Aller au contenu

Auguste Comte et les trois états de l'évolution de l'esprit...

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 501 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je vais souvent sur le "Forum Religion"...

Vu que la foi (les mécanismes irrationnels -sans doute- qui la soutiennent), reste pour moi sinon un mystère du moins assez étrange et... contre intuitive !

Alors je viens de repenser ce matin à Auguste Comte et à ses trois états  successifs du développement de l'esprit de l'homme et des sociétés.

 Quand j'étais jeune, (en classe de philo ou disons un peu après) ces trois états étaient devenus pour moi d'une évidence incontournable !

-- L'état théologique

-- L'état métaphysique

-- L'état positif.

Je ne recopie pas l'article de Wiki, mais si vous voulez vous rafraîchir la mémoire, c'est facile :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_trois_états

C'est vrai qu'Auguste Comte est beaucoup passé de mode ! Mais je les tourne et les retourne ses trois états et... je crois bien que j'y crois encore ! Ça me paraît de nouveau assez... évident !

 

Votre avis ? Vous avez une/des critique/s ?

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 501 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je réfléchis ! :smile2:

-- L'état théologique

-- L'état métaphysique

-- L'état positif.

C'est très début XIX ème comme vocabulaire, alors j'essaie de moderniser !!!

-- L'état théologique, C'est vivre dans un monde largement incompréhensible ou qu'on ne veut pas que l'on ne peut pas comprendre ! De la toute puissance à la toute servitude. L'enfance ?

-- L'état métaphysique, c'est vivre dans un monde imaginaire, un peu délirant. L'age du désir, des possibles. L'adolescence ?

-- L'état positif. Ce serait alors vivre dans le monde réel. La conception rationnelle voire scientifique du monde, de l'action. L'âge adulte ?

:)

 

Modifié par Blaquière
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 224 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

j'ai lu des trucs la dessus il y à longtemps , mais je ne me rappel plus de ce que j'ai cru comprendre ?

mais c'était intéressent .

bonne journée

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 672 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)

Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour tenter de dévaluer la foi. Aller chercher un savoir philosophique conventionnel et universitaire en se disant, un tel savoir  doit s’imposer.

La question que devrait se poser une personne athée c’est pourquoi s’intéresse t elle sans cesse à Dieu ? Pourquoi a t elle besoin de dévaluer la foi du croyant ? 

Ce qui me fait sourire c’est que la même personne qui dévalue la foi du croyant ne cesse de s’aplatir de manière encore plus ostentatoire qu’un musulman face à son Dieu devant de simples mortels, dévoilant là une propension à l’idolatrie. 

Face à Einstein cet idolâtre finit par prêter à cet homme presque la création du monde, et la parole du scientifique posée comme géniale a encore plus force de loi que la parole des prophètes religieux.

Comme quoi l’esprit religieux anime aussi l’athée qui a besoin lui aussi de s’aplatir et de croire qu’il existe une Parole qui soit la Vérité. Cet idolâtre a la foi du charbonnier non pas face à un Dieu, mais face à un homme. Ce qui reste pour moi vaguement dégradant.

 

Modifié par Annalevine
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 224 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

pourrions nous opposer la foi à la science ? pour moi , l'une ne justifie ou pas  , l'autre .

la science ne promet rien , mais cherche à trouver et à comprendre les processus de la vie dans un contexte de la réalité expérimental .

sans ces recherches scientifiques , pas de télé , d'ordinateur , et beaucoup d'autres choses .

la foi est comme l'amour , pas d'explications expérimentées , un genre de domaine ou 

la conscience semble aspirer à quelques chose de sublime qui justifiraît et au de la  , une raison indéfinissable d'une prodigieuse adaptation de la vie à des milieux plus ou moins hostiles .

une intelligence qui ne laisserait la vie  et la conscience se perdre définitivement , mais d'évoluer dans un autre contexte ou dimension ?

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 47ans Posté(e)
Gwanelle Membre 7 messages
Baby Forumeur‚ 47ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Annalevine a dit :

Face à Einstein cet idolâtre finit par prêter à cet homme presque la création du monde, et la parole du scientifique posée comme géniale a encore plus force de loi que la parole des prophètes religieux.

Comme quoi l’esprit religieux anime aussi l’athée qui a besoin lui aussi de s’aplatir et de croire qu’il existe une Parole qui soit la Vérité. Cet idolâtre a la foi du charbonnier non pas face à un Dieu, mais face à un homme. Ce qui reste pour moi vaguement dégradant.

 


Auguste comte a toujours refusé d'être considéré comme athée, chaque fois il a répondu qu'il y a une différence entre le rejet de recourir à des hypothèse métaphysique et être athée .
Einstein n'est pas athée, il a une intuition de Dieu qu'il ne peut expliquer au croyant.

Le positivisme consiste à renoncer à dire quoique ce soit de ce que l'on ne peut connaitre (les origines, les cause premières, la nature intrinsèque des choses) et à se concentrer sur ce que l'homme peut connaitre.
En particulier le positivisme scientifique n'entre pas en concurrence avec ce dont parle une religion , un loi scientifique parle de ce que l'homme observe depuis là où il observe (or l'homme étant dans l'univers il n'a pas une vision objective).  
 
En un certain sens, le positivisme est en accord avec la religion sur le fait qu'il y a des mystères que l'homme ne pourra jamais expliquer . Donc il n'y a pas rejet de la religion au sens d'opposition frontale entre des vérités qui se contrediraient . 
 
Einstein adolescent a été très admiratif du positivisme ( surtout E. Mach et K. Pearson) puis adulte, il les étudie et en débat très régulièrement avec des philosophes (académie olympia) de 1901 à début 1905.  
Juin 1905 il écrit la relativité restreinte , entre autre choses remarquables ce n''est ni plus ni moins la première pensée d'un être humain ne contenant aucune hypothèse invérifiable (le graal positiviste), ... donc s'il a tort: il n'a aucun échappatoire !
S'il a tort les énormité qui ont été écrites dans ce papier de 1905 serait tellement ridicule que sa carrière n'aurait plus aucune chance de décoller,jamais , il resterait pour la postérité comme l'idiot , le fou, qui dans son délire, aurait cru ,entre autres folies, que le simultanéité entre deux événements est nécessairement imaginée par l'homme.

Mais vous, tout ce que vous voyez , c'est une vérité qu'il impose par son "génie"? ... mais non, c'est son intégrité intellectuelle qui est admirable, car quand un scientifique se trompe, ça se voit ou se verra un jour où l'autre. Rien n'est invérifiable.

Alors que quand un croyant se trompe, il lui suffit de nous dire que n'avons pas de foi de croire en l'invérifiable. comment admirer une tel échappatoire ?
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×