Aller au contenu

Drogues: exil et abstinence, la recette des rescapés du crack

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 0ans Posté(e)
daytona1 Membre 883 messages
Forumeur accro‚ 0ans
Posté(e)

 

 

 

Barsac (France) - "Le crack, c'est vraiment derrière moi": pendant dix ans, Rémi* a plongé dans l'abîme de ce dérivé fumable de la cocaïne. Pour s'en sortir, il n'a trouvé qu'une "seule solution": quitter Paris et ses tentations permanentes, pour intégrer une communauté thérapeutique en pleine campagne.

 

Suite et source de l'article : https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/drogues-exil-et-abstinence-la-recette-des-rescapes-du-crack_2153958.html

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 33ans Posté(e)
myst-ére Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

Bonne continuation à lui !

et à toutes celles et ceux qui essaient d'arrêter une habitude néfaste. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 68ans Posté(e)
new caravage Membre 14 792 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Pourquoi pas, après la désinto du crack est plus qu'aléatoire,j'en parlais hier avec mon cardiologue qui n'est pas addictologue mais néanmoins en tant que médecin au courant des mécanisme des addictions ( les toubibs discutent entre service et avec les associations de soins! ).

               La méthode Minnesota est à la mode mais ce n'est pas la panacée surtout sur le crack

                               Extrait:

                                       

"J'en ai marre de vivre comme ça, c'est pas une vie", confirme Didier* près du jardin d'Eole, où la police tente actuellement de contenir les toxicomanes dans Paris.  

Le trentenaire est hébergé en proche banlieue dans un hôtel social à Rosny-sous-Bois, dans le cadre du plan crack mené par les autorités. Mais "c'est pas encadré du tout" et "c'est trop près", confie-t-il. A chaque fois que le manque se manifeste, quinze minutes de train suffisent pour rejoindre ce point de deal.  

"Partir à plus de cent kilomètres de Paris, c'est le mieux à faire", souffle-t-il. 

               Je connais cet hôtel social à Rosny sous bois et effectivement c'est trop près des point de deal ( quand les dealers ne viennent pas livrer sur place.

           Et comme les résidents qui sortent de centre de cure sont logés là et se connaissent tous pour avoir partagé la même cure au même endroit et bien une rechute souvent en entraine d'autres!!

                  Et retour à la conso,voire à la rue et à la délinquance pour acheter les produits!!

                               Il n'y a pas de solutions miracle ni de structures réellement efficaces .

                                               

Modifié par new caravage
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×