Aller au contenu

Références philosophiques


Messages recommandés

Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Bonjour. Je recherche des références philosophiques qui répond à et parlant de :

-rien à faire revient à compter sur les autres tandis que faire un métier apporte une place dans la société et permet de se faire reconnaître dans cette société ».

- le travail est une base d’économie, plus nous avions fait d’efforts dans nos études plus cela va apprter un bon métier donc un bon salaire et avec ce bon métier se faire reconnaitre dans cette société

- Plus le metier est élevé plus on sera élevé dans cette société on aura contact avec de grandes personnes qui ont également une bonne image dans cette société. 

la démographie augmente, il faut des batisseurs pour loger des travailleurs, on loge aussi un nombre de personnes sans travail, qui en cherchent. Tout personne qui travaille appartient à la société, tout le monde est utile pour le fonctionnement de la société, si il n’y avait pas de médecins, ou bien même des métiers plus bas que cela, tous les métiers fait fonctionner la société mais si il n’y a pas de travailleurs cette société n’existerais pas.

(Mes idées de ma partie 1 je cherche des références philosophiques pour compléter mais j´en trouve pas

voici la pbmq de ma partie :

05A5E99D-E6B2-4613-B30C-F12DA9FEC40D.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 7868 messages
Talon 1‚ 73ans
Posté(e)

La profession est une des propriétés de la personnalité. Il y a aussi la filiation et le milieu social de la famille, l'éducation, le vêtement, la richesse, la notoriété, etc.… La hiérarchie sociale dépend du sexe, de l'âge, de l'accaparement des rites religieux, de l'accaparement des armes, de l'accaparement des moyens de production, de l'accaparement de l'information et du savoir, de l'accaparement du pouvoir politique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Filcro
Invité Filcro Invités 0 message
Posté(e)

Salut ! Je ne comprends pas très bien quel est ton but. Ni même ta méthode. Cherches-tu des références pour confirmer les idées que tu as développées ou cherches-tu à créer un argumentaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

En faite je cherche des arguments de philosophes c’est a dire des références philosophiques qui parlent de mes idées que j´ai mis plus haut qui confirment ce que je dis leurs avis sur mon idée quoi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Filcro
Invité Filcro Invités 0 message
Posté(e)

D'accord, je ne sais tout d'abord m'empêcher de faire remarquer que faire un tel exercice à peu d'intérêt à mes yeux. Il serait bien plus enrichissant de peser le pour et le contre via une question du type "Le travail est-il utile et nécessaire socialement ? Développez vos idées." Simple curiosité : travail personnel ou scolaire ?

Ensuite, et pour t'aider, a priori, je dirais que se sont sans doute bien plus les psychologues, les sociologues et les économistes qui auraient tendance à exposer ce genre d'idées. Et surtout, ces personnes auraient, selon moi, fait plus de recherches empiriques que des philosophes. Mais tu peux toujours aller faire des recherches ici et .
Par contre, toujours a priori, les philosophes auraient sans doute beaucoup à dire sur les notions d'utilité et de nécessité. Idées qui sauront peut-être t'aider dans ta quête, jeune aventurier !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

D’acc merci je fais ça ce soir! Et sinon mes idées sont bonnes pour cette partie ou pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Filcro
Invité Filcro Invités 0 message
Posté(e)

Ah ah ! Pour le savoir, il faudrait bien plus répondre à la question que j'ai proposée plutôt qu'à celle qui t'es demandée. Chercher à confirmer une thèse, peu importe laquelle, n'est pas une bonne méthode d'évaluation de la qualité des arguments pour cette thèse. Il te faut une vision d'ensemble. Il te faut des contre arguments. 

 

Mais ne sois pas effrayé ! Si tu estimes qu'il te faut recommencer, ou bien si tu tu veux focaliser tes recherches de références, poses-toi cette question : quel est le meilleur argument défendant cette thèse ? Pas le plus simple, pas le plus convaincant, pas celui qui vient le plus facilement à l'esprit, le meilleur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Attends mince j’suis perdu donc j’ai tout faux? C’est pour lundi j’aurais pas beaucoup de temps pour le refaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Filcro
Invité Filcro Invités 0 message
Posté(e)

Je n'en sais rien, je ne suis pas spécialiste de la question. J'ai écrit qu'il était difficile d'évaluer la qualité de tes arguments avec pareil exercice et pareille méthode.

Le temps ne joue pas en ta faveur, je vais donc t'inviter à reformuler tes idées de la manière la plus objective qu'il soit. Reposte-les ici dès que ce sera fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Mais je comprend pas comment je peux mieux reformuler mes idées ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Filcro
Invité Filcro Invités 0 message
Posté(e)

Vraiment ? En repensant à l'objectivité, tu n'as pas l'impression qu'il y a quelque chose qui cloche lorsque tu écris "bon salaire", "bon métier", "métier élevé", "grandes personnes" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moch niap Membre 130 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Rousseau : l'homme à l'état de nature n'a pas besoin des autres. En vivant en société il se compare aux autres et veut leur être supérieur, l'amour propre est le moteur de la "civilisation", il est la passion qui pousse les hommes à travailler.
Hegel : l'homme veut être reconnu par les autres (de gré ou de force) ce qui le conduit à lutter pour obtenir cette reconnaissance. Les hommes qui ont peur de mourir renoncent à la reconnaissance et travaillent pour les maïtres. Ils apprennent un métier et conquièrent une certaine autonomie. C'est par eux que la nature est transformée et que la "civilisation" progresse. Ils sont reconnus comme de bons travailleurs et obtiennent de bons salaires.

Travailler pour ces deux auteurs n'est pas le fruit d'un instinct animal. Les hommes travaillent et cela vient de ce que l'instinct est refusé par l'homme. L'homme veut être reconnu en tant qu'homme. 
Pour Rousseau, l'homme en société travaille pour se construire une image valorisée.
Pour Hegel, l'homme qui travaille est celui qui a cédé à son instinct de conservation et qui ne peut obtenir sa survie qu'en obéissant aux maîtres.
 

Modifié par moch niap

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Meerci beaucoup!!

par contre ma deuxieme partie je comprend pas quoi faire tu peux m’aider à me trouver des idées stp voici ma deuxieme partie f191f54a13f7f69c3c48d42fc4afe03f.jpeg

PS: est ce que quand t’as expliquer avec des références philosophiques sur le post précédent tu peux me dire chaque citation et leurs titres stp

Modifié par Martin01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moch niap Membre 130 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Hegel : "Mais le maître est la puissance qui domine cet être, car il montra dans le combat que cet être valait seulement pour lui comme une chose négative ; le maître étant cette puissance qui domine cet être. Pareillement, le maître se rapporte médiatement à la chose par l’intermédiaire de l’esclave ; l’esclave comme conscience de soi en général, se comporte négativement à l’égard de la chose et la supprime ; mais elle est en même temps indépendante pour lui, il ne peut donc par son acte de nier venir à bout de la chose et l’anéantir ; l’esclave la transforme donc par son travail." La phénoménologie de l’esprit

 

Rousseau : "Ce n'est donc pas un si grand malheur à ces premiers hommes, ni surtout un si grand obstacle à leur conservation, que la nudité, le défaut d'habitation, et la privation de toutes ces inutilités, que nous croyons si nécessaires " (Second discours). 

"Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne." (Second discours)

"Il ne faut pas confondre l’amour-propre et l’amour de soi-même ; deux passions très différentes par leur nature et par leurs effets. L’amour de soi-même est un sentiment naturel qui porte tout animal à veiller à sa propre conservation et qui, dirigé dans l’homme par la raison et modifié par la pitié, produit l’humanité et la vertu. L’amour-propre n’est qu’un sentiment relatif, factice et né dans la société, qui porte chaque individu à faire plus cas de soi que de tout autre, qui inspire aux hommes tous les maux qu’ils se font mutuellement et qui est la véritable source de l’honneur. " Second Discours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moch niap Membre 130 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

le travail comme valeur politique
politique = ce qui concerne la vie ensemble avec des règles et des valeurs qui permettent de se comprendre et d'agir.
Rousseau "Quand chacun fait ce qui lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d'autres, et cela ne s'appelle pas un état libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à n'être pas soumis à celle d'autrui; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d'autrui à la nôtre."(Contrat social)
Le travail est une activité qui a un sens dans la vie en société. Il fait partie de l'homme vivant en société, dans une Polis, une Cité dont l'organisation politique est réglée par des lois et des valeurs.
Pour qu'il y ait une société, il faut que les hommes se soumettent à des règles et qu'ils travaillent en vue de la survie de cette société. 
Le problème que pose Rousseau est celui de la liberté. L'homme est libre par nature. Il doit travailler et obéir certes, mais volontairement.  Le travail est une valeur politique en ce qu'il permet la survie de la Cité mais il doit impérativement être libre et non servile car la liberté est essentielle. Elle doit être reconquise grâce au contrat social.
“L’homme est né libre et partout il est dans les fers”

Modifié par moch niap

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martin01 Membre 18 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Merci beaucoup Moch.

pour cette deuxième partie j’ai trouve une idée aussi que le travail est une valeur politiquz qui permet le développement du pays car si il n' y aurai pas eu de travail le pays ne serai pas beaucoup développer c'est a dire que sans le travail personne n'aurai construit de nouvelle usines des entreprise . Je pense que le travail est un devoir c'est grace au travail que tu t'en sors et que tu aide ta famille , tu pays les impôts et que tu n'a pas de problèmes financiers . Il y a beaucoup de pays qui n'ont pas construit des nouveau entreprise comme par exemple en Afrique , la ba beaucoup de personne ont du mal a nourrir leur famille parce que ils ne travaillent pas et ils n'arrivent pas a trouver un travail. Le travail a toujours été au service d'une cohérence sociétale. C e n'est pas aussi facile de trouver un travail meme pour travailler au magasin ou dans un restaurant.

Comment je peux formuler sa avec une référence philosophique et quel référenxe philosophique ?

et ensuite avec Hobes dans son ouvrage intitulée « Leviatan » qui traite la question de la tyranie comme système politique qui convient à la nature humaine. Je peux dire quoi grâce à cette référence philosophique par rapport à la question posé ?

Modifié par Martin01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité