Droit opposable : "il ne suffit pas de le proclamer"


Phob Animateur 45 884 messages
Newser‚
Posté(e)
france.jpg

Droit opposable : "il ne suffit pas de le proclamer"


Lundi 01 janvier - 16:24

Les associations se félicitent de la décision de Jacques Chirac sur le droit au logement opposable m...





Les associations se félicitent de la décision de Jacques Chirac sur le droit au logement opposable mais réclament du concret avant les élections.






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: TF1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Hélas, je crains qu'il y ait encore loin de la coupe aux lèvres.

C'est bien beau de dire de faire du social ou "faire du gratuit", mais, même gratuit, il y a toujours quelqu'un qui paye.

N'entrons-nous pas dans un sytème où, plus on donne, plus on en demande.

Pourquoi tant de locaux et de logements sans occupant ? Sans doute aussi parce que quelque part, de plus en plus de personnes on pris l'habitude de ne plus rien payer, même lorsqu'elles peuvent en avoir les moyens, préférant sans doute mettre l'argent dans autre chose, voiture, vacances, confort, tabac.... et cela se retourne aussi contre ceux qui en on vraiment besoin.

Qui, en 2007, osera investir et rénover pour faire du locatif quand on voit les difficultés qu'ont de nombreux loueurs et sociétés d'hlm à toucher leurs loyers face à des individus peu scrupuleux mais bien au fait de leurs droits.

Il ne faut plus s'étonner que de nombreux propriétaires demandent des garanties de plus en plus élevées pour ne pas se retrouver en situation d'impayé et en difficulté face aux remboursements bancaires.

Combien d'immeubles tombent en ruine parce que leur propiétaire ne veulent pas se risquer à se mettre le couteau sous la gorge en les rénovant, surtout quand on connait les contraintes dans les remises aux normes, et tout cela avec des locataires (indélicats) qui trouvent le moyens de partir sans laisser d'adresse au mois de mars.

Même les sociétés d'hlm sont sur la corde raide, malgré les crédits alloués au logement social qui ont connu une augmentation considérable ces dernières années. Leur gros soucis est bien avant tout de recupérer leur loyer, d'où une vigilence dans les attributions de logement.

Trop de gens profitent abusivement de la situation, et ce sont eux qui poseront problème dans la mise en place de tous ces dispositifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant