Que mérite les violeurs!

rems_59 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

oui je sui tout a fait d'accord avec toi et sa c'est déja vu mais on on a aussi vu des coupable etre innoncenté et récidivé c'est pour sa que je crois que c'est pas un sujet a prendre a la légère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

La justice et la vengeance sont deux choses différentes Wahidao.

On nous montre souvent d'ailleurs à la télévision la famille demandant vengeance quand la justice, elle, vient de faire son travaille...

Bien sur que, lorsqu'on a souffert dans sa chair, la peine prononcée n'est jamais égale à la douleur, à l'outrage. Mais nous sommes dans une société qui croit au pardon et à la rédemption, car malgrè la laicité de l'état, nous gardons quelques habitudes chrétiennes, et je pense que ca n'est pas une mauvaise chose que de penser qu'un criminel, de quelque ordre que ce soit, ne l'est pas "par nature" et pourra un jour se reinserer. Meme s'il y a un taux de récidive important dans certains cas, je crois que c'est une vision plutôt saine de l'homme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rems_59 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

oui je croi que de toute de façon apres c'est a chacun de se faire son propre opinion j'ai le droit de vous faire part de mon avis qui est qu'il mérite la peine de mort mais je n'ai pas le droit de vous convaincre que j'ai raison car on discute d'un sujet ou personne n'a tort et ou personne n'a raison.C'est un sujet sans fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rusty311 Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 53ans
Posté(e)

JE PENSE QUE LES VIOLEURS D ENFANTS MERITENT DES PEINES DE PRISONS TRES LOURDES ET SY ILS DOIVENT SORTIR UN JOURAUTANT QU ILS SOIENT GUERIES

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
Dites moi si votre fille ou votre soeur ou votre mere se faisait violer que feriez vous violeur, si on vous laisser le choix????

Prenons le problème dans l'autre sens (c'est plus compliqué dans l'autre sens ;) ) = et si c'était votre fille, votre fils, ou votre mère qui finit par violer quelqu'un, pour une raison obscur ... incomprise et incompréhensible? que décideriez-vous pour ce(tte) violeur(se) ?

JE PENSE QUE LES VIOLEURS D ENFANTS MERITENT DES PEINES DE PRISONS TRES LOURDES ET SY ILS DOIVENT SORTIR UN JOURAUTANT QU ILS SOIENT GUERIES

Problème : la prison seule ne peut guérir ;) ni même un psy. Dans ces cas là, il faut passer à un traitement durable et médicamentreux (chirurgical ?).

oui je croi que de toute de façon apres c'est a chacun de se faire son propre opinion j'ai le droit de vous faire part de mon avis qui est qu'il mérite la peine de mort mais je n'ai pas le droit de vous convaincre que j'ai raison car on discute d'un sujet ou personne n'a tort et ou personne n'a raison.C'est un sujet sans fin.

Se dire que c'est un sujet sans fin, c'est normal qu'il le devienne. Tu proposes ton opinion, mais ce n'est pas que ça : dans un débat, tu proposes et TU ECOUTES !!!!!! tu écoutes les argumentations des autres, histoire de ne pas rester sur des positions qui ne sont pas forcément justifiable/argumentée.

La peine de mort ? Et après ? C'est pas ça qui va nous prévenir d'autres violeurs.

Il faut chercher la racine de ce mal pour pouvoir le repèrer tôt et, au meilleurs des cas, prévenir et guérir le malade (histoire qu'il ne nuise pas aux autres ;) ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rems_59 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

ta réponse et bien fondé jé sais que dire que c'est un sujet sans fin c'est simpliste mais en ce qui concerne la solution de trouver la racine du mal c'est souvent dans l'enfance et dans le milieu familial que se fonde les pathologie futur. !!! attention je ne dit pas que l'on va forcément ressembler au type familial tout le monde a ces chance de devenir quelqu'un de "bien" mais je pense que pour faire ce genre de chose il faut avoir subit un certain traumatisme tout de même et dans ce cas la il devient plus difficil de résoudre le problème il faudrait pouvoir intervenir avant que l'évènement traumatisant est eu lieu. ce qui n'est pas facil a detecter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

@ rems_59 : je pense presque la même chose, par exemple que la condition de l'enfance joue un rôle primordial.

Seulement, je pense qu'il y a aussi des prédisposition (et ce, dès la naissance) : donc deux enfants ne réagiront jamais de la même manière suivant qu'on les traite de la même sorte.

Ce n'est pas systématique (un traumatisme de l'enfance pourrait apparemment faire en sorte de faire un violeur), mais certains hommes ont des pathologies (=la prédisposition) dès l'enfance, mais qui ne se révèle que plus tard (à cause de tel ou tel événement). Et dans ces cas là on peut intervenir physiquement (médicament etc). Sinon, je te donne raison ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rems_59 Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

ui de toute façon il faut surtout éviter d'etre radical dans ce que l'on dit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
misterbil Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

on a eu un peu de tout sur ce topic , du oui et du non.

pour moi, ya pas foto, même si j'ai l'impression de sortir du politiquement correct, mon avis est tranché: peine de mort pour le coupable dont la culpabilité est indéniable (et on a les moyens de nos jours d'y arriver).

Apres, johndoe a mis des scenarios en avant pour tenter de prouver que qqn pouvait mettre le sperme de qqn d'autre ds le vagin de la fille... Je ne suis pas sur que ce soit aussi simpliste que ca mais bon n'éta,nt pas expert en criminologie... je me dis juste qu'il faut que le violeur prenne ton sperme encore chaud, qu'il aille trouver sa proie et la violer puis deverser le liquide séminal volé...hum hum... et que fait on des poils pubiens, empruntes diverses sur la scene de viol ainsi que tous les indices qui pourraient trahir le scenario du violeur.

enfin, ne nous égarons pas...

les prisons dégueulent de mecs pourris jusqu'a l'os, c'est l'Etat qui paye pour les entretenir, les conditions de détention (la encore je ne suis pas politiquement correct) ne sont pas si dures que ce qu'on nous dit (j'y suis rentré et j'ai vu) et on en revient encore aux lacunes du systeme francais qui permettent les recidives car relaché trop vite.

une thérapeutique?? j'y crois pas mais pas du tout! qu'est ce qui prouvera que le détenu va suivre le traitement, comment observer les effets rééls du sujet traité alors qu'il pourra raconter qu'il n'a plus aucune pulsion etc... il ne suffit pas d'une verge pour violer. Les sex toy de madame monsieur tout le monde peuvent etre une pelle, un manche de je ne sais quoi pour le violeur, enfin plein de trucs phaliques et la verge n'aura pas quitté son calebar tout dégueu...

bref, un violeur est un violeur! si la culpabilité est sure, pas de polémique pour moi (la encore, je suis moyen ageux pour certain) mais peine de mort dans les 10 années qui suivent le viol!! entre deux, tout le salaire du violeur ou tout ce qui peut servir a payer son séjour doit etre confisqué et servir a payer son incarcération!

et puis je reviens sur le fait qu'il y a évidemment une cause pour devenir violeur, pathologique ou pas, il restera violeur.

je ne fantasmerais pas jusqu'au point de faire souffrir avec une torture atroce le violeur (bien que...) mais pour moi, et je concluerais, il ne peut rien se passer pour la personne violée (qui, d'ailleurs si elle est encore en vie) qui effacera ses blessures mais quand même savoir qu'elle ne respirera plus le même air que son agresseur, ca c'est pas mal!

Désolé si j'en ai choqué certain mais le sujet me touche de près et même de très près...même si moi je n'ai pas été violé, je parle au nom de 4 filles qui ont été violées,tuées et entérrées vivantes en 95 a outreau et que je connaissais très bien...

si ca peut me faire passer pour autre chose qu'un homme du moyen age... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
misterbil Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

edit: ca s'est passé en 97. un des deux meurtrier et violeur avait 42 ans et l'autre 40 ans. le verdict a été la peine a perpetuité mais avec période de sureté de 20 et 22 ans. en clair, ils sortiront, auront 62 ans et les pépères vont surement pas s'inscrire a un club de pêche une fois sortis!! bravo a notre cher système francais!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
si la culpabilité est sure
Le problème c'est que tout le monde n'a pas la même définition de cette sûreté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
une thérapeutique?? j'y crois pas mais pas du tout! qu'est ce qui prouvera que le détenu va suivre le traitement, comment observer les effets rééls du sujet traité alors qu'il pourra raconter qu'il n'a plus aucune pulsion etc... il ne suffit pas d'une verge pour violer. Les sex toy de madame monsieur tout le monde peuvent etre une pelle, un manche de je ne sais quoi pour le violeur, enfin plein de trucs phaliques et la verge n'aura pas quitté son calebar tout dégueu...

Un violeur veut ressentir du plaisir, donc il utilisera son phallus (le vrai).

Après, ton cas de figure représente plus les sadiques ou psychopathe (selon moi bien sûr, je ne suis pas docteur ;) ) qui éprouvent du plaisir à voir les autres se faire violer.

Le violeur est exclusivement acteur (d'après ce que je sais), sinon, donne moi des exemples ;)

bref, un violeur est un violeur! si la culpabilité est sure, pas de polémique pour moi (la encore, je suis moyen ageux pour certain) mais peine de mort dans les 10 années qui suivent le viol!! entre deux, tout le salaire du violeur ou tout ce qui peut servir a payer son séjour doit etre confisqué et servir a payer son incarcération!

et puis je reviens sur le fait qu'il y a évidemment une cause pour devenir violeur, pathologique ou pas, il restera violeur.

Et toi, es-tu médecin pour dire ça ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je ne suis pas au courant des méthodes thérapeutiques : sont elles efficaces a 100 %? en quoi consistent-elles? et puis sont-elles appliquées en France ?

et si ces méthodes ne fonctionnent pas : la prison à vie serait mieux que des récidives !

la la lobotomie ce n'était pas si mal ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

C'est là le problème : où sont les recherches visant à obtenir la méthode thérapeutique providentielle ? Où donc ? ;) :D

Elle n'est pas assez présente, la recherche. On favorise la répression (au meilleurs des cas, on enferme dans un hôpital psychatrique pour une durée indéterminée ... ;) ) plutôt que la recherche. Et je pense que la recherche est la seule manière de nous sortir de cette situation (à laquelles nous sommes tous exposé ;) , et c'est pas quand on nous aura fait du mal qu'il faudra enfermer : il faudrait découvrir et remédier AVANT !).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmablop Membre 3 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Le problème est qu'intervenir avant signifie prévention et qu'on peut difficilement dénicher les personnes pour lequel il existe une possibilité de déraper.

Pour avoir bosser auprès de personnes ayant été incarcérées pour des affaires de moeurs, le soin thérapeutique durant l'incarcération dépend le plus souvent malheureusement du bon vouloir de la personne incarcérée. Le plus souvent, c'est au moment de la sortie définitive ou de la libération conditionnelle que l'ordonnance de jugement peut être assortie d'une obligation de soins.

Pour ce qui est des recherches, elles sont très développées au Canada. Encore une fois, la recherche ne peut être envisagée qu'à partir du moment où l'incarcération sera envisagée non seulement comme une mise à l'écart de la société mais aussi comme une réinsertion future.

Il est complètement inconcevable aujourd'hui de prôner une peine à vie pour un violeur alors que certaines prisons en France frôlent les 200% d'occupation et que les services de psychiatrie en interne sont surchargées de travail, cette surcharge étant partie dûe au fait qu'à l'heure actuelle, on incarcère trop souvent des personnes pour lesquelles l'incarcération n'aura qu'un effet d'aggravation.

euh, voilà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
Le problème est qu'intervenir avant signifie prévention et qu'on peut difficilement dénicher les personnes pour lequel il existe une possibilité de déraper.

Pour avoir bosser auprès de personnes ayant été incarcérées pour des affaires de moeurs, le soin thérapeutique durant l'incarcération dépend le plus souvent malheureusement du bon vouloir de la personne incarcérée. Le plus souvent, c'est au moment de la sortie définitive ou de la libération conditionnelle que l'ordonnance de jugement peut être assortie d'une obligation de soins.

Ca devrait être systématique ;) Et de toute façon, c'est clair, il ne faut pas laisser le choix au malade : il faut le soigner.

Pour ce qui est des recherches, elles sont très développées au Canada. Encore une fois, la recherche ne peut être envisagée qu'à partir du moment où l'incarcération sera envisagée non seulement comme une mise à l'écart de la société mais aussi comme une réinsertion future.

Il est complètement inconcevable aujourd'hui de prôner une peine à vie pour un violeur alors que certaines prisons en France frôlent les 200% d'occupation et que les services de psychiatrie en interne sont surchargées de travail, cette surcharge étant partie dûe au fait qu'à l'heure actuelle, on incarcère trop souvent des personnes pour lesquelles l'incarcération n'aura qu'un effet d'aggravation.

euh, voilà.

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmablop Membre 3 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Le problème est qu'intervenir avant signifie prévention et qu'on peut difficilement dénicher les personnes pour lequel il existe une possibilité de déraper.

Pour avoir bosser auprès de personnes ayant été incarcérées pour des affaires de moeurs, le soin thérapeutique durant l'incarcération dépend le plus souvent malheureusement du bon vouloir de la personne incarcérée. Le plus souvent, c'est au moment de la sortie définitive ou de la libération conditionnelle que l'ordonnance de jugement peut être assortie d'une obligation de soins.

Ca devrait être systématique ;) Et de toute façon, c'est clair, il ne faut pas laisser le choix au malade : il faut le soigner.

je rajouterai juste que je ne considère que très peu de ces personnes comme étant malades. Très très peu même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Alors que sont-elles ?

ndrl : quand j'emploie le terme de malade, et j'aurais du le préciser, j'entends par rapport à une base comportementale humaine. Ils ont de sacrés déviance que la majorité des êtres humains n'ont pas.

Je ne sais point si tu as la même vision que moi du mot malade.

Mais bon, de toute façon, j'ai 3 règle

1) j'ai raison

2) j'ai toujours raison

3) en cas de dissenssion avec une de mes précédente opinion, les deux premières règles s'appliquent

4) les règles ne sont pas changeable, et aucun appel ne saurait être prononcé

;)

Quoi ? ça fait quatre ;)

Pas grave, je blague ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmablop Membre 3 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La maladie est la reconnaissance d'une pathologie altérant les facultés de la personne et par la même son comportement.

Mais je ne pense pas que la maladie se cache derrière tous ces personnes. pour beaucoup, le milieu familial, social et l'éducation ont joué un rôle prépondérant dans leur capacité à passer à l'acte. Si certaines limites et certaines valeurs ne sont pas posées alors la faire la différence entre un comportement sain et un comportement déviant devient plus difficile. Et encore une fois je dis difficile et non impossible.

Le discours d'une possible irresposabilité de ces personnes devant leurs actes signifie aucune reconnaissance de l'acte et encore une fois aucune remise en question.

J'ai commis un acte répréhensible? bah, la justice et donc l'Etat me dit:

"Monsieur, vous n'êtes pas responsable de vos actes

Pourquoi faire l'effort de réfléchir à son acte?

Combien j'ai vu d'hommes qui même après 10 ans de prison ne reconnaissent pas avoir commis les actes et donc ne pas être responsables mais victimes?

De plus, le discours qui consiste à dire que les enfants ayant subis de tels actes deviendront de potentiels agresseurs est d'une idiotie: j'en connais des dizaines pour lesquels tout va bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Mais justement, les traumatismes vécus pendant l'enfance ne feraient-ils pas remonter au jour des pathologies latentes, qui se seraient révélé ultérieurement ou dans d'autres conditions ? Parce que je doute que si tu ne donnes aucune limite a tes gosses (ce qui n'est pas à faire ;) ), je doute que tous réagirons pareils... Et que tous seront plus tard des violeurs, des sadiques, des psychopathe ...

Je crois personellement en des prédispositions, qui sont/seraient latentes. Après, je ne suis qu'étudiant en histoire, donc, je me tais ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant