Aller au contenu

Essai clinique illégal du Pr Joyeux


Messages recommandés

Pierrot89 Membre 3051 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour,

Le Professeur Joyaux (maintes fois déjà condamné par la justice) a commencé à réaliser un essais clinique illégal dans l'abbaye de Sainte Croix (avec le concours de bénédictines)  concernant des centaines de patients atteints d'Alzheimer et de Parkinson sur la base de dérivés de mélatonine.

L'ANSM a condamné ces essais et interdit sa poursuite.

le ministère de la Santé va porté plainte.

 

Ces essais illégaux peuvent générer des graves problèmes pour les patients qui ne sont plus suivis par des médecins. Heureusement ce nouveau scandale médical a été stoppé rapidement.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Ines Presso Membre 6762 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Après l'essai clinique illégal du professeur Joyeux, Agnès Buzyn promet des sanctions

Les essais qui se déroulaient dans l'abbaye de Sainte-Croix, près de Poitiers, étaient menés sur des patients atteints de Parkinson et d'Alzheimer.

SANTÉ - L’ampleur est inédite, la faute particulièrement grave. Ce jeudi 19 septembre l’ANSM a annoncé qu’elle venait de mettre un terme à un essai clinique illégal mené par le professeur Henri Joyeux sur pas moins de 350 personnes atteintes de Parkinson et d’Alzheimer. 

Interrogée par France Inter, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a dénoncé “une faute lourde”, ajoutant: “Je suis effondrée, horrifiée. Il y aura des sanctions et des poursuites”.

Déjà contesté par la communauté médicale notamment à cause de ses positions anti-vaccins, le professeur Henri Joyeux menait ces essais via une structure baptisée Fonds Josefa, dont il est le vice-président.

D’après Bernard Celli, directeur de l’inspection à l’ANSM, les essais se déroulaient essentiellement dans une abbaye près de Poitiers, l’abbaye de Sainte-Croix.

“Il semble qu’ils y passaient une nuit et qu’ils subissaient une prise de sang le matin”, explique-t-il.

..........

L’expérimentation consistait à appliquer aux patients des patchs contenant deux molécules, appelées valentonine et 6-méthoxy-harmalan, dans l’espoir de traiter plusieurs maladies neurologiques (Parkinson, Alzheimer, troubles du sommeil...).

Joint au téléphone par l’AFP, le Pr Joyeux assure que ”ça n’a rien à voir avec un essai clinique”, refusant d’en dire davantage.

Selon l’ANSM, ces molécules sont proches de la mélatonine, hormone fréquemment utilisée pour mieux dormir mais déconseillée à certaines populations par l’agence sanitaire Anses en raison d’effets secondaires. L’Agence n’exclut ainsi pas “un risque pour la santé des participants”.

 

Source https://www.huffingtonpost.fr/entry/apres-lessai-illegal-du-professeur-joyeux-agnes-buzyn-promet-des-sanctions_fr_5d84600de4b0849d4726bef5

————————————————————————————————————

 

Un essai clinique «sauvage» mené dans une abbaye sur 350 malades a été interdit

Une «révélation» signe «de la miséricorde de Dieu»

«C’est absolument inadmissible, c’est un vrai scandale», s’est insurgée vendredi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. «La priorité, c’est de connaître l’état de santé de ceux qui y ont participé», a-t-elle poursuivi. L’essai illégal aurait été mis en œuvre par le «Fonds Josefa», une association créée par Henri Joyeux et Jean-Bernard Fourtillan, et par la société Sodeval (Société d’exploitation de la valentonine) qui appartient à ce dernier. Lui-même et Henri Joyeux sont connus pour des prises de position contestées par la communauté médicale, notamment sur les vaccins. Le fonds Josefa est nommé ainsi en référence à une religieuse du début du XXe siècle, Maria Josefa Menéndez. Sur le site internet du fonds, Jean-Bernard Fourtillan indique, dans un vocabulaire très mystique, que le «système veille-sommeil» lui aurait été «dévoilé au mois d’avril 1994». La valentonine «m’est apparue en quelques secondes, alors que je me trouvai dans des circonstances exceptionnelles. J’étais sans doute la bonne personne au bon moment (...), dans ma petitesse d’homme de foi aimant et écoutant Dieu, fort de mes connaissances dans des domaines aussi variés que la chimie, les sciences pharmaceutiques et médicales.» Indiquant avoir fait une dépression après avoir «dépensé tous [ses] biens» dans ses travaux de recherche, il aurait après avoir rencontré des religieuses du Sacré-Coeur de Jésus. «J’ai compris que le système Veille-Sommeil m’avait été révélé pour soigner les nombreux malades souffrant de dysfonctionnements de ce système», indique-t-il.

Les personnes concernées souffraient pour certaines de Parkinson, d’Alzheimer, ou de troubles du sommeil, mais l’Ansm soupçonne que des volontaires sains étaient aussi impliqués. Les participants se seraient vus proposé des patchs cutanés de valentonine et 6-méthoxy-harmalan, de supposés dérivés de la mélatonine (connue comme «l’hormone du sommeil») qui n’ont jamais fait l’objet de la moindre publication scientifique par le Pr Fourtillan. «Les patients passaient une nuit dans une abbye près de Poitiers», indique au Figaro Bernard Celli, directeur de l’inspection à l’Ansm. «Ils recevaient un patch le soir, puis on leur faisait une prise de sang le lendemain matin.» Une expérimentation conduite «sans autorisation de l’Ansm, avec des substances dont la qualité, les effets et la tolérance ne sont pas connus. Un risque pour la santé des participants ne peut être exclu», ajoute l’Agence du médicament, qui a alerté en avril 2018 sur les risques de la prise de compléments alimentaires à la mélatonine pour certains patients. L’Ansm craint par ailleurs que certains patients n’aient arrêté leur traitement habituel.

Les autorités sanitaires demandent aux participants de «ne plus utiliser ces patchs, consulter rapidement [leur] médecin traitant pour l’informer de la situation, réaliser un bilan de santé et s’assurer que la prise en charge de [leur] maladie est adéquate.» Ils sont également invités à «conserver les patchs afin de permettre la réalisation éventuelle de futures analyses».

......

Source http://sante.lefigaro.fr/article/un-essai-clinique-sauvage-auquel-est-lie-le-pr-joyeux-interdit-par-l-agence-du-medicament/

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 3585 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

eh bé, c'est pas triste...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité