Aller au contenu

Procédés littéraires dans ce texte


Messages recommandés

21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)

Bonjour, quels sont les procédés littéraires qui permettent la satire dans ce texte svp ? Je vous remercie vraiment de votre aide 

Comment pourrions-nous bien avec nos petits yeux

Connaître clairement les mystères des cieux ?

Quand nous ne savons pas régir nos républiques,

Ni même gouverner nos choses domestiques !

Quand nous ne connaissons la moindre herbe des prés !

Quand nous ne voyons pas ce qui est à nos pieds !

Toutefois les docteurs de ces sectes nouvelles,

Comme si l'Esprit Saint avait usé ses ailes

A s'appuyer sur eux, comme s'ils avaient eu

Du ciel dru et menu mille langues de feu,

Et comme s'ils avaient (ainsi que dit la fable

De Minos) banqueté des hauts Dieux à la table

Sans que honte et vergogne en leur cœur trouve lieu,

Parlent profondément des mystères de Dieu,

Ils sont ses conseillers, ils sont ses secrétaires,

Ils savent ses avis ils savent ses affaires,

Ils ont la clef du Ciel et y entrent tous seuls,

Ou qui veut entrer, il faut parler à eux.

Les autres ne sont rien sinon que grosses bêtes,

Gros chaperons fourrés, grasses et lourdes têtes :

Saint Ambrois, Saint Hierosme, et les autres docteurs,

N'étaient que des rêveurs, des fous, et des menteurs :

Avec eux seulement le Saint Esprit se trouve,

Et du saint Evangile ils ont trouvé la fève.

O pauvres abusez !

Remonstrance au peuple de France, Ronsard, 1563

contexte des guerres de religion au XVIe : Dans ce texte, Ronsard, ici s’adresse à Dieu, et se moque des réformés qui prétendent connaitre les « mystères des cieux ». Ceux-ci se prétendent conseillers, secrétaires…

mes pistes

v.1 : question rhétorique qui montre l’aspect ridicule

v.3-5-6 : anaphore de « quand nous ne » montre l’ignorance des uns et des autres

v.7 : « docteurs » pour désigner les réformés ?

anaphore de « comme si » = valeur de comparaison hypothétique, montre l’impossibilité/irréel

« ils sont »/ « ils sont » - « ils savent »/ « ils savent » : anaphore

Qui sont « les autres ne sont rien sinon que grosses bêtes » ? Les catholiques ?

Que veut dire « gros chaperons fourrés », sachant qu’au XVIe, d’après le DML ATILF, « chaperons » veut dire « bonnet »

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)

Je pensais qu'en recréant le sujet, il allait se "réactualiser". Je galère vraiment avec ce texte, j'ai un plan mais je sais qu'il est faux... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50ans Posté(e)
guernica Membre 987 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)

j'espère que des gens vont t'aider, c'est des vers...

Et après c'est plus ou moins du Vieux François

je compatis ma fille vient de passer le concours CAPES lettres modernes et c'est aussi chiant que ton truc

je ne comprends pas comment on peut être aussi loin des ados actuels, au niveau enseignement

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)

Oui, je suis en L3 de lettres modernes et ils nous donnent des exercices en français de la Renaissance qui concernent le capes ... alors que moi je ne veux pas du tout aller en capes.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
100ans Posté(e)
Nutkin Membre 604 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, guernica a dit :

je compatis ma fille vient de passer le concours CAPES lettres modernes et c'est aussi chiant que ton truc

"Chiant", selon vous, pour vous.

Citation

je ne comprends pas comment on peut être aussi loin des ados actuels, au niveau enseignement

Ronsard, c'est de la culture générale traditionnelle. Idem concernant les procédés stylistiques. Ces connaissances littéraires (cad. maîtriser un minimum les classiques) sont essentielles dans les filières lettrées. Si on n'aime pas la littérature, on ne choisit point un tel cursus, voilà tout. De plus, l'auteur du sujet n'est aucunement un adolescent, mais un étudiant en troisième année de licence de lettres modernes. Il devrait donc savoir réaliser ce type d'étude et/ou où chercher.

il y a 18 minutes, gabibiluc a dit :

Oui, je suis en L3 de lettres modernes et ils nous donnent des exercices en français de la Renaissance qui concernent le capes ... alors que moi je ne veux pas du tout aller en capes.

La langue française "de la Renaissance" fait partie intégrante du cursus de lettres modernes, point barre. Nul lien direct avec le CAPES, que vous souhaitiez passer ou non ce concours. A vous de travailler maintenant.

Modifié par Nutkin
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50ans Posté(e)
guernica Membre 987 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, gabibiluc a dit :

Oui, je suis en L3 de lettres modernes et ils nous donnent des exercices en français de la Renaissance qui concernent le capes ... alors que moi je ne veux pas du tout aller en capes.

et encore, tu n'as pas abordé le Gros François... Ca veut dire ancien français en langue du Moyen Age, on était MDR quand elle nous lisait et nous traduisait des trucs de son concours

et tu veux faire quoi ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50ans Posté(e)
guernica Membre 987 messages
Forumeur accro‚ 50ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Nutkin a dit :

"Chiant", selon vous, pour vous.

Ronsard, c'est de la culture générale traditionnelle. Idem concernant les procédés stylistiques. Ces connaissances littéraires (cad. maîtriser un minimum les classiques) sont essentielles dans les filières lettrées. Si on n'aime pas la littérature, on ne choisit point un tel cursus, voilà tout. De plus, l'auteur du sujet n'est aucunement un adolescent, mais un étudiant en troisième année de licence de lettres modernes. Il devrait donc savoir réaliser ce type d'étude et/ou où chercher.

La langue française "de la Renaissance" fait partie intégrante du cursus de lettres modernes, point barre. Nul lien direct avec le CAPES, que vous souhaitiez passer ou non ce concours. A vous de travailler maintenant.

Tout ça, je connais, si ma fille aime lire, c'est peut être parce que je lis en moyenne 5 bouquins par semaine et qu'au lieu de la mettre devant un écran, pour l'endormir, je lui lisais un livre de mythologie grecque, ou une nouvelle de science fiction...Le reste du temps, je lui racontais un feuilleton que j'avais inventé pour elle

un monsieur et un gamin qui voyagent dans le temps et dans l'espace

j'alternais...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)

Je fais également de l'ancien français

il y a 39 minutes, Nutkin a dit :

"Chiant", selon vous, pour vous.

Ronsard, c'est de la culture générale traditionnelle. Idem concernant les procédés stylistiques. Ces connaissances littéraires (cad. maîtriser un minimum les classiques) sont essentielles dans les filières lettrées. Si on n'aime pas la littérature, on ne choisit point un tel cursus, voilà tout. De plus, l'auteur du sujet n'est aucunement un adolescent, mais un étudiant en troisième année de licence de lettres modernes. Il devrait donc savoir réaliser ce type d'étude et/ou où chercher.

La langue française "de la Renaissance" fait partie intégrante du cursus de lettres modernes, point barre. Nul lien direct avec le CAPES, que vous souhaitiez passer ou non ce concours. A vous de travailler maintenant.

Le module de langue française de la Renaissance est une matière proposée avec d'autres propositions. J'ai choisi ce module car je pensais vraiment faire de l'"Histoire de la langue française des origines à la Renaissance" (comme la fac le désignait), donc je pensais étudier l'histoire de la langue et non pas des textes et en faire des commentaires stylistiques, commentaires stylistiques que je n'ai d'ailleurs jamais fais durant mon parcours, donc que je ne maitrise pas.

Et j'ai travaillé, mais j'ai des difficultés concernant ce texte. 

il y a 43 minutes, guernica a dit :

et encore, tu n'as pas abordé le Gros François... Ca veut dire ancien français en langue du Moyen Age, on était MDR quand elle nous lisait et nous traduisait des trucs de son concours

et tu veux faire quoi ?

J'étudie aussi l'ancien/moyen français, c'est assez compliqué, mais c'est intéressant je trouve.

Je veux faire prof des écoles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
72ans Posté(e)
hybridex Membre 3 664 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, gabibiluc a dit :

Je fais également de l'ancien français

Le module de langue française de la Renaissance est une matière proposée avec d'autres propositions. J'ai choisi ce module car je pensais vraiment faire de l'"Histoire de la langue française des origines à la Renaissance" (comme la fac le désignait), donc je pensais étudier l'histoire de la langue et non pas des textes et en faire des commentaires stylistiques, commentaires stylistiques que je n'ai d'ailleurs jamais fais durant mon parcours, donc que je ne maitrise pas.

Et j'ai travaillé, mais j'ai des difficultés concernant ce texte. 

J'étudie aussi l'ancien/moyen français, c'est assez compliqué, mais c'est intéressant je trouve.

Je veux faire prof des écoles

C'est très utile pour un futur prof, quel que soit son niveau, d'avoir une vraie expérience de la galère et de l'échec scolaire. Cette expérience peut t'apprendre a avoir un regard plus pertinent sur des situations d'échec d'élèves, profites.

Je n'ai pas un niveau L3 en Français et ne te serai pas d'un grand secours.

L'histoire de la langue, n'est ce pas aussi l'étude de ses usages et ses rôles dans notre histoire, sa contribution à notre histoire et comment notre histoire l'a faite évoluer?

Je te suggère de piocher ici:

http://www.serveur.cafe.edu/genres/p-satire.html

Peut-être là:

https://passionfrancaisblog.fr/tag/les-figures-de-style-de-la-satire/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, hybridex a dit :

C'est très utile pour un futur prof, quel que soit son niveau, d'avoir une vraie expérience de la galère et de l'échec scolaire. Cette expérience peut t'apprendre a avoir un regard plus pertinent sur des situations d'échec d'élèves, profites.

Je n'ai pas un niveau L3 en Français et ne te serai pas d'un grand secours.

L'histoire de la langue, n'est ce pas aussi l'étude de ses usages et ses rôles dans notre histoire, sa contribution à notre histoire et comment notre histoire l'a faite évoluer?

Je te suggère de piocher ici:

http://www.serveur.cafe.edu/genres/p-satire.html

Peut-être là:

https://passionfrancaisblog.fr/tag/les-figures-de-style-de-la-satire/

Bonjour, merci pour les liens, je pense que ça va bien m'aider :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
21ans Posté(e)
gabibiluc Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 21ans
Posté(e)

Savez vous qui est "Minos", quand Rosard dit "ainsi que dit la fable de Minos". J'ai vu sur Internet que c'était dans la mythologie, c'est le roi de Crète, mais quel rapport avec les protestants ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×