Niazov est mort


Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
monde.jpg

Le président turkmène Saparmourad Niazov est mort


Jeudi 21 Décembre - 7h26

Le président à vie du Turkménistan, Saparmourad Niazov, est décédé tôt jeudi matin 21 décembre, à l'âge de 66 ans,...




Le président à vie du Turkménistan, Saparmourad Niazov, est décédé tôt jeudi matin 21 décembre, à l'âge de 66 ans, ont annoncé des médias d'Etat. "Ce malheur est arrivé tôt ce matin. Nous sommes tous sous le choc", avait indiqué auparavant un haut responsable du gouvernement à l'AFP sous le couvert de l'anonymat. Deux autres sources ont indiqué que le président est mort vers 4 h 30 locales (0 h 30 à Paris).

Celui qui se faisait appeler "Turkmenbachi", le père des Turkmènes, cumulait ces derniers temps tous les pouvoirs : président, premier ministre, chef des armées et leader du Parti démocratique, l'unique formation politique existant officiellement dans le pays...


[ Lire la suite de l'Article.. ]


Source: Le Monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

La faucheuse vient d'emporter un des dictateurs les plus mégalomaniaque de ce 20 eme siecle .Je ne sais pas si sans lui le monde sera plus sur mais une chose est certaine il va manquer beaucoup à certains entrepreneur français .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Norka
Invité Norka Invités 0 message
Posté(e)

Cet homme était fou à un point !!! Je me demande comment le peuple endoctriné va réagir à cette mort ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
une chose est certaine il va manquer beaucoup à certains entrepreneur français .....

En effet, le dernier reportage d'envoyé spécial sur ce sujet (reportage qui a coûté la vie à plusieurs personnes ayant aidée la journaliste), plusieurs sociétées ont été citées pour leurs accord juteux avec Niazov (richissime graces aux ressources naturelles du Turkménistan).

Sagem (pour son réseau de surveillance par micros) et Bouygues (pour la constrution de bâtiments) avaient été cités dans ce reportage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Champagneeeeeeeeeee ;)

trop cher et pas d'importation toute façon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

monde.jpg

Un documentaire dénonçant la dictature de Separmourad Niazov récompensé au Festival du journalisme d'Angers : ¿N'oublions pas ceux sans lesquels il n'aurait pas pu être réalisé.¿

8.12.2006

La vingt et unième édition du Festival international du scoop et du journalisme d'Angers a récompensé, le 20 novembre 2006, un documentaire consacré au Turkménistan et au culte de la personnalité du président Separmourad Niazov. Intitulé « Turkménistan : bienvenue à Niazovland »...

La vingt et unième édition du Festival international du scoop et du journalisme d'Angers a récompensé, le 20 novembre 2006, un documentaire consacré au Turkménistan et au culte de la personnalité du président Separmourad Niazov. Intitulé « Turkménistan : bienvenue à Niazovland », et réalisé par Catherine Berthillier pour la société audiovisuelle de production Galaxie Presse, il a été diffusé par France 2 dans l'émission « Envoyé Spécial » du 28 septembre dernier.

« Ces images exclusives du Turkménistan ont permis de montrer sans ambages la véritable situation des Turkmènes et le régime de terreur et d'endoctrinement qui est leur quotidien. Nous souhaitons par-dessus tout rendre hommage aux trois personnes qui ont aidé Catherine Berthillier à réaliser ce film : Ogoulsapar Mouradova, journaliste pour Radio Free Europe / Radio Liberty et militante des droits de l'homme, Annakourban Amanklytchev et Sapardourdy Khajiev, journalistes et militants des droits de l'homme. Ils ont payé de leur liberté et pour Ogoulsapar Mouradova de sa vie, ces images. Ils ont collaboré à la réalisation de ce documenaire lorsque Catherine Berthillier se trouvait au Turkménistan mais aussi après son départ en continuant de filmer », a déclaré l'organisation de défense de la liberté de la presse.

« Il faut rappeler par tous les moyens la dictature infâme qu'est le Turkménistan et dénoncer les Etats et les entreprises qui la soutiennent. La communauté internationale à un rôle important à jouer. D'ailleurs, ...

[ Lire la suite de l'Article.. ]

Source: RSF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant