagine bien le facteur, alors, y'aura des pièges partout, et ta vie sera un enfer, ou bien celle de l'autre, qui sait . 

 

 

Un rêve, oui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 3 minutes, CAL26 a dit :

Un rêve, oui.

Y'en qui n'en finiront jamais de rêver, alors . Arrêtez de pomper dans les bouquins, ça ira mieux . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 132 messages
Forumeur accro‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Noah le seul et unik a dit :

Y'en qui n'en finiront jamais de rêver, alors .

Certes mais pas tous, pas chacun.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 9 minutes, CAL26 a dit :

Certes mais pas tous, pas chacun.

Ça veux rien dire ...? On dirait que vous vous êtes ligués pour me dépasser, en proposant des trucs toujours plus stupides . N'ouvrez pas la bouche, vous allez produire des bulles . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

L'homme de pierre, sans vie, aliéné aux images du passé .

Le dialogue de sourds, maintenant .  

Tout ça, m'rappelle le livre de Weber, L'Ultime secret, en plus glauque et plus vulgaire . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 33 minutes, guernica a dit :

de toutes façons, comparé à cette daube faite en l'honneur de Christo..... Même Clovis Trouille est le bienvenu !!!!

(ceci dit, j'aime bien Clovis....)

 

clovis-trouille4.jpg

Vrai . La différence entre le singe et l'humanité, c'est que l'humanité peut s'identifier dans une glace . 

Selon ton point de vue, tu es normal et sain d'esprit, tout va bien .

Seulement, si l'intrus X pouvait s'en aller . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Puisqu'il est ici question, de la réalisation artistique, j'ai ici une vision d'effroi, une humanité, plongée dans un coma artificiel, y'a des années, assistant à sa propre mort, je l'imagine éteinte, impassible, tel un zombie, devant le spectacle d'horreur se tramant à son insu, agissant tel un robot, selon les attentes escomptées, une vie, dans les yeux d'une poupée, les autres sont tous au courant, s'en servant sans vergogne comme un générateur d'électricité, en parfaits maîtres de torture, réalisant ainsi tous les crimes les plus abjectes jamais perpétrés, humanité en parfait cobaye, bloquée et conditionnée, à répéter les mêmes gestes, bloquée et conditionnée, à répéter les mêmes phrases, bloquée et conditionnée, à lire le monde de la même façon, détenu passif et consentant, conditionné pour ne plus jamais dialoguer, sinon par les bourreaux, l'ayant dressé pour agir ainsi, comme une prostituée ayant vécu l'enfer agissant en automate, afin de rester en vie, comme un guerrier Massaï ne voyant plus aucunes issues pour ce qui est devenu la banalité de son quotidien, sans le moindre instinct de survie, pour sa or vie, sinon celui de sauver les bourreaux l'ayant enfermé ici, sinon de satisfaire les moindres envies des bourreaux l'ayant enfermé ici, une humanité, invisible derrière les branchements, accrochés à sa vie, comme des vampires, prêts à en démordre, si jamais quelqu'un voulait le sortir de ce qu'il n'est plus pour lui, son bourreau, que la banalité du quotidien, se vantant même de ce qu'ils lui ont fait, le présentant ainsi, comme leur plus beau chef d'œuvre, parfois comme un bouffon, une humanité pourtant bien plus intelligente, que ces bourreaux, n'égaleront jamais, sinon dans leur cerveau de cinglé, en s'accaparant l'humanité, oui, c'est pour ça qu'ils se vengent, comme si elle était l'unique responsable, de la médiocrité dont ils font étalage, aux yeux, et à la vue de tout le monde, humanité condamnée à percevoir celui qui lui ressemble en ennemi, son sort semble d'ores et déjà scellé, le principe des vases communiquants, se vantent-ils, les images subliminales, se targuent-ils, pourtant, ces fameux ils, sont réels, des être vils, et prêt à tout pour garder celui qu'ils ont toujours considéré comme un objet sexuel, comme un défouloir, c'est bien plus laid qu'il ne m'est jamais été donné à voir, ils trouvent ça beau, détruisant ainsi chaque jours davantage la nature, saccageant ainsi chaque jour davantage la nature, l'humanité conditionnée pour n'avoir d'yeux que pour ces geôliers barbares, ces criminels, l'humanité complice de sa propre déchéance, l'humanité en danger, l'humanité ne sachant même plus lire, conditionnée à ne pouvoir écouter qu'eux, non les entendre, les écouter religieusement, conditionnée à ne s'adresser qu'à eux, pourtant l'espèce de loin, la moins évoluée de la nature, conditionnée à rester hermétique, et campée dans l'émotion, pour continuer d'éclairer ces monstres, l'humanité, ne sachant même plus pourquoi elle est ici, conditionné à l'effacement du programme, pour une nouvelle journée, chaque jour, voilà bientôt 20 ans, l'homme robot, ne réfléchissant qu'au service de ces assassins, l'humanité, seule, parmi les chacals et les serpents de la pire espèce, c'est tout, pour rien, mais cela ne sera jamais de l' art . L'eau évolue toujours là où elle peut évoluer . Un suicide, doublé d'une tentative de meurtre, si jamais ce n'est déjà arrivé par le passé . C'est glaçant . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 132 messages
Forumeur accro‚ 48ans‚
Posté(e)
il y a 36 minutes, Noah le seul et unik a dit :

Puisqu'il est ici question, de la réalisation artistique, j'ai ici une vision d'effroi, une humanité, plongée dans un coma artificiel, y'a des années, assistant à sa propre mort, je l'imagine éteinte, impassible, tel un zombie, devant le spectacle d'horreur se tramant à son insu, agissant tel un robot, selon les attentes escomptées, une vie, dans les yeux d'une poupée, les autres sont tous au courant, s'en servant sans vergogne comme un générateur d'électricité, en parfaits maîtres de torture, réalisant ainsi tous les crimes les plus abjectes jamais perpétrés, humanité en parfait cobaye, bloquée et conditionnée, à répéter les mêmes gestes, bloquée et conditionnée, à répéter les mêmes phrases, bloquée et conditionnée, à lire le monde de la même façon, détenu passif et consentant, conditionné pour ne plus jamais dialoguer, sinon par les bourreaux, l'ayant dressé pour agir ainsi, comme une prostituée ayant vécu l'enfer agissant en automate, afin de rester en vie, comme un guerrier Massaï ne voyant plus aucunes issues pour ce qui est devenu la banalité de son quotidien, sans le moindre instinct de survie, pour sa or vie, sinon celui de sauver les bourreaux l'ayant enfermé ici, sinon de satisfaire les moindres envies des bourreaux l'ayant enfermé ici, une humanité, invisible derrière les branchements, accrochés à sa vie, comme des vampires, prêts à en démordre, si jamais quelqu'un voulait le sortir de ce qu'il n'est plus pour lui, son bourreau, que la banalité du quotidien, se vantant même de ce qu'ils lui ont fait, le présentant ainsi, comme leur plus beau chef d'œuvre, parfois comme un bouffon, une humanité pourtant bien plus intelligente, que ces bourreaux, n'égaleront jamais, sinon dans leur cerveau de cinglé, en s'accaparant l'humanité, oui, c'est pour ça qu'ils se vengent, comme si elle était l'unique responsable, de la médiocrité dont ils font étalage, aux yeux, et à la vue de tout le monde, humanité condamnée à percevoir celui qui lui ressemble en ennemi, son sort semble d'ores et déjà scellé, le principe des vases communiquants, se vantent-ils, les images subliminales, se targuent-ils, pourtant, ces fameux ils, sont réels, des être vils, et prêt à tout pour garder celui qu'ils ont toujours considéré comme un objet sexuel, comme un défouloir, c'est bien plus laid qu'il ne m'est jamais été donné à voir, ils trouvent ça beau, détruisant ainsi chaque jours davantage la nature, saccageant ainsi chaque jour davantage la nature, l'humanité conditionnée pour n'avoir d'yeux que pour ces geôliers barbares, ces criminels, l'humanité complice de sa propre déchéance, l'humanité en danger, l'humanité ne sachant même plus lire, conditionnée à ne pouvoir écouter qu'eux, non les entendre, les écouter religieusement, conditionnée à ne s'adresser qu'à eux, pourtant l'espèce de loin, la moins évoluée de la nature, conditionnée à rester hermétique, et campée dans l'émotion, pour continuer d'éclairer ces monstres, l'humanité, ne sachant même plus pourquoi elle est ici, conditionné à l'effacement du programme, pour une nouvelle journée, chaque jour, voilà bientôt 20 ans, l'homme robot, ne réfléchissant qu'au service de ces assassins, l'humanité, seule, parmi les chacals et les serpents de la pire espèce, c'est tout, pour rien, mais cela ne sera jamais de l' art . L'eau évolue toujours là où elle peut évoluer . Un suicide, doublé d'une tentative de meurtre, si jamais ce n'est déjà arrivé par le passé . C'est glaçant . 

Oui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 14 minutes, CAL26 a dit :

Oui.

La réponse est comme à son habitude absconse, car c'est un très bon exercice, pour stimuler les méninges, je sais de source sûre, que Oui, peut tout aussi bien vouloir dire Non, Que pour toi, c'est un signe évident, de la phase delirium tremens, que je m'tape en ce moment même . 

Modifié par Noah le seul et unik
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×