Interdiction de la voyance

Pensez-vous qu'il faille interdire la voyance ?   20 membres ont voté

  1. 1. Alors ?

    • Oui, je pense même qu'il faut les brûler
      8
    • Oui, mais on est pas obligés de les brûler
      1
    • Non, j'y crois
      4
    • Non, même si j'y crois pas
      5
    • M'en bats les steaks des tes voyantes pourries !
      2
  2. 2. Etes-vous déjà allé(e) voir un(e) voyant(e) ?

    • Oui
      5
    • Non
      15
  3. 3. Ses prédictions se sont elles avérées exactes ?

    • Oui
      5
    • Non, il s'est passé l'opposé
      8
    • Non, ce n'est peut être pas encore arrivé
      7

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ma question est donc : qu'essayez vous de démontrer, à part l'étendue de vos connaissances sur le sujet très "in" de la physique quantique ?
Moi je veut démontrer que tout est déterministe. Et grenouille veut démontrer le contraire.

Ce n'est pas parceque des gens échangent leur opinions sur un forum qu'il le font pour frimer.

Quand au sujet très "in", c'est le cas dans le monde scientifique, car la physique quantique peut trouver beaucoup d'applications.

En outre, je pense que les application réelles et actuelles de la théorie quantique (particules EPR en particulier) nous prouvent que des choses, comme la téléportation d'information (grâce à la fonction EPR des deux "éléments" issus de l'excitation d'une même particule), qui ne sont pas envisageables à l'aune de la physique classique, deterministe, sont pourtant bien réels et fonctionnent pour de vrai.
J'ai lut un article sur la téléportation d'information, une expérience faite avec un laser et quelques mirroir, ça ne tenait pas la route, car la corrélation du spin des photons venait de l'origine, car ces deux photons étaient issus du même laser. L'information n'était donc pas téléportée, mais c'est le laser d'origine qui influencait les photons de façon à ce qu'ils aient une corrélation de spin.
Maintenant, je pense également que nous, en tant que civils (à moins bien sur que l'un d'entre vous ne fasse partie du CNRS ou d'un organisme de recherche privé axé sur les applications de la théorie quantique), ne disposons pas de suffisement d'informations sur le sujet pour en avoir un idée précise. Ni pour pouvoir extrapoler dessus.
Des scientifiques aussi commencent à remettre en cause l'indéterminisme, il le remplace par simplement un manque d'information.
Je n'avais sincérement aucune idée que ma mère soit allée consulter une voyante à mon sujet et encore moins du contenu de cette prédiction qui pourtant s'est avérée exacte.

Cela n'a donc pas pu m'influencer au sens de la suggestion.

Mais ta mère le savait, ce qui à très bien pu influencer ta vie de façon inconsciente, au niveau des sujets de conversations abordé par ta mère, etc...

Pour ce qui est des problèmes de couple, un classique de la voyance, rares sont les gens qui n'ont jamais eut de problèmes de couple dans leur vie. Le travail dans un hopital... si tu était dans une école de soins infirmiers, j'aurait pu le prédire moi aussi.

Les traits de carractère, ça peut se voir au comportement de la personne, à ses expression inconsciente du visage, sa façon de parler. Le fait d'être enceinte aussi, ne dit ont pas que les femmes enceinte on un visage resplandissant ? Et puis si tu était enceinte de 6 ou 7 mois, il l'a peut être simplement vu, c'est un voyant...

Le choix des mots est aussi important pour que tu les interprètes de façon juste, car si tu va voir un voyants tu va inconscienmment essayer de faire le rapprochement entre la réalité et ce qu'il dit.

que j'allais retrouver une personne de ma famille
C'est la seule prévision d'avenir qu'il a fait, ça fait quand même léger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Eugene Moulin Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

john doe,

Le fait troublant est que pendant cette période je n'ai eu aucun contact avec ma mère (pendant trois ans en fait) et qu'elle m'a dit tout ca apres que ca se soit réalisé alors qu'elle avait vu la voyante avant. Sinon, je pense que mon bon sens et mon esprit cartésien m'aurait permis de conclure moi-même à l'action de la suggestion.

De plus, la voyante ne m'a pas vu moi même, ni mon amie de l'époque. Elle n'a donc pas pu se baser sur mes expressions ou autres...

Pour cette hitoire de déterminisme, je n'en sais pas assez sur le sujet, et surtout des dernières évolutions pour te contredire avec des arguments valables, je me contenterai donc de te lire pour éviter de parler à coté de la plaque.

Par contre, je crois savoir que la téléportation d'information (en fait le spin) ne fonctionne justement que par le fait que les deux particules intriquées soient issues du même photon (et par conséquent du même laser). Voire même, les deux particules ne sont en fait qu'une seule et unique entité, ce qui explique l'instantanéité des modifications d'état.

Il me semble même que ce soit la définition de l'intrication.

Mais encore une fois, n'étant pas un expert... je vais te demander ton avis sur la question.

A ce sujet, jetez un oeil sur technoscience, dont je ne peux pas vous donner l'URL pour une raison inconnue (www_techno-science_net), l'article intitulé : "Première téléportation d'états quantiques entre lumière et matière"

Il y'a également plein de liens, je pense consacrer un peu de temps à leur lecture pour éclairer un peu ma lanterne à ce sujet, mais je crains que mes connaissances n'en limitent la compréhension.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Je ne vois pas ce qu'il y a d'indéterministe là dedans, on peut les calculer ces interférences. Pour les photons, on peut faire pareil avec des ondes sonores.

Ces interférence, on les calcule oui, en supposant que les photons sont non localisés, qu'ils peuvent être à un certain endroit selon une distribtion de proba dépendant de la fonction d'onde.

Si les électrons étaient localisés, on ne pourrait pas avoir d'interférence destructive.

La question c'est où sont passé les photons ? partits dans une autre direction ? disparus ? transformés ?

Pour la mécanique quantique fausse, non, mais c'est la même que la mécanique normale, elle est déterministe. Les scientifiques ont appelé ça quantique car il y a des choses qu'ils ne peuvent pas mesurer, ni calculer par manque d'informations.

Bon, au final, cette mécanique quantique est non-déterministe.

C'est un fait ultra-connu, presque autant que le fait que la Lune gravite autour de la Terre ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Par contre, je crois savoir que la téléportation d'information (en fait le spin) ne fonctionne justement que par le fait que les deux particules intriquées soient issues du même photon (et par conséquent du même laser). Voire même, les deux particules ne sont en fait qu'une seule et unique entité, ce qui explique l'instantanéité des modifications d'état.
Les physiciens se plaisent à dire que c'est la même particule, et cette affirmation n'est basée sur aucun faits concrêts.

Pour l'intrication, en général on prend un atome qui soumis à une stimulation, émet 2 photons intriqués, c'est à dire de spin inverse.

La théorie veut que si on modifie le spin d'un des deux photons, alors le spin de l'autre photon se trouve modifié automatiquement de façon équivalente. Mais je n'ai pas trouvé d'expériences qui veut prouvé précisément ce fait, celles que j'ai trouvé utilisent une transmission d'information avant la mesure du spin du 2e photon, et encore pire, cette information sert à mesurer le spin du 2e photon, alors faut pas s'étonner de trouver une corrélation.

Je ne me souvient plus en détail de l'expérience que j'avais lut, mais je défie n'importe quel scientifique de me montrer une expérience et ses résultats qui montrent vraiment que le spin du premier photon est téléporté sur le second.

Si les électrons étaient localisés, on ne pourrait pas avoir d'interférence destructive.
Qu'est ce que tu appelle localisés ? Les ondes sonores le sont bien elles aussi et on assiste au même phénomène ?
Bon, au final, cette mécanique quantique est non-déterministe.
Elle est déterministe mais on ne peut pas techniquement la mesurer correctement.
C'est un fait ultra-connu, presque autant que le fait que la Lune gravite autour de la Terre
Un fait jamais prouvé, juste une affirmation gratuite des scientifiques qui n'arrivent pas à mesurer, wikipédia l'explique très bien. Et certains scientifiques disent que c'est un manque d'informations. Même Einstein lui-même disait qu'elle était déterministe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eugene Moulin Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)
Les physiciens se plaisent à dire que c'est la même particule, et cette affirmation n'est basée sur aucun faits concrêts.

Pour l'intrication, en général on prend un atome qui soumis à une stimulation, émet 2 photons intriqués, c'est à dire de spin inverse.

La théorie veut que si on modifie le spin d'un des deux photons, alors le spin de l'autre photon se trouve modifié automatiquement de façon équivalente. Mais je n'ai pas trouvé d'expériences qui veut prouvé précisément ce fait, celles que j'ai trouvé utilisent une transmission d'information avant la mesure du spin du 2e photon, et encore pire, cette information sert à mesurer le spin du 2e photon, alors faut pas s'étonner de trouver une corrélation.

Je ne me souvient plus en détail de l'expérience que j'avais lut, mais je défie n'importe quel scientifique de me montrer une expérience et ses résultats qui montrent vraiment que le spin du premier photon est téléporté sur le second.

Pour ce que je pense savoir, l'intrication ne veut pas dire "de spin inverse", il s'agit de la relation entre deux particules constituant une paire EPR. En outre, le spin du premier photon (dans le cas de photons intriqués), ne se trouve pas téléporté sur le second, mais c'est l'inverse à savoir les deux particules intriquées seront systématiquement de spin inverse, ce qui n'est pas la définition de l'intrication.

L'intrication fait que le changement de spin sur l'un influe sur l'autre sans délai et ce quelque soit la distance qui les sépare. Les propriétés des particules (ici le spin) sont liées.

Je t'invite a taper intrication dans ton moteur de recherche préféré (à moins bien sur que rien ne puisse prouver que les articles que tu liras disent la vérité ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
;) Pfiu et ben dites donc messieurs cela ne rigole plus je vois .J'ai peur cependant de ne pas pouvoir participer plus au debat mes connaissances en matiere de physique quantique etant reduite a quelques articles de vulgarisation dans des journaux n'ayant pas vocation à parler principalement de science .Cependant je lis avec interet vos débats qui touchent quand meme au fonctionnement de l'univers rien moins que ça et à la theorie du chaos .Pour ma part je serai partisan d'un non determinisme en matiere de physique quantique car au fond cela participerait à "reenchanter" le monde et j'avoue qu'en homme peu évolué que je suis cela me rejouierait ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Pour ce que je pense savoir, l'intrication ne veut pas dire "de spininverse", il s'agit de la relation entre deux particules constituant une paire EPR.
Oui, je l'ai d'ailleurs précisé dans la phrase suivant celle où je dit qu'ils sont de spin inverse.

Dans les expériences, ils utilisent des photons émits du même atome avec un spin inverse, et ils les considèrent comme intriqués, mais cette intrication n'a jamais été observée ni prouvée.

En outre, le spin du premier photon (dans le cas dephotons intriqués), ne se trouve pas téléporté sur le second, maisc'est l'inverse à savoir les deux particules intriquées seront systématiquement de spin inverse, ce qui n'est pas la définition del'intrication.
Je garde quand même le mot intrication pour une modification du spin qui se retrouve téléportée sur l'autre si il s'agit de deux particules différentes.

Si il s'agit d'une seule particule, alors la modification se retrouve téléportée à un autre endroit de l'espace, justement par le fait que c'est la même particule.

Mais ces histoires d'une particules situées à deux endroits différents est une croyance jamais prouvée ni observée, tout comme les histoires d'intrication.

Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eugene Moulin Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

;)

Bien sur que si, c'est justement l'intrication qui est à la base des expériences REUSSIES de téléportation d'abord d'un bit de données (un "changement" de spin) et maintenant quasiment d'un élément de matière (regarde sur techno-science.net).

Ensuite, la notion d'intrication ne se limite pas au spin des particules mais est valable pour toutes les propriétés quantiques des particule EPR. Le spin est simplement celle qu'on peut le plus facilement observer et les photons "faciles" à intriquer.

L'intrication en elle même n'est pas observable, ce sont ses manifestations qui le sont et qui prouvent la validité de cette théorie par l'expérience.

Enfin, pour ce que j'en ai lu et compris....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eugene Moulin Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)

Ah, et aussi, je me permets de te citer :

Pour l'intrication, en général on prend un atome qui soumis à une stimulation, émet 2 photons intriqués, c'est à dire de spin inverse.

J'insiste donc pour être clair : ce n'est pas parce que deux photons ont des spins inverses qu'ils sont nécessairement intriqués.

D'une part parce que la notion d'intrication ne se limite pas au spin, et également parce que la propriété quantique prise en compte n'est pas forcément "inversée" d'une particule à l'autre mais, au sens plus général, modifiée.

je t'invite à bien vouloir lire cet article wikipedia qui traite du sujet : article

Tu y trouveras des exemples d'expérimentations jugées valables.

Et dans cet autre article tu trouveras au chapitre 5 une définition de l'intrication.

Tu peux aussi un exemple d'experimentation réussie et validée dans ce domaine sur cet article

Bonne lecture, et merci pour cette discussion intéressante.

Moi non plus je ne suis pas un scientifique, mais ca m'interesse beaucoup de confronter mes idées et connaissances dans ce domaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Si les électrons étaient localisés, on ne pourrait pas avoir d'interférence destructive.
Qu'est ce que tu appelle localisés ? Les ondes sonores le sont bien elles aussi et on assiste au même phénomène ?

Il n'y a pas de particule élémentaire associée au son.

Au contraire, pour ce qui est lumière et rayonnement d'électron, il est nécessaire d'avoir la dualité onde-particule, donc la non-localisation des particules.

De toutes manières, ce débat me semble ridicule : cela fait presque un siècle qu'on a découvert la mécanique quantique, et celle ci est non-déterministe, c'est un fait.

Après, tu peux bien croire ce que tu veux, pour je ne sais quelle raison théoriques. Il y en a bien qui croient que l'homme a été créé tel quel, niant la théorie de l'évolution.

Maintenant on a un autre cas : des gens qui nient la mécanique quantique.

Même Einstein lui-même disait qu'elle était déterministe.

Non, Einstein n'a pas dit cela. Il a dit qu'il ne croyait pas en la mécanique quantique parce qu'elle n'est pas déterministe. C'est le "Dieu ne joue pas aux dés".

C'était les tous débuts de la mécanique quantique, quand celle-ci n'était pas encore une théorie mais seulement une hypothèse.

La mécanique quantique a depuis été vérifiée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
De toutes manières, ce débat me semble ridicule : cela fait presque un siècle qu'on a découvert la mécanique quantique, et celle ci est non-déterministe, c'est un fait.
Einstein n'en a jamais démordu. Il semble que la première expérience faisant croire ça aux physiciens soit celle de Alain Aspect en 1981.
La mécanique quantique a depuis été vérifiée.
Si c'est par les expériences EPR, il y a encore des scientifiques qui parlent de "variables cachées".
Après, tu peux bien croire ce que tu veux, pour je ne sais quelle raison théoriques.
Je vais essayer d'expliquer.

Expérience EPR d'alain aspect de 1982: http://feynman.phy.ulaval.ca/marleau/pp/03...pr_3/epr_3.html

1. deux photons de spin inverse son émis du même atome, résultat, taux de corrélation proche de 1.

3 solutions pour expliquer:

- le spin des photons est modifié par l'environement durant leur trajets, on peut expliquer ça par une intrication entre les deux, une modification de l'un entraine une modification de l'autre, car les deux environnement sont différents et influences différemment

- le spin des photon n'est pas influencé durant leur trajet, les résultats sont corrects, qu'il y ait ou non une intrication.

Ce que je n'ai pas trouvé dans les expériences que j'ai lut: la même, mais où l'on modifie le spin du premier photon mais pas du 2e. Si la théorie de l'intrication est vraie, alors on devrait trouver les même résultats qu'avec cette expérience.

Cependant dans tous les cas il y a un problème, ces expériences se font sur une grande quantité de photons pour mesurer des probabilités.

- si on modifie le spin d'un grand nombre de photons d'un seul coté, vu que dans ce grand nombre la proba de chaque spin différent est la même alors on conservera la même proba de corrélation après la modification, et les résultats seront les mêmes.

Je cherche quand même une expérience de ce genre. difficile à trouver sur le net, avec des explication claire et détaillée, ainsi que les résultat. Il faudrait lire les publications des chercheurs, mais ça prend beaucoup de temps.

Ce qu'il faudrait c'est qu'au départ, la probabilité de trouver chaque spin différent ne soit pas la même.

Pour l'histoire de téléportation quantique, c'est une appellation abusive, il n'y a de téléportation nulle part.

Pour reconstituer la donnée "téléportée", il faut un canal de communication normal, on peut donc fair ela même chose sans physique quantique.

Cette téléportation quantique s'apparente plus à de la cryptographie, car pour décoder le message transmis par voie normale, il faut posséder les deux photons "intriqués" mais la propriété d'intrication ne joue en rien si leur spin n'est jamais influencé.

On peut faire la même téléportation sans quantique:

Au départ on prend deux cartes bleue (ou tout autre support d'information).

On met la valeur 1 dans la carte A et la valeur -1 dans la carte B, ou l'inverse, mais le choix d'une des deux solution doit sembler aléatoire.

On les donne à deux personne différente.

La personne 1 possède la carte A, et veut téléporter X qui lui aussi vaut -1 ou 1.

Elle fait le la multiplication A'=AX , puis elle détruit la carte et X. Elle envoie A' à la personne 2.

La personne 2 peut retrouver X = -A'/B à cause de l'égalité de départ A = -B qui implique X = -AX/B = AX/A = X

Voilà, j'ai téléporté la variable X. Le truc avec la "téléportation" quantique, c'est que si un pirate veut mesurer la valeur de la carte B pour lui aussi décoder le message, alors B sera détruite et la personne 2 trouvera un faux message, ce qui permet de détecter un piratage.

La sécurité est basée sur une difficulté technique de copier l'information contenue dans les carte A et B.

Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
De toutes manières, ce débat me semble ridicule : cela fait presque un siècle qu'on a découvert la mécanique quantique, et celle ci est non-déterministe, c'est un fait.
Einstein n'en a jamais démordu. Il semble que la première expérience faisant croire ça aux physiciens soit celle de Alain Aspect en 1981.

Qu'Einstein n'en ait pas démordu ne veut rien dire.

La mécanique quantique a depuis été vérifiée.
Si c'est par les expériences EPR, il y a encore des scientifiques qui parlent de "variables cachées".

Non, le non-déterminisme apparaît déjà pour justifier la dualité onde-particule :

Non, la mécanique quantique utilise de manière essentielle le non déterminisme.

Ce non-déterminisme n'est pas du à la non-connaissance de paramètres justement. C'est là une nouveauté de la mécanique quantique.

Prennons par exemple deux fonction d'ondes de deux ondes qui interagissent.

Le carré du module de la fonction d'onde donne la probabilité de présence des particules considérées.

Or, il se trouve que les deux fonction d'onde peuvent interagir de manière destructive (un endroit éclairé par les deux onde est au final dans le noir complet).

Cela ne peut pas s'expliquer avec des particules localisées précisément dans l'espace : car alors dans la zone doublement éclairée devraient arriver deux fois plus de photon, et non plus aucun.

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autre, mais la mécanique quantique est essentiellement non-déterministe. C'est un fait.

Ensuite, on peut toujours dire que la mécanique quantique est complètement fausse ;)

il y a encore des scientifiques qui
Lesquels ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant