Aller au contenu

Messages recommandés

NoToday28 Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 22ans
Posté(e)

Bonsoir/Bonjour, 

Je ne considère pas vraiment mon cas comme étant une urgence. Je ne suis pas au bord du gouffre, loin de là. Je dirai que je suis plutôt heureuse à bientôt 22 ans (28 août).
Je vais démarrer une formation d'éducateur spécialisé, reprendre les études donc, faire de nouvelles connaissances. Quoi de mieux ? 
Justement, si j'ai souligné le mot "plutôt" c'est bien parce que quelque chose me tracasse. Je le sais car quand quelque chose me tracasse inconsciemment ou non, je me met à mon ronger les ongles jusqu'à ce que je finisse par comprendre ce qui ne va pas. 
Et je pense avoir trouvé et compris, mais j'ai besoin d'un avis extérieur. 
En réalité, je ne suis pas plus excitée que ça à l'idée de commencer une nouvelle formation. Lorsque j'ai reçu les résultats de parcoursup je n'ai pas hurlé de joie comme lorsque j'ai eu les résultats du baccalauréat. Je me disais au début que c'était normal, que chaque début de formation me stresse un peu. Que je m'attends à tout durant ces 3 années de formation, et que mon imaginaire part tout de suite très loin. Que le fait de m'être installée un peu dans un rythme où je dors beaucoup (à cause du confinement notamment) j'ai perdu cette notion de : me coucher tôt, me lever tôt et être éreintée après une journée de travail (ce que j'apprécie beaucoup). 
J'ai réalisé que non, mes moments de stress avant chaque rentrée ne ressemblaient pas du tout à ce que je ressens en ce moment. 
J'ai fini par mettre le doigt sur ce qui me tracasse réellement ; je ne vis pas pour moi, mais pour les autres. 
Que j'explique un peu cette phrase. Je me suis rendue compte que tout ce que j'entreprends consiste à être pour moi un moyen d'être reconnue. Je veux qu'on me félicite, qu'on me remercie pour ce que je fais. Et ça passe d'abord par la fierté des parents. J'imagine que la plupart des enfants veulent que leurs parents soient fiers d'eux, avec toujours une petite crainte de les décevoir. Il y en a qui, à 20 ans passés, réussissent à sortir de ça, réussissent à ne plus forcément écouter leurs parents (ou leurs proches) et qui font ce qui leurs plaît, comme partir à 8000km de chez eux par exemple. 
Et bien moi, non, je n'y arrive pas. Chaque chose que je fais, j'ai l'impression de le faire pour mes parents. J'ai toujours cette peur de décevoir. Je vais prendre un exemple concret. Pendant le mois de Juillet j'ai travaillé dans un camping avec une amie, ça ne se passait pas bien, les directeurs en avaient après nous (c'était la deuxième année que nous revenions elle et moi). Nous avions qu'une envie, c'est de partir, mais la première chose à laquelle j'ai pensé à ce moment là c'est "Mais, mes parents vont me tuer". Je préfère souffrir et ne pas apprécier ce que je fais afin de ne pas décevoir mes parents. (Bon, coup de bol nous avons été virées, je passe les détails mais apparemment nous ne sourions pas assez). 

Pour revenir à mon entrée en formation, j'ai l'impression d'être dans un flou total, ou sous drogue. J'ai l'impression que quelqu'un tire les ficelles et que j'avance sans me poser de question. J'ai l'impression de m'ennuyer aussi. J'ai du mal à exprimer ça clairement mais... J'ai le sentiment de juste être dans une routine, où la vie avance et où j'avance avec elle sans pour autant la maîtriser. Je ne suis pas plus heureuse que ça à l'idée de devenir éducatrice spécialisée. A vrai dire, je ne sais même pas si c'est ce que je veux faire plus tard.

C'est là qu'une question m'est venue à l'esprit ; et si je prenais une année sabbatique, loin de ma famille, loin de mon pays natal, afin de justement me recentrer et me concentrer seulement sur moi même ? Est-ce que je sortirai de ce flou ? Est-ce que je saurai quoi faire ? En sachant que ça fait maintenant 4 fois que je change de parcours professionnel et qu'une fois encore je risque de décevoir mes parents ?

Que pensez vous de tout cela ? Est-ce que me recentrer sur moi-même serait la meilleure solution?

Merci d'avance.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Forum@ Membre 557 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Si tu ne vis pas pour toi, on ne peut pas dire non plus que tu vis pour faire plaisir à tes parents puisque tu les as déçu à plusieurs reprises d'après ce que tu expliques. Si tu as l'impression que les parents t'empêchent d'être toi-même,  met une distance, cherche toi un logement mais pas besoin de prendre une année sabbatique et de quitter le pays pour te recentrer sur toi. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Good Venins Membre 24 messages
Forumeur balbutiant‚ 59ans
Posté(e)

Qu'elles sont vos passions ? qu'est-ce qui vous fait vibrer ?

Des conseils pour les autres ce n'est pas simple; mais en ce qui concerne

la psychos de comptoir; j'ai fais ce travail sur moi, et cela fonctionne,

le principe est de faire la synthèse de qui nous sommes; afin de ne pas rester

bloquer sur son petit Moi, ce qui a termes permet de se dépassé, et de passer a autres

choses... évidemment les réponses ne sont pas toujours sympas, savoir si l'on est capable

de certaines bassesses, de couardises, et j'en passe et des meilleurs ... Dans le cas contraire,

afin d'être droit dans ses bottes, il y a des choix a faire ... après cette introspection, les autres ont 

toutes leurs places, et nos avis sont plus justes ...  Bon courage pour la suite ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9707 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, NoToday28 a dit :

Que pensez vous de tout cela ? Est-ce que me recentrer sur moi-même serait la meilleure solution?

Bonjour NoToday28,

Certains d’entre nous, sont tellement en révolte contre leurs parents à la fin de l’adolescence, qu’ils font exactement tout ce qu’il faut pour les décevoir. En prenant systématiquement le contre pied de l’exemple donné par leurs parents. Ceux là sont ils plus heureux pour autant, je n’en suis pas intimement persuadé ?

Ce n’est pas votre cas, car vous aimez vos parents et vous ne voulez pas leur faire de la peine.

Dans les familles ouvertes d’esprit, en général c’est plutôt comme cela que cela se passe.

Ce qui n’interdit pas aux parents de s’inquiéter légitimement pour leurs enfants, on s’inquiète toujours pour ceux qu’on aime.

A notre époque, la fin de l’adolescence est prolongée pour beaucoup, au-delà de 21 ans pour plusieurs raisons, la poursuite des études, l’environnement culturel virtuel, la non confrontation au concret, qui ne favorisent pas l’éclosion d’une vraie personnalité. Ce n’est pas sans raison que nous observons le phénomène Tanguy de nos jours.

Lorsque j’étais à l’armée à 20 ans, j’étais tout surpris de constater que 30% de ceux de ma classe d’âge, étaient déjà marié avec un enfant. Ceux-là, étaient en général des personnes qui étaient dans la vie active depuis quelques années, c’est-à-dire autonome financièrement. Notamment dans des métiers de bouche, ayant commencés comme apprentis à 14 ans, puis ayant acquis un CAP, puis employé et marié, déjà complètement indépendant de leurs parents.

 

Bref, que vous soyez stressé à la veille d’une nouvelle expérience professionnelle, s’inscrit dans un souci légitime. 

Éducateur spécialisé, c’est nécessairement la découverte d’un autre monde que celui que vous connaissez. Profitez de cette expérience pour emmagasiner le plus possible d’information sur cette branche là, vous y découvrirez des aspects passionnants, mais aussi des contraintes, car toutes les professions sont toujours plus complexes que la représentation que l’on s’en fait.

On ne vit jamais exclusivement pour soi ou pour les autres, mais on vit pour soi et pour les autres à la fois. Pensez aussi que vous devrez être financièrement indépendant de vos parents dans un délai restreint. Notre indépendance d’adulte est à ce prix-là.

Bon courage à vous.

De la part d'un grand-père.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bellabella Membre 61 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

salut vous reagissez comme ca parce que quelquepart vous craignez vos parents

vos parents vous dises quoi exactement ?

je pense que vous devriez prendre confiance en vous et montrer a vos parents que vous vous en sortez

discutez en avec eux

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×