Aller au contenu

escorte dangereuse .

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonsoir

 

un sergent , dans  un combat contre des rebelles , prend l'une de ses  grenades , la dégoupille et la lance vers le groupe de rebelles qui leurs tire dessus .

sa section est bloqué dans un ravin et ses hommes se cachent derrière des buissons épais et haut de trois mètres environs .

mais il fait  l'erreur de ne pas ajuster son jet assez haut et la grenade se prend dans les branches du buisson et retombe sur lui et l'un de ses hommes  , qui est à quatre mètres de lui .

il est tué sur le coup et l' hommes à reçut des éclats dans l'une de ses jambes . 

 

revenus de cette action ( opération ) , l'homme blessé  ( un indigène ) est soigné et regagne le camps , il doit changer son pansement tout les jours et faire désinfecter la plaie . il le fait faire pendant une semaine et puis ne le fait plus pendant un mois .

la gangrène attaque sa jambe et met sa vie en danger .

nous somme dans une régions isolé et dangereuse . il est 16 heure de l'après midi et la chaleur est toujours intense .

j'apprend qu'il faut emmener l'homme blessé d'urgence au camps fortifier à trente kilomètres de notre camps car , sa vie est en jeu . le sergent demande quatre volontaires pour l'escorte . je me propose et je part dans un 4/4

( voiture militaire ) .nous somme donc le conducteur , le sergent , quatre hommes d'escorte et le blessé couché sur une civière dans l'arrière de la voiture entre nous .

j'ai pris comme arme mon PM ( pistolet mitrailleur ) et dix chargeurs contenant 30 balles chacun .

à 4 kilomètres de notre camp , nous devons nous engager dans une gorges qui travers les montagnes pendant 15 kilomètres environs .nous l'appelons la gorges de la mort car elle à été témoin de nombreuses embuscades dont la dernière , il y à 6 mois , à couté la vie au capitaine du camp , de son chauffeur , de son radio et de son garde du corps .

je n'ai aucune appréhension particulière et je suis fataliste ,quand ce sera ma dernière heure , je ni pourrais rien .

nous traversons la gorges à toutes vitesse , notre conducteur , prend les virages sur les chapeaux de roues et nous devons nous accrocher à notre siège pour ne pas être éjecté sur la route .

le blessé gémie ,il semble être dans le comma ?

nous sortons enfin de la gorges et fonçons vers le camp principale ou il y à un hôpital pour notre blessé .

nous y arrivons et les infirmiers prennent en charge le blessé .

mais il est 19 heure et la nuit va bientôt tomber .il y à fermeture de route la nuit pour éviter les embuscades et c'est impératif .

nous embarquons dans notre 4/4 et arrivons à la sortit du camps fortifié ou il y à un poste de garde .

nous somme stoppé  par les sentinelles  , interdiction de repartir .

notre sergent descend et va voir le chef de poste qui à reçu des ordres par radio pour nous .nous devons dormir dans ce camp ou des lits nous ont étés préparé .nous pourrons repartir le lendemain matin après l'ouverture de route par des blindés . 

notre sergent ne l'entend pas de cette oreille et le chef du poste de garde , sergent comme lui , lui transmet ses ordres .mais ce sont deux anciens amis et il nous autorise à repartir ?

nous repartons donc à toute vitesse et là une légère appréhension me turlupine ainsi que mes compagnons d'escorte .la nuit va tomber bientôt et traverser la gorges maudite la nuit , tout phares allumés est dangereux car si il y à une embuscade , nous n'avons aucune chance d'en réchapper ?

rouler dans la gorges sans les phares serait suicidaire .

nous vérifions nos armes prêtes à tirer .personnes ne parle , nous sommes tendus , j'essaie de penser à autre chose mais , peine perdue , c'est impossible .

au bout d'un temps assez long , nous arrivons à 500 mètres de l'entrée de la gorges quand soudains , des types sortent de partout   , ils sont au moins une trentaine et armé jusqu'aux dents .

notre chauffeur freine à mort , nous sautons sur le sol et nous nous abritons derrière le véhicule .je pense que m'à dernière heure est venue  , je vais en abattre plusieurs mais ils m'auront de toute façon .

notre sergent descend et se dirige vers eux , il engage une conversation avec l'un des types ?

et ils rigolent tout deux ?

explication : le sergent du poste qui nous à laissé repartir  , alors qu'il avait l'ordre de nous garder , à envoyé un message à notre camp pour leurs signaler que nous repartions vers notre camps .

le  nouveau capitaine commandant le camps à envoyé le commando de 150 homme du camp , dans la gorges pour notre protection et les hommes qui nous faisaient face , étaient des commandos déguisés en rebelles .

bonne soirée

  • Like 1
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 36 122 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)
il y a 32 minutes, le merle a dit :

bonsoir

 

un sergent , dans  un combat contre des rebelles , prend l'une de ses  grenades , la dégoupille et la lance vers le groupe de rebelles qui leurs tire dessus .

sa section est bloqué dans un ravin et ses hommes se cachent derrière des buissons épais et haut de trois mètres environs .

mais il fait  l'erreur de ne pas ajuster son jet assez haut et la grenade se prend dans les branches du buisson et retombe sur lui et l'un de ses hommes  , qui est à quatre mètres de lui .

il est tué sur le coup et l' hommes à reçut des éclats dans l'une de ses jambes . 

 

revenus de cette action ( opération ) , l'homme blessé  ( un indigène ) est soigné et regagne le camps , il doit changer son pansement tout les jours et faire désinfecter la plaie . il le fait faire pendant une semaine et puis ne le fait plus pendant un mois .

la gangrène attaque sa jambe et met sa vie en danger .

nous somme dans une régions isolé et dangereuse . il est 16 heure de l'après midi et la chaleur est toujours intense .

j'apprend qu'il faut emmener l'homme blessé d'urgence au camps fortifier à trente kilomètres de notre camps car , sa vie est en jeu . le sergent demande quatre volontaires pour l'escorte . je me propose et je part dans un 4/4

( voiture militaire ) .nous somme donc le conducteur , le sergent , quatre hommes d'escorte et le blessé couché sur une civière dans l'arrière de la voiture entre nous .

j'ai pris comme arme mon PM ( pistolet mitrailleur ) et dix chargeurs contenant 30 balles chacun .

à 4 kilomètres de notre camp , nous devons nous engager dans une gorges qui travers les montagnes pendant 15 kilomètres environs .nous l'appelons la gorges de la mort car elle à été témoin de nombreuses embuscades dont la dernière , il y à 6 mois , à couté la vie au capitaine du camp , de son chauffeur , de son radio et de son garde du corps .

je n'ai aucune appréhension particulière et je suis fataliste ,quand ce sera ma dernière heure , je ni pourrais rien .

nous traversons la gorges à toutes vitesse , notre conducteur , prend les virages sur les chapeaux de roues et nous devons nous accrocher à notre siège pour ne pas être éjecté sur la route .

le blessé gémie ,il semble être dans le comma ?

nous sortons enfin de la gorges et fonçons vers le camp principale ou il y à un hôpital pour notre blessé .

nous y arrivons et les infirmiers prennent en charge le blessé .

mais il est 19 heure et la nuit va bientôt tomber .il y à fermeture de route la nuit pour éviter les embuscades et c'est impératif .

nous embarquons dans notre 4/4 et arrivons à la sortit du camps fortifié ou il y à un poste de garde .

nous somme stoppé  par les sentinelles  , interdiction de repartir .

notre sergent descend et va voir le chef de poste qui à reçu des ordres par radio pour nous .nous devons dormir dans ce camp ou des lits nous ont étés préparé .nous pourrons repartir le lendemain matin après l'ouverture de route par des blindés . 

notre sergent ne l'entend pas de cette oreille et le chef du poste de garde , sergent comme lui , lui transmet ses ordres .mais ce sont deux anciens amis et il nous autorise à repartir ?

nous repartons donc à toute vitesse et là une légère appréhension me turlupine ainsi que mes compagnons d'escorte .la nuit va tomber bientôt et traverser la gorges maudite la nuit , tout phares allumés est dangereux car si il y à une embuscade , nous n'avons aucune chance d'en réchapper ?

rouler dans la gorges sans les phares serait suicidaire .

nous vérifions nos armes prêtes à tirer .personnes ne parle , nous sommes tendus , j'essaie de penser à autre chose mais , peine perdue , c'est impossible .

au bout d'un temps assez long , nous arrivons à 500 mètres de l'entrée de la gorges quand soudains , des types sortent de partout   , ils sont au moins une trentaine et armé jusqu'aux dents .

notre chauffeur freine à mort , nous sautons sur le sol et nous nous abritons derrière le véhicule .je pense que m'à dernière heure est venue  , je vais en abattre plusieurs mais ils m'auront de toute façon .

notre sergent descend et se dirige vers eux , il engage une conversation avec l'un des types ?

et ils rigolent tout deux ?

explication : le sergent du poste qui nous à laissé repartir  , alors qu'il avait l'ordre de nous garder , à envoyé un message à notre camp pour leurs signaler que nous repartions vers notre camps .

le  nouveau capitaine commandant le camps à envoyé le commando de 150 homme du camp , dans la gorges pour notre protection et les hommes qui nous faisaient face , étaient des commandos déguisés en rebelles .

bonne soirée

Fiction ou vécu ?si je pose la question ce n'est pas par hasard :rolle:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, PINOCCHIO a dit :

Fiction ou vécu ?si je pose la question ce n'est pas par hasard :rolle:

bonsoir

j'ai oublié de le préciser . cette histoire , je l'ai vécue il y à très longtemps .

bonne soirée

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 31 minutes, QuatreEtCinq a dit :

Mais du coup j'ai pas compris, les rebelles, ils se rebellent pour quoi ?

bonsoir 

en réalité , les " rebelles " se battaient pour leurs indépendance et je sais très bien que je ne peut les en blâmer . tout cela c'est passé il y à longtemps et aujourd'hui , nous somme amis un peut comme les Allemands d'aujourd'hui avec nous .

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 36 122 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, le merle a dit :

bonsoir

j'ai oublié de le préciser . cette histoire , je l'ai vécue il y à très longtemps .

bonne soirée

C'est un peu ce qui me semblait le merle, je sais que tu as fait la guerre d'Algérie, c'est bien pour ça que j'ai posé la question :)

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 65ans Posté(e)
pic et repic Membre 7 714 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, le merle a dit :

j'ai oublié de le préciser . cette histoire , je l'ai vécue il y à très longtemps

bonjour,

Algérie ?

.......sale guerre ( mais une guerre peut elle être "propre" ? )

je ne suis pas assez "vieux" pour la connaitre si ce n'est au travers de mes lectures , mais c'est elle qui m'a fait quitter mon pays de naissance ( mon père avait été muté en Tunisie et ma mère aussi ! ) et c'est en 61 qu'ils ont la quitter

j'ai peu de souvenir , quelques "flashs" , c'est tout !

sinon 150 hommes "déguisés" en "rebelles", c'est pas prendre un gros risque ? quitter le "camp" malgré les ordres , c'est pas faire prendre un gros risque à ces 150 hommes venus en protection ?

bonne journée.

p.s : et tout ça parce qu'un connard n'a pas été capable de faire ce qu'il devait comme tenir propre une plaie ......il y en a qui sont de sacrées plaies !

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 16 minutes, pic et repic a dit :

bonjour,

Algérie ?

.......sale guerre ( mais une guerre peut elle être "propre" ? )

je ne suis pas assez "vieux" pour la connaitre si ce n'est au travers de mes lectures , mais c'est elle qui m'a fait quitter mon pays de naissance ( mon père avait été muté en Tunisie et ma mère aussi ! ) et c'est en 61 qu'ils ont la quitter

j'ai peu de souvenir , quelques "flashs" , c'est tout !

sinon 150 hommes "déguisés" en "rebelles", c'est pas prendre un gros risque ? quitter le "camp" malgré les ordres , c'est pas faire prendre un gros risque à ces 150 hommes venus en protection ?

bonne journée.

p.s : et tout ça parce qu'un connard n'a pas été capable de faire ce qu'il devait comme tenir propre une plaie ......il y en a qui sont de sacrées plaies !

bonjour

oui  , mais suivant les circonstances , les choses ne sont aussi simple et dans un conflit , certaines de celles ci très simple en temps normal , peuvent tourner en drame .

tout cela c'est passé il y à très longtemps et je ne raconte que les plus douces .

je ne suis pas obsédé par ce que j'ai vécu mais , parfois , malgré les nombreuses années passées , des souvenirs revienne et s'impose un instant  , surtout les copains qui eux , n'en sont pas revenus vivant .

bonne journée

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 36 122 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Talon 1 a dit :

C'est rigolo, la guerre.

Dans les films , c'est vrai que ça passe bien, hein ! Achille:o°

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 34 minutes, Talon 1 a dit :

C'est rigolo, la guerre.

bonjour

parfois oui . il faut décompresser de temps en temps et nous avons eut aussi de bonne rigolades avec un copain indigène qui déserta une nuit ou j'était de garde avec lui .

il m'avais dit que d'être dans l'armée des Français était une trahison pour son peuple qui se battait pour son indépendance .

une opération fut déclenché pour le retrouver . il le fut , il était avec deux rebelles et avaient violés une fille de 14 ans dans un village et tués son père qui si opposait .

dans mon régiment , la devise était : marche ou crève . les trois fugitifs ne furent pas jugé et sur place , la sentence était sans appel et fut exécuté aussitôt : une balle dans la tête des trois hommes .

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 17 451 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)
il y a 46 minutes, le merle a dit :

copain indigène

C'est dangereux d'être copain (qui partage le pain) avec vous.

Et camarade (qui partage la même chambre - caméra - chambre noire) ?

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 783 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 23 minutes, Talon 1 a dit :

C'est dangereux d'être copain (qui partage le pain) avec vous.

Et camarade (qui partage la même chambre - caméra - chambre noire) ?

bonjour

de tout les événements à venir , beaucoup semble imprévisible à l'instant . tout cela est beaucoup plus compliqué et partent d'une base logique en principe ?

il faut avoir vécue certains événements pour en voir ( et non comprendre obligatoirement ) les composants et leurs aboutissements .

dans cette guerre  , dont certains non voulue en reconnaître le nom  pendant de nombreuses années , des enfants  (adultes) de la même famille étaient dans la rebellions et d'autres , dans les troupes françaises .

ce qui m'à sauvé la vie lors d'une expédition risquée pendant cette période et que j'ai peut-être dèja raconté sur le forum il y à longtemps ?

bonne journée

 

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×